Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: HORS SUJET : LAOS  (Lu 48567 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
HORS SUJET : LAOS
« le: décembre 03, 2010, 08:09:49 pm »

(Cour.Intern)


Une statue pour dire NON à la Thaïlande et la Chine        


En dévoilant début novembre une sculpture du roi Anouvong, symbole de la résistance aux envahisseurs, le petit pays semble adresser à ses voisins un message d'indépendance.


L'érection d'une statue du roi Anouvong à Vientiane, la capitale laotienne, peut être vue comme une contestation directe de la suprématie du voisin thaïlandais ou comme un message fort appelant le régime en place à résister aux tentatives de domination tous azimuts.

 Il est étonnant que le régime marxiste-léniniste laotien ait choisi un ancien roi -  plutôt qu'une icône du communisme ou un héros contemporain - pour incarner sa volonté de renforcer l'image nationale. Peut-être est-ce parce que les Laotiens vénèrent les figures royales et n'honoreraient jamais un homme du peuple.

Ce n'est la première statue de roi à Vientiane. Y trônent déjà celles de Setthathirat, qui déplaça la capitale de Luang Prabang à Vientiane il y a 450 ans [face à la menace d'une invasion birmane], et de Sisavang Vong, qui joua un rôle central dans l'indépendance du pays par rapport à la France.

 La toute nouvelle statue d'Anouvong, elle, rappelle la lutte courageuse contre les conquérants siamois [ou thaïlandais] qui fut livrée sous son règne, de 1805 à 1828. Le roi Anouvong monta sur le trône alors que le royaume du Lan Xang faisait partie du royaume du Siam. C'est après une visite à Bangkok, où il constata la dureté du traitement infligé aux prisonniers, qu'il décida de secouer le joug.

S'il perdit sa bataille contre le Siam, Anouvong fut érigé au rang de héros national et devint une légende pour le peuple lao, tandis qu'il n'était qu'un rebelle aux yeux des Thaïlandais.

 L'armée du Siam mit à sac Vientiane, entraînant par la suite le déclin du royaume de Lan Xang.


Le Parti révolutionnaire populaire lao, au pouvoir, a érigé cette statue à la mémoire de ce grand roi, 182 ans plus tard, et pour marquer le 450e anniversaire de la capitale. Haute de huit mètres, elle est tournée vers l'ouest et au-delà duMékong, vers la Thaïlande. Le roi tient dans sa main gauche une épée et a le bras droit tendu à l'horizontale. Pour les autorités, la statue, qui présente Anouvong comme un roi courageux qui ne céda jamais à l'emprise siamoise, vient rappeler aux Laotiens que leur pays a besoin d'un dirigeant de sa trempe.

De fait, le Laos est un tout petit pays encadré de grands voisins : la Thaïlande au sud et à l'ouest, le Vietnam à l'est et le géant chinois au nord. Pour survivre, il doit maintenir un savant équilibre entre ces puissances.

Aujourd'hui, la Chine submerge le Laos de bourses, d'aides financières, de prêts à taux préférentiels et d'investissements [afin notamment d'exploiter ses ressources naturelles]. Parallèlement, l'emprise vietnamienne sur le parti au pouvoir au Laos est elle aussi difficile à éviter, en raison de l'histoire commune de ces deux pays dans leur conquête de l'indépendance.

Quant à la Thaïlande, elle est pour ainsi dire une sœur de sang du Laos, qu'elle influence par ailleurs depuis longtemps en termes tant économiques que sociaux et culturels.


Espérons donc que le roi Anouvong parvienne à aider les valeureux Laotiens à protéger leur petit pays contre la puissance écrasante de ses grands voisins    
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : LAOS : une statue pour dire NON à la Thaïlande et la Chine
« Réponse #1 le: mai 30, 2011, 01:03:21 pm »


20 minutes.fr  (Créé le 24/05/2011 à 15h38 -- Mis à jour le 24/05/2011 à 18h13


PLANETE


LE LAOS MISE SUR L'ECO-TOURISME


Pour faire découvrir son territoire le pays communiste veut s'appuyer sur son immense Parc national, sa richesse culturelle et sa diversité ethnique..


Loin du tourisme de masse de son voisin thaïlandais, le pays communiste mise sur l'éco-tourisme pour faire découvrir ses richesses et assurer leur pérennité.

Sur les 220.000 hectares du parc national de Nam Ha, où vivent encore gibbons, éléphants et autres léopards au milieu des bambous géants, des villages ont élu domicile au bord de la rivière Namtha, affluent du Mékong.

Attirés par cette beauté sauvage et la richesse culturelle des nombreuses minorités ethniques de la province de Louang Namtha, dans l'extrême nord du pays, les touristes sont de plus en plus nombreux. De 20.000 en 1999 à près de 250.000 en 2010, selon les chiffres officiels.
 
