Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.  (Lu 387089 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1250 le: décembre 10, 2019, 08:09:54 am »


Le gouvernement espère booster les ventes de voitures neuves thaïlandaises

Un certain nombre de propositions sont examinées par le Département de l'accise dans le but de convaincre les citoyens thaïlandais d'acheter de nouveaux véhicules plutôt que de prendre la route avec des voitures d'occasion.

La Nation signale que des mesures incitatives de réduction des coûts sont envisagées, dans le but de réduire le nombre de véhicules polluants sur les routes thaïlandaises, le Département de l'accise ayant des discussions sur la planification avec les agences gouvernementales et le secteur privé concernés le 16 décembre.

Le président de la Fédération des industries thaïlandaises (FTI) De l'industrie automobile Club, dit que le marché automobile actuel et ses problèmes environnementaux associés sont à l'étude, avec une augmentation des particules PM2,5 de certaines voitures plus anciennes posant de graves préoccupations.

« Il a été proposé d'ajouter des composants automobiles, comme les batteries de voiture, au projet de plan de gestion des appareils électriques et des appareils électroniques.

Les voitures dans notre pays sont chères, de sorte que les consommateurs ont tendance à utiliser les vieilles voitures pendant une longue période.

Le ministère a suggéré de lancer des mesures incitatives pour encourager les gens à changer de voiture.

Il est entendu que les discussions porteront sur les mesures incitatives qui pourraient être mises en place pour rendre l'achat d'un nouveau véhicule plus abordable.

De nombreux autres pays ont adopté des mesures similaires dans le passé, notamment la campagne de 2009 de Barack Obama "Cash for Clunkers", lancée pour stimuler l'industrie automobile aux États-Unis.


SOURCE: La Nation
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1251 le: décembre 13, 2019, 08:54:23 am »


L'agence Standard and Poors juge positivement l'économie du royaume

Selon l'agence de notation Standard and Poors, dont les avis sont très suivis par la communauté financière internationale, «les perspectives de la Thaïlande sont devenues positives». Ce jugement figure en tête de sa dernière étude publiée ce mercredi 11 décembre, que Gavroche vous propose en exclusivité. Le pays bénéficie d'une note maintenue «BBB + / A-2». Voici les arguments retenus par Standard and Poors.

Selon Standard and Poors, l'économie Thaïlande continue de demeurer solide malgré les difficultés d'exportations dues à la hausse du baht, et les conséquences de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis. Voici les arguments de l'agence de notation:

• Le retour d'un gouvernement élu plus sensible à l'opinion publique soutient, selon S&P, la stabilité politique.

• S&P révise ses perspectives sur la Thaïlande de positives à stables et confirme ses notes de crédit souveraines en devises locales «BBB + / A-2» et «A- / A-2» en Thaïlande.

• L'économie ouverte de la Thaïlande fait face à des vents contraires importants en ce moment en raison de la faible demande extérieure et d'une monnaie forte. Cette situation est compensée par les mesures externes et budgétaires généralement robustes de la Thaïlande, qui ont conduit à une dette publique faible.

• Les perspectives positives reflètent également l'attente d'une reprise économique modeste, soutenue par un apaisement des tensions commerciales mondiales, et une augmentation modérée du déficit budgétaire avec une augmentation des dépenses de transferts sociaux et d'infrastructures.


Action d'évaluation

Le 11 décembre 2019, S&P Global Ratings a révisé ses perspectives sur la note de crédit souveraine de la Thaïlande de positive à stable. Dans le même temps, l'agence a confirmé ses notations de crédit souverain à long terme «BBB +» et «A-2» à court terme, ainsi que ses notations à long terme «A-» et «A-2» en monnaie locale à court terme sur la Thaïlande. Son évaluation du transfert et de la convertibilité reste «A».


Perspective

Les perspectives positives reflètent l'évaluation selon laquelle l'incertitude politique en Thaïlande a commencé à s'atténuer avec le retour d'un gouvernement élu. Avec les progrès réalisés dans la mise en œuvre des réformes nationales et des plans stratégiques, S&P pense que la continuité des politiques et la stabilité politique s'amélioreront.

S&P envisage de relever la note au cours des 24 prochains mois s'il y a des signes plus clairs que les principaux acteurs politiques sont attachés au cadre politique actuel et que des changements politiques brusques et inattendus deviennent peu probables. Dans ce scénario, S&P s'attend à ce ce que le gouvernement continue de mettre en œuvre des réformes et des stratégies clés conformément aux plans nationaux, malgré la complexité de fonctionner dans une démocratie parlementaire multipartite.


Raisonnement

Les notes de S&P sur la Thaïlande reflètent ses solides paramètres de crédit, notamment un bilan extérieur et des liquidités solides, une dette publique nette limitée et un historique des politiques monétaires et fiscales orthodoxes soutenant la notation. Ces forces contrastent avec les faibles niveaux de revenu du pays et l'incertitude quant à sa stabilité politique et ses fissures socioéconomiques. Une levée de cette incertitude pourrait se traduire par un soutien plus fort de la notation.



http://www.gavroche-thailande.com/actualites/economie/111088-tha-lande-conomie-l-agence-standard-and-poors-juge-positivement-l-economie-du-royaume?fbclid=IwAR3m04SGGD-X12XOfVcbBpIPAKNAqwIIhscgJgUVcAz0KGbFJ8v34f2c3II
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1252 le: décembre 18, 2019, 07:48:06 am »


Les importations d'ail chinois pourrait pousser les producteurs thaïlandais à la faillite

Les producteurs d'ail thaïlandais souffrent alors que les bulbes chinois moins chers inondent le marché.

