Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  
Pages: 1 ... 43 44 [45] 46 47 ... 50

Auteur Sujet: L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.  (Lu 360401 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1100 le: janvier 27, 2019, 07:56:28 am »


Les producteurs/exportateurs de riz dans le monde

Le riz est une graine cultivée dans les terres innondées. Il est la 2ème graine la plus produite dans le monde après le maïs. Les asiatiques aiment manger du riz quotidiennement avec du poulet, des légumes, etc. Le riz est aussi utilisé par la majorité de la population mondiale. La Chine, le plus grand producteur de riz, produit 33,9% du riz du monde.

Après la Chine, l’Inde est le deuxième producteur mondial avec plus de 152,6 millions de tonnes de riz annuellement qui contribue à près d’ environ 21,6% de la production totale du monde. Le Vietnam se trouve en 4 eme place. Les deltas du fleuve Rouge et du Mekong sont les zones de production pricipales de riz. En voici la liste des 10 premiers producteurs de riz dans le monde


Top 10 des plus grands producteurs de riz dans le monde

Position       Pays                Million de Tonnes
1              Chine                       205.463
2               Inde                      155.682
3            Indonesie                        70.593
4             Vietnam                        44.503
5            Thailande                        37.254
6           Bangladesh                34.683
7            Birmanie                        34.250
8            Philippines                     19.832
9               Bresil                        14.682
10              Japon                        11.573
11            Pakistan                          9.935


Selon un rapport en 2010, en raison de son importance, le riz est considéré comme le deuxième céréale la plus produite dans le monde. Il fournit environ un cinquième des calories qui sont utilisés par tous les êtres humains vivant dans différentes parties du monde.

Il existe de nombreuses variétés de riz et selon un récent rapport; il y a plus de 40.000 types différents de riz et les plus connus sont riz court, riz long, riz brun, riz noir, riz blanc, basmati, riz jasmin rouge. Il est la principale nourriture de différents pays comme la Chine, l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan, etc. Il a plusieurs avantages pour la santé, car il contient de nombreuses vitamines et minéraux essentiels. Il est l’une des grandes sources de protéines, de la vitamine B et de fibres.


Liste de Top 10 Exporteursde riz du monde

Rang      Pays           Milliers de Tonnes

1.          Thailande                    8500
2.           Vietnam                    6500
3.           Pakistan                     3800
4.             Inde                    2200
5.           Cambogde             850
6.            Uruguay                     700
7.              Chine                     600
8.              Egypte                     600
9.             Argentine             500
10.                Bresil                     400



https://www.voyagevietnam.co/vietnam-au-top-10-pays-producteursexportateurs-de-riz-dans-le-monde/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1101 le: janvier 29, 2019, 11:40:12 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya



Le PIB par habitant de la Thaïlande passera de $US 7,084 à $US 9,400 (+32%) entre 2018 et 2023, selon les prévisions du FMI...

Cela confirme que le royaume, comme les autres pays de l'Asean, ne sera plus un eldorado pour les expatriés payés en euro, confrontés progressivement à un coût de la vie beaucoup plus élevé, notamment en matière de gement... :(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3469
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1102 le: janvier 30, 2019, 05:10:50 pm »



ÉCONOMIE: En Asie du sud-est, les patrons sont inquiets des tensions régionales !


Publiée à l'issue du Forum économique mondial et relayée par le service économique régional français dans ses «brèves de l'Asean» hebdomadaires, une étude montre le sentiment d'inquiétude parmi les dirigeants d'entreprise en Asie du sud-est.

Une inquiétude surtout motivée par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, et par les risques encourus pour les exportations.

Lire la suite : https://bit.ly/2B4GrA0
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1103 le: février 03, 2019, 09:28:45 am »


Une croissance à 4,1 % l'année dernière et 4 % cette année

Le Bureau de la politique budgétaire a annoncé que la croissance économique de l’année dernière pourrait atteindre 4,1% et que le PIB de la Thaïlande devrait augmenter de 4% cette année.

Estimant les chiffres économiques de l'année dernière avant l'annonce officielle, Lawaron Sangsanit, directeur du Bureau de la politique budgétaire, a déclaré aujourd'hui que la croissance du PIB de la Thaïlande pour 2018 serait d'environ 4,1%, tirée par la consommation intérieure, les dépenses privées, les aides sociales et l’investissement dans les infrastructures.

Le directeur du bureau a prévu que le PIB de cette année augmenterait de 4%, invoquant principalement les dépenses publiques, les projets de partenariat public-privé, le développement des infrastructures et les élections générales.

Malgré l'optimisme, certains facteurs de risque demeurent, tels que le ralentissement économique mondial, le différend commercial entre la Chine et les États-Unis, les fluctuations des devises et le marché boursier mondial.

Lawaron a prédit que le taux d’inflation de cette année serait en moyenne de 1%, ce qui correspond aux prix mondiaux du pétrole brut.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13349-une-croissance-%C3%A0-41-lann%C3%A9e-derni%C3%A8re-et-4-cette-ann%C3%A9e/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1104 le: février 11, 2019, 08:56:00 am »


Revima lance la construction de son site MRO en Thaïlande

C'est parti. La pose de la "première pierre" du futur atelier MRO pour trains d'atterrissage du français Revima en Thaïlande a été officiellement célébrée ce 8 février à Chonburi en présence de responsables de Revima et des différents représentants des autorités thaïlandaises, partie prenante d'un projet industriel en gestation depuis un certain temps.

Affichant sur une surface totale de 12 000 m2, l'atelier sera dédié à la MRO des trains d'atterrissage qui équipent les familles ATR, Airbus A320 et Boeing 737. L'autre spécialité de Revima sont les APU. Possible que le site de Chonburi étende progressivement ses compétences, à terme, à la MRO des APU.

