Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.  (Lu 367569 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1200 le: septembre 27, 2019, 09:56:53 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/economie/110680-thailande-innovation-total-le-petrolier-fran-ais-qui-transforme-les-plastiques-du-siam?


INNOVATION: Total, le pétrolier français qui transforme les plastiques du Siam...

Nous savons tous que les ressources de la planète sont limitées. Pourra-t'on continuer de consommer sans relâche et sans limites ? Le besoin de ressources nouvelles est indispensable. C'est le pari du géant pétrolier Total auquel le magazine économique « L'Usine Nouvelle » consacre un article pour ses innovations en Thaïlande dans le domaine des bio plastiques. Vous pouvez retrouver ici le site de l'Usine Nouvelle dont nous vous recommandons la lecture ici .

Saviez-vous que Total est aussi un groupe pionnier dans la production de nouveaux composants chimiques et plastiques ? Et saviez-vous que ces innovations auront lieu en Thaïlande ? « L'Usine nouvelle » nous l'apprend dans un article de Julien Cottineau consacré au géant pétrolier français.

Le site industriel de polymérisation d'acide lactique (PLA) de la co-entreprise Total Corbion à Rayong, en Thaïlande, a été inaugurée le 9 septembre. Cet investissement de 150 millions de dollars (135 millions d'euros) marque les premiers pas du géant français dans les bio-plastiques.


Diversification

Spécialiste de la pétrochimie mais désireux de se diversifier dans le biosourcé, Total n'a pas choisi la Thaïlande au hasard. Il s'appuie sur le complexe du chimiste néerlandais Corbion, spécialiste mondial de l'acide lactique, monomère indispensable au PLA. Son usine, d'une capacité de 75 000 tonnes par an, dispose sur place d'une matière première abondante : la canne à sucre. Cerise sur le gâteau, celle-ci est garantie sans OGM, un détail notable pour les applications du PLA dans les emballages alimentaires.


Marché asiatique

Produire en Thaïlande positionne aussi Total et Corbion au cœur du marché asiatique, haut lieu de la demande en plastiques. L'usine, opérationnelle depuis fin 2018, écoule également ses volumes en Amérique du Nord et en Europe. Biodégradable, à l'inverse de la majorité des bio-plastiques, et recyclable, le PLA doit bénéficier d'une croissance de 10 à 15 % par an jusqu'en 2025, selon Total.

Très polyvalent, appliqué dans de multiples secteurs, il est considéré par Total comme le «meilleur bio-plastique au monde». Le groupe, qui se rêve en leader des bio-plastiques, réfléchit déjà à d'autres projets de PLA avec Corbion.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1201 le: septembre 28, 2019, 08:44:41 am »


Et pourquoi pas la même chose en France ?!!!


Eau et électricité gratuites pour les familles pauvres

Les ménages à faible revenu auront accès à l'électricité et à l'eau gratuitement pendant un an.

Le gouvernement a accepté d'étendre la gratuité de l'eau et de l'électricité aux familles pauvres pour une autre année, jusqu'au 30 septembre 2020.

Le ministre des Finances, Uttama Savanayana, a déclaré jeudi que le Comité du Fonds Pracharat pour l'économie avait décidé d'étendre les services gratuits, qui devaient expirer à la fin du mois.

Dans le cadre du programme de services publics gratuits, chaque ménage aura accès à de l'électricité gratuite jusqu'à 230 bahts par mois et à de l'eau du robinet gratuite jusqu'à 100 bahts par mois. Ainsi ce n'est pas la totalité de la facture d'électricité qui est prise en charge par l'état mais 230 bahts par mois ; tout ce qui est au dessus de ces 230 bahts est à payer par la famille.

Par ailleurs, les personnes à faible revenu titulaires d'une carte d'assistance sociale Pracharat bénéficieront d'une exemption de TVA de 7% pendant un an, a déclaré M. Uttama.

Sur ces 7 %,  5% seront versés sur les comptes de portefeuille électronique des détenteurs de carte le 15 de chaque mois et ce montant pourra être retiré en espèces. 1% sera conservé dans le fonds d'épargne national et le 1% restant sera prélevé à titre de taxe.

M. Uttama a déclaré que l'électricité et l'eau gratuites, ainsi que les abattements de TVA pour les détenteurs de cartes, coûteraient au gouvernement environ 1,87 milliard de bahts par an "ce qui ne représente pas beaucoup, mais est suffisant pour les pauvres." (sic)

Le fonds Pracharat détient maintenant 12 milliards de bahts, mais avec une injection supplémentaire de 40 milliards de bahts dans le nouveau budget pour l'exercice 2020, le fonds sera en mesure de veiller au bien-être des pauvres de manière continue, a déclaré le ministre des Finances.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14575-eau-et-%C3%A9lectricit%C3%A9-gratuites-pour-les-familles-pauvres/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1202 le: septembre 30, 2019, 08:08:18 am »


L'initiative gouvernementale «Chim, Shop, Chai» qui incite les Thaïlandais à visiter leur pays est un immense succès

Le programme « Chim, Shop, Chai » (goûte, fait du shopping et achète) est un immense succès. Chaque jour, un million de personnes peuvent s'inscrire. Le million de Thaïlandais à été atteint en moins de trois heures au 5e jour. Les personnes qui ont souscrit reçoivent au cadeau de 1 000 bahts à dépenser pour promouvoir tourisme intérieur dans des boutiques agrées.

Deux heures et 56 minutes, c'est le record pour atteindre l'objectif d'un million par jour, vendredi. Lundi, l'objectif d'un million de candidats a été atteint à 13 h 43, à 8 h 11 mardi, à 6 h 18 mercredi et à 5 h 40 jeudi. Le top départ de chaque journée est donné à minuit.

Le gouvernement s'est fixé l'objectif de 10 millions de bénéficiaires du programme, qui devrait être atteint dans les cinq prochains jours.

M. Payong Srivanich, directeur général de la Krung Thai, impliquée dans le programme, a déclaré que la banque surveillait de près l'enregistrement en ligne pour garantir un processus simple, sûr et pratique tout en préservant la confidentialité des données.

Le cadeau de 1 000 bahts peut être dépensé, à compter d’aujourd’hui, dans les provinces choisies par les candidats. Sur un million de personnes qui ont posé leur candidature le premier jour, 800 000 ont passé la sélection avec succès, mais les autres, dont les demandes ont été rejetées, peuvent présenter une nouvelle demande.

Les candidats retenus doivent dépenser 1 000 bahts dans les 14 jours dans les magasins ayant adhéré au programme. Les bénéficiaires doivent dépenser dans une autre province que la leur pour les inciter à voyager.

Si les candidats ne dépensent leurs 1000 bahts dans les 14 jours, le cadeau sera annulé et ils ne pourront plus présenter de demande.

Selon M. Lawan Saengsanit, du bureau de la police fiscale, 54% des candidats sont âgés de 31 à 60 ans, 32% sont âgés de 22 à 30 ans, 8% sont âgés de 18 à 21 ans et 6% le groupe des plus de 60 ans.

Les personnes résidant dans la région centrale représentent 43% des demandeurs, suivies de 16% des habitants du Nord-Est, 15% de l'Est, 11% des habitants du Sud, 9% des habitants du Nord et 6% des Occidentaux.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14580-linitiative-gouvernementale-%C2%ABchim-shop-chai%C2%BB-qui-incite-les-tha%C3%AFlandais-%C3%A0-visiter-leur-pays-est-un-immense-succ%C3%A8s/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1203 le: septembre 30, 2019, 08:11:23 am »


Le ministère du Commerce autorise les étrangers à investir dans la maintenance aéronautique et trois autres activités précédemment interdites

Le Ministère du commerce de la Thaïlande supprimera quatre catégories d’entreprises de la liste des activités interdites aux étrangers par le Foreign Business Act B.E. 2542 Cela permettra des investissements étrangers ce qui facilitera les affaires.

Le Directeur du Département du développement des entreprises (DBD), Poonpong Naiyanapakorn, a révélé que la prohibition des entreprises étrangères serait levée pour :
- les télécommunications sans réseau ;
- les centres de trésorerie ;
- les installations de maintenance d'aéronefs et des pièces d'aéronefs ,
- le développement de logiciels à forte valeur ajoutée.