Plus de 25 000 agriculteurs thaïlandais qui cultivent de l'ail sont confrontés à une forte concurrence de la Chine, dont l'ail est considérablement moins cher en raison de la baisse des coûts de production, a déclaré le Dr Aat Pisanwanich, de la Chambre de commerce thaïlandaise lundi 16 décembre.

Le coût moyen de l'ail frais chinois est de 5 Bt par kilogramme et de 15 Bt pour l'ail sec, tandis que l'ail frais de Thaïlande coûte 11 Bt par kilogramme et de 35 Bt pour l'ail sec.

Les informations publiées sur www.kasetprice.com le 13 décembre donnaient le prix de vente au détail moyen pour l'ail sec thaïlandais à 77 Bt le kilogramme et celui de l'ail chinois est à 50 thb.

La Chine est le plus grand producteur d'ail du monde. 22 millions de tonnes de la production mondiale totale de 26,5 millions de tonnes sont chinoises, tandis que la Thaïlande n'a pu produire que 80 000 tonnes. Les experts estiment que la production mondiale d'ail passera à 31 millions de tonnes en 2025, la Chine restant le premier producteur.

"Le marché de l'ail en Thaïlande vaut environ 10 milliards de Bt, dont 7 milliards de Bt d'ail thaïlandais, tandis que les 3 milliards de Bt restants sont importés, presque entièrement de Chine", a déclaré le Dr Aat.

«La Thaïlande doit faire face à la contrebande d'ail en provenance de Chine, car alors que le chiffre officiel des importations n'est que de 70 000 tonnes par an, la quantité réelle est proche de 100 000 tonnes, une grande partie étant introduite en contrebande et vendue à un prix très bon marché.»

Il a ajouté que la Thaïlande avait perçu une taxe à l'importation sur l'ail en vertu des règlements de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qui est fixé à 27 pour cent pour le quota de 60 à 70 tonnes par an et 57 pour cent en dehors du quota. Malgré tout, le prix de l'ail chinois est toujours moins cher que son homologue thaïlandais.

"Le gouvernement doit reconsidérer les mesures d'importation en inspectant la collecte des taxes et en contrôlant les sociétés d'importation d'ail", a-t-il ajouté.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14821-les-importations-dail-chinois-pourrait-pousser-les-producteurs-tha%C3%AFlandais-%C3%A0-la-faillite/?fbclid=IwAR2jdI3QHjY2UIz_NGXj8xfuihZWmQhR0jFAcEZ2nYEZdWVoYsXJIQFPS-Q
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1253 le: décembre 19, 2019, 07:58:44 am »


La Banque de Thaïlande maintient son taux directeur et réduit encore ses prévisions de croissance

La Banque de Thaïlande (BoT) a maintenu mercredi son taux d'intérêt, comme prévu, mais a encore abaissé ses prévisions de croissance pour cette année et l'an prochain en raison de "risques externes" et d'un baht fort.

Le Comité de politique monétaire (MPC) de la banque a voté à l'unanimité pour maintenir le taux de rachat à un jour à 1,25%.

La BoT a réduit ses prévisions de croissance du PIB pour 2019 à 2,5% contre 2,8% estimées en septembre et abaissé ses perspectives de croissance pour 2020 à 2,8% contre 3,3%. La croissance de 2018 était de 4,1%.

Les exportations, un moteur clé de la croissance économique, devraient reculer de 3,3% cette année, contre une baisse de 1% observée précédemment. Les exportations l'an prochain devraient augmenter de 0,5% au lieu de 1,7%.

La deuxième économie d'Asie du Sud-Est est confrontée à une croissance en baisse, à une inflation inférieure à l'objectif, à une hausse du baht, à des risques pour la stabilité financière et à une baisse de la confiance des consommateurs.

Capital Economics a déclaré dans un rapport de recherche qu'elle s'attend à voir les taux abaissés à seulement 1,0% au début de l'année prochaine.

Thammarat Kittisiripat, économiste chez Tisco Group, s'attend également à une nouvelle baisse du taux d'un quart de point l'année prochaine, car il prévoit une croissance de seulement 2,6% l'année prochaine et des dépenses publiques limitées.

La BoT s'est également inquiétée de la vigueur du baht, la devise asiatique la plus performante cette année, qui a augmenté de 7,6% par rapport au dollar américain, ce qui a exercé une pression supplémentaire sur des exportations déjà faibles.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14889-la-banque-de-tha%C3%AFlande-maintient-son-taux-directeur-et-r%C3%A9duit-encore-ses-pr%C3%A9visions-de-croissance/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1254 le: décembre 21, 2019, 08:16:01 am »


Le retrait des investisseurs chinois pèse sur l’immobilier thaïlandais

La ralentissement de la croissance chinoise et la hausse du baht pèse sur le marché immobilier en Thaïlande.