D'autant que sa vocation est clairement régionale. "En raison de sa position centrale en Asie, nous avons estimé que la Thaïlande était le meilleur choix pour accueillir notre hub régional MRO pour l'Asie-Pacifique", souligne Olivier Legrand, président de Revima. Représentant un investissement de 30 M$ et employant jusqu'à 300 personnes en vitesse de croisière, le site de Chonburi bénéficiera des tous derniers outillages proposés aujourd'hui sur le marché ainsi que d'une numérisation de tous les différents processus requis en terme de documentation technique, de gestion des magasins et du suivi des prestations aux clients. Le site de Revima à Chonburi doit être opérationnel pour le premier trimestre 2020.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1105 le: février 17, 2019, 08:52:00 am »


Les smicards voudraient 10 euros par jour

Appel des travailleurs pour un salaire minimum journalier de 360 bahts.

Alors que les ouvriers réclamaient le salaire minimum journalier de 360 bahts au niveau national, le secrétaire permanent du ministère du Travail, Jarin Chakkaphark, a annoncé jeudi que le Comité central des salaires fixerait le nouveau taux avant le 30 mars, avec application le 1er avril.

Tous les comités salariaux provinciaux ont déjà soumis leurs recommandations au Comité central des salaires afin de déterminer l'augmentation la plus appropriée.

Aucune conclusion n’a été atteinte jusqu'à présent, a-t-il déclaré, car il convient d'étudier divers facteurs, tels que le salaire actuel, l'indice du coût de la vie, l'inflation moyenne, le coût moyen de la vie, le coût de production des biens et des services, la capacité de production des entreprises, et le produit intérieur brut (PIB).

Demander un salaire minimum journalier 360 bahts est le droit des travailleurs, mais les autorités examineront soigneusement l'augmentation réelle des salaires sur la base des faits et garantiront l'équité tant pour les employeurs que pour les travailleurs, a déclaré Jarin.

« Le salaire minimum journalier diffère d’une province à l’autre en raison des différences de coût de la vie et de quatre ou cinq facteurs. Nous sommes toujours en train d’examiner les taux appropriés et le Comité central des salaires définira les nouveaux salaires en mars, " il a dit.

L'année dernière, le salaire minimum quotidien a augmenté de 5 à 22 bahts dans 7 provinces. Phuket, Chon Buri et Rayong affichent le salaire le plus élevé, à 330 thb par jour.

À l'heure actuelle, la Thaïlande applique sept taux de salaire minimum quotidiens: 308 Bt (dans les trois provinces frontalières les plus au sud, Yala, Pattani et Narathiwat), 315 Bt (dans 22 provinces), 315 Bt (dans 21 provinces), 318 Bt (dans sept provinces) et 320 Bt (dans 14 provinces, dont Khon Kaen et Ubol Ratchathani), 325 Bt (dans sept provinces, Bangkok et Samut Prakan) et 330 thb. Le salaire minimum moyen est de 315,97 thb.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13438-les-smicards-voudraient-10-euros-par-jour/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1106 le: février 18, 2019, 05:54:40 pm »


La croissance économique thaïlandaise toujours solide au quatrième trimestre mais les élections pourraient avoir un impact en 2019

En 2018, l'économie thaïlandaise a enregistré sa plus forte croissance en six ans, le quatrième trimestre dépassant les prévisions grâce à une demande intérieure plus forte et des arrivées record de touristes.

L’agence de planification de l’Etat a abaissé lundi ses prévisions pour 2019 en matière d'exportation, principal moteur de la croissance, mais a maintenu la prévision de croissance économique entre 3,5 à 4,5%.

Les données publiées lundi sont les dernières avant les élections du 24 mars - les premières depuis un coup d’État militaire de 2014 - qui pourraient créer une incertitude politique.

Kobsidthi Silpachai, responsable de la recherche sur les marchés financiers à Kasikornbank, a déclaré: "Il est trop tôt pour réviser les prévisions étant donné la pléthore de variables pouvant avoir un impact sur les estimations, à savoir les tensions commerciales sino-américaines, les élections générales en Thaïlande ou le Brexit."

En octobre-décembre, l'économie a enregistré une croissance corrigée des variations saisonnières de 0,8% par rapport aux trois mois précédents, selon les données du Conseil national pour le développement économique et social. C'est plus que prévu.

Le Conseil a estimé que la croissance en 2018 a été de 4,1%, son niveau le plus élevé depuis 2012. La croissance pour 2017 a été révisée à 4%, contre 3,9%.

"Le principal risque pour les perspectives est la possibilité de troubles si la population considère que les élections ne sont pas libres et équitables".

Le gouvernement a abaissé ses prévisions de croissance des exportations pour 2019 de 4,6% à 4,1%. Les exportations thaïlandaises, qui représentent environ les deux tiers de l'économie, ont augmenté de 7,7% en 2018, c'est un ralentissement par rapport à la hausse de 10% observée en 2017.

La croissance totale de l'économie thaïlandaise fondée sur le commerce s'est accélérée au cours des dernières années grâce à la reprise économique mondiale. Mais l'économie ne fonctionne toujours pas à plein régime, avec une importante surcapacité industrielle.

La croissance reste fortement tributaire des exportations dans le contexte de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, alors que la reprise de la consommation privée a été entravée par l’endettement élevé des ménages.

Au cours des trois derniers mois de 2018, les arrivées de touristes ont augmenté de 4,3% par rapport à l'année précédente, contre 1,9% le trimestre précédent, alors que le nombre de visiteurs chinois - qui avait diminué après un naufrage qui a fait 47 morts - a rebondi.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13449-la-croissance-%C3%A9conomique-tha%C3%AFlandaise-toujours-solide-au-quatri%C3%A8me-trimestre-mais-les-%C3%A9lections-pourraient-avoir-un-impact-en-2019/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1107 le: février 19, 2019, 08:13:47 am »


L’idylle entre Airbus et la Thaïlande se concrétise

L’INCERTITUDE sur la situation politique en Thaïlande ne semble pas être partagé par les investisseurs français du secteur aéronautique, qui ont exprimé leur confiance dans la volonté du Royaume de devenir une plaque tournante régionale pour la maintenance, la réparation et la révision d’aéronefs (MRO, sigle souvent employé dans cet article).