Il a ajouté que la levée des interdictions de ces catégories d'entreprises serait facilitée par les lois connexes, ce qui contribuerait à réduire les coûts, les délais et la complexité auxquels sont confrontés les investisseurs étrangers lorsqu'ils demandent des autorisations à des organismes apparentés. Cela contribuera à améliorer la facilité des affaires et à attirer davantage d'investisseurs et de talents du monde entier en Thaïlande.

Le chef du DBD a déclaré aujourd’hui que ces quatre catégories d’entreprises respectaient les orientations du développement économique du pays et que la liberté d’investissement contribuerait à améliorer les connaissances du peuple thaïlandais et à renforcer la compétitivité de ses entreprises au niveau mondial, tout en promouvant l'économie numérique.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14578-le-minist%C3%A8re-du-commerce-autorise-les-%C3%A9trangers-%C3%A0-investir-dans-la-maintenance-a%C3%A9ronautique-et-trois-autres-activit%C3%A9s-pr%C3%A9c%C3%A9demment-interdites/


------------------------------------

On peut considérer que, concernant la maintenance aéronautique, cette levée de l'interdiction était devenue obligatoire alors qu'AIRBUS est censé ouvrir un énorme centre de maintenant à U-Tapao
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1204 le: octobre 01, 2019, 08:41:21 am »


Du biodiesel moins cher à partir du mois prochain

Du biodiesel moins cher sera disponible le mois prochain dans certaines stations-service.

Le ministère de l'Énergie prévoit de lancer du biodiesel B10, composé à 90% de diesel et à 10% d'huile de palme.

Sur les 100 raffineries d'huile de palme, neuf ont satisfait aux normes requises pour que l'huile de palme soit mélangée au diesel, a déclaré Somboon Norkaew,  du ministère de l'Énergie

Quatre autres raffineries améliorent leur processus de production et devraient être en mesure de satisfaire à ce critère d’ici la fin de l’année.

Les producteurs d’huile de palme doivent réduire leur taux de monoglycéride à moins de 0,4% contre 0,7% actuellement. Dans le même temps, les usines de raffinage de diesel doivent réduire la teneur en eau à moins de 200 parties par million (ppm) par rapport au niveau actuel de 300 ppm. La norme est définie par les constructeurs automobiles japonais.

Il a indiqué qu'il consulterait prochainement les producteurs d'huile de palme en vue du lancement du programme B10 à l'échelle nationale en janvier. Le B10 sera disponible dans certaines stations-service à partir de ce mois d'octobre, a-t-il déclaré.

Auttapol Rerkpiboon, président de PTT Oil, a déclaré que le B10 serait disponible dans tout le pays d'ici à janvier 2020.

Il est actuellement disponible dans 100 stations sur 1 800 au total. À la fin de cette année, environ 150 stations-service fourniraient du B10 aux clients. PTT vend également actuellement du B20 dans 500 stations-service, a-t-il déclaré.

Actuellement, le B10 est moins cher au litre que le B7, a-t-il déclaré.

Simaroj, directeur général de Susco Public Company Limited, a annoncé que B10 sera disponible en janvier et que la société cessera de vendre du B7. Actuellement, la société vend également du B20 dans 105 stations-service.

"Ce qui me préoccupe, c'est le coût élevé de la production d'huile de palme, car le gouvernement garantit les palmiers à 4 Bt / kg, mais si le gouvernement pouvait rendre le B10 moins cher que le B7 de 2 Bt / litre, il encouragerait la consommation", a-t-il ajouté.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14584-du-biodiesel-moins-cher-%C3%A0-partir-du-mois-prochain/?fbclid=IwAR0ma986uJuo7g7lRY6f9eaLdEdYw_vq2qUCrnYUWlyqcOeg5ngRjoswPx8
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1205 le: octobre 01, 2019, 10:55:31 pm »

https://lepetitjournal.com/bangkok/banque-de-thailande-croissance-en-berne-mais-pas-de-crise-jusquici-265843


Banque de Thaïlande: "Croissance en berne mais pas de crise jusqu’ici"...

Les prévisions de croissance de la Thaïlande, récemment abaissées à 2,8% pour cette année, sont inférieures au potentiel, et la politique monétaire sera réexaminée si la situation se détériore, a annoncé lundi le gouverneur de la banque centrale.

Alors que la Banque de Thaïlande (BOT) la semaine dernière a revu à la baisse ses perspectives de croissance pour 2019 (jusque là fixées à 3,3%), le gouverneur de la BOT, Veerathai Santiprabhob, a assuré aux journalistes que l'économie thaïlandaise "n'est pas encore en crise". Pour l’année 2018, le PIB thaïlandais affichait un taux de croissance de 4,1%.

"Si les conditions économiques s’écartent de nos prévisions, nous sommes prêts à revoir la politique monétaire et à mettre en œuvre certains outils", a-t-il déclaré.

La semaine dernière, le comité de politique monétaire de la BOT (MPC) a laissé le taux directeur inchangé à 1,50%, après une réduction surprise en août qui constituait le premier assouplissement depuis 2015.

Le MPC réexaminera sa politique monétaire le 6 novembre. Certains analystes s'attendent à une nouvelle réduction des taux d'ici la fin de l'année.

Veerathai Santiprabhob a indiqué que la réduction de taux en août était une mesure préventive, compte tenu du ralentissement de la croissance économique et de l’assombrissement des perspectives.

La deuxième économie de l'Asie du Sud-Est n'a progressé que de 2,3% au deuxième trimestre, soit le rythme annuel le plus faible en près de cinq ans, en raison de la chute des exportations.

La banque centrale s'inquiète de la vigueur du baht, entrainée par gros excédent de compte courant et par la hausse des investissements directs étrangers, souligne le gouverneur de la BOT.

Au cours des sept premiers mois de cette année, la Thaïlande a enregistré un excédent de compte courant de près de 20 milliards de dollars, en raison de la lenteur des investissements, précise-t-il.

Cependant, la BOT dit n’avoir décelé que très peu de spéculations sur le baht après les mesures prises par la banque centrale, a déclaré Veerathai, ajoutant que les portefeuilles actions et obligations présentaient actuellement des sorties nettes.

Le baht est la devise la plus performante d’Asie cette année, en hausse d’environ 6,5% par rapport au dollar américain.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1206 le: octobre 02, 2019, 07:31:20 am »


L'inflation plus basse que prévue. 0,32 % sur un an

L'indice annuel des prix à la consommation de la Thaïlande a été de + 0,32% en septembre par rapport à l'année précédente, moins que prévu, selon les données du ministère du Commerce publiées mardi.

A comparer aux prévisions de Reuters de 0,44% en septembre et à 0,52% en août.

L’inflation globale de septembre a été à son niveau le plus bas depuis janvier et est restée en dessous de la fourchette cible de 1% à 4% de la Banque de Thaïlande (BoT), et ce, pour un quatrième mois consécutif.

La BoT prévoit une inflation globale de 0,8% pour cette année, tandis que le ministère du Commerce prévoit de 0,7% à 1,0%.

En janvier-septembre, l’inflation globale était de 0,81% et l’inflation sous-jacente de 0,54%.

L'inflation sous-jacente représente la tendance de long terme de l'évolution du niveau des prix.

La semaine dernière, la BoT a laissé son taux directeur inchangé à 1,50%, après une réduction surprise en août. La prochaine révision de la politique monétaire aura lieu le 6 novembre.

Ce taux de 1,50 % incite les investisseurs à spéculer et contribue à la politique du baht fort.

Le riz gluant fait partie des produits qui ont le plus augmenté.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14590-linflation-plus-basse-que-pr%C3%A9vue-032-sur-un-an/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1207 le: octobre 02, 2019, 08:00:49 am »


Nos deux pays souffrent des mêmes stéréotypes affirme l'ambassadeur de France en Thaïlande

Un coup d’œil dans les grands magasins chics des centres commerciaux de luxe de Bangkok, c'est comme une publicité pour la présence française en Thaïlande, avec la mode haut de gamme dont Chanel et Hermes et bien d'autres. Mais, ce qui est moins connu, c’est que l’examen des usines de Thaïlande affichera un nombre tout aussi important de noms français.