Le secteur immobilier thaïlandais était en plein essor jusqu’à l’année dernière, mais depuis le début de l’année les promoteurs immobiliers thaïlandais sont obligés de repenser leurs stratégies car la décrue des investissements chinois pèse sur le marché.

Le royaume surfait sur un boom immobilier jusqu’à l’année dernière, entretenu en grande partie par les achats des investisseurs chinois.

Sur les 92,16 milliards de bahts (3 milliards de dollars) transférés de l’étranger pour l’achat d’unités de copropriété (condominium) en Thaïlande en 2018, 43% provenaient de Chine et de Hong Kong, selon la Bank of Thailand, la banque centrale du pays.

Mais le secteur immobilier a connu une contraction de 13% au premier semestre 2019, et selon Risinee Sarikaputra, directrice de la recherche de la société immobilière londonienne Knight Frank, le taux de vente des immeubles lancés au cours du trimestre se terminant en juin a chuté à un niveau sans précédent de 15,7%.


L’immobilier thaïlandais plus cher

L’immobilier thaïlandaise est devenu relativement cher pour les investisseurs chinois à cause de l’affaiblissement du yuan chinois et du renforcement du baht thaïlandais.

Le yuan s’est déprécié en raison du ralentissement économique en Chine et de la guerre commerciale américano-chinoise.

Une baisse de 33%

Les données de la banque centrale montrent qu’une moyenne mensuelle d’environ 2 milliards de bahts a été transférée de Chine et de Hong Kong au premier semestre de cette année, une baisse de 33% par rapport aux 3 milliards de bahts enregistrés pour la même période en 2018.

Entre-temps, la monnaie thaïlandaise s’est appréciée en raison des fondamentaux solides du pays, notamment de son important excédent du compte courant.

Depuis le début de la guerre commerciale sino-américaine à la fin du mois de mars 2018, le yuan a perdu 13,9% par rapport au baht.



https://www.thailande-fr.com/immobilier-thailande/93558-le-retrait-des-investisseurs-chinois-pese-sur-limmobilier-thailandais
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1255 le: décembre 21, 2019, 08:20:21 am »


La Thaïlande 6e exportateur mondial de fruits

Avec des exportations en hausse de 41%, la Thaïlande devient le sixième exportateur mondial de fruits.

Au cours des 10 premiers mois de 2019, la valeur des exportations de fruits thaïlandais a atteint 3,213 milliards de dollars US, soit une croissance de 41% en glissement annuel.

Une performance qui fait de la Thaïlande le sixième exportateur mondial de fruits, après l’Espagne, les Pays-Bas, le Mexique, les États-Unis et le Chili.

Les fruits thaïlandais les plus exportés sont les fruits tropicaux tels que le durian, le mangoustan et le longane, dont la Thaïlande est le plus grand exportateur au monde.

Les exonérations fiscales prévues par les accords de libre-échange avec les pays partenaires, en particulier la Chine, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Chili, le Pérou et Hong Kong, ont largement contribué à la croissance des exportations de fruits thaïlandais.

Parallèlement, d’autres partenaires commerciaux de la Thaïlande tels que le Japon, la Corée du Sud, l’Inde et la Malaisie ont également commencé à réduire ou à supprimer les taxes à l’importation sur la plupart des types de fruits exportés par la Thaïlande.



https://www.thailande-fr.com/economie/98058-la-thailande-6e-exportateur-mondial-de-fruits
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1256 le: décembre 23, 2019, 08:50:23 am »


Un tiers des Thaïlandais ont un solde bancaire inférieur à 500 bahts

L’épargne bancaire des Thaïlandais reste très faible selon l’Institut de recherche économique de Puey Ungphakorn (Pier) de la Banque de Thaïlande.

Un tiers des déposants thaïlandais ont un solde bancaire inférieur à 500 bahts, et la moitié d’entre eux ont un solde inférieur à 3 124 bahts

A l’autre bout de l’échelle les dépôts combinés des 10% des déposants les plus importants représentent 93% du total des dépôts des banques commerciales, selon selon l’Institut de recherche économique de Puey Ungphakorn (Pier) de la Banque de Thaïlande.

Les comptes d’épargne sont omniprésents dans le pays, car la moitié de la population thaïlandaise possède au moins un compte bancaire (saving account), mais 50% d’entre eux ont un solde inférieur à 3124 bahts et un tiers ont un solde inférieur à 500 bahts.

En revanche quelques 0,2% ont des dépôts de plus de 10 millions, a déclaré Atchana Lamsam, responsable des communications pour Pier, ce qui signifie une forte concentration des dépôts et une faible épargne pour de nombreux Thaïlandais.


Les femmes plus économes que les hommes

Une ventilation des résultats par sexe montre que les femmes sont plus nombreuses à avoir des comptes bancaires que les hommes, et que les montants de leurs dépôts sont en moyenne deux fois plus élevés que de ceux des hommes.