Le constructeur aéronautique européen Airbus, qui s’est installé pour la première fois en Thaïlande il y a plus de 40 ans, a déclaré que le secteur des MRO offrait un potentiel énorme pour les années à venir.

Airbus et la compagnie nationale thaïlandaise Thai Airways International ont lancé en juin dernier une joint-venture pour les installations de MRO de l'aéroport d'U-tapao, dans le cadre d'un accord signé en France par le chef de la junte Prayut Chan-o-cha.

L’installation de MRO d’U-tapao fait partie de la stratégie du corridor économique de l’Est du gouvernement militaire et bénéficie du ferme soutien du monde des affaires, qui a appelé à sa poursuite après les élections du 24 mars.

« Nous sommes impatients car la Thaïlande a un potentiel important pour le développement de l’industrie aéronautique, compte tenu de sa chaîne d’approvisionnement éprouvée dans les industries automobile et électronique », a déclaré Sihasak Phuangketkeow, ancien ambassadeur de Thaïlande en France, dans un entretien avec The Nation. Sihasak a participé à la conclusion de l’accord l’année dernière et est désormais conseiller du projet CEE.

Le MRO constituera un élément clé de l'industrie aéronautique dans l'Asean, étant donné que de nombreuses compagnies aériennes ont renforcé leur flotte avec de nouveaux avions et que ces avions ont besoin de maintenance, a déclaré Cédric Post, de l'Association française de l'industrie aérospatiale. .

Les compagnies aériennes à croissance rapide comme AirAsia et Vietjet continuent d’acquérir des avions, ce qui nécessitera des travaux de maintenance et des révisions dans les prochaines années, a ajouté Post.

Les flottes en service dans la région Asie-Pacifique passeront de 6 900 avions à plus de 20 000 au cours des 20 prochaines années, selon Airbus.

Alors que d'autres membres de l'Asean, dont Singapour, sont présents sur le marché de la MRO depuis longtemps, la Thaïlande a aussi sa place en raison de son expérience en matière automobile et électronique, a déclaré Post.

Singapour manque de terrain et coûte cher, tandis que l’aéroport thaïlandais U-tapao est suffisamment grand pour desservir les opérations et son agrandissement est en cours, a-t-il déclaré.

Le centre de MRO d'U-tapao sera l'un des plus modernes et des plus étendus de la région, a déclaré Joost van der Heijden, responsable du marketing chez Airbus.

« Nous intégrerons les dernières technologies numériques, des ateliers de réparation spécialisés et un centre de formation à la maintenance », a-t-il ajouté. «Pour Airbus, notre protocole d’entente avec THAI est une occasion d’innover et de montrer la voie dans le secteur de l’aérospatiale.»

Lorsqu'il sera pleinement opérationnel, le centre de MRO d'U-tapao offrira une maintenance lourde et systématique à tous les types d'avions gros-porteurs.

Airbus et THAI travaillent toujours sur les derniers détails de la transaction, tout en s'associant déjà pour répondre aux exigences de la MRO.

En janvier, Airbus et le Centre de formation à l’aviation civile thaïlandaise (CATC) ont signé un protocole d’accord relatif à des projets de développement et de mise en œuvre de formations à la maintenance et de cours de formation de pilotes dans le pays.

L’objectif est de soutenir le développement de l’industrie aéronautique du pays en contribuant à assurer une formation constante de pilotes, ingénieurs et mécaniciens pour les compagnies aériennes et les centres de MRO de Thaïlande.

Airbus a commencé à travailler avec le CATC sur des cours de formation de base à la maintenance, qui pourraient être étendus et inclure également des cours de formation au pilotage.

« Le principal défi [pour le secteur aéronautique] est de faire face à la croissance et de former tous les techniciens et ingénieurs requis. Airbus est convaincu que le CATC, avec l'aide et la coopération d'Airbus, sera en mesure de relever ce défi », a déclaré van der Heijden.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13447-l%E2%80%99idylle-entre-airbus-et-la-tha%C3%AFlande-se-concr%C3%A9tise/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1108 le: février 22, 2019, 05:10:14 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Exportations thaïlandaises...


 Les exportations thaïlandaises ont enregistré une contraction de 5,65% en janvier, principalement sous l’effet de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, l’appréciation du baht et l’accroissement de la concurrence des marchés de l’Asean.

Les exportations du royaume s'élevaient à 18,993 milliards US$ (593,87 milliards bahts) en janvier, et les importations à 23,026 milliards US$, entraînant un déficit commercial de 4,032 milliards US$. C'est considérable.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1109 le: février 27, 2019, 08:01:50 am »


Les exportateurs en colère contre le projet d'augmentation du salaire minimum journalier. Les entreprises liées à l'EXPORT dans plus de 40 provinces s'opposent vivement au projet d'augmentation du salaire minimum journalier.


"Non à une augmentation de 2 bahts par jour", disent certains patrons en colère !

Le Conseil national des transitaires thaïlandais et l’Association des fabricants thaïlandais de produits alimentaires ont averti que l’augmentation du salaire minimum journalier effrayerait les investisseurs étrangers et profiterait principalement aux travailleurs migrants (sic).

«Les travailleurs thaïlandais bénéficieront à peine de l’augmentation des salaires, car la plupart des Thaïlandais sont suffisamment qualifiés et gagnent plus que le salaire minimum», a déclaré hier le vice-président de la Chambre de commerce thaïlandaise, Sanan Ang-ubolkul.

