Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.  (Lu 250383 fois)

Cat

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 57
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #50 le: mars 25, 2010, 06:14:01 pm »

Mon cher DV8,
Il m'a semble etre claire ......la double nationalite en Thailande n'existe pas et est interdite mais si jamais elle est prouvee................cela semble etre (selon les informations de certaines  ambassades) possible et donc condamnable par la loi.
D'ou mon message.
Je ne comprends pas bien ton attitude, mon cher DV8, je suis intervenue sur differents sujets mais tu sembles garder une foi inebranlable pour les lois actuelles ou reactivees pour ce  pays!?
J'adore les gens qui ont une vraie foi mais je n'aime pas du tout les gens un peu trop confiants.
Ecoute bien ce que l'on dit...
Vis ici heureux avec ta famille mais ne sois pas dupe!
Ton enfant Thai sera tranquille jusqu'a ses 18 ans.....puis il (elle) devra choisir sa nationalite.
Puis, il ( plus grave) ou elle devra choisir !!!??
Si (lui ou elle) choisit une nationalite francaise, il devra obtenir en dehors de toi ou de sa mere un titre de sejour.
Ton (ta) petite est bien loin de tout cela mais c'est a nous avec notre droit et notre ambassadeur ( breton pur et dur mais pour combien de temps?)
Bref, je suis une mere moi meme et crois moi que mon fils est completement quadrilingue avec une emission en tant que speaker reconnu sur une station radio thaie tous les lundi matin..............avec beaucoup de succes!
Il a 23 ans et rien (sauf un boulot tres officiel et un WP) ne peut le laisser vivre ici tranquille meme si son beau-pere (mon mari) est thai!!!!!
Donc gaffe.....
Je parle d'une situation actuelle...............mais cela fait 10 ans que j'attends un changement.

IP archivée

Cat

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 57
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #51 le: mars 25, 2010, 06:27:44 pm »

Une nouvelle fois, je demande a Manu de me pardonner mes interventions mal ciblees......
Mais je me dois de repondre a DV8...
Car il me semble etre totalement en dehors de toutes realites !!!!
Bref, je n'ai pas envie de degouter tout a chacun mais je souhaite que tout a chacun soit dans la realite.
Sorry !

IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #52 le: mars 25, 2010, 06:43:26 pm »


Pour synthétiser tout cela, je dirai qu'habiter en Thaïlande au quotidien, c'est plutôt agréable, mais qu'il ne faut jamais se faire d'illusion: nous ne sommes que des farangs et n'avont pas beaucoup de droits !
IP archivée

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #53 le: mars 25, 2010, 07:44:21 pm »

Entièrement d'accord avec toi Manu.

Cat je comprends pas bien ce que tu me reproche?
Je ne fais que réagir a tes messages (pour aller dans ton sens en plus), si jamais ca te gène tu me le signifie en MP et je te promet que tu ne me reverra plus.
J'ai l'impression que t'as vu mon avatar et que ca a fait vibrer une corde sensible et que du coup tu t'emballe un peu vite sans vraiment lire mes messages.
C'est dommage vu qu'un forum c'est fait pour échanger non?
IP archivée

Cat

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 57
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #54 le: mars 26, 2010, 07:00:19 am »

Tu as raison et excuse moi.

Mais j'ai ete tres choquee par une de tes premieres interventions dans laquelle tu fustigeais l'injustice de notre systeme europeen tout en justifiant plus ou moins le systeme thai.

L'angelisme est bien trop dangereux ici......

Et les dernieres news sur nos libertes d'action ne sont franchement pas tres bonnes.

Cordialement
IP archivée

DV8

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 132
Re : Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #55 le: mars 26, 2010, 09:13:00 am »


L'angelisme est bien trop dangereux ici......
Et les dernières news sur nos libertés d'action ne sont franchement pas très bonnes.



Tu as raison, d'où je suis aussi je sent le vent tourner.