Cela indique que les femmes ont une meilleure discipline financière ou de meilleures compétences en gestion et qu’elles jouent un rôle important dans la gestion de l’argent du ménage, a déclaré Mme Atchana.



https://www.thailande-fr.com/societe/98186-un-tiers-des-thailandais-ont-un-solde-bancaire-inferieur-a-500-bahts
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1257 le: décembre 25, 2019, 02:32:43 pm »


Thaïlande : chute des exportations pour un 4e mois consécutif

La Thaïlande a enregistré au mois de novembre un quatrième mois consécutif de baisse pour ses exportations avec une baisse de 7,4%, portant la baisse des exportation à 2,7% sur les onze premiers mois de l’année.

Les exportations ont chuté pour le quatrième mois consécutif en novembre, plongeant de 7,39% d’une année sur l’autre, principalement en raison de la baisse des prix du pétrole et des produits agricoles.

Le ralentissement économique et commercial mondial, les tensions commerciales persistantes entre les États-Unis et la Chine et de l’appréciation du baht ont également participé à la mauvaise performance du mois de novembre.


Une baisse de 2,7% depuis le début de l’année

Sur les 11 premiers mois de l’année, les exportations ont diminué de 2,77% par rapport à la même période de l’année dernière, et 2019 devrait se clôturer sur une baisse d ‘environ 2,5% conforme aux prévisions.

Le ministère du Commerce a annoncé lundi que les exportations n’avaient atteint que 19,7 milliards de dollars américains en novembre, en baisse de 7,39% par rapport au même mois de l’année dernière, faisant suite à une baisse de 4,5% en octobre, de 1,4% en septembre et de 4% en août.


Les exportations de riz chutent de 31%

Les exportations de produits agricoles et agro-industriels ont diminué de 3,6% en novembre pour s’établir à 3,3 milliards de dollars, avec des chutes importantes pour le riz (-31,4%), les produits du manioc (-37,3%), le caoutchouc (-18,4%) et les crevettes fraîches et congelées (-9,1%).

Les exportations de pétrole et de produits connexes, qui représentent plus de 11% des exportations totales, ont anormalement chuté de 27% par rapport à novembre de l’année dernière, certaines raffineries de pétrole ayant interrompu leur production intérieure pour entretien et réparation à la fin de l’année.


Augmentation des exportations vers le Etats-Unis

Les exportations vers la plupart des partenaires commerciaux de la Thaïlande ont diminué.

Cependant, les exportations vers les États-Unis (hors avions) ont augmenté de 1,4% et vers Taïwan ont augmenté pour le cinquième mois consécutif, de 6,5% en novembre. Les expéditions vers la Chine et Hong Kong ont augmenté respectivement de 2,3 et 2,6%.



https://www.thailande-fr.com/economie/98394-thailande-chute-des-exportations-pour-un-4e-mois-consecutif?fbclid=IwAR0S-E_bp5BD-nxzb3RhRKCz-MCbvfCD5sOeg42nNwiNm79nJxw8V8MtNU4
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1258 le: décembre 30, 2019, 08:07:35 am »


Les cinq familles thaïlandaises qui contrôlent le royaume sont...

Ce n'est pas Gavroche qui le dit. Notre petit parisien n'a pas son pareil pour arpenter les rues de Bangkok ou d'ailleurs, mais lorsqu'il s'agit de gros sous et d'économie, nous regardons ce qui est publié par les médias de référence. Or voici un article qui mérite d'être porté à la connaissance de nos lecteurs. Il vient d'être publié sur le site d'information Asia Times en ligne, dont nous vous recommandons la lecture. Son sujet ? Les cinq plus riches familles qui contrôlent l'économie en Thaïlande. Et pas seulement l'économie...

Nous reproduisons ici un extrait d'un article paru sur le site d'information en ligne Asia Times dont nous vous recommandons la lecture ici.

Lorsque le Parti Palang Pracharat (PPRP), aligné sur l'armée en Thaïlande, a cherché à construire un coffre de guerre pour la campagne électorale des législatives du 24 mars 2019, les piliers du parti ont organisé un dîner de style chinois pour ses alliés les plus proches.

La soirée a attiré un who's who de l'élite des affaires thaïlandaises, avec des représentants des cinq principales familles qui règnent sur le milieu des affaires dans le royaume. Ces familles, toutes sino-thaïlandaises, détiennent les conglomérats Charoen Pokphand (CP) Group, ThaiBev, King Power Group, Boonrawd Brewery et Central Group. Résultat de l'opération: 622 millions de bahts (22 millions de dollars) de donations pour les coffres du nouveau parti. Des dons d’entreprises que la Commission électorale a par la suite jugés supérieurs aux normes mais non-contraires aux règles ou règlements électoraux.


Vote populaire

Des mois plus tard, le PPRP a défié les attentes en remportant le vote populaire des élections du 24 mars, conduisant le maintien au pouvoir du Premier ministre Prayut Chan-ocha issu du coup d’État militaire de mai 2014.