En s'ouvrant aux visiteurs étrangers dans les années 1990, le pays a vite compris que le secteur "serait une bonne opportunité pour développer l'économie", raconte Steven Schipani, qui a participé à la mise en place de cette stratégie comme consultant pour l'Unesco. Mais les autorités avaient «également conscience que le tourisme, s'il n'est pas correctement géré, peut avoir de nombreuses conséquences négatives», ajoute l'Américain, aujourd'hui chargé des programmes de tourisme en Asie du Sud-Est pour la Banque asiatique de développement.
 
Le pouvoir, qui a notamment créé 20 parcs nationaux sur 14% du territoire, a ainsi tenté d'éviter les files d'autocars climatisés et les complexes hôteliers en béton.
 

«Comparé à la Thaïlande, c'est sans aucun doute plus authentique»
 

Le parc de Nam Ha, grâce à un partenariat avec l'Unesco lancé en 1999, a servi de modèle à un système dans lequel les autochtones sont acteurs à part entière. Plusieurs dizaines de villages ont signé des contrats avec des agences de la région pour assurer l'accompagnement, l'entretien des sentiers, la découverte de la cuisine traditionnelle et l'hébergement pour la nuit. Le tout pas plus de deux fois par semaine, et pour huit touristes au maximum. En échange, ils reçoivent plus d'un tiers du prix des treks, indique Chittaphong Chanthakhoune, responsable d'agence.

Des centaines de projets suivent aujourd'hui ce modèle, permettant au Laos d'éviter certaines dérives de ses voisins, où les tours-opérateurs emmènent des groupes visiter des villages sans même consulter les habitants.
 
Cet éco-tourisme «ne sera viable que si les deux parties comprennent ce qui est important pour l'autre», insiste Adrian Schuhbeck, de la coopération allemande
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS, une statue pour dire NON à la Thaïlande et la Chine
« Réponse #2 le: juillet 09, 2011, 10:05:43 am »

http://www.air-journal.fr/2011-07-08-la-premiere-compagnie-privee-du-laos-va-decoller-532566.html


La première compagnie privée du Laos va décoller


Phongsavanh Airlines, première compagnie aérienne privée du Laos, devrait voler à partir de septembre au plus tôt, selon l’un de ses porte-parole.
 
La première liaison devrait être celle entre Vientiane et Bangkok, capitale de Thaïlande.

Un autre vol entre Hanoi, capitale du Vietnam et Siem Reap au Cambodge est aussi attendu, une route qui sera en dure compétition avec Vietnam Airlines, qui relie les deux villes 3 fois par jour, et Lao Airlines, compagnie aérienne nationale du Laos.

L’objectif est de desservir dans un premier temps les dix pays qui composent l’ASEAN (l’Association des Nations d’Asie du Sud Est), l’Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Brunei, Vietnam, Myanmar, Cambodge et bien sûr le Laos.
 
Selon le porte-parole de la nouvelle compagnie Viphasouk Saysanavongphe, Phongsavanh Airlines sera une compagnie aérienne « Premium low cost », c’est-à-dire possédant une classe Affaires en sus de la classe économique.

Elle commencera son service avec 3 Boeing 737-400s, acquis sur le marché de l’occasion.

Avec la concurrence sur le réseau choisi, Phongsavanh Airlines s’avouera « heureuse avec 80 à 100 passagers par vol pour commencer ».
 
La première compagnie privée laotienne a aussi acquis 3 jets régionaux (et six en option), les Superjet 100 du Russe Soukhoï, livrables seulement en 2012, un appareil mieux configuré pour un faible trafic passagers car pouvant embarquer de 75 à 100 passagers.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #3 le: juillet 31, 2011, 01:09:56 pm »


Et l'Armée vietnamienne qui dément... Mort de rire !


L'armée accusée de trafic de bois au Laos par une ONG, Hanoï dément !


BANGKOK - Une ONG de défense de l'environnement a accusé jeudi l'armée vietnamienne de jouer un rôle pivot dans le trafic de bois brut venu du Laos, activité lucrative qui menace les forêts dont dépendent des millions de Laotiens.

Il n'y a pas de trafic de bois ou d'abattage au Laos de la part de l'armée Vietnamienne, a immédiatement démenti la porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Nguyen Phuong Nga, assurant que son pays était très attentif à la protection des forêts.

Le rapport de l'Agence d'investigation sur l'environnement (EIA) publié jeudi dénonce le rôle pivot joué par l'armée vietnamienne et en particulier par la Compagnie de coopération économique (COECCO), propriété de l'armée, dans le trafic de bois.

L'armée vietnamienne doit être exclue des opérations d'abattage au Laos, a réclamé Faith Doherty, responsable du secteur forêt de l'ONG basée à Londres.