Les professeur intégrant un programme d'enseignement en Anglais en Thailande doivent aujourd'hui formé leur futur remplaçant qui doit être Thaï bien évidemment. J'ai découvert ca hier en renouvelant mon permis de travail.
C'est anecdotique pour l'instant mais ca devrait un jour être effectif, le gouvernement ayant décidé de mettre les 200 meilleurs écoles thaïlandaise au standard internationaux pour qu'elle deviennent officiellement "International School" comme a Singapour ou en Indonésie.

Bon mais ca au demeurant c'est pas forcément une mauvaise nouvelle... pour les Thaïs ;)

Si tu obtiens plus de nouvelles et détails a propos de cette affaire sur Chiang Mai, je suis preneur. On est jamais trop prudent...
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #56 le: mars 29, 2010, 08:04:48 pm »

Une bonne nouvelle pour le marché du travail thaïs , avec les temps qui courent .  8)
IP archivée
@+ Malco

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #57 le: mars 30, 2010, 09:00:37 am »


Une bonne nouvelle pour le marché du travail thaïs , avec les temps qui courent.  8)


Si je peux me permettre Malco, le problème de la Thaïlande n'est pas le travail puisqu'elle a le taux de chômage le plus faible au Monde (1% des actifs cette année !)... Il est politique avec deux visions de la société qui s'opposent...
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #58 le: mars 30, 2010, 12:37:19 pm »

Exact tu as raison . En effet 1% de chômage beaucoup de pays ne peuvent le dire et comme tu dis ces deux visions de la société qui s'opposent pas évident .
IP archivée
@+ Malco

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #59 le: avril 07, 2010, 09:44:45 am »


Vive reprise du marché immobilier en Thaïlande !


Le développeur Raimon Land a rendu public la dernière édition de sa publication “Condominium Focus Bangkok Update”, qui révèle un redressement significatif du marché des condominiums de luxe à Bangkok en dépit des tensions politiques actuelles.

La dernière édition du “Condominium Focus Bangkok Update”, disponible en téléchargement gratuit sur www.raimonland.com, explique que les projets lancés par les différents développeurs répertoriés ont reçu une réponse positive depuis le dernier trimestre de 2009 avec des préventes totalisant 15.1 milliards de baht, soit une augmentation de 380% par rapport au même trimestre de 2008, où les ventes avaient brutalement chuté sur fond de crise économique et financière.

Au total, 1087 unités de condominiums ont été transférés au 4e trimestre 2009 pour un prix moyen par mètre carré de 98.551 THB (environ 2050 euros par mètre carré).

Fait intéressant, les acheteurs locaux ont représenté plus de 90% des ventes au cours de cette période, tandis que les étrangers représentaient seulement 8,8% des ventes, montrant que les problèmes politiques et les manifestations ont eu peu d’influence sur les acheteurs thaïlandais, mais ont provoqué l’attentisme des acheteurs étrangers.

Le Vice President de Recherche et Développement de Raimon Land, Simon Derville, a déclaré que le premier trimestre de 2010 a aussi été réactif dans le centre-ville de Bangkok.

"Une des principales conclusions de notre recherche est que la demande des acheteurs thaïlandais a été remarquablement solide avec de nombreux développeurs qui se tournent maintenant vers ce groupe cible. Pour Raimon Land, les acheteurs thaïlandais représentent aujourd’hui les deux tiers de nos ventes. C’est une part plus importante que les autres années."

a déclaré M. Derville.

Condominium Focus Bangkok Update est une publication, qui vise à fournir aux investisseurs une idée précise de l’offre, des projets en cours et des ventes sur le marché immobilier thailandais .

Le marché du condominium (appartements en copropriété) semble se rétablir favorablement depuis le début de l’année, tous les développeurs majeurs ayant déclarés de bonnes préventes au dernier trimestre 2009. Les développeurs bénéficiant également de plus faibles coûts des matériaux de construction et de prix plus raisonnables pour les achat de terrains en 2009.

Les acheteurs ont aussi voulu profiter de la réduction exceptionnelle des frais de transfert qui se termine au 31 mars 2010, et qui a été prolongée de deux mois à cause l’engorgement des services du Land Department.