Or ce statu quo, selon les critiques et les analystes, s'avère très favorable aux «cinq familles» du royaume - connues largement sous le nom de clans fondateurs du groupe CP, ThaiBev, Boonrawd, King Power et le groupe Central - au détriment des clans moins connectés.

La preuve ? Ces cinq groupes ont augmenté leur puissance et leurs bénéfices au cours du premier mandat de cinq ans de Prayut (2014-2019), profitant de ces circonstances favorables pour développer leur influence et leur chiffre d'affaires.


Un fossé béant

Mais au fur et à mesure que ces « cinq grandes » entreprises thaïlandaises se développent et prospèrent, les risques associés augmentent. L'économie ralentit. Les critiques de l'opposition se font plus dures. La question des inégalités remonte à la surface.

Au cœur de ces accusations: les concessions publiques récemment accordées aux «cinq géants» et les contrats gouvernementaux juteux donnent une crédibilité certaine, mais non-concluante, à la critique. Pour certains critiques et analystes, la preuve est faite que ces contrats constituent un remboursement des dons faits à la campagne électorale du PPRP.



http://www.gavroche-thailande.com/actualites/economie/111190-thailande-economie-les-cinq-familles-thailandaises-qui-controlent-le-royaume-sont?fbclid=IwAR3uv1BpDfGdoqVplpIDb1qsFZx0_2pCI_J9sTmqcbkw4VXXzAsoM7ALD0A
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1259 le: décembre 31, 2019, 09:21:49 am »


Le baht à son plus haut depuis six ans

Le baht à 30,15 / 1 dollar américain vendredi 27 décembre, en hausse de 8 pour cent par rapport au cours de clôture de l'an dernier à 32,55 Bt / dollar. Source: Kasikornbank.

Le baht s'est apprécié à 30,15 Bt contre le dollar américain vendredi, son plus haut niveau en six ans, a indiqué Kasikornbank.

Kasikornbank a prévu que le baht se trouverait dans une fourchette de 30-30,30 cette semaine (du 30 décembre au 3 janvier). Les investisseurs ont vendu des dollars après que les chiffres de l'économie américaine se sont avérés décevants (commandes de biens durables plus faibles que prévu et baisse des ventes de maisons neuves).

L’appréciation du baht est due à l’excédent du compte courant du pays et à la perception des investisseurs que le baht est une monnaie refuge.

Le baht a évolué dans une fourchette de 30,15 à 32,43 en 2019. Les exportateurs thaïlandais se sont plaints que l'appréciation du baht nuit aux exportations et, récemment, le constructeur automobile japonais Mazda a déclaré qu'il pourrait déplacer une partie de son usine de fabrication de voitures de Thaïlande vers le Japon en raison du baht fort.

Les prix des repas au restaurant sont maintenant aussi cher en Thaïlande qu'en Europe en raison du baht fort.

Le marché suivra de près le rapport économique de la Banque de Thaïlande pour novembre, qui doit être publié, ainsi que le taux d’inflation de décembre. Parmi les principaux événements extérieurs qui pourraient influer sur la valeur du baht, les investisseurs attendent la signature d’un accord commercial entre les États-Unis et la Chine.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14940-le-baht-%C3%A0-son-plus-haut-depuis-six-ans/?tab=comments&fbclid=IwAR0Y0D0uLKwnFQyHzYjOoNBr4CPRpWsZEx_iHIUu1_1ZWpHQQNHlA1Ccfq8#comment-15670
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1260 le: janvier 05, 2020, 08:27:40 am »


La Banque de Thaïlande prévoit une croissance de 2,8% en 2020

Selon la banque de Thaïlande, la croissance économique devrait être de 2,8% en 2020, grâce à une reprise des exportations et des investissements.

La Banque de Thaïlande a annoncé une projection de croissance de 2,8% pour l’économie thaïlandaise en 2020, en tablant sur une reprise des exportations.

L’économie thaïlandaise a enregistré un relatif ralentissement en novembre 2019, en raison de la baisse des exportations, conséquence du ralentissement économique parmi les principaux partenaires commerciaux de la Thaïlande.

Selon la banque de Thaïlande, la croissance économique en 2020 devrait être de 2,8% grâce à une reprise des exportations et des investissements.

L’économie mondiale devrait continuer de connaître des fluctuations l’année prochaine, mais les analystes s’attendent à ce que le commerce mondial s’améliore progressivement après la reprise attendue des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Les investissements du gouvernement prévus pour 2020 devraient commencer pleinement en février après l’approbation du projet de loi de finances pour l’exercice 2020 par le Parlement.

L’approbation permettra aux investissement du gouvernement de stimuler les dépenses et de favoriser la reprise de l’économie intérieure.

La consommation des ménages devrait augmenter de 3% en 2020.

La banque centrale prévoit également une expansion continue des arrivées de touristes, estimées à 39,9 millions en 2019 et 41,7 millions pour 2020, contre 38,3 millions l’an dernier.



https://www.thailande-fr.com/economie/99378-la-banque-de-thailande-prevoit-une-croissance-de-28-en-2020?fbclid=IwAR3MnAj_-7rtwvuM1ivJCALWFfw4wQFRqY9zMhB-tBxgg5lvzYa7osN6BsQ
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1261 le: janvier 06, 2020, 09:16:31 am »


La Thaïlande se lance vers un avenir en voiture électrique, avec quelques dos d’âne

La Thaïlande possède la plus grande industrie automobile de l’Asie du Sud-Est et la 12e plus grande au monde.