Il s'exprimait en réponse aux informations selon lesquelles les autorités envisageaient de proposer une augmentation du salaire minimum comprise entre 2 et 10 bahts par jour (1 à 6 euros par mois).

"Les exportateurs de plus de 40 provinces souffrent déjà d'un baht fort et espèrent que le salaire minimum journalier restera le même", a déclaré Sanan.

Il existe actuellement sept taux de salaire minimum quotidiens - 308 thb à Yala, Pattani et Narathiwat; 310 thb dans 22 provinces; 315 thb dans 21 autres; 318 bahts dans sept provinces; 320 thb dans 14 provinces, dont Khon Kaen et Ubon Ratchathani; 325 thb dans sept provinces, dont Bangkok et Samut Prakan; et 330 ailleurs. Le salaire minimum journalier moyen s’élève à 315,9 Bt.

Sanan a déclaré que la Chambre de commerce thaïlandaise rassemblait des informations à présenter aux parties concernées pour examen.

La semaine dernière, les syndicats ont exhorté le Comité central des salaires à fixer le salaire minimum journalier à 360 thb à partir du 1er avril. Toutefois, le ministère du Travail a insisté pour que tous les avis des parties concernées soient examinés avant que le Comité des salaires puisse prendre sa décision finale le mois prochain.

Visit Limlurcha, vice-président du Conseil des transitaires et président de la Thai Food Processors ’Association, a déclaré que la Thaïlande devrait se concentrer davantage sur le développement des compétences plutôt que sur l’augmentation du salaire minimum journalier.

« Par exemple, les maçons gagnent près de 1 000 Bt par jour, soit bien plus que ce qu'un homme qui porte des sacs de ciment (un coolie) reçoit. C’est un moyen d’augmenter les salaires des travailleurs », a-t-il déclaré.

Sanan a également suggéré que les organismes publics compétents discutent des projets de relance des salaires journaliers avec le secteur privé au moins un an avant leur mise en œuvre, car cela affecte leur coût de fonctionnement.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13493-non-%C3%A0-une-augmentation-de-2-bahts-par-jour-disent-certains-patrons-en-col%C3%A8re/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1110 le: mars 01, 2019, 07:42:50 am »


Très peu de migrants "volant les emplois des Thaïlandais" ont été découverts en 8 mois de contrôle

Le ministre a rendu compte de la première phase de la répression des migrants clandestins qui a débuté en juillet de l’année dernière.

Plus de 5 000 migrants du Laos, du Cambodge et du Myanmar ont été expulsés, et des centaines d'autres ont été renvoyés chez eux pour des "emplois volés - réservés aux Thaïlandais".

Environ 28 millions de bahts d'amende ont été payés.

Le général Adul "Big Oo" Sangsingkeo, ministre du Travail, donnait des chiffres basés sur les mesures répressives prises du début juillet au 25 février de cette année.

Les employeurs de 13 904 endroits ont été contrôlés et 906 actes répréhensibles ont été découverts. Ils ont entraîné des amendes de 8,3 millions de bahts.

Environ 250 000 migrants ont été contrôlés, ce qui a abouti à 5 129 poursuites et 5 012 expulsions et à des amendes de 16,8 millions de bahts. 5 000 poursuites / expulsions sur 250 000 contrôles, cela fait 2 %, c'est très peu. Cela signifie que, peu ou prou, les migrants sont (quasiment) tous légaux.

En ce qui concerne les travailleurs qui occupent des emplois réservés aux Thaïlandais, les contrôles ont donné lieu à 702 poursuites judiciaires et à 649 expulsions et à des amende de 2,8 millions de bahts. Là encore quelques centaines d'emplois réservés aux Thaïlandais occupés par des migrants, c'est epsilolesque. On estime à 2 ou 3 millions le nombre de migrants qui font tourner l'économie thaïlandaise.

Les emplois réservés aux Thaïlandais que les migrants occupaient comprenaient la vente en magasin / stand, la vente ambulante et guide touristique.

Le total de 10 millions de bahts d'amende est lui aussi très faible.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13513-tr%C3%A8s-peu-de-migrants-volant-les-emplois-des-tha%C3%AFlandais-ont-%C3%A9t%C3%A9-d%C3%A9couverts-en-8-mois-de-contr%C3%B4le/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1111 le: mars 01, 2019, 08:06:26 am »


Les Thaïlandais champions de la banque mobile

74% des Thaïlandais utilisent leur téléphone mobile pour accéder aux services bancaires : un record !

Les Thaïlandais font un usage très extensif de leur téléphone mobile, et cela inclut aussi l’accès aux services bancaires.

Parmi les utilisateurs d’Internet et de 4G en Thaïlande, 74% accèdent aux services bancaires via un téléphone mobile ou smartphone, selon le rapport annuel mondial 2019 de la plateforme de gestion de médias sociaux Hootsuite et de l’agence de marketing numérique We Are Social.

Cela place la Thaïlande au premier rang du taux de pénétration de la banque mobile en Asie et dans le monde, bien au delà du taux moyen mondial de 41%, et de celui de la Chine, qui est de 61%.

Avec un taux de pénétration de 74% pour les services bancaires sur mobile, la Thaïlande dépasse la Suède (71%), et la Turquie (68%)

Les virements bancaires restent le moyen le plus répandu pour effectuer des paiements en Thaïlande, où une partie de la population n’a pas accès aux cartes bancaires.

Cet environnement financier a permis aux services bancaires mobiles de se développer rapidement par le biais d’applications mobiles.

La Thaïlande sera le premier pays de l’Asean à faire l’expérience de TMRW, une banque sur mobile lancée par la banque singapourienne United Overseas Bank (UOB).