Les forêts, dont la population majoritairement rurale continue à dépendre pour son alimentation, couvraient dans les années 1940 quelque 70% du territoire laotien. Mais ce pourcentage est tombé à 41% en 2002, selon l'EIA, qui craint une chute à 30% d'ici 2020.

L'interdiction d'exportations de bois brut décidée par Vientiane est ignorée de façon flagrante, a ajouté Faith Doherty. Notamment grâce à la corruption généralisée dans l'administration laotienne en charge des forêts, selon le rapport.

En juin, le Premier ministre laotien Thongsing Thammavong avait ordonné aux autorités de renforcer les mesures contre ce trafic, selon le quotidien officiel Vientiane Times, qui avait noté le rôle des responsables corrompus dans l'augmentation du commerce illégal de bois.

Selon l'EIA, au moins 500.000 m3 de bois, d'une valeur de plus de 150 millions de dollars, passent chaque année la frontière entre le Laos et le Vietnam. Les produits transformés, notamment des meubles, sont ensuite exportés vers les Etats-Unis et l'Union européenne malgré leurs législations interdisant les importations de bois illégal.

Le Vietnam, qui a pris des mesures sur son territoire, a quasiment annexé des parties du Laos pour nourrir son industrie de transformation du bois en plein boom, a souligné Julian Newman, de l'EIA, notant toutefois que beaucoup d'entreprises vietnamiennes utilisaient du bois certifié.


Agence France Presse - 28 juillet 2011
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #4 le: février 13, 2012, 07:21:36 pm »

http://www.europe1.fr/International/Laos-enquete-sur-des-ventes-de-bebes-935377/février 2012


LAOS : enquête sur des ventes de bébés...    :'(


Les autorités laotiennes enquêtent sur un ancien responsable du ministère de la Justice qui aurait vendu des bébés à des adoptants américains, australiens et canadiens, selon Radio Free Asia (RFA).

Le retraité est accusé d'avoir recherché dans des zones rurales et pauvres des bébés dont les parents ne voulaient pas et d'avoir obtenu des papiers d'adoption.

Il aurait ensuite vendu les enfants, âgés de un à deux ans, à des couples étrangers pour des sommes allant jusqu'à 5.000 dollars, a précisé le site internet de RFA, citant des responsables laotiens. Ces faits sont passibles de 3 à 5 ans de prison.

Les adoptions des bébés concernés ont été gelées en attendant le résultat de l'enquête, a-t-il ajouté. Selon l'ambassade américaine à Vientiane, les autorités ont suspendu toutes les adoptions internationales depuis le 9 janvier. "Elles n'ont pas donné de raison précise", a indiqué un porte-parole, indiquant qu'une suspension avait déjà eu lieu de 1994 à 2008.

Le Laos est classé au niveau deux -- sur trois -- dans le rapport 2011 du Département d'Etat américain sur le trafic d'êtres humains.

Selon ce document, les autorités font des "efforts importants" pour lutter contre ce trafic, mais aucun responsable local ou national n'a jamais été puni dans un pays où la corruption constitue la grande faiblesse du système judiciaire...  :(

Le parlement laotien a approuvé en 2007 un plan d'action national contre le trafic d'êtres humains, mais il n'a jamais été signé par le bureau du Premier ministre, selon Washington. Les autorités de Vientiane n'étaient pas joignables lundi pour confirmer l'information...


Assez lamentable...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 853
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #5 le: février 14, 2012, 06:04:45 pm »


je suis d'accord avec Line il en a toujours qui se font de l'argent sur le dos des pauvres gens, avec des gosses c'est lamentable comme tu dis
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #6 le: mars 29, 2012, 09:00:09 am »


Luang Prabang est une des plus belles petites villes d'Asie du sud-est car le temps s'y est arrêté... Des temples, des maisons françaises du début 20ème siècle, le fleuve Mekong, la rivière Nam Khan, bref, un véritable passage obligé pour un futur touriste au Laos...


Luang Prabang, une des plus belles villes d'Asie du sud-est


Luang Prabang (lao : ຫລວງພຣະບາງ) est une ville du nord du Laos, actuelle capitale de la province de Luang Prabang. Luang Prabang fut formellement la capitale royale du Lan Xang (royaume du million d'éléphants) du XIVe siècle à 1946. La capitale effective fut Vientiane à partir de 1563, puis, après la séparation du royaume de Luang Prabang et du royaume de Vientiane, le titre de capitale du Lan Xang fut disputé entre les deux villes.

C'est un port fluvial situé sur le Mékong, 210 kilomètres en amont de Vientiane. Enchâssée dans un environnement montagneux, le climat y est plus frais et la difficulté d'accès lui a permis de garder son aspect originel et typique. Peu peuplée, environ 70 000 habitants, elle s'est ouverte au tourisme depuis les années 1990 et est inscrite à l'inventaire des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1995.


Quelques photos :

1/ Luang Prabang, une ville où le temps s'est arrêté...

2/ Petite fille au détour d'un temple...