Les indicateurs économiques du secteur révèlent que les coûts de construction par zone (SHON) ont chuté de plus de 10% depuis 2000, l’indice des prix des matériaux de construction prix a chuté de 24% par rapport à son plus haut pic en  Juillet 2008, mais l’encours des nouveaux prêts immobiliers a chuté de 36,5% à 1.8 milliards de baht par rapport aux 2.9 milliards de l’an dernier.


http://www.thailande-fr.com/
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #60 le: avril 08, 2010, 09:40:39 am »

ECO – Le gouvernement met en place un important plan d’aide aux agriculteurs.

Le Conseil des ministres a approuvé mardi un plan à échelle nationale de restructuration de dettes pour environ 510.000 agriculteurs, a déclaré le Vice-premier ministre Sanan Kachornprasart.


(http://www.lepetitjournal.com/bangkok.html) vendredi 9 avril 2010
IP archivée
@+ Malco

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #61 le: avril 08, 2010, 10:43:34 am »


Le Conseil des ministres a approuvé mardi un plan à échelle nationale de restructuration de dettes pour environ 510.000 agriculteurs, a déclaré le Vice-premier ministre Sanan Kachornprasart. Selon ce plan, plusieurs banques d’Etat devraient effacer de moitié les dettes et intérêts des fermiers, et leur permettront de rembourser le reste sur plus de 15 ans.


Si le gouvernement aide les paysans, c'est gagné pour lui ! Il coupe l'herbe sous le pied de Thaksin.
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #62 le: avril 08, 2010, 11:08:29 am »

Bah oui , stratégie pour stratégie il ne peut qu'en sortir vainqueur .  8)
IP archivée
@+ Malco

amjolianne

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 571
    • Forum sur l'Issan (ou Isaan)
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #63 le: avril 08, 2010, 03:16:42 pm »

Ici au "bled" le gouvernement est en train de distribuer 100 raïs de terrains pour les jeunes couples n'étant toujours pas propriétaires. Cette offre concerne trois petits villages. Le gouvernement distribuera des lots aux demandeurs, installera l'eau, l'électricité et des routes. De plus chaque famille aura accès à un prêt de 150,000 bahts à taux 0% comme aide à la construction.
IP archivée
Premier forum francophone dédié à l'Issan.
http://www.thai-issan.com/leforum

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #64 le: avril 09, 2010, 01:36:22 pm »


Ici au "bled" le gouvernement est en train de distribuer 100 raïs de terrains pour les jeunes couples n'étant toujours pas propriétaires. Cette offre concerne trois petits villages. Le gouvernement distribuera des lots aux demandeurs, installera l'eau, l'électricité et des routes. De plus chaque famille aura accès à un prêt de 150,000 bahts à taux 0% comme aide à la construction.


Voilà du concret !  :clap
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #65 le: avril 14, 2010, 11:45:37 am »


La Bourse de Thaïlande (SET) et le Shanghai Stock Exchange (SSE) ont signé un protocole d’entente !

La Bourse de Thaïlande (SET) et Shanghai Stock Exchange (SSE) ont signé un protocole d’entente (PE) couvrant un large panel d’activités destinées à se développer entre leurs deux marchés.

Ce protocole d’entente, signé par le Président du SET Benjapolchai Patareeya et le président du SSE Zhang Yujun,  marque la formalisation de la coopération entre les deux places financières, et fixe le cadre pour la négociation de titres en commun, le partage des informations et de personnel, la mise en réseau, et le développement de séminaires et de la recherche, au profit des participants dans les deux marchés de capitaux.

La Thaïlande et la Chine ont des liens solides et de longue date dans la politique, le commerce et l’investissement. Actuellement, la Chine est la deuxième source d’investissements directs en Thaïlande, en valeur, et la Chine est le deuxième partenaire commercial de la Thaïlande.

Le SSE a une capitalisation boursière de 2700 milliards de dollars, la deuxième en importance en Asie, et est également le deuxième plus grand marché financier en termes de fonds levés. Alors que le SET cherche à devenir la porte d’entrée vers l’Indochine et jouer un rôle plus important dans l’ASEAN. Le projet de coopération devrait rendre les échanges dans la région plus
pratique pour les investisseurs.