Citer

« Les smartphones contribuent à améliorer les moyens de subsistance de vastes couches de la population n’ayant pas accès à Internet via des ordinateurs de bureau ou des ordinateurs portables. »


Les banques elles-mêmes ont créée des applications mobiles destinées à leur clients. En mars dernier, les quatre plus grandes banques du pays – Bangkok Bank, Kasikornbank, Siam Commercial Bank et Krung Thai Bank – ont abaissé les frais pour les transactions Internet et mobiles effectuées avec les titulaires de comptes dans toutes les banques thaïlandaises.

Ces initiatives font suite à une concurrence féroce dans le secteur bancaire ainsi qu’avec des service de paiement indépendants comme Line Pay et des services similaires proposés par des Fintech dans les services bancaires.

« Pour la plupart des consommateurs des pays d’Asie du Sud-Est, les smartphones représentent le principal moyen d’accès pour la recherche d’informations, les médias sociaux et les applications de messagerie, ainsi que les divertissements musicaux et vidéo », selon le rapport Google-Temasek.

D’autres études montrent également des opportunités de croissance importantes dans les services mobiles pour la région de l’Asean.

L’année dernière, des recherches menées par Google et Temasek Holdings ont estimé que la taille de l’économie Internet de la région triplera d’ici 2025, passant de 72 milliards USD en 2018 à 240 milliards de dollars en 2025, en grande partie grâce aux services Internet mobiles.



https://www.thailande-fr.com/economie/78163-les-thailandais-champions-de-la-banque-mobile
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1112 le: mars 05, 2019, 10:54:05 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Producteurs de caoutchouc

Trois grands producteurs de caoutchouc naturel en Asie du Sud-Est, à savoir la Thaïlande, l'Indonésie et la Malaisie, ont convenu de réduire leurs exportations de caoutchouc de 200.000 à 300.000 tonnes, ce afin d’enrayer la baisse du prix de ce produit.

Ces trois pays avaient mis au point un programme appelé Régime convenu de quantité d'exportation (AETS) lors d’une réunion du Conseil tripartite international du caoutchouc (ITRC), tenue le mois dernier à Bangkok, en Thaïlande.

Le ministre indonésien de la Coordination des affaires économiques, Darmin Nasution, a précisé que la mise en œuvre de l’AETS commencerait ces trois prochains mois.

En termes de contribution de chaque pays à la production régionale de caoutchouc, la Thaïlande était en tête avec 52%, suivie de l’Indonésie (38%) et de la Malaisie (10%).

Cette politique de réduction des exportations de caoutchouc est importante pour rétablir le prix de base du caoutchouc naturel, actuellement fixé à 1,45 dollar/kg.

Outre la réduction des exportations de caoutchouc, l'ITRC a élaboré deux autres stratégies: un programme de promotion de la demande lié à la consommation domestique de chaque pays et un système de gestion de l'offre concernant l'engagement à replanter des hévéas. (VNA)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1113 le: mars 06, 2019, 07:34:44 am »


La Thaïlande interdira l'importation de déchets plastiques l'année prochaine !

Il est paradoxal qu'un pays qui produit et jette tant de déchets plastique en importe. La raison en est que le plastique produit en Thaïlande, vient, en partie, de plastique recyclé dans des pays pratiquant le tri sélectif.

Le ministère de l’Environnement de Thaïlande proposera au Conseil des ministres d’interdire totalement l’importation de déchets plastiques en Thaïlande à partir de l’année prochaine.

Le ministre de l'Environnement, le général Surasak Karnjanarat, a déclaré aujourd'hui que, alors que les importations de déchets plastiques finiront l'année prochaine, la Thaïlande augmentera le recyclage de ses propres déchets plastiques jusqu'à 100% d'ici dix ans, avec l'application de nouvelles mesures. Les produits en plastique doivent contenir un certain pourcentage de plastique recyclé. Le ministre a ajouté qu'il était convaincu que la Thaïlande disposait de la technologie et des installations nécessaires pour atteindre cet objectif.

Actuellement, environ deux millions de tonnes de déchets plastiques sont générées en Thaïlande chaque année, mais seules 500 000 tonnes sont recyclées. Dans l'intervalle, les déchets en plastique peuvent actuellement être importés pour être utilisés dans la production de produits en plastique afin de réduire les coûts.

Le Ministère de l’environnement, en coopération avec le Ministère japonais de l’environnement et une agence de l'ONU, organise, à Bangkok, aujourd'hui et demain, la 9ème réunion ministérielle de l’Asie Pacifique sur l’élimination des ordures ménagères.

http://www.khaosodenglish.com/news/bangkok/2019/03/05/bts-coming-to-lat-phrao-in-5-months-city-hall/


--------------------------

En attendant, si vous pratiquez le tri sélectif, les éboueurs et les voisins vous prennent pour un fou.
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1114 le: mars 06, 2019, 11:57:10 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


ENERGIE


La Thaïlande prévoit de construire plusieurs centrales solaires flottantes du monde afin d’alimenter la deuxième plus grande économie d’Asie du Sud-Est et de renforcer la part du pays en énergie propre.

Electricity Generating Authority of Thailand (EGAT) a programmé le lancement de 16 unités d’une capacité totale de plus de 2,7 gigawatts qui seront construites en amont de barrages hydroélectriques.

Certains projets sont deux fois plus ambitieux que les installations les plus importantes en activité dans le monde.

La plus grande centrale (325 MW), construite à hauteur du barrage de Sirikit, devrait être achevée en 2035.

Selon la Banque mondiale, les systèmes flottants sont environ 18% plus chers que les systèmes construits au sol.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1115 le: mars 08, 2019, 08:26:43 am »


Grandes ambitions de la Thaïlande dans l’énergie solaire

La Thaïlande projette de construire, selon certains médias, un des plus grands parcs de centrales solaires flottantes du monde.

En clair, les autorités thaïlandaises voudraient transformer les retenues d’eau des nombreux barrages du pays en centrales solaires flottantes.