3/ Des garons de temple (dek wat) au travail...

4/ Le "Sim" de style Lan Xang du Wat Sipohouttabaht...
IP archivée

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 853
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #7 le: avril 02, 2012, 03:27:09 pm »


très belle ville Luang Prabang merci manu pour la description et on en en prend plein la vue avec les photos   :clap
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #8 le: avril 02, 2012, 04:51:12 pm »



oui, magnifique... j'aime beaucoup la photo avec les moinillons...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #9 le: mai 12, 2012, 03:21:01 pm »

http://asie-info.fr/2012/05/12/environnement-les-surprises-de-vientiane-53655.html


Environnement : les surprises de Vientiane


Après avoir ajourné un projet de barrage hydroélectrique, le Laos pourrait geler les projets miniers comme le suggère un ministère.

Le développement économique du Laos repose essentiellement sur l’exploitation de ses ressources naturelles. Ce qui pose de graves problèmes environnementaux.

Jusqu’à présent, Vientiane se montrait peu sensible aux arguments des opposants à ses projets économiques. Les temps sont-ils en train de changer ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais deux nouvelles semblent indiquer que le gouvernement peut évoluer sur cette question.

Vientiane a, en effet, annoncé le 10 mai la suspension de la construction du barrage de Xayabury sur le Mékong.


Les autorités attendent les résultats des études d’impact du projet sur la faune et la flore de la région, avant de se prononcer.

Le Cambodge, la Thaïlande et le Vietnam s’opposent à la réalisation de cet ouvrage, craignant notamment que celui-ci ne détériore les ressources halieutiques du secteur.

Encore plus surprenant, le ministère du Plan et de l’Investissement laotien demande au premier ministre Thongsing Thammavong de «geler» tout nouveau projet minier, annonce le Vientiane Times (11 mai).

Le docteur Liber Libouapao, directeur de l’Institut national de recherches du Laos, estime qu’une telle décision «n’aura pas d’impact à court terme sur l’économie du pays».

Le secteur minier reste pourtant l’un des principaux moteurs économiques du Laos. Liber estime que cette décision forcerait le gouvernement à promouvoir les investissements dans les domaines, autres que celui des ressources naturelles, tels que l’industrie, le tourisme, la santé et l’éducation.

Reste à savoir si cette proposition pourra résister aux impératifs économiques et à la pression des investisseurs...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #10 le: mai 14, 2012, 04:10:38 pm »

http://asie-info.fr/2012/05/13/le-golf-pro-part-a-la-conquete-du-laos-53509.html


Le golf pro part à la conquête du Laos


La première compétition professionnelle de golf s’est tenue au Laos, dernier bastion en Asie du sud-est à résister à la tentation de la petite balle blanche.


Il n’y avait ni Tiger Woods, ni millions d’euros à la clé pour l’évènement qui s’est terminé le 6 mai 2012 à Luang Prabang : le premier des huit tournois de l’ASEAN PGA Tour n’offrait qu’un total de prix de 61 000 euros, de l’argent de poche pour les stars du circuit...

 Mais le simple fait qu’un sport professionnel prenne pied dans la nation communiste est un -petit- signe de plus de l’émergence d’une élite. Même si le président de la fédération locale de golf s’empresse d’ajouter que si les dignitaires laotiens jouent au golf, c’est par « obligation » pour les rencontres de haut niveau dans la région.

Le Laos a toutefois du chemin à faire avant de rattraper ses voisins tels que la Thaïlande, le Vietnam, le Cambodge ou même la Birmanie : il n’y a que huit parcours de golf dans tout le pays, dont cinq près de la capitale Vientiane, un seul joueur professionnel, aucune école et pratiquement aucun magasin d’équipement.

Tout l’argent doit venir des sponsors, le gouvernement refusant tout investissement dans ce sport. Le parcours de Luang Prabang, sur les rives du Mékong, a par exemple été financé à hauteur de 23 millions d’euros par un magnat du thon sud-coréen.

Le développement d’un « tourisme de riche » est un argument de poids en faveur du golf, d’autant que la compétition était télévisée.

Un des organisateurs expliquait d’ailleurs que les classes moyennes et supérieurs, voyant les images, se diraient « le parcours est plutôt beau et proche d’un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, allons-y pour le weekend »…

Pour le gouverneur de la région, cité dans le quotidien The Nation, la tenue du tournoi est un excellent outil de relations publiques, le Laos ayant lancé une grande campagne de publicité à l’attention des visiteurs étrangers. Le succès populaire de cette première compétition était lui absolument nul, une seule famille ayant apparemment assisté au spectacle.