À l'occasion du 333e anniversaire de l'inauguration des relations franco-thaïlandaises, l'ambassadeur de France en Thaïlande, Jacques Lapouge, a accordé une entrevue à Khaosod English. Il a évoqué la présence française moins connue dans le commerce, le tourisme et même de l'art.

« Les Thaïlandais utilisent des avions français, conduisent des voitures avec des pneus français, portent des lunettes françaises, ont des murs français dans leur maison, séjournent dans des hôtels français, prennent des médicaments français, mangent des biscuits français, du yogourt, des pommes, du fromage, du vin et portent des sacs à main de luxe français, Dit M. Lapouge.

En valeur, plus de la moitié des importations thaïlandaises en provenance de France sont des équipements de transport, tels que des avions Airbus, le reste du volume des échanges étant destiné aux équipements industriels, mécaniques et agricoles. La Thaïlande vend des machines ainsi que des produits agricoles et de la pêche en France.

« Je pense que la France et la Thaïlande souffrent du même genre de stéréotypes. Nous sommes de beaux pays connus pour le tourisme. Nous sommes très fiers d'être appréciés pour nos cuisines et notre belle langue », a déclaré Lapouge. «Mais les gens ont tendance à oublier que nous sommes aussi des pays industriels avec des économies dynamiques. Nous ne sommes pas seulement des endroits agréables.

La France a le 7ème PIB mondial, selon le FMI, en avril 2019. En 2018, la Thaïlande a exporté pour un montant de 2,8 milliards d'euros et importé près de 1,7 milliard d'euros. La part de marché de la France en Thaïlande, selon les données de 2017, est de 1,5%, ce qui est inférieur à la part de l’Allemagne (2,7%) mais supérieure à celle du Royaume-Uni (1,2%).

Il existe environ 300 entreprises françaises en Thaïlande, notamment dans le couloir économique de l’Est près du port de Laem Chabang à Chonburi.

Certains noms bien connus sont Michelin, Saint-Gobain, Schneider Electric. Et n’oubliez pas les produits de beauté tels que L’Oreal et les produits de base des riches Bangkokiens, tels que Hermes, Chanel, Cartier, etc. Le plus grand opérateur hôtelier international de Thaïlande est également français - Accor Hotels-  qui compte plus de 80 hôtels à Bangkok (en Thaïlande ?), sous des enseignes Ibis, Movenpick, Novotel, etc.

Les Français cherchent même à vendre du matériel médical et funéraire à la Thaïlande, comme l'a rapporté Khaosod English lors d'un récent salon professionnel.

Mais certains de ces produits français sont maintenant confrontés à la concurrence féroce de ceux, meilleur marché, des pays asiatiques, notamment de la Chine.

« Pour la qualité, la durabilité et la sécurité, en particulier dans le domaine les cosmétiques, les médicaments et les aliments, il est préférable de choisir des produits français », a déclaré Lapouge. « Thailand 4.0 devrait s'intéresser à la valeur réelle des produits et pas seulement aux premiers prix.»

Par ailleurs, Officiellement, il y a environ 13 500 expatriés français en Thaïlande, bien que le nombre réel puisse atteindre 30 000 à 40 000 parce que tout le monde n’est pas inscrit à l’ambassade. Environ la moitié d’entre eux se trouvent à Bangkok, l’autre moitié dans des zones d’expatriation telles que Pattaya, Phuket, Chiang Mai et Koh Samui.

Beaucoup travaillent dans les 300 entreprises françaises, tandis que d'autres sont enseignants, entrepreneurs et retraités. Beaucoup sont mariés avec des Thaïlandais.es.

"Il existe une image selon laquelle la Thaïlande est un paradis et le coût de la vie n'est pas trop élevé", a déclaré Lapouge.

En effet, la Thaïlande est la première destination touristique des Français en Asie, avec environ 750 000 touristes par an. À l’inverse, environ 90 000 Thaïlandais visitent la France chaque année.

La diplomatie franco-thaïlandaise est également l'une des plus anciennes : 2019 marque le 333e anniversaire de la visite du premier émissaire siamois à la cour du monarque français Louis XIV, sous le règne du roi Narai en 1686. L'ambassade a récemment tenu une journée portes ouvertes de la résidence de l'ambassadeur pour célébrer l'événement.

La France elle-même est souvent un refuge pour les exilés politiques thaïlandais; Le gouvernement français a accordé le statut de demandeur d'asile à trois critiques notoires de la monarchie en 2015, selon BBC Thai.

M. Lapouge a déclaré que la politique diplomatique consistait à ne pas intervenir ni "donner des conseils" aux militants pro-démocratie, mais à se tenir au courant de l'actualité politique avec un "grand intérêt", du couronnement aux récentes élections et à la formation d'un gouvernement post-coup d’État. .

Bien que la France et l'UE aient condamné le coup d’État de 2014 et suspendu tous les échanges à l'époque, l'ambassadeur a déclaré que la coopération était de retour dans son intégralité.

« Il y a eu des mesures de l'UE mises en place après le coup d'État de 2014. Et maintenant, la France, à l'instar de l'UE, coopère complètement avec le gouvernement », a déclaré Lapouge.

Les Français organisent nombre d'événements culturels en Thaïlande comme des expositions.

Les Français parrainent également souvent des activités artistiques telles que la Semaine du design de Bangkok, le Festival des arts urbains de Bukruk et la Biennale des arts de Bangkok.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14587-nos-deux-pays-souffrent-des-m%C3%AAmes-st%C3%A9r%C3%A9otypes-affirme-lambassadeur-de-france-en-tha%C3%AFlande/?fbclid=IwAR1oaoO7ermT0xQB4Fwtvx-VJErSDjAbH4PGTRAkCBI0rUceIERaIwItBEw
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1208 le: octobre 02, 2019, 08:05:04 am »


Beaucoup d'amertume dans le sucre thaïlandais : prix et exportations en baisse

L’industrie sucrière thaïlandaise est frappée par la double peine : chute des exportations et baisse des prix, selon les experts du secteur. La menace la plus imminente pour l’industrie est la chute du prix du sucre sur le marché mondial, qui a baissé de 10 à 11 cents la livre, son prix le plus bas depuis six ans.

Le 19 septembre, FO Licht, expert agroalimentaire, a indiqué que les stocks mondiaux de sucre pour l'exercice 2018-2019 (d'octobre à septembre) s'élevaient à 78,19 millions de tonnes, sa production mondiale à 181,48 millions de tonnes et sa consommation à 186,45 millions de tonnes.

Le rapport prévoyait que les réserves mondiales de sucre tomberaient à 72,67 millions de tonnes fin 2019, soit 38,97% de la consommation mondiale.

L'énorme réserve mondiale a entraîné une baisse continue du prix du sucre sans aucun signe de reprise.

Le pays qui souffre le plus est l’Inde, qui dispose de plus de 15 millions de tonnes de sucre en réserve.

Certains pays voient dans la volonté de l’Inde d’augmenter ses exportations de sucre un facteur de baisse du prix du sucre.

Les exportations de sucre de la Thaïlande au cours des huit premiers mois de l'année ont baissé de 7,212 millions à 6,067 millions de tonnes par rapport à l'année précédente. L’Indonésie, le Cambodge, Taïwan et le Myanmar sont des clients qui ont tous réduit leurs importations.

Piromsak Saisunee, directeur de Karpolpalit Namtarn Co Ltd, a déclaré qu'outre la baisse du prix mondial du sucre, un autre facteur qui préoccupait l'industrie sucrière thaïlandaise était l'appréciation du baht. "Si le baht devenait plus fort que le 30,50 par rapport au dollar américain, l'industrie sucrière thaïlandaise perdrait la plupart de ses clients au profit du Brésil, notre principal concurrent", a-t-il déclaré. "Actuellement, la monnaie brésilienne, le real, s'affaiblit, ce qui stimule considérablement leurs exportations de sucre."
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1209 le: octobre 03, 2019, 08:11:04 am »


L’environnement principal facteur d’incertitude économique en Asie

Un nouveau rapport du Forum économique Mondial souligne l'importance des risques environnementaux dans la région Asie - Pacifique et en Thaïlande.