La plupart de celles qui sortent des usines thaïlandaises, enfin presque toutes, sont des moteurs à combustion interne standard avec quelques modèles ” hybrides “.

Les hybrides comprennent des moteurs électriques et des systèmes de charge qui permettent d’économiser le carburant et la charge des moteurs à essence.

Mais il y a une forte inclinaison vers les voitures électriques comme avenir pour l’énorme industrie automobile thaïlandaise.

Il y a actuellement 19 grands constructeurs automobiles en Thaïlande, qui essaient tous de s’orienter vers une part du futur gâteau des VE.

Il y a aussi une poignée de start-up de voitures électriques qui travaillent dans le Royaume.

Le Bureau de la planification et de la politique énergétique du ministère de l’Énergie thaïlandais affirme que les achats de véhicules électriques en Thaïlande passeront de seulement 9 000 en 2018 à plus de 400 000 en 2028.

Il a également prévu 1,2 million de véhicules électriques en 2036 et 690 stations de recharge réparties dans tout le pays.


Pas plus tard que cette semaine, une grande entreprise pétrochimique thaïlandaise, Bangchak, a annoncé qu’elle prévoyait d’installer des bornes de recharge pour VE dans toutes ses stations-service, dans le cadre d’un protocole d’accord pour le développement commercial des énergies propres signé avec l’Autorité provinciale de l’électricité.

Ce sont 62 autres stations de recharge qui seront installées cette année, d’autres sociétés pétrolières et la société de café Amazon signalant qu’elles ont également leur propre système de recharge électrique.

Pour sa part, le gouvernement thaïlandais offre des incitations sous la forme de faibles tarifs d’importation pour les importateurs et d’exemptions fiscales pour les fabricants, mais peu d’incitations pour les consommateurs à ce stade.

Mais, malgré ces incitations, l’Association thaïlandaise des véhicules électriques estime que le taux d’adoption des VE en Thaïlande est trop lent.

Trois modèles de VEH (véhicule électrique hybride) ont été assemblés localement depuis 2009 : la Toyota Camry, la Honda Accord et la Nissan X-Trail.

BMW a commencé à assembler des VEHR en Thaïlande en 2016.

Toyota assemble 7 000 VEH par an en Thaïlande et fabrique 70 000 batteries de VE.

Mais il ne fait aucun doute que la popularité des VE fabriqués localement et des VE importés augmentera au cours des prochaines années.

Il y aura plus de choix, les voitures deviendront plus abordables, les déplacements se feront sur de plus longue distance avec une charge, et il y aura plus de stations de ravitaillement pratiques et nombreuses dans tout le pays.

Il y a certainement maintenant un consensus général parmi les automobilistes internationaux sur le fait qu’il est temps d’adopter des solutions de rechange écologiques comme meilleure solution à long terme à la pollution atmosphérique produite par les véhicules à partir de combustibles fossiles.

Jusqu’à présent, les coûts des solutions de rechange électriques ont été élevés et le manque de stations de ravitaillement rend la possession d’un véhicule électrique plus problématique.

Ce n’est certainement plus une question de performance avec de nombreuses nouvelles voitures électriques qui font maintenant ressembler leurs cousines à essence à la promenade dominicale de grand-mère dans l’ancienne Volvo.

Mais, jusqu’à présent, les automobilistes thaïlandais n’ont pas adopté les VE.

Il est certain que beaucoup attendent une plus grande disponibilité de l’infrastructure pour soutenir les VE, comme les stations de recharge.

Le prix est encore plus élevé qu’un modèle équivalent à essence ou diesel et le choix est limité.

Il y a également eu beaucoup de nouveaux modèles ” hybrides ” – en partie électriques, en partie à moteur conventionnel – qui déroutent les acheteurs qui n’ont pas encore une compréhension claire de ce qu’est un VE et un hybride, de leur fonctionnement et des différentes versions proposées par les constructeurs automobiles.

Alors que de nombreuses versions hybrides sont proposées dans le cadre d’une gamme de modèles actuels, les VE complets sont généralement des modèles autonomes.

Il y a aussi la vieille perception qu’ils n’ont aucune performance, qu’ils ne vont pas loin entre les charges, que les batteries doivent être remplacées à quelques années d’intervalle et qu’ils seront difficiles à revendre.

Dans tous les cas, il y a eu d’énormes progrès techniques et d’infrastructure, ce qui fait que ses revendications sont pour la plupart redondantes.

Une étude réalisée l’an dernier par Frost & Sullivan a révélé que 37 % des Asiatiques sont actuellement intéressés par la possession d’un VE, les Philippines, la Thaïlande et l’Indonésie ayant le plus grand pouvoir d’achat et le plus grand intérêt pour la mise à niveau.

Les raisons qui les motivent à acheter des VE sont notamment l’environnement, la sécurité, la commodité et la capacité financière.