On retiendra que la compétition de Luang Prabang a été remportée par la star régionale Thaworn Wiratchant, originaire de Thaïlande comme l’immense majorité des compétiteurs – à l’exception de celui classé deuxième, Jay Baron des Philippines. Daliya Saidara , l’unique joueur pro laotien, a lui raté le cut, comme ses quinze compatriotes…
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #11 le: mai 21, 2012, 12:26:53 am »

http://asie-info.fr/2012/05/20/2011-annee-touristique-mitigee-au-laos-53981.html


2011, année touristique mitigée au Laos


Le nombre de touristes a augmenté dans des proportions moindres l’an passé que les années précédentes. En cause : la récession économique mondiale.

Depuis 1993, le nombre de touristes étrangers au Laos augmente en moyenne de 20% chaque année. Aussi, les dernières statistiques fournies par le ministère de l’Information, de la Culture et du Tourisme suscitent un peu de déception à Vientiane.

Selon ces chiffres, 2,7 millions de visiteurs sont venus dans le pays en 2011, contre 2,5 millions en 2010, soit une hausse de seulement de 8%.

Selon le Vientiane Times, les autorités, qui attendaient 2,8 millions de touristes l’an passé, attribuent ce léger fléchissement à la récession économique mondiale et aux inondations record de la Thaïlande. Ce pays est souvent un point de transit obligé pour les touristes souhaitant se rendre au Laos.

En 2011, les ressortissants des pays d’Asie du sud-est ont représenté 80% des visiteurs au Laos, soit une hausse de 10% par rapport à 2010.

Parmi ces pays, le nombre des touristes vietnamiens a progressé de 30% par rapport à  2010.

En revanche, Chinois et Indiens se sont moins pressés aux portes du Laos avec une baisse respective 7% et 3%.

Le nombre de touristes européens est resté quasiment stable, tandis que celui des Américains a cru de 4%. Vientiane table sur 2,9 millions de touristes en 2012 et 4,2 millions en 2020.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

DocTournesol

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 327
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #12 le: mai 22, 2012, 08:56:45 pm »

Je ne suis pas certain que les 80% de touristes asiatiques qui visitent le Laos soient des touristes. Je sais que les Chinois en particulier ne vont dans ce pays que pour investir ou marchander.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #13 le: mai 22, 2012, 09:25:26 pm »


Je ne suis pas certain que les 80% de touristes asiatiques qui visitent le Laos soient des touristes. Je sais que les Chinois en particulier ne vont dans ce pays que pour investir ou marchander.


C'est pas faux !
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #14 le: juin 20, 2012, 11:31:36 am »

http://fr.vietnamplus.vn/Home/La-Tha%C3%AFlande-finance-une-ligne-ferroviaire-vers-le-Laos/20126/23451.vnplus


La Thaïlande finance une ligne ferroviaire vers le Laos


Le gouvernement thaïlandais a accordé une aide et un prêt préférentiel pour financer l’extension de la ligne ferroviaire allant de la frontière lao-thaïlandaise vers le centre de Vientiane, apprend-on de l’Agence de presse lao (KPL).

La vice-ministre laotienne des Finances Viengthong Siphandone et le président de l’Agence thaïlandaise de coopération pour le développement économique avec les pays voisions (NEDA), Acksiri Buranasiri ont signé cet accord, prévoyant le financement de la construction du chemin de fer de la gare de Thanalèng vers le centre de Vientiane

Le chantier se fera sur deux ans. Selon l’agence NEDA, le soutien financier accordé au Laos, soit un montant de 1,65 milliard de bahts, sera utilisé pour construire une ligne ferroviaire de 7,75 kilomètres de long.

L’aide financière de la Thaïlande est faite sous la forme d’une subvention de 495 millions de bahts, ce qui couvre 30% des dépenses liées au projet, le reste étant financé par un prêt à faible taux d’intérêt, soit 1,16 milliard de bahts, remboursable après une période de grâce de 10 ans.

Le projet consiste à étendre la ligne de chemin de fer reliant la province thaïlandaise de Nong Khai à Vientiane. L’objectif est de faciliter les déplacements et le transport de fret à destination de Vientiane.

Selon le chef de la NEDA, le chemin de fer servira également les intérêts de la Communauté économique de l’ASEAN (AEC), en vue de son établissement d'ici 2015. L’enjeu est de promouvoir les investissements thaïlandais au Laos.

Le Laos s’engage à embaucher un entrepreneur thaïlandais et à utiliser 50% des matières premières en provenance de Thaïlande.

En outre, le Laos projette d'exporter les produits de ses mines de potasse par le biais de la Thaïlande, via le port de Laem Chabang, de sorte qu'un nouveau chemin ferroviaire pour le train à grande vitesse en provenance de la Chine traversant le Laos vers la Thaïlande. Ce chemin de fer permettra de réduire les coûts des marchandises.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 853
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #15 le: juin 20, 2012, 08:59:33 pm »

Le Laos n'a pas la mer et le tourisme culturel n'intéresse que très peu de gens. Je suis allé moi-même 2 fois dans ce pays et j'ai adoré.
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #16 le: juin 21, 2012, 08:42:17 am »


Tu as raison Bip, J'ai pu constaté qu'en Thaïlande, la plupart des touristes organisent leurs vacances autour des jours ou des semaines qu'ils vont passer sur les plages du sud. Les jours passés dans le centre ou dans le nord sont moins nombreux et pas toujours très motivés. Ils servent plus, dans bien des cas, à se donner bonne conscience et à pouvoir se dire "j'ai aussi vu la Thaïlande traditionnelle".