Alors que Bangkok est confronté à des niveaux très élevé de pollution atmosphérique, mettant en péril la santé de ses habitants et l’activité économique, un récent rapport du Forum économique Mondial souligne l’importance des risques environnementaux dans la région.

Les crises liées à l’environnement figurent en tête des risques pour les entreprises en Asie, tandis que les risques budgétaires apparaissent comme le principal risque économique au niveau mondial.

Les problèmes économiques dominent les préoccupations des dirigeants d’entreprises du monde entier, selon le rapport 2019 sur les risques régionaux pour les entreprises du Forum économique mondial.

Dans une enquête auprès de près de 13 000 dirigeants d’entreprises dans plus de 130 pays, les répondants ont classé les « crises fiscales et budgétaires » au premier rang des risques économiques à l’échelle mondiale.


En Asie, les crises liées à l’environnement constituent une préoccupation majeure

Les risques environnementaux sont la principale préoccupation des entreprises en Asie de l’Est et dans le Pacifique, avec en première position du classement le risque de « catastrophes naturelles », et en cinquième position les « événements climatiques extrêmes ».

Selon le Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes, les catastrophes naturelles dans la région de l’Asie sont responsables de plus de 80% du nombre total des décès, ont touché plus de 50 millions de personnes et ont coûté 56,8 milliards de dollars.

La région Asie-Pacifique est non seulement la plus touchée par les catastrophes naturelles et les phénomènes météorologiques extrêmes en termes de pertes en vies humaines, mais sa population nombreuse et extrêmement vulnérable rend la région particulièrement exposée aux pertes économiques.


Les cyberattaques plus redoutées en Europe et en Amérique du Nord

Les “Cyberattaques” constituent le deuxième plus grand défi pour les dirigeants et le plus important pour les entreprises européennes et nord-américaines pour la deuxième année consécutive, soulignant la sophistication et la prolifération de ce type d’attaque.

« À un moment où la croissance économique mondiale semble fragile, les dirigeants d’entreprises sont profondément préoccupés par la résilience budgétaire de leurs gouvernements. En attendant, les cybermenaces constituent toujours un risque majeur en raison de leur évolution rapide et de leur potentiel de perturbation de plus en plus important « , a déclaré Emilio Granados-Franco, responsable des risques globaux et de l’agenda géopolitique au Forum économique mondial. »



https://www.thailande-fr.com/societe/environnement/92431-lenvironnement-principal-facteur-dincertitude-economique-en-asie
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1210 le: octobre 04, 2019, 08:44:37 am »


Exportations : l'or et les pierres précieuses thaïlandais ont la cote à l'étranger

La valeur des exportations de pierres précieuses et de bijoux de Thaïlande s'est élevée à 11,452 milliards de dollars américains (351 milliards de Bth) au cours des huit premiers mois de l'année, soit une hausse de 45,81% sur un an, a déclaré le ministre du Commerce, Weerasak Wangsuphakijk.

Sur ces exportations, l’or représente à lui seul 6,212 milliards de dollars, enregistrant une augmentation de 107,16% sur un an.

L’Asie du Sud-Est est le marché le plus important pour Thaïlande concernant les pierres précieuses et les bijoux, et les exportations de ces produits dans la région ont augmenté de 190,8%. Les exportations de pierres précieuses et de bijoux à Singapour ont augmenté de 307%, celles au Cambodge de 137% et de 84,14% en Inde, car la classe moyenne indienne a un pouvoir d'achat de plus en plus élevé.

Cependant, les exportations vers d'autres marchés tels que Hong Kong, l'Union européenne et les États-Unis ont diminué. Par exemple, les exportations vers l’UE ont chuté de 0,74%.

L’exportation de pierres précieuses et de bijoux est la troisième source de revenus du pays, et la croissance de ce secteur a profité à l’économie thaïlandaise, a déclaré Weerasak.

Duangkamol Jiambutr, directeur du Gems and Jewellery Institute of Thailand, a déclaré que ces exportations serait fragilisées en cette fin d'année en raison de plusieurs facteurs, tels que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, les manifestations à Hong Kong et le baht fort.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14598-exportations-lor-et-les-pierres-pr%C3%A9cieuses-tha%C3%AFlandais-ont-la-cote-%C3%A0-l%C3%A9tranger/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3469
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1211 le: octobre 07, 2019, 09:49:27 pm »


La banque centrale souhaite qu'on utilise la biométrie lors de l'ouverture de comptes !

Siritida Panomwan, de la Banque de Thaïlande, a déclaré le 7 octobre que 10 banques commerciales et instituts financiers participaient au projet de réglementation de la BoT visant à tester l'utilisation de la technologie biométrique connu sous le nom e-kyc (connaissez votre client grâce à l'électronique) pour contrôler électroniquement l’identité des clients.

"Cependant, jusqu'à présent, aucun des participants n'a été en mesure de mener à bien le projet en raison de problèmes mineurs qui doivent être résolus, mais la BoT est convaincue que les participants achèveront le test biométrique avant la fin du quatrième trimestre", a-t-elle déclaré.

Elle a également expliqué qu'avant de mettre en œuvre la technologie biométrique dans le monde réel, la banque centrale devait définir des politiques, des réglementations et des critères afin de garantir un fonctionnement fluide et sans problèmes.

«Au cours de la phase 1, nous nous concentrerons sur l’utilisation de la technologie biométrique pour vérifier l’identité du client lors de l’ouverture d’un compte d’épargne (saving account, le type de compte le plus utilisé)», a-t-elle déclaré. "Si la mise en œuvre est réussie, les banques pourront adapter la technologie à d’autres services sans avoir à demander la permission de la BoT."

Siritida a ajouté que plus d'une douzaine d'opérateurs avaient actuellement demandé des licences pour les activités de paiement électronique et de monnaie électronique et avait confirmé que les services étaient en train de devenir populaires.



https://forum.thaivisa.com/topic/1127334-central-bank-to-use-biometric-technology-in-opening-saving-accounts/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14438
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1212 le: octobre 08, 2019, 09:05:53 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/communaute/110739-bangkok-entreprendre-le-11-octobre-acte-ii-du-seminaire-interculturel-de-la-chambre-de-commerce?


BANGKOK - ENTREPRENDRE: Le 11 octobre, acte II du séminaire interculturel de la chambre de commerce...

Nous vous l'avions annoncé. Le 4 octobre, la Chambre de commerce franco-thaie a tenu la premier acte de son séminaire interculturel destiné à favoriser une meilleure compréhension mutuelle, entre expatriés et interlocuteurs thaïlandais. La seconde manche se joue ce vendredi 11 octobre à Bangkok, au Novotel Ploenchit Sukhumvit. Et si mieux se comprendre était l'une des clefs principales de la réussite en Asie du sud-est ?

Les questions interculturelles, et les incompréhensions qui peuvent en résulter, sont un facteur crucial pour la dynamique des équipes et la réussite de votre entreprise en Thaïlande. Cet atelier interculturel de deux jours, dont la première partie a eu lieu le 4 octobre, vise à sensibiliser les travailleurs thaïlandais et étrangers.

L’atelier propose un coaching de groupe avec trois formateurs experts français et thaïlandais et plus de 15 ans d’expérience professionnelle en Thaïlande et dans l’ANASE.

Objectif: faire sortir chaque participant de sa zone de confort, remettre en question leurs perceptions et mettre l'accent sur les changements de comportement.


À la fin de l'atelier, les participants pourront:

- Reconnaître l'impact de chaque culture sur des situations professionnelles concrètes
- Développer des compétences spécifiques pour améliorer leur efficacité commerciale et managériale dans un environnement interculturel
- Développer leur plan d'action personnel pour accroître leurs compétences en leadership mondial


Ce séminaire payant se tiendra en anglais

Ven, 11 Oct

Session du matin : 9h  – 12h30 : Découvrez comment les thaïlandais et les expatriés peuvent réduire l'écart culturel avec Khun Sukanya Uerchuchai et Mr Jean-Francois Cousin.
Pause déjeuner : 12h30 – 14h

Session l'après-midi: 14h – 17h : Plans d'action pratiques et individuels pour tirer parti de la force de la diversité et des différences avec Khun Sukanya Uerchuchai et Mr Jean-Francois Cousin.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1213 le: octobre 10, 2019, 08:05:02 am »


Faire baisser les taxes sur les produits de luxe afin que les Thaïlandais achètent en Thaïlande ?