Selon la Banque mondiale, le coût des systèmes de centrales électriques flottantes est de près de 18 % plus coûteux que celui des systèmes basés à terre à cause de la nécessité de flotteurs, d’amarrages et de composants électriques plus résistants.

A en croire Thepparat Theppitak, le gouverneur adjoint de l’autorité thaïlandaise de production d’électricité (EGAT), cette entreprise publique entend construire, d’ici 2037, 16 parcs solaires d’une capacité totale dépassant les 2,7 gigawatts dans neuf de ses réservoirs de barrage hydroélectrique.

Diverses propositions de projets correspondent à plus du double de la taille du plus grand système flottant à l’échelle mondiale. Et cette initiative dépasse les 1,3 gigawatts installés sur le plan planétaire en octobre dernier.

Au cas où EGAT concrétise l’ensemble des projets proposés, cette entreprise publique annonce que l’énergie solaire flottante équivaudra à un dixième des sources d’énergie propre de la Thaïlande.

Thepparat a annoncé que les enchères pour le premier projet solaire flottant seront lancées dans deux mois et ouvertes aux multinationales, avec une enveloppe de 63 millions de dollars pour une ferme de 45 mégawatts à Sirindhorn Dam au nord-est de la Thaïlande.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13547-grandes-ambitions-de-la-tha%C3%AFlande-dans-l%E2%80%99%C3%A9nergie-solaire/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1116 le: mars 10, 2019, 08:20:12 am »


Les milliardaires thaïlandais vont bien et sont issus des mêmes clans

Près d’un tiers des milliardaires thaïlandais appartiennent à un seul clan, selon le dernier classement Forbes.

Alors que le nombre de milliardaires dans le monde s’est réduit en raison des déboires du marché, les Thaïlandais, largement issu des rangs de clans monopolistiques, n'ont pas vu leur fortune beaucoup changé après avoir augmenté de façon impressionnante l'an passé. Neuf appartiennent à la famille Chearavanont, qui possède le plus grand conglomérat du pays et fait partie de la liste des habitués.

Le groupe des 31 milliardaires thaïlandais a gagné un membre, venu du secteur immobilier. Sur la liste des 2 153 milliardaires établie par Forbes (55 de moins qu'en 2018), près de la moitié ont tragiquement perdu de leur richesse. Sauf en Thaïlande où  la valeur nette totale de la fortune des milliardaires a augmenté de 1,5 milliard de dollars pour atteindre 94,8 milliards de dollars.

Dhanin Chearavanont (75ème mondial) de Charoen Pokphand devance Charoen Sirivadhanabhakdi (87ème) de ThaiBev, dont la richesse a baissé considérablement.

Dhanin n’est pourtant que l’un des neuf représentants CP dans la liste, l’un des plus grands conglomérats d’Asie. "Travailler est relaxant si vous n'êtes pas trop sérieux", a déclaré le jeune homme de 79 ans dans Forbes. Bien que sa fortune n'ait augmenté que de 300 millions de dollars, à 15,2 milliards de dollars, il est passé du 95ème au 75ème rang du club des milliardaires, principalement masculin.

Les frères de Dhanin - qui ne peuvent se mettre d’accord sur l’orthographe du nom de leur famille - suivent. Le président exécutif du CP, Sumet Jiaravanon, détient une participation de 4,5% et une valeur de 4,5 milliards de dollars, au 424e rang. Jaran et Montri Jiaravanont à égalité 436e, chacun avec 4,4 milliards de dollars.

Charoen Sirivadhanabhakdi, propriétaire de ThaiBev et de Big C, figure également dans le top 100, se classant au 87e rang mondial sur la liste actualisée par Forbes.

La fortune de 14,5 milliards USD du magnat ThaiBev et Beer Chang a diminué d’environ 3,5 milliards USD par rapport à l’année dernière. ThaiBev est en pleine expansion à Singapour et son fils, Panote, supervise la construction de One Bangkok, un complexe polyvalent situé à proximité du parc Lumpini qui a nécessité la destruction - reconstruction de l'Alliance Française.

Vichai Srivaddhanaprabha, PDG de KingPower, est décédé dans un accident d'hélicoptère en octobre. Les actifs de la famille, qui comprennent le monopole du duty free et le club de football de Premier League, Leicester City, ont été transférés à son fils, Aiyawatt Srivaddhanaprabha, qui occupe actuellement le 290ème rang avec 5,9 milliards de dollars. La famille s’en sort bien malgré la tragédie. Il fait son entrée dans la liste avec 700 millions de dollars de plus que son père l'an passé.

Peu de Thaïlandaises dans la liste. Elles viennent des mêmes familles que les hommes riches de la nation: la femme thaïlandaise la plus riche est Daopana Petaumpai, qui, avec son mari, Chuchat, est propriétaire de Muangthai Capital. Ils pèsent 2,4 milliards de dollars. Somporn Juangroongruangkit, mère du fondateur du parti Future Forward, Thanathorn Juangroonruangkit, possède 1,2 milliard de dollars. Elle est présidente du fabricant de pièces automobiles Thai Summit Group.

Deux milliardaires "farangs" se trouvent en Thaïlande: Harald Link, chef du groupe B. Grimm, qui se situe au 1168ème rang avec 2 milliards de dollars et à 1,9 milliard de William Heinecke. Heinecke, de nationalité thaïlandaise, dirige le groupe Minor, qui comprend des hôtels comme Anantara, Four Seasons et des franchises pour Swensens, Sizzler, Dairy Queen et Burger King.

Le Premier ministre thaïlandais exilé, Thaksin Shinawatra, pointe à la 128e place mondiale et 18e place thaïlandaise, grâce à un patrimoine de 1,8 milliard de dollars inchangé par rapport à 2018.