Au cours des dix prochaines années, la Thaïlande devrait compter 690 stations de recharge dans tout le pays, contre environ 25 000 stations d’essence et de gaz aujourd’hui.

Avec le gouvernement thaïlandais qui se met lentement à soutenir les VE, et le besoin du gouvernement et de l’industrie de pérenniser le secteur de la construction automobile, il y a un puissant avenir pour les voitures électriques en Thaïlande.

Les 12 prochains mois seront une période clé pour poser les bases “puissantes” d’une industrie automobile révisée.



https://toutelathailande.fr/news/la-thailande-se-lance-vers-un-avenir-en-voiture-electrique-avec-quelques-dos-dane/?fbclid=IwAR2KTs5JvXoCuceKhYf5hqbIqhzXbdOIKynfnPd8M7-yBqGaRGqadCXButk
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1262 le: janvier 09, 2020, 08:23:34 am »


Il est désormais possible d’acheter du Bitcoin avec du Baht Thaïlandais sur Binance

Binance s’est en effet associée avec la société thaïlandaise Satang afin de permettre aux utilisateurs de déposer ou de retirer du Baht Thaïlandais sur la plateforme d’échanges crypto.

Les utilisateurs pouvant ainsi acheter du Bitcoin ou d’autres cryptomonnaies en payant en Baht ((THB).

Un cours Bitcoin BTC autour de 252 616 Baht Thaïlandais actuellement.

Le partenaire Thaïlandais de Binance, la société Satang, est dirigée par Poramin Insom qui est aussi le créateur de la cryptomonnaie privée Zcoin.
Satang est un échange d’actifs numériques réglementés en Thaïlande.

«Nous sommes fiers de collaborer avec Binance pour apporter des actifs numériques aux masses en Thaïlande et faire avancer l’économie numérique de la Thaïlande.

Cela marque un développement remarquable dans l’écosystème des actifs numériques de la Thaïlande et se concentre sur la technologie qui alimente l’espace, pas seulement comme une alternative à la monnaie fiduciaire », a déclaré Poramin Insom, PDG et co-fondateur de Satang, et créateur de Zcoin.

Binance qui continue donc d’ajouter de plus en plus de monnaies nationales afin de faciliter toujours plus l’achat de Bitcoin ou de cryptomonnaies comme Ethereum, Ripple XRP, etc…

La technologie du portail API de Satang permet aux utilisateurs de Binance de déposer et de retirer du Baht thaïlandais directement sur leurs comptes Binance.

Avec le baht thailandais (THB), Binance prend désormais en charge 21 devises fiduciaires pour l’achat et la vente sur la passerelle Fiat Binance, y compris le Peso argentin (ARS), la Livre Sterling (GBP), le Dollar canadien (CAD), le Yuan chinois (CNY) , Peso colombien (COP), Euro (EUR), Roupie indonésienne (IDR), Naira nigérian (NGN), Peso mexicain (MXN), Rouble russe (RUB), Lire turque (TRY), Dollar américain (USD) et le Dong Vietnamien  (VND).



https://conseilscrypto.com/acheter-bitcoin-avec-baht-thailandais-sur-binance/?fbclid=IwAR2yrb0FKgZG1sKTXHo6LPwGCRyHF1skY_AEsC2igHO2z5g5LQ2f1g7YfP4
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1263 le: janvier 09, 2020, 09:07:49 am »


Le gouvernement met 100 milliards de bahts sur la table pour aider les PME en difficulté

Le Conseil des ministres a approuvé mardi 7 janvier un montage financier de plus de 100 milliards de Bt pour soutenir les petites et moyennes entreprises en difficulté, notamment une exonération fiscale pour les PME qui restructurent leurs prêts auprès des banques.

Alors que les PME connaissent un risque élevé de faillite en raison des tensions commerciales américano-chinoises, de l'incertitude de l'économie mondiale, de la contraction des exportations et du renforcement du baht, le Cabinet a approuvé mardi un plan d'assistance proposé par le ministère des Finances. C'est Lavaron Sangsnit, du Bureau de la politique budgétaire, qui l'a déclaré lors d'une conférence de presse.

Pour ceux qui ont besoin de plus de liquidités pour gérer leur entreprise, la société thaïlandaise Thai Credit Guarantee Corporation (TCG) a mis en place une facilité de garantie de crédit d'une valeur pouvant atteindre 60 milliards de bahts. Sont éligibles ceux qui ont un potentiel commercial mais dont la capacité de remboursement de la dette a diminué, ceux qui figurent sur la liste des prêts non performants, ou ceux qui restructurent leurs dettes auprès des banques.

La Banque d'épargne du gouvernement (GSB) offrira aux banques commerciales des prêts bonifiés d'une valeur allant jusqu'à 15 milliards de bahts à 0,1% par an. Ces banques factureront ensuite aux PME un taux d'intérêt inférieur au taux du marché, ou à 4% pour un prêt de sept ans.

Les banques pourraient accorder des prêts aux PME qui ont réussi à restructurer leur dette.