Le ministre du Tourisme plaide pour une réduction des prix sur les produits de marque afin de stimuler les dépenses touristiques

Le ministre du Tourisme, Phiphat Ratchakitprakarn, a déclaré que le ministère préparait de nouvelles mesures pour promouvoir le tourisme.

Le nouveau train de mesures sera annoncé après le 10 octobre, a-t-il déclaré à un groupe de journalistes. Il a fait allusion à d'autres mesures après que le ministère a offert 100 bahts aux touristes intérieurs en complément du programme Eat, Shop and Spend.

Il a indiqué qu'il consulterait le ministère des Finances sur la possibilité de réduire les droits de douane, actuellement parfois de l'ordre de 40%, sur les produits de marque.

"Je ne veux pas que les Thaïlandais se rendent à l'étranger pour acheter des produits de marque, ce qui entraîne une fuite d'argent de l'économie nationale", a-t-il déclaré. "Si les Thaïlandais pouvaient acheter des produits de marque ici à des prix raisonnables, cet argent serait alors injecté dans l'économie locale", a-t-il déclaré.

Le paradoxe, c'est de voir des boutiques de luxe (dont beaucoup françaises) ouvrir dans les centre commerciaux toujours plus extravagants et en même temps des Thaïlandais qui vont faire leur shopping, pour ces mêmes produits, à l'étranger où ils sont moins chers.

En outre, les touristes étrangers qui visitent la Thaïlande dépenseraient davantage ici s'ils pouvaient acheter des produits de marque à des prix moins chers qu'aujourd'hui, a-t-il déclaré.

Dans le même temps, Lavaron Sangsnit, du ministère des Finances, a déclaré à The Nation que plusieurs facteurs devaient être pris en compte avant que le gouvernement ne décide de réduire les taxes. La moyenne des taxes sur les marques de luxe est d'environ 30%, a-t-il déclaré.

Il a dit que la question avait été discutée à plusieurs reprises dans le passé et que les détaillants thaïlandais souhaitaient également que le gouvernement réduise les taxes.

Le gouvernement a effectivement réduit le taux de droit de douane de 15% il y a 10 ans, mais cela n'a pas eu beaucoup d'effet sur les prix des produits de luxe. Les prix des produits de marque tels que les sacs en cuir n'ont baissé que de 5%, a-t-il révélé.

Il a souligné que les propriétaires de marques pouvaient mettre en œuvre une stratégie de prix différente selon les pays. Par exemple, en Asie, ils désignent apparemment Hong Kong comme le pays où le prix des produits de luxe est le plus bas, suivi de Singapour, a-t-il déclaré.

Lavaron a toutefois admis que ces choses pourraient changer. «Nous devons donc examiner la question fiscale sous plusieurs angles», a-t-il déclaré.

Le ministre du Tourisme souhaite également que les "touristes médicaux" se fassent soigner hors de Bangkok dans des provinces telles que Hat Yai à Songkhla, dans le sud du pays (sous entendu pour la clientèle malaisienne).

Il a ajouté que la Thaïlande avait de la chance car, malgré le déclin du nombre de touristes médicaux en provenance du Moyen-Orient, le nombre de touristes médicaux en provenance du Cambodge, du Laos, du Myanmar et du Vietnam avait récemment augmenté.

Les agences gouvernementales participeront également à de grands événements, tels que des conférences internationales et des expositions commerciales se déroulant en Thaïlande. Son ministère envisage d'organiser un événement mondial de sport électronique (e-sports) l'année prochaine afin d'aider les jeunes Thaïlandais à acquérir une expérience dans ces nouveaux sports. Un marathon sera également organisé pour les nouveaux couples qui souhaitent se marier ou passer leur lune de miel en Thaïlande le jour de la Saint-Valentin, a-t-il déclaré.

Les attractions touristiques liées au folklore local, aux légendes ou à l'histoire auront lieu toute l'année dans 77 provinces l'année prochaine, a-t-il révélé.

Il a indiqué qu'il discuterait avec le ministre de l'Intérieur de la rationalisation des procédures d'immigration afin de fournir plus de commodité.

Le gouvernement veut également envoyer un message fort aux touristes: il fera de sérieux efforts pour réduire les déchets plastiques et lutter contre la pollution atmosphérique, a-t-il déclaré, sans préciser lesquels. Le ministère s'efforcera l'année prochaine de maintenir le nombre d'arrivées de touristes identique à celui de cette année, le ralentissement économique mondial et les tensions commerciales ayant eu un impact négatif sur le tourisme.

Selon la Banque de Thaïlande, presque tous les indicateurs économiques indiquaient en août un ralentissement de l’économie, mais le nombre de touristes étrangers a continué de croître.

L’année dernière, quelque 38,2 millions de touristes étrangers ont visité la Thaïlande, en hausse de 7,3% par rapport à l’année précédente. Le nombre d'arrivées de touristes au cours des huit premiers mois (janvier à août) cette année s'est élevé à 26,6 millions, en hausse de 2,8% d'une année sur l'autre, selon la banque centrale.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1214 le: octobre 12, 2019, 07:51:23 am »


La Banque de Thaïlande s'inquiète mais affirme avoir encore des munitions pour sauver l'économie

La Banque de Thaïlande (BOT), la banque centrale, prévoit une poursuite du ralentissement économique et une baisse des taux d’intérêt, mais insiste sur le fait qu’elle est prête à prendre des mesures pour soutenir l’économie alors que le baht est à son plus haut depuis des années.

Le comité de politique monétaire (CPM) de la banque est confiant que sa réduction du taux directeur en août dernier soutiendra l'expansion économique, a déclaré le gouverneur du CPM à la suite d'une réunion tenue jeudi devant cadres et analystes représentant les marchés financiers.

"Le MPC surveillera de près les facteurs de risque, en particulier les effets de l'escalade du protectionnisme commercial, et est prêt à utiliser des outils ad-hoc si nécessaire", a déclaré Titanun Mallikamas.

Il suivra également de près, via plusieurs canaux, les taux de change, les flux de capitaux et leur impact sur le baht, a-t-il déclaré.

"Le MPC introduira des mesures supplémentaires dans des circonstances appropriées, y compris certaines mesures pour lesquelles la banque centrale pourrait agir immédiatement, telles que l'assouplissement des règles en matière de sortie de capitaux et l'encouragement des Thaïlandais à investir à l'étranger", a déclaré Titanun.

Il a déclaré que le BOT devait collaborer avec d'autres agences, telles que le Board of Investment, pour promouvoir les investissements dans le pays et réduire ainsi l'excédent du compte courant, qui reste élevé.

Pour compenser le ralentissement économique et les bas taux d’intérêt, la banque doit redoubler d’efforts pour réglementer les établissements financiers et maintenir la stabilité financière, a déclaré Titanun.

Il devrait également collaborer avec d'autres agences pour lutter contre l'endettement élevé des ménages et des entreprises, qui exigent des stratégies distinctes, car ils traitent avec différents groupes de clients, a-t-il déclaré.

Il a noté que certains sont en bonne santé financière, certains avec une dette élevée et d'autres qui manquent de discipline financière. La banque centrale et d'autres agences doivent conjointement promouvoir la discipline financière, la restructuration de la dette, l'épargne des ménages et le crédit responsable offert par les institutions financières, a-t-il déclaré.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14641-la-banque-de-tha%C3%AFlande-sinqui%C3%A8te-mais-affirme-avoir-encore-des-munitions-pour-sauver-l%C3%A9conomie/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1215 le: octobre 12, 2019, 08:00:46 am »


La Banque mondiale réduit les projections de croissance de la Thaïlande

La Banque mondiale a ramené ses prévisions de croissance économique pour la Thaïlande en 2019 de 3,5% à 2,7%, tandis que la perspective pour 2020 a également été ramenée à 2,9%, contre 3,5% précédemment.