Actuellement, 30 sociétés cotées au SET investissent en Chine, et 24% des répondants à une enquête récente étaient intéressés ou déjà en train d’analyser les opportunités commerciales en Chine.

Source : Bureau de presse du SET Kantawong Ladawan: 0-2229-2036 / Kanokwan Khemmalai
Tél: 0-2229-2048 / Muangman Nattaya: 0-2229-2043
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #66 le: avril 20, 2010, 11:00:06 am »


Crise thaïlandaise : plus d’un milliard d’euros de pertes prévues !


Entre 50 et 70 milliards de Baht : c’est le montant de la facture  des manifestations de masse prolongée du Front uni de lutte contre la démocratie contre la dictature (UDD), selon l’estimation faite par le Centre de Prévision de l’économie et des affaires (Center of Economic and Business Forecast CEBF) de l’Université de la Chambre de Commerce thaïlandaise.

Entre 1.13 et 1.6 milliards d’euros, c’est ce que pourrait couter à la Thaïlande, la prolongation de la mobilisation des “chemises rouges”. Le directeur du CEBF, le Dr Thanawat Polvichai, a déclaré que l’estimation était basée sur l’hypothèse que les troubles seraient prolongés jusqu’au 15 mai 2010, lorsque les dirigeants de l’UDD ont promis de se rendre à la police, et que de nouvelles violences ne se produisent pas entre temps.

Le Dr Thanawat a reconnu dans ses estimations que les rassemblements avaient grandement affecté l’économie nationale, la confiance des consommateurs et des investisseurs ainsi que les négociations commerciales et le tourisme.

Reporter: Ussavasodhi Santibhap


 :o
IP archivée

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1211
Re : Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #67 le: avril 21, 2010, 11:37:20 am »

L'Asie de l'Est pourrait stabiliser ses émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2025

2025 ? on a de la marge !
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #68 le: avril 26, 2010, 09:42:11 am »


Evénements politiques, la facture s’annonce élevée pour l’économie thaïlandaise !


Les manifestations prolongées du Front uni de la démocratie contre la dictature (UDD) ont déjà sans doute causé un préjudice important à  l’économie thaïlandaise. Mais le pire pourrait encore être à venir, selon la durée de la crise politique et le caractère violent ou non de son dénouement.

Lorsque les manifestants UDD ont quitté leur ancien site de rassemblement de Phan Fa pour passer à l’intersection de Ratchaprasong, un quartier d’affaires de Bangkok, avec de nombreux centres commerciaux de luxe, ils ont accru de manière très significative les pertes financières pour les entreprises thaïlandaises. Dans de telles circonstances, de nombreux exploitants ont préféré fermer leurs magasins, plutôt que de prendre le risque de rester ouvert, et de subir des dégâts plus importants.

A l’intersection Ratchaprasong, on peut estimer à 2.000 professionnels les opérateurs présents autour du site y compris les centres commerciaux de luxe majeurs tels que Central World, Siam Paragon, Platinum, Siam Discovery, ainsi que 1.000 chefs d’entreprise de vente au détail, confrontés à d’importantes pertes financières . Les ambassades de plus de 40 pays étrangers ont déjà émis des avertissements pour dire à leurs citoyens d’éviter de voyager en Thaïlande en raison de l’incertitude et des bouleversements en cours.

Outre les dommages économiques pour le secteur des entreprises, la crise politique en cours pèse lourdement sur le secteur du tourisme. La Chinese Tourism Association de Thaïlande a indiqué que les touristes chinois ont exprimé beaucoup d’inquiétude sur la situation actuelle en Thaïlande. Beaucoup d’entre eux ont décidé de reporter leurs voyages vers la Thaïlande. En Mars 2010, seuls 80.000 touristes chinois ont visité la Thaïlande (contre 100.000 en temps normal). On s’attend à une baisse d’environ 40,000-50,000 touristes chinois en avril-mai.