Le GSB lancera également des PME Extra Liquidity avec des prêts de 50 milliards de Bt. Chaque emprunteur pourrait obtenir jusqu'à 50 millions de thb avec un taux d'intérêt plus bas.

La Banque de développement des petites et moyennes entreprises de Thaïlande offrira des prêts bonifiés d'une valeur de 5 milliards de thb aux micro-PME. La banque des PME facturera un intérêt de seulement 1% par an, une durée maximale de prêt de sept ans et un délai de grâce d'un an pour le paiement du capital. Les emprunteurs éligibles sont ceux qui ont un potentiel commercial ou ceux qui ont une dette restructurée.

La banque des PME offrira également des prêts d'un montant maximum de 20 milliards de thb aux PME, visant à promouvoir l'économie locale.

La Krung Thai Bank, propriété de l'État, augmentera ses prêts aux PME de 10 milliards de thb, ce qui portera le total des prêts à 60 milliards de bahts. Le taux d'intérêt commencera à 4 pour cent par an.

La Thai Bankers ’Association aidera les PME à restructurer leur dette. Chaque banque se fixera comme objectif de soutenir les PME

Mesures fiscales pour soutenir les PME.

L'exonération des taxes, y compris l'impôt sur le revenu, la taxe sur la valeur ajoutée, la taxe professionnelle spécifique sera appliquée pour la transaction d'actifs.

Les entreprises qui subissent une restructuration de leur dette sont exonérées de l'impôt sur le revenu, de la taxe sur la valeur ajoutée, de la taxe professionnelle spécifique pour les transactions immobilières connexes.

Les personnes engagées dans une restructuration de la dette bénéficieront d'une réduction des frais afférents.

La liste de ces mesures n'est pas exhaustives, certaines étant très techniques.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14979-le-gouvernement-met-100-milliards-de-bahts-sur-la-table-pour-aider-les-pme-en-difficult%C3%A9/?tab=comments&fbclid=IwAR1W7zu15KULQCgrewDiCwJsVTQ89ZICrm9kxxF1-ad7jm0FXHcM6Pqn1xg#comment-15710
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1264 le: janvier 10, 2020, 07:56:45 am »


Le conseil des ministres approuve le budget de 2021

Le cabinet thaïlandais a approuvé le 7 janvier le budget des dépenses pour l'exercice financière 2021 de 3.300 milliards de baths (près de 108,94 milliards d'USD), en hausse de 3% par rapport à l'exercice précédent.
 
Selon les médias locaux, le directeur du Bureau du budget Dechapiwat Na Songkhla a fait savoir que le gouvernement a fixé un objectif d’atteindre des recettes de 2.780 milliards de baths pour l'exercice 2021, contre 2.730 milliards de baths pour l'exercice en cours.

Le budget de l'exercice 2021 est basé sur une prévision de croissance du PIB de 3,1-4,1% et un taux d'inflation de 0,7-1,7%.

La dette publique est estimée à 8.240 milliards de bahts, ce qui représente 45% du PIB, qui devrait s'établir à 18.400 milliards de bahts au cours de l'exercice financière 2021.

Les investissements gouvernementaux devraient atteindre 693 milliards de bahts, soit 21% de l’ensemble des dépenses, un montant en hausse par rapport aux 37 milliards de bahts de l'année en cours.

Le budget de l'exercice 2021 se concentrera principalement sur la restructuration sociale et économique, la stabilité de la croissance économique, la redistribution des revenus dans les régions éloignées, le développement de l'économie locale et la réduction de l'écart de revenus.

Dechapiwat a déclaré que les agences d'État doivent soumettre leurs propositions budgétaires pour l'exercice 2021 au Bureau du budget avant le 24 janvier.

En septembre 2019, le cabinet thaïlandais a donné son feu vert à un budget de dépenses de 3.200 milliards de baths (environ 104,5 milliards de dollars) pour l'exercice 2020, en hausse de 6,7% par rapport à l'exercice précédent.
 


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14987-le-conseil-des-ministres-approuve-le-budget-de-2021/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1265 le: janvier 10, 2020, 08:58:15 am »


TGV sino-thaïlandais

La Chine et la Thaïlande devraient signer le contrat de la construction de la ligne TGV entre Bangkok et Nakhon Ratchasima au début du mois prochain, lors de la réunion du "Thai-Chinese joint committee (JC) on rail cooperation", après le Nouvel An chinois du 25 janvier.

Le contrat 2.3, d'une valeur de 50,6 milliards de bahts, concerne la construction des voies, des systèmes électriques et des équipements, ainsi que l'achat de rames et la formation.

La Chine a accepté d'être payée en $US à hauteur de 80% du financement, et le solde en bahts.

Le projet a pris environ cinq années de retard. La prolongation en direction de la frontière laotienne (355km de Nakhon Ratchasima à Nong Khai/budget de 200 milliards de bahts) est prévue à une date incertaine.

C'est un enjeu majeur pour le tourisme en provenance de Chine. Les plages de Bang Saen (Chonburi) Sattahip, Sri Racha et Pattaya seront alors desservies par le TGV pour des dizaines de millions Chinois qui n'ont pas accès à la mer.
IP archivée