Kiatipong Ariyapruchya, du bureau de la Banque mondiale à Bangkok, a révélé jeudi 10 octobre que la Banque mondiale avait ajusté ses prévisions de croissance du PIB à 2,7% en 2019 et à 2,9% en 2020.

Kiatipong a déclaré que les facteurs à la base de l'ajustement comprenaient la baisse des exportations, qui ont diminué de 5,3%. "En outre, en 2019, la Thaïlande a connu l'une des pires sécheresses de cette décennie", a-t-il déclaré. «Le gouvernement a alloué un budget d'investissement public relativement faible, tandis que les mesures de relance économique mises en œuvre depuis août n'ont pas encore apporté de contributions significatives à la croissance économique de 2019».

L’économiste faisait référence aux systèmes de garantie des prix des produits agricoles du gouvernement, aux programmes d’aide au remboursement des dettes, aux prêts aux PME et aux mesures de promotion du tourisme.

"À moyen et long termes, les mégaprojets gouvernementaux dans le corridor économique oriental (CEE) devraient contribuer à accroître les investissements privés, notamment ceux relatifs à la construction d'infrastructures et de voies de transport, ce qui devrait favoriser les investissements transfrontaliers avec les pays CLMV (Cambodge, Laos, Myanmar et au Vietnam) ”, a déclaré Kiatipong.

"Cependant, la Thaïlande fait toujours face à plusieurs risques et défis, notamment l'incertitude quant à la stabilité du gouvernement et à l'unité issue de la coalition des 19 partis politiques, ce qui affectera la confiance des investisseurs dans les projets à long terme du gouvernement", a-t-il ajouté. "En outre, la demande intérieure a tendance à ralentir en raison de retards dans de nombreux projets du CEE." A ce jour, le couloir de l'Est reste à l'état de projet

Parallèlement, la tension grandissante entre les États-Unis et la Chine a affaibli encore plus le secteur des exportations de la Thaïlande, ainsi que la réduction des investissements dans les industries axées sur l’exportation. "Pour aggraver les choses, le baht thaïlandais est devenu la devise la plus forte de la région cette année, constituant un obstacle majeur à l'expansion des industries d'exportation et de tourisme", a-t-il déclaré.

La Banque de Thaïlande ne parvient pas à vaincre la spéculation qui renforce le baht.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14637-la-banque-mondiale-r%C3%A9duit-les-projections-de-croissance-de-la-tha%C3%AFlande/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1216 le: octobre 13, 2019, 08:07:22 am »


L’environnement principal facteur d’incertitude économique en Asie

Un nouveau rapport du Forum économique Mondial souligne l'importance des risques environnementaux dans la région Asie - Pacifique et en Thaïlande.

Alors que Bangkok est confronté à des niveaux très élevé de pollution atmosphérique, mettant en péril la santé de ses habitants et l’activité économique, un récent rapport du Forum économique Mondial souligne l’importance des risques environnementaux dans la région.

Les crises liées à l’environnement figurent en tête des risques pour les entreprises en Asie, tandis que les risques budgétaires apparaissent comme le principal risque économique au niveau mondial.

Les problèmes économiques dominent les préoccupations des dirigeants d’entreprises du monde entier, selon le rapport 2019 sur les risques régionaux pour les entreprises du Forum économique mondial.

En Asie, les crises liées à l’environnement constituent une préoccupation majeure

Les risques environnementaux sont la principale préoccupation des entreprises en Asie de l’Est et dans le Pacifique, avec en première position du classement le risque de « catastrophes naturelles », et en cinquième position les « événements climatiques extrêmes ».

Selon le Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes, les catastrophes naturelles dans la région de l’Asie sont responsables de plus de 80% du nombre total des décès, ont touché plus de 50 millions de personnes et ont coûté 56,8 milliards de dollars.

La région Asie-Pacifique est non seulement la plus touchée par les catastrophes naturelles et les phénomènes météorologiques extrêmes en termes de pertes en vies humaines, mais sa population nombreuse et extrêmement vulnérable rend la région particulièrement exposée aux pertes économiques.


Les cyberattaques plus redoutées en Europe et en Amérique du Nord

Les “Cyberattaques” constituent le deuxième plus grand défi pour les dirigeants et le plus important pour les entreprises européennes et nord-américaines pour la deuxième année consécutive, soulignant la sophistication et la prolifération de ce type d’attaque.

« À un moment où la croissance économique mondiale semble fragile, les dirigeants d’entreprises sont profondément préoccupés par la résilience budgétaire de leurs gouvernements. En attendant, les cybermenaces constituent toujours un risque majeur en raison de leur évolution rapide et de leur potentiel de perturbation de plus en plus important « , a déclaré Emilio Granados-Franco, responsable des risques globaux et de l’agenda géopolitique au Forum économique mondial. »



https://www.thailande-fr.com/societe/environnement/92431-lenvironnement-principal-facteur-dincertitude-economique-en-asie
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1217 le: octobre 14, 2019, 08:28:59 am »


La Banque de Thaïlande s'inquiète mais affirme avoir encore des munitions pour sauver l'économie

La Banque de Thaïlande (BOT), la banque centrale, prévoit une poursuite du ralentissement économique et une baisse des taux d’intérêt, mais insiste sur le fait qu’elle est prête à prendre des mesures pour soutenir l’économie alors que le baht est à son plus haut depuis des années.

Le comité de politique monétaire (CPM) de la banque est confiant que sa réduction du taux directeur en août dernier soutiendra l'expansion économique, a déclaré le gouverneur du CPM à la suite d'une réunion tenue jeudi devant cadres et analystes représentant les marchés financiers.

"Le MPC surveillera de près les facteurs de risque, en particulier les effets de l'escalade du protectionnisme commercial, et est prêt à utiliser des outils ad-hoc si nécessaire", a déclaré Titanun Mallikamas.

Il suivra également de près, via plusieurs canaux, les taux de change, les flux de capitaux et leur impact sur le baht, a-t-il déclaré.

"Le MPC introduira des mesures supplémentaires dans des circonstances appropriées, y compris certaines mesures pour lesquelles la banque centrale pourrait agir immédiatement, telles que l'assouplissement des règles en matière de sortie de capitaux et l'encouragement des Thaïlandais à investir à l'étranger", a déclaré Titanun.

Il a déclaré que le BOT devait collaborer avec d'autres agences, telles que le Board of Investment, pour promouvoir les investissements dans le pays et réduire ainsi l'excédent du compte courant, qui reste élevé.

Pour compenser le ralentissement économique et les bas taux d’intérêt, la banque doit redoubler d’efforts pour réglementer les établissements financiers et maintenir la stabilité financière, a déclaré Titanun.

Il devrait également collaborer avec d'autres agences pour lutter contre l'endettement élevé des ménages et des entreprises, qui exigent des stratégies distinctes, car ils traitent avec différents groupes de clients, a-t-il déclaré.

Il a noté que certains sont en bonne santé financière, certains avec une dette élevée et d'autres qui manquent de discipline financière. La banque centrale et d'autres agences doivent conjointement promouvoir la discipline financière, la restructuration de la dette, l'épargne des ménages et le crédit responsable offert par les institutions financières, a-t-il déclaré.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14641-la-banque-de-tha%C3%AFlande-sinqui%C3%A8te-mais-affirme-avoir-encore-des-munitions-pour-sauver-l%C3%A9conomie/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1218 le: octobre 14, 2019, 04:36:58 pm »


Le baht thaïlandais atteint son plus haut niveau en 6 ans

Le baht thaïlandais a atteint son niveau le plus haut depuis six ans, mercredi, alors que la plupart des devises asiatiques ont enregistré une légère appréciation par rapport au dollar.

Cette nouvelle hausse intervient alors que les tensions entre les Etats-Unis et la Chine connaissent une nouvelle escalade à l’approche de négociations commerciales de haut niveau.

Les relations entre les deux plus grandes économies mondiales se sont détériorées après que le gouvernement américain a élargi sa liste noire des échanges commerciaux pour y inclure certaines des plus grandes startups chinoises d'intelligence artificielle, qui ont suscité de vives critiques de la part de Pékin.

De tels différends, quelques jours seulement avant les pourparlers à haut niveau, ont réduit les espoirs de parvenir à un accord.