Le Laos ne possédant pas d'ouverture sur la mer, je doute qu'il puisse augmenter son nombre de touristes de façon conséquente... Néanmoins, il lui reste les Chinois qui sont tellement nombreux qu'ils peuvent malgré tout, faire gonfler les chiffres.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #17 le: octobre 10, 2012, 01:33:25 pm »

http://asie-info.fr/2012/10/10/laos-des-insectes-pour-combattre-la-malnutrition-511350.html

Laos : des insectes pour combattre la malnutrition   


Un projet prometteur mené au Laos par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pourra-t-il être repris par les autorités ?

Les insectes sont la source de protéines de demain et peuvent faire reculer la malnutrition. C’est en partant de ce postulat que la FAO, en collaboration avec le ministère de la Santé du Laos, a lancé en 2010 dans la capitale Vientiane un projet d’insectes comestibles avec un budget de 475.000 dollars sur deux ans, et destiné à promouvoir la production et la consommation de grillons et autres larves du charançon du palmier, écrit l’agence d’information onusienne Irin.

Le projet, qui doit s’arrêter en 2013, a été bien accueilli dans un pays où, comme dans d’autres d’Asie du Sud-Est, à l’image de la Thaïlande ou du Cambodge, les habitants ont l’habitude de déguster certains insectes en amuse-gueules à l’heure de l’apéritif.

Des techniques d’élevage ont été mises au point avec l’Université nationale du Laos, des « fermes » spécialisées ont vu le jour, et cet engouement pour ce « mini-bétail »... ::) particulier semblait promis à un bel avenir et aurait même pu déferler à terme sur le reste du monde.

Pourtant, il  semble que la FAO n’ait pas pensé ou même souhaité transmettre aux autorités laotiennes tout le savoir-faire tiré de son expérience, et que celle-ci restera à dormir dans des cartons estampillés ONU lorsque l’agence onusienne aura bouclé le projet dans le pays au million d’éléphants.

« Le ministère de la Santé a très peu de données sur le projet d’insectes comestibles car la FAO en est le propriétaire et le corps compétent de ce projet », reconnaît Vansilalom Viengxay, responsable de la division de la nourriture et du contrôle du ministère de la Santé.

Somchit Akkhavon, le directeur-général adjoint du département de l’hygiène et de la prévention du même ministère et directeur de projet pour celui des insectes comestibles, confirme que rien n’a été prévu pour que le gouvernement laotien puisse reprendre le projet lorsque le financement de la FAO s’arrêtera.

« Les insectes comestibles ne sont pas une priorité pour le ministère de la Santé ou le ministère de l’Agriculture. Il est important de garder le savoir et les traditions, mais il n’y a pas de plans pour reprendre le projet. Certaines fermes à insectes pourront peut-être continuer à fonctionner toutes seules, mais d’autres fermeront à cause de la fin du financement », indique-t-il.

Les autorités du Laos ne savent pas si elles participeront au Comité de coordination pour l’Asie de la FAO et de l’OMS (CCASIA) sur les standards alimentaires mondiaux qui se tiendra à Tokyo du 5 au 9 novembre prochain. Cela dépendra des données qu’elles seront capables de présenter sur les insectes comme « produits d’intérêt » de la région pouvant avoir un marché international.

L’entomologie constitue pourtant un espoir réel contre la malnutrition pour les pays en développement et notamment le Laos, où près de la moitié des enfants de moins de cinq ans et 56% des femmes enceintes souffrent d’une anémie causée par un manque de fer, un grave problème de santé publique selon l’Unicef.

Selon la FAO, 100 grammes de sauterelle contiennent 20 grammes de protéines, soit seulement 7 grammes de moins qu’une portion équivalente de bœuf, tandis que 100 grammes de grillon contiennent quatre fois plus de protéines que la même quantité de poulet...  :)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #18 le: octobre 27, 2012, 01:45:19 pm »

http://asie-info.fr/2012/10/26/laos-le-meilleur-taux-de-croissance-en-asie-du-sud-est-512347.html


Laos: le meilleur taux de croissance en Asie du sud-est


Avec un taux d’expansion économique de 8,3% en 2012, le Laos surpasse ses voisins et montre qu’il peut exploiter ses vastes ressources.