Selon une prévision du Dr Ekniti Nitithanprapas, directeur de la politique macro-économique du Bureau de la politique fiscale (FPO), si les manifestations se prolongent au deuxième trimestre de cette année, le produit intérieur brut (PIB) pourrait augmenter que de 4,3% cette année, une baisse de 0,2% par rapport à l’estimation de 4,5% ou une perte d’environ 30 milliards THB.

Si les protestations de masse durent jusqu’au  troisième trimestre, la croissance du PIB pourrait être réduite de 0,5% pour finir à 4% par an. En outre, si la crise politique à Bangkok s’ intensifie, il existe trois facteurs négatifs seront pris en compte pour l’économie de la Thaïlande. Tout d’abord, les investisseurs étrangers pourraient ralentir leur investissement, et de ceux qui ont déjà des bases de production en Thaïlande pourraient décider de fuir les risques politiques et déménager leurs bases dans d’autres pays.

Deuxièmement, la consommation publique et le taux de dépenses sont susceptibles d’être diminué, ce qui apporterait des effets négatifs pour les entreprises commerciales de Bangkok et des environs.

Enfin, le tourisme en Thaïlande devra faire face à une situation difficile, le temps de regagner la confiance des touristes étrangers.


http://www.thailande-fr.com/
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #69 le: mai 01, 2010, 04:03:22 pm »


Et la Thaïlande qui voulait battre des records de tourisme cette année !... C'est pas gagné !

IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #70 le: mai 01, 2010, 04:52:08 pm »


Et la Thaïlande qui voulait battre des records de tourisme cette année !... C'est pas gagné !


Heureusement que cela n'est pas arriver en octobre ou début novembre à là veille de haute saison ces manifs , sinon cela aurait plus grave pour le tourisme .
IP archivée
@+ Malco

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #71 le: mai 07, 2010, 07:58:58 am »


Les investisseurs approuvent le plan de paix thaïlandais !


Les investisseurs étrangers ont salué les efforts du gouvernement visant à réaliser un plan de réconciliation nationale, mais ont souligné que la confiance des investisseurs ne reviendra pas du jour au lendemain, après des mois d’impasse politique.

Le Premier ministre Abhisit Vejjajiva a reçu les félicitations  du président de la Chambre de Commerce du Japon pour son programme de réconciliation nationale.

"La feuille de route est une bonne base de discussion pour les deux parties et nous espérons qu’ils parviendront à un accord et nous nous attendons à de bons résultats. Je pense que les chefs d’entreprise sont maintenant plus optimistes quant à l’avenir."

Nandor von der Luehe, président de la Chambre des Affaires étrangères mixte de commerce de la Thaïlande (JFCCT), a déclaré que le plan de réconciliation proposé est un développement positif pour faciliter un retour à la stabilité politique en Thaïlande.

Les manifestants anti-gouvernementaux ont exprimé leur volonté d’adhérer à un plan de réconciliation nationale annoncé par le Premier ministre Vejjajiva Abhisit, laissant espérer la crise politique actuelle peut être résolue de manière pacifique.

S’adressant à la nation dans un programme de télévision en direct, Abhisit a présenté un plan de réconciliation nationale en cinq points destiné à mettre fin au chaos politique et aux manifestations qui ont perturbé Bangkok depuis cinq semaines.

Le plan comprend un engagement du gouvernement thaïlandais pour tenir une élection générale le 14 novembre.

"La racine de cette longue crise est le conflit d’intérêts entre une classe populaire d’un côté, et les classes moyennes et supérieures de l’autre", estime  Bao Erwen , un observateur politique chinois.

La Bourse de Thaïlande avait grimpé de 34 points après l’annonce par le Premier ministre de la feuille de route de réconciliation nationale, frôlant les 800 points avec un bond jusqu’à 796 points. Ce matin le SET était en légère baisse à 787 points.


http://www.thailande-fr.com/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #72 le: mai 07, 2010, 08:36:38 am »

Thailande.fr

Bonne nouvelle depuis le 5 mai 2010...   8)


Le SET (bourse de Thaïlande) au dessus des 500


Les investisseurs étrangèrs ont salué les efforts du gouvernement visant à réaliser un plan de réconciliation nationale, mais ont souligné que la confiance des investisseurs ne reviendra pas du jour au lendemain, après des mois d’impasse politique.