Le yuan chinois a ouvert légèrement à la baisse avant de se raffermir à 0,1%, tandis que le dollar singapourien et le dollar taïwanais sont demeurés pratiquement inchangés.

Dans le même temps, la roupie indonésienne a reculé de 0,2%, tandis que la roupie indienne et le ringgit de Malaisie ont légèrement fléchi.

Les marchés financiers sud-coréens étaient fermés pour jour férié.

Le peso s'est raffermi de 0,3% après que le gouverneur de la banque centrale a indiqué que la baisse des taux du mois dernier pourrait être la dernière de l'année.

Le baht s'est renforcé pour sa part de 0,3% par rapport au dollar, atteignant son niveau le plus fort depuis juin 2013, les traders faisant fi des inquiétudes de la banque centrale par rapport à la vigueur de la monnaie thaïlandaise qui s'échangeait mercredi à 30,32 dollars à 04h05 GMT.

Le baht est la devise ayant connu la plus forte augmentation en Asie jusqu’à présent cette année, en hausse de 7,3% par rapport au dollar américain, en raison notamment d’un fort excédent de compte courant et des entrées de capitaux dans le royaume.

La Banque de Thaïlande (BOT) reste préoccupée par l'impact de la vigueur de sa monnaie sur la deuxième plus grande économie de l'Asie du Sud-Est et envisage de mettre en œuvre des mesures supplémentaires si nécessaire, selon le compte rendu de réunion de la BOT datant du 25 septembre.

"Le Comité de politique monétaire reste préoccupé par l'appréciation du baht par rapport aux monnaies de ses partenaires commerciaux dans le contexte de ralentissement économique, car l'économie pourrait être plus vulnérable à une appréciation accrue de la monnaie", a indiqué le compte-rendu de réunion.

"Cela ajouterait un poids supplémentaire au ralentissement de la demande intérieure, en particulier les secteurs manufacturiers et des services liés aux exportations".

Le gouverneur de la BOT, Veerathai Santiprabhob, a déclaré à Reuters que la banque centrale envisageait d'assouplir davantage les règles régissant les sorties de capitaux d'ici la fin de l'année afin de contribuer à l'équilibre des flux.

Lors de la réunion du 25 septembre, les responsables de la politique monétaire ont laissé le taux directeur inchangé à 1,50% après une réduction surprise décidée en août - la première depuis avril 2015.

La banque centrale a également abaissé ses prévisions de croissance économique pour 2019 de 3,3% à 2,8%. La croissance l'année dernière était de 4,1%.

Le prochain examen de la politique monétaire aura lieu le 6 novembre.

Alors que des mesures macroprudentielles ont en partie permis de répondre à certains risques liés au système financier, d’autres menaces pour la stabilité financière persistent et doivent être surveillés, indique le compte-rendu qui souligne qu’un endettement élevé et croissant des ménages pourrait entraîner une accumulation de risques dans le secteur des ménages.

La dette des ménages thaïlandais représentait 78,7% du produit intérieur brut à la fin du mois de juin, parmi les plus élevées d'Asie.



https://lepetitjournal.com/bangkok/le-baht-thailandais-atteint-son-plus-haut-niveau-en-6-ans-266435?fbclid=IwAR2YMfPtG72AM1taUuiRDcDZVtDKBgVDSOVebQyxH_C1Susbpo98h-xkARk
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1219 le: octobre 16, 2019, 10:07:45 am »


Le baht à 29 / $ pourrait nuire à l'économie thaïlandaise

Selon Anusorn Tamajai, de l'Université de Rangsit, le baht pourrait atteindre les 29 Bt contre un dollar lorsque la Réserve fédérale américaine abaissera le taux directeur de 25 points ce mois-ci.

Si, comme il semble probable, la Fed baisse à nouveau son taux directeur, les pressions seront exercées sur le baht thaïlandais, considéré par les investisseurs comme une valeur refuge. Le renforcement du baht a déjà provoqué des maux de tête aux décideurs thaïlandais. Les exportateurs se plaignent que leur compétitivité s'érode, le taux de change rendant les produits thaïlandais plus chers. La Banque de Thaïlande s’apprête à lancer de nouvelles mesures qui devraient inclure la libération de sorties de capitaux, permettant aux exportateurs de placer de l’argent à l’étranger, la gestion du commerce de l’or et un excédent du compte courant.

Le baht thaïlandais s'est apprécié d'environ 7% depuis le début de l'année, se rapprochant de 30 bahts par dollar et atteignant son plus haut niveau en six ans.

Les incertitudes sur l'économie mondiale demeurent élevées même si le président américain Donald Trump a accepté de reporter ses mesures hostiles à la Chine qui devraient entrer en vigueur cette semaine, a ajouté Anusorn.

Anusorn a cité des chercheurs qui suggérent que des tensions commerciales prolongées porteraient gravement atteinte à l’économie chinoise.

La Chine a toutefois une situation budgétaire solide, le gouvernement disposant d'importantes réserves.

En Thaïlande, les divisions politiques pourraient saper la confiance des consommateurs et des investisseurs, a averti Anusorn.

Des politiciens de l’opposition, des universitaires et des groupes de la société civile se mobilisent pour modifier la Constitution, alors que le chef de l’armée s’y oppose.

«Le discours de haine pourrait approfondir les conflits politiques et nuire à la confiance. Une réconciliation politique de toutes les parties est nécessaire, ainsi qu'un mouvement déterminé vers la démocratie et l'amélioration du niveau de vie du peuple », a-t-il ajouté.



https://forum.thaivisa.com/topic/1128585-strengthening-of-baht-and-divisive-politics-could-hurt-thai-economy/



Jusqu'à maintenant, la Banque de Thaïlande n'a pas été en mesure de lutter efficacement contre l'appréciation du baht.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1220 le: octobre 17, 2019, 06:58:53 am »


Le Cabinet approuve un budget d'aide de 3,1 milliards de Bt pour relancer l'agriculture après les inondations et la sécheresse

Rachada Dhnadirek, porte-parole du gouvernement, a déclaré le 16 octobre que le Conseil des ministres avait approuvé cinq projets d'une valeur de 3,12 milliards de thb destinés à aider les agriculteurs touchés par les inondations et la sécheresse.

"Ce budget provient principalement du budget central du gouvernement pour les urgences (2,96 milliards) et en partie des allocations budgétaires provinciales pour l'assistance en cas de catastrophe naturelle (152 millions)", a-t-elle déclaré. "Les projets se poursuivront d'octobre 2019 à septembre 2020."

Selon Rachada, les cinq projets sont les suivants:

1) Promouvoir les cultures utilisant moins d’eau, telles que le maïs pour l’alimentation animale et le haricot mungo. Ce projet vise 150 000 agriculteurs et 1,4 million de rai de terres agricoles et dispose d'un budget de 374,5 millions de Bt. Plus sur le haricot mungo https://fr.wikipedia.org/wiki/Haricot_mungo

2) Livraison de 63 200 tonnes de semences de riz à 827 000 producteurs de riz à travers le pays (1,7 milliard de Bt).

3) Promotion de l'aquaculture consistant à fournir des nichées de tilapia du Nil à inversion sexuelle et de la nourriture pour poissons à 50 000 pisciculteurs (260 millions de Bt). Plus sur ce poisson : http://www.fao.org/fishery/docs/DOCUMENT/aquaculture/CulturedSpecies/file/fr/fr_niletilapia.htm

4) Promotion de l'élevage de crevettes géantes d'eau douce dans 1 436 plan d'eau des communautés en fournissant 200 000 crevettes par communauté (506 milliards de Bt). Plus sur cet animal https://fr.wikipedia.org/wiki/Macrobrachium_rosenbergii

5) Promotion de l'aviculture en soutenant les coûts de démarrage, l'équipement et 10 poules / canards par ménage jusqu'à 48 000 agriculteurs (240 millions de Bt).