Parmi les  pays de l’Asie du sud-est, ce n’est ni la locomotive émergente de l’Indonésie, ni la Birmanie et son ouverture sur le monde, ni encore la Thaïlande, loin d’avoir coulé après ses inondations épiques de l’année dernière, à se trouver en tête des économies locales, mais le Laos.

Petit pays discret dont on entend rarement parler, le Laos affiche toutefois le meilleur taux d’expansion économique de la région en 2012, rapporte le Wall Street Journal du 25 octobre.

D’après le Fonds monétaire international, le pays du million d’éléphants peut se targuer d’un taux de croissance de 8,3% cette année, devant le  Cambodge avec 6,5% et la Birmanie avec 6,2%. Viennent ensuite, dans une même fourchette, l’Indonésie et la Thaïlande.

Malgré son manque de personnel qualifié et les difficultés inhérentes à son réseau routier et ferré, cet ex-pays communiste a su libéraliser son économie dans les années 1980. Depuis, ses revenus n’ont cessé de grimper, écrit le Journal. Les mines, l’hydroélectricité et la construction sont les secteurs porteurs.

Mais le Laos, qui a intégré l’Organisation mondiale du commerce le 26 octobre, ne compte pas en rester là. Ses dirigeants espèrent bien attirer des investissements du secteur de la confection textile, qui a créé des dizaines de milliers d’emplois au Cambodge voisin.

Les bons résultats du Laos pourraient néanmoins être expliqués en partie par des sources de revenus beaucoup moins transparentes, comme les trafics de drogue et de bois...  >:( 

«Il y a soudain beaucoup de cash au Laos», observe A. Barend Frielink, le représentant adjoint de la Banque asiatique de développement à Vientiane. «D’une manière ou d’une autre, un seuil a été franchi. Tous les jours, je vois une nouvelle voiture de sport», ajoute-t-il...  ::)

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #19 le: novembre 07, 2012, 02:30:31 pm »

http://asie-info.fr/2012/11/06/le-laos-inaugure-le-chantier-du-barrage-controverse-de-xayaburi-512866.html


Le Laos inaugure le chantier du barrage controversé de Xayaburi


Même si les travaux ont débuté depuis longtemps, le 7 novembre marque le lancement officiel du chantier. Vientiane fait ainsi fi de l’avis de ses voisins...

Cette fois, c’est officiel : la première pierre du barrage hydroélectrique de Xayaburi sur le Mékong, situé à 350 km au nord de Vientiane, sera posée le 7 novembre, au lendemain du départ des délégations venues participer au sommet Asie-Europe dans la capitale laotienne. La cérémonie mettra fin à des mois d’allers et retours, tant des autorités laotiennes que du constructeur thaïlandais.

Par voie de presse, chacun a affirmé tour à tour avoir suspendu les premiers travaux de terrassement ou les reprendre, en dépit de nouvelles études exigées fin 2011 par la Commission du Mékong.

Dernière annonce en date, le ministre laotien de l’Energie avait déjà averti en juillet dernier que le projet irait de l’avant après tenu compte des risques mis en avant tant par les voisins du Laos (Vietnam, Cambodge, Thaïlande) que par les écologistes.

Les opposants au projet redoutent l’impact de ce barrage de 820 mètres de long et de 32,6 m de haut sur les ressources halieutiques en aval.

«La communauté internationale ne devrait pas laisser le gouvernement laotien s’en tirer face à une violation aussi flagrante de la loi internationale», a réagi le 6 novembre dans un communiqué Ame Trandem, directrice du programme Asie du sud-Esst de l’ONG International Rivers.

«Nous appelons les pays donateurs du Laos et les gouvernements de Thaïlande, du Vietnam et du Cambodge à faire preuve de fermeté.»

Pour International Rivers, fervent opposant au projet, l’ouvrage d’une capacité de 1.285 MW mettra en péril le développement de la région, en menaçant les moyens de subsistance et les emplois de millions de personnes.

Pour l’heure, l’ONG peut compter sur le soutien des Etats-Unis, dont le département d’Etat a répété le 5 novembre avoir demandé un moratoire tant que des études d’impact supplémentaires ne seraient pas conduites.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #20 le: novembre 10, 2012, 05:02:21 pm »

http://asie-info.fr/2012/11/07/le-laos-prend-le-train-en-marche-512852.html


Le Laos prend le train en marche


Seul pays de la région à être dépourvu de voies ferrées, le Laos a signé coup sur coup deux contrats. L’un avec la Chine, l’autre avec la Malaisie.

Au temps de la colonisation, les Français avaient construit des lignes au Vietnam et au Cambodge. Mais point au Laos, hormis sept kilomètres environ à la frontière avec le Cambodge afin de faire transiter des cargaisons incapables de franchir sur le Mékong les puissantes chutes de Khone (voir photo).

Il a fallu ensuite attendre 2009 et l’inauguration d’une extension sur le sol laotien en direction de Vientiane de la voie qui s’arrêtait jusque-là dans la ville frontalière thaïlandaise de Nong Khai.