Le Premier ministre Abhisit Vejjajiva a reçu les félicitations  du président de la Chambre de Commerce du Japon pour son programme de réconciliation nationale.


“La feuille de route est une bonne base de discussion pour les deux parties et nous espérons qu’ils parviendront à un accord et nous nous attendons à de bons résultats. Je pense que les chefs d’entreprise sont maintenant plus optimistes quant à l’avenir. “


Nandor von der Luehe, président de la Chambre des Affaires étrangères mixte de commerce de la Thaïlande (JFCCT), a déclaré que le plan de réconciliation proposé est un développement positif pour faciliter un retour à la stabilité politique en Thaïlande.


Les manifestants anti-gouvernementaux ont exprimé leur volonté d’adhérer à un plan de réconciliation nationale annoncé par le Premier ministre Vejjajiva Abhisit, laissant espérer la crise politique actuelle peut être résolue de manière pacifique.


S’adressant à la nation dans un programme de télévision en direct, Abhisit a présenté un plan de réconciliation nationale en cinq points destiné à mettre fin au chaos politique et aux manifestations qui ont perturbé Bangkok depuis cinq semaines.


Le plan comprend un engagement du gouvernement thaïlandais pour tenir une élection générale le 14 novembre.


“La racine de cette longue crise est le conflit d’intérêts entre une classe populaire d’un côté, et les classes moyennes et supérieures de l’autre,” estime  Bao Erwen , un observateur politique chinois.


La Bourse de Thaïlande avait grimpé de 34 points après l’annonce par le Premier ministre de la feuille de route de réconciliation nationale, frôlant les 800 points avec un bond jusqu’à 796 points. Ce matin le SET était en légère baisse à 787 points.



Le marché des valeurs thaïlandaises a repris près de 23 % cette année, par rapport à son plus bas de 411 au mois de mars dernier. Les grandes capitalisations du marché ont été au centre de la frénésie d’achat d’hier (aujourd’hui les marchés sont fermés car le 5 mai est un jour férié en Thailande, fête du couronnement du roi) avec PTT  en hausse de 5,28%, Thoresen Thai Agencies plus 10,37%, et la Banque de Ayudhya grimpe de  5,26 %
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #73 le: mai 10, 2010, 10:57:51 am »


L’économie de la Thaïlande peut-elle survivre à sa politique ?


En regardant les hôtels vides autour du carrefour de Ratchaprasong, les  centres commerciaux et immeubles de bureaux déserts et le quartier des affaires de Bangkok encerclé par des barricades de pneus et de bambous, on a l’impression que  la Thaïlande se dirige à grands pas vers la récession.

Pourtant, un coup d’œil sur les statistiques de base de l’économie apporte un regard différent : les exportations ont augmenté de 41% au mois de mars, et la banque centrale s’attend à une hausse de 28% pour l’année 2010. La Banque de Thaïlande le mois dernier a augmenté sa prévision de croissance économique à 5,8 %, ce qui serait la meilleure performance du pays depuis 2004. Sans être aussi optimiste, l’ESCAP prévoit une croissance de 4% en prenant en compte les récents événements. On est loin d’un effondrement même si certains secteurs comme le tourisme souffrent plus que d’autres.

Le gouvernement a reconnu que les protestations ralentiront la croissance économique, mais dans quelle mesure ? Difficile à quantifier. Avec sa crise politique interminable, la Thaïlande peut-elle continuer à attirer suffisamment d’entreprises qui veulent utiliser le royaume comme base de production, pour compenser les pertes de manifestations politiques?

Pour explorer le sujet plus à fond, le Foreign Correspondents’ Club of Thailand accueille  Kiat Sittheeamorn, un des experts les plus qualifiés du parti au pouvoir  pour répondre à ces questions.

Khun Kiat a étudié la politique  au King Prajadhipok Institute, et est diplômé de la Harvard Business School, avec une maîtrise en affaires internationales à la Fletcher School, Etats-Unis.

Il a été , entre autres