"Le Cabinet a également approuvé un budget de 2 milliards de Bt pour le ministère des Richesses naturelles et de l'Environnement pour la restauration et l'amélioration du système d'irrigation à l'échelle nationale afin de prévenir les futurs problèmes d'inondations et de sécheresse", a déclaré la porte-parole.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14659-le-cabinet-approuve-un-budget-daide-de-31-milliards-de-bt-pour-relancer-lagriculture-apr%C3%A8s-les-inondations-et-la-s%C3%A9cheresse/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1221 le: octobre 17, 2019, 07:00:52 am »


Plus de concurrence, moins de monopole, seuls moyens de réduire la forte fracture sociale, selon une étude

La concurrence sur les marchés / la réduction du monopole comme seul moyen de réduire l'écart de revenus, révèle une étude.

Une étude récente montre que la plupart des entreprises thaïlandaises sont aux mains de quelques conglomérats, ce qui cause une énorme inégalité de revenus et de richesse, et la seule issue consiste à promouvoir la concurrence sur les marchés et à réduire le monopole.

Krislert Samphantharak, de l'Institut de recherche économique Puay Ungphakorn à la Banque de Thaïlande, a dirigé l'étude sur «l'analyse de la structure des entreprises thaïlandaises via l'information des actionnaires».

Les chercheurs ont examiné 3,3 millions d’informations données aux actionnaires dans plus de 880 000 entreprises et ont découvert que seulement 9 068 groupes géraient les entreprises du pays. Ils ont également constaté que la plupart des entreprises étaient concentrées dans 13 conglomérats, chacun comptant plus de 100 entreprises.

Une concentration élevée du marché (monopole) a également été constatée dans 10 secteurs, à savoir les boissons alcoolisées, la bière, la vente en gros de boissons, la vente en gros de cigarettes, le plastique, les emballages en papier, le gaz, le ciment, les briques et le sucre.

Krislert a déclaré que cette concentration avait un impact direct sur l'inégalité de la richesse et des revenus des Thaïlandais. Une étude réalisée en 2017 a également révélé que 500 personnes détenaient 30% du secteur des affaires en Thaïlande et que les actions détenues par ces 500 personnes représentaient 36% de la valeur totale des entreprises thaïlandaises.

Les deux études e la Banque de Thaïlande (2017 et 2019) correspondent apparemment à une étude antérieure du Credit Suisse Global Wealth, qui a révélé que la Thaïlande était le pays le plus inégalitaire du monde.

Krislert a donc suggéré à la Thaïlande de promouvoir la concurrence sur les marchés pour améliorer la richesse et combattre les inégalités de revenus. Pour ce faire, le gouvernement devrait promouvoir de nouvelles entrées sur le marché, en particulier pour les petites et moyennes entreprises. L'étude suggère également de faire plus d'efforts pour réduire les monopoles.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14657-plus-de-concurrence-moins-de-monopole-seuls-moyens-de-r%C3%A9duire-la-forte-fracture-sociale-selon-une-%C3%A9tude/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1222 le: octobre 18, 2019, 08:10:04 am »


Le Cabinet approuve un budget d'aide de 3,1 milliards de Bt pour relancer l'agriculture après les inondations et la sécheresse

Achada Dhnadirek, porte-parole du gouvernement, a déclaré le 16 octobre que le Conseil des ministres avait approuvé cinq projets d'une valeur de 3,12 milliards de thb destinés à aider les agriculteurs touchés par les inondations et la sécheresse.

"Ce budget provient principalement du budget central du gouvernement pour les urgences (2,96 milliards) et en partie des allocations budgétaires provinciales pour l'assistance en cas de catastrophe naturelle (152 millions)", a-t-elle déclaré. "Les projets se poursuivront d'octobre 2019 à septembre 2020."

Selon Rachada, les cinq projets sont les suivants:

1) Promouvoir les cultures utilisant moins d’eau, telles que le maïs pour l’alimentation animale et le haricot mungo. Ce projet vise 150 000 agriculteurs et 1,4 million de rai de terres agricoles et dispose d'un budget de 374,5 millions de Bt. Plus sur le haricot mungo https://fr.wikipedia.org/wiki/Haricot_mungo

2) Livraison de 63 200 tonnes de semences de riz à 827 000 producteurs de riz à travers le pays (1,7 milliard de Bt).

3) Promotion de l'aquaculture consistant à fournir des nichées de tilapia du Nil à inversion sexuelle et de la nourriture pour poissons à 50 000 pisciculteurs (260 millions de Bt). Plus sur ce poisson : http://www.fao.org/fishery/docs/DOCUMENT/aquaculture/CulturedSpecies/file/fr/fr_niletilapia.htm

4) Promotion de l'élevage de crevettes géantes d'eau douce dans 1 436 plan d'eau des communautés en fournissant 200 000 crevettes par communauté (506 milliards de Bt). Plus sur cet animal https://fr.wikipedia.org/wiki/Macrobrachium_rosenbergii

5) Promotion de l'aviculture en soutenant les coûts de démarrage, l'équipement et 10 poules / canards par ménage jusqu'à 48 000 agriculteurs (240 millions de Bt).

"Le Cabinet a également approuvé un budget de 2 milliards de Bt pour le ministère des Richesses naturelles et de l'Environnement pour la restauration et l'amélioration du système d'irrigation à l'échelle nationale afin de prévenir les futurs problèmes d'inondations et de sécheresse", a déclaré la porte-parole.




https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14659-le-cabinet-approuve-un-budget-daide-de-31-milliards-de-bt-pour-relancer-lagriculture-apr%C3%A8s-les-inondations-et-la-s%C3%A9cheresse/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1223 le: octobre 22, 2019, 07:56:54 am »


Les exportations thaïlandaises ont augmenté de 1,2% en septembre

Les exportations de la Thaïlande auraient augmenté de 1,2% en septembre par rapport à l'année précédente, après une baisse de 4% le mois précédent, a révélé Reuters vendredi.

Les importations de septembre auraient diminué de 5,35%, après une baisse de 14,62% en août, selon les prévisions médianes de 10 analystes.

La Thaïlande aurait donc enregistré un excédent commercial de 2,22 milliards de dollars en septembre, contre un excédent de 2,05 milliards de dollars en août.

Le ministère du Commerce vise une croissance des exportations de 3% cette année. Cependant, le mois dernier, un responsable du ministère avait déclaré qu'il serait difficile d'atteindre l'objectif.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14674-les-exportations-tha%C3%AFlandaises-ont-augment%C3%A9-de-12-en-septembre/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16751
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1224 le: octobre 28, 2019, 08:53:17 am »


La compagnie d'électricité fermera la mine de charbon Mae Moh à Lampang dans les 30 ans

L’autorité thaïlandaise de production d’électricité (Egat) a élaboré un plan de fermeture de la mine de charbon de Mae Moh dans la province de Lampang, qui s'étale sur les 30 prochaines années, a annoncé Tawatchai Jakpaisal, d'EGAT.

Le rendement en charbon de la mine a diminué.

L’agence publique a réservé une partie des recettes tirées de la vente du charbon au soutien du plan de fermeture de la mine et à la création de nouveaux emplois pour les villageois travaillant à la mine.

L'EGAT entreprendra également le reboisement du site de la mine, qui occupe 40 000 rai.

Tawatchai a ajouté que la restructuration du paysage permettrait la création d'un petit barrage pour générer de l'électricité.

Des unités de production d'électricité sont liées à la mine.

Egat a déjà mis hors service les unités 1 à 3 des unités de production d'électricité, tandis que les unités 4 à 7 ont été remplacées par l'unité RP1, d'une capacité de 655 mégawatts, qui est entrée en service au début de cette année.

Les unités 8 à 9 prendront leur retraite en 2025. Egat tient actuellement une audience publique sur le projet de construction de l’usine RP2 pour la remplacer. La nouvelle centrale aura une capacité de 650 MW.

Les unités 10 à 13 seront mises hors service après 2025 car il a été estimé que l'approvisionnement en charbon de la mine ne suffirait pas à les alimenter.

La centrale de Mae Moh a une capacité totale de 2 400 MW. Les nouvelles unités, qui ont été construites pour remplacer celles qui sont abandonnées, seront mises hors service en même temps que la mine sera épuisée, soit dans 30 ans.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14702-la-compagnie-d%C3%A9lectricit%C3%A9-fermera-la-mine-de-charbon-mae-moh-%C3%A0-lampang-dans-les-30-ans/
IP archivée