Le nouveau venu ? Anant Asavabhokin au rang de 1 941e. Avec une valeur nette de 1,1 milliard de dollars, patron de Land  and Houses, un acteur de l'immobilier.

http://www.khaosodenglish.com/news/business/2019/03/06/little-changed-among-blood-bound-thai-billionaires-forbes/

Les fortunes des milliardaires thaïlandais ont largement prospéré ces 5 dernières années.

Les patrons thaïlandais refusent que le salaire minimum journalier s'approche des 10 €.

La Thaïlande est l'un des pays les plus inégalitaires du monde.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13558-les-milliardaires-tha%C3%AFlandais-vont-bien-et-sont-issus-des-m%C3%AAmes-clans/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1117 le: mars 12, 2019, 08:21:41 am »


La compagnie d'électricité se prépare à une hausse de la consommation durant les fortes chaleurs

Egat se prépare à une forte hausse de la consommation d'énergie estivale.

L’autorité thaïlandaise de production d’électricité (Egat) a estimé que la consommation d’électricité de fin avril et de début mai atteindrait 29 000 mégawatts (MW), soit 2% de plus que la même période de l’année dernière.

L'agence a pris des mesures pour assurer un approvisionnement en électricité constant et équilibré malgré la chaleur estivale persistante.

Le vice-gouverneur d'Egat, Rerngchai Kongthong, a déclaré que la demande à Bangkok et dans les cinq provinces voisines atteindrait 10 500 MW au cours de cette période.

Toutes les centrales d'Egat - ainsi que son réseau de centrales privées IPP (Independent Power Producer) et SPP (Small Power Producer) - ont été invitées à n'effectuer des travaux de maintenance que si cela était nécessaire pendant l'été ( Mars-mai), dit-il.

«Tout le monde peut être confiant sur le fait qu'Egat assurera la production d'électricité nécessaire », a-t-il déclaré, tout en invitant chacun à économiser de l'énergie en réduisant sa consommation.

La saison estivale officielle de la Thaïlande a débuté le 21 février et il est prévu que le mercure grimpe entre 42 et 43 degrés Celsius dans les provinces de Mae Hong Son, de Lampang, d'Uttaradit, de Sukhothai, de Tak, de Nakhon Sawan et de Kanchanaburi, tandis que le Sud et Bangkok pourraient atteindre les 39 degrés Celsius.

Lorsqu'il fait chaud, les gens ont tendance à rester à l'intérieur et à mettre en marche leurs climatiseurs et autres dispositifs de refroidissement, contribuant ainsi à la hausse de la consommation d'énergie.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13565-la-compagnie-d%C3%A9lectricit%C3%A9-se-pr%C3%A9pare-%C3%A0-une-hausse-de-la-consommation-durant-les-fortes-chaleurs/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1118 le: mars 17, 2019, 07:44:02 am »


Le parti pro-junte pour une politique populiste et un salaire minimum à 450 bahts

Palang Pracharat promet un salaire minimum de 400 à 450 bahts pour séduire les électeurs.

Le parti pro-Prayut Palang Pracharat a mis au point un ensemble de politiques populistes avant les élections générales à seulement neuf jours du scrutin, incluant un salaire minimum national quotidien de 400 à 450 bahts.

En dévoilant les politiques au siège du parti aujourd'hui, le chef du parti, Uttama Savananaya, a affirmé qu'il ne s'agissait pas d'une illusion et que cette augmentation serait mis en œuvre si le parti appartenait au prochain gouvernement.

Le parti promet également un salaire de départ de 20 000 bahts pour les diplômés possédant une licence (équivalent du diplôme BA à confirmer), 12 000 bahts pour une tonne de paddy, 65 bahts par kg pour le caoutchouc et un minimum de cinq bahts pour un kg de graines de palmier à huile.

Cependant, le chef du parti Setthakij Mai (Nouvelle économie), Mingkwan Saengsuwan, a exhorté les partis politiques à ne pas promettre d’augmenter le salaire minimum, considérant cela injustifié et alimentant une inflation ruineuse.

« S'il vous plaît, n'augmentez pas le salaire minimum à 425 bahts. Ou alors, soyez prêt à payer 100 bahts pour un bol de nouilles, car l'inflation sera très importante et la Thaïlande pourrait devenir un autre Venezuela », a déclaré aujourd'hui le ministre du Commerce de l'ancien gouvernement Thaksin via Facebook.

Les politiques populistes de Palang Pracharat ont également été critiquées par le chef adjoint du parti démocrate Korn Chatikavanich, qui a déclaré que les augmentations de salaire minimum, qui contredisent la politique salariale du gouvernement actuel, touchent trois groupes de personnes, les travailleurs, les entrepreneurs (y compris les PME) et les contribuables.

M. Korn a déclaré que les entreprises étaient les plus durement touchées par le ralentissement économique actuel, ajoutant que le parti démocrate proposait une réduction d'impôt pour les PME de 20% à 10% et une garantie que les salaires ne tomberaient pas sous 10 000 bahts par mois.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13591-le-parti-pro-junte-pour-une-politique-populiste-et-un-salaire-minimum-%C3%A0-450-bahts/
IP archivée

koh-lanta

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 185
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1119 le: mars 20, 2019, 07:33:41 am »

de la poudre de perlimpinpin !

augmenter le prix du caoutchou et de l'huile de palme, brillante idée pour encore plus de déforestation et de plantation aseptisé....

Puis les acheteurs, veulent-il bien payer ce prix ou partir délocaliser ailleurs ?

Puis le salaire minimum,si il suit l'inflation, d’accord, mais les prix vont obligatoirement augmenter aussi 
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1120 le: mars 22, 2019, 07:41:52 am »


Les pêcheurs se félicitent du système gouvernemental de compensation pour les chalutiers mis au rebut

L'association des pêcheurs de Songkhla se félicite de l'approbation par le gouvernement d'un système de compensation pour les chalutiers déclassés.