Depuis, un projet de train à grand vitesse financé par la Chine a bien été annoncé avant d’être abandonné.

Mais, fin octobre, Soulivong Dalavong, ministre laotien des Mines et de l’Energie, a annoncé la conclusion d’un nouvel accord avec la Chine qui s’engagerait, à hauteur de 7 milliards de dollars, à financer une voie ferrée de 418 km entre Vientiane et la frontière chinoise, rapporte le Wall Street Journal.

Finies cependant les ambitions de grand vitesse : les trains de passagers circuleront à 160 km/h et ceux de marchandises à 120 km/h. Le chantier, qui pourrait faire l’objet d’une inauguration officielle en marge du sommet Asie-Europe, devrait s’achever en 2017.

Parallèlement à celui-ci, le groupe malaisien Giant Consolidated Ltd construira la ligne Savannakhet – Lao Bao, un tronçon de 220 km reliant la Thaïlande au Vietnam, écrit le Star.

L’entreprise malaisienne a en effet remporté l’appel d’offre de 5 milliards de dollars, en vertu duquel elle pourra exploiter la ligne électrifiée à deux voies pendant 50 ans. Giant Consolidetad Ltd avait signé dès 2008 un accord avec le gouvernement laotien sur la faisabilité du projet.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #21 le: novembre 14, 2012, 08:14:51 am »


Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j'ai toujours entendu parler de la construction d'une ou plusieurs lignes ferroviaires qui devraient traverser le Laos pour désenclaver la Chine vers le Sud mais rien n'a jamais abouti. Trop d'intérêts politiques, financiers et géopolitiques s'opposent...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #22 le: décembre 14, 2012, 03:58:13 pm »

http://siamlife.blog4ever.com/blog/lire-article-92107-9668983


:announce   Ventiane plus souvent   :D 


C'est effectivement une bonne nouvelle pour tous puisque la compagnie Bangkok Airway's devrait très bientôt offrir des vols tout au long de la journée au départ de Suvarnabhumi,  entre les deux capitales,  alors qu'il n'existe actuellement qu'un seul vol avec un départ à 8h15 et un retour a 10h10, le tout a un tarif de 5.920 baths aller-retour.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12981
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #23 le: janvier 18, 2013, 05:17:08 pm »

http://asie-info.fr/2013/01/18/zizanie-diplomatique-autour-du-barrage-de-xayaburi-au-laos-516398.html


Zizanie diplomatique autour du barrage de Xayaburi au Laos


Le Vietnam et le Cambodge continuent de s’opposer au projet dont ils redoutent l’impact sur l’environnement. Vientiane persiste et signe.

Les tensions sont montées d’un cran au dernier jour, le 17 janvier, d’une réunion entre les quatre Etats membres de la Commission du Mékong (Cambodge, Laos, Thaïlande, Vietnam) à Luang Prabang, écrit le Cambodia Daily.

Phnom Penh et Hanoi n’ont cessé ces derniers mois de contester la décision du Laos de poursuivre la construction, débutée en novembre, du barrage de Xayaburi sur le Mékong. Ils exigent qu’un consensus soit atteint entre les quatre pays, comme le stipule l’Accord du Mékong de 1995, avant que le projet ne soit mis en œuvre.

Mais, selon les minutes de la réunion obtenues par le Cambodia Daily, le Laos campe sur ses positions. «Après six mois, tout ce que vous pouvez faire c’est enregistrer les divergences et c’est la fin de la procédure», a déclaré Viraphonh Viravong, vice-ministre laotien de l’Energie et des Mines, faisant référence au processus de consultation prévu par l’accord de 1995. «Nous sommes engagés du côté du développement d’une hydroélectricité durable.»

Le Cambodge et le Vietnam tiennent, pour leur part, à ce que la consultation se poursuive.

Leur faisant écho, plusieurs organisations environnementales estiment que le Laos a transgressé l’accord de 1995. Les bailleurs de fonds de la Commission, dont l’Australie, les Etats-Unis et la Banque asiatique de développement, pensent eux aussi que la période de six mois de consultation est trop courte.

Pour l’ONG International Rivers, fervent opposant au projet, l’ouvrage d’une capacité de 1.285 MW, long de 820 mètres et haut de 32,6 m, mettra en péril le développement de la région, en menaçant les moyens de subsistance et les emplois de millions de personnes...  >:(

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12742
Re : HORS SUJET : LAOS
« Réponse #24 le: janvier 31, 2013, 08:54:49 am »


En attendant le petit reportage que je vais vous faire bientôt sur mon dernier séjour au nord du Laos, voici déjà une photo de la rivière Nam Ou. J'ai pris ce cliché le 28 janvier 2013 à 30 kilomètres au nord de Luang Prabang.
IP archivée