Suradech Nilubon, président de l'Association des pêcheries de Songkhla, a remercié mardi le Cabinet pour avoir récemment approuvé un projet visant à indemniser les propriétaires de 305 chalutiers dits «blanc-rouge».

Les navires en question étaient déclassés et n'avaient plus le droit de pêcher depuis avril 2015 après que les autorités thaïlandaises ont imposé une réglementation stricte aux exploitants de chalutiers. Les propriétaires devaient effectuer des travaux pour pouvoir à nouveau naviguer.

Vingt-quatre des 305 bateaux, "qui étaient légaux mais volontairement exclus du système car ils ne pouvaient pas faire face aux frais imposés par une remise en état [au cause de la réglementation]", venaient de Songkhla, a-t-il déclaré.

Dans le cadre du projet approuvé par le Cabinet, 50% de la valeur d’un navire sera versée à chaque propriétaire de bateau afin qu’il puisse utiliser la somme pour investir dans un autre business.

Les autorités contacteront les propriétaires de bateaux pour signer un contrat concernant l'indemnisation. Les bateaux seront ensuite démolis, mais le processus prendra du temps, car il faut d'abord définir des modalités de paiement et une méthode de destruction, Suradech ajouté.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13611-les-p%C3%AAcheurs-se-f%C3%A9licitent-du-syst%C3%A8me-gouvernemental-de-compensation-pour-les-chalutiers-mis-au-rebut/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1121 le: mars 23, 2019, 07:40:04 am »


3 trillions de bahts de projets

Inégalités sociales, croissance faible, gestion médiocre : après cinq ans de régime militaire, le maigre bilan économique de la junte, au pouvoir depuis le coup d’Etat de mai 2014, va peser lourdement sur la décision des 50 millions d’électeurs thaïlandais, qui se rendent aux urnes dimanche 24 mars.

Le premier ministre, Prayuth Chan-ocha, auteur du putsch, ancien chef de l’armée et candidat à sa propre succession, avait pourtant de grandes ambitions : il a concocté le projet de guider le royaume vers l’horizon "Thaïlande 4.0", qui ferait de cette dernière une sorte de "hub numérique". Le fait que Bangkok soit au centre du "corridor économique" d’Asie du Sud-Est, qui devrait permettre à l’avenir d’assurer un flux continu du transit commercial depuis le Vietnam jusqu’à la Birmanie, pouvait aussi justifier un certain optimisme.

Le Conseil national pour la paix et le maintien de l’ordre, la très orwellienne appellation de la junte, a par ailleurs annoncé, en début d’année, le lancement de projets d’infrastructures pour un montant de 3 trillions de bahts (près de 84 milliards d’euros) dans le domaine des transports – chemin de fer, routes nationales et départementales.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16486
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1122 le: mars 23, 2019, 08:24:01 am »


La Banque de Thaïlande revoit à la baisse ses prévisions de croissance

La Banque de Thaïlande est moins optimiste quant aux perspectives de croissance économiques du pays, ramenant ses prévisions de croissance pour 2019 de 4% à 3,8%.

« Le comité a estimé que l’économie se développerait autour de son potentiel, mais à un rythme plus lent que celui estimé précédemment en raison du ralentissement de la demande extérieure », a déclaré la banque centrale.

En décembre, la banque de Thaïlande avait déjà abaissé ses prévisions de croissance économique pour 2019 à 4%, contre 4,2% prévues en septembre.

La Banque de Thaïlande rejoint ainsi la Banque mondiale qui avait déjà révisé au mois de janvier à la baisse ses prévisions de croissance économique pour la Thaïlande en 2019 à 3,8%, contre 3,9% précédemment.

Ceci principalement en raison du ralentissement de la croissance mondiale et à cause des tensions commerciales accrues entre les États-Unis et la Chine.

Dans un contexte d’incertitude économique mondiale accrue, la Banque de Thaïlande a réduit sa prévision d’exportations pour cette année à 3%, contre 3,8% prévu en décembre, a déclaré le secrétaire du MPC, Titanun Mallikamas.

Le Comité de politique monétaire (CPP), composé de sept membres, a voté à l’unanimité mercredi dernier le maintien du taux directeur à 1,75% pour une deuxième réunion consécutive, après l’avoir augmenté de 25 points de base en décembre pour la première fois en plus de sept ans.


Endettement élevé des ménages

Bien que la demande intérieure continue de gagner du terrain, la consommation privée est freinée par l’endettement élevé des ménages, a déclaré M. Titanun.

La position accommodante de la BoT devrait contribuer à la poursuite de la croissance économique et est appropriée compte tenu de l’objectif d’inflation, selon un communiqué de la Banque de Thaïlande.

La révision à la baisse pourrait s’expliquer par le ralentissement du commerce mondial entre les États-Unis et la Chine.

La consommation publique a été ramenée de 2,6% en décembre à 2,3% en décembre, et de 6,6% à 6,1% en prévision d’investissements publics.



https://www.thailande-fr.com/economie/79438-la-banque-de-thailande-revoit-a-la-baisse-ses-previsions-de-croissance
IP archivée

koh-lanta

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 185
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1123 le: mars 24, 2019, 03:42:42 am »

Ma fois, quelques point de perdu, mais c'est plus que bien, on aurait juste la moitié de ça en France, on serait content.

L’endettement des foyers n'est pas nouveau.

La corruption reste encore un gros frein au développement, c'est bien dommage ;)

Merci pour les infos.
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3469
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1124 le: mars 24, 2019, 09:29:45 pm »

Ma fois, quelques point de perdu, mais c'est plus que bien, on aurait juste la moitié de ça en France, on serait content.

L’endettement des foyers n'est pas nouveau.

La corruption reste encore un gros frein au développement, c'est bien dommage ;)

Merci pour les infos.

+ 1
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)
Pages: 1 ... 43 44 [45] 46 47 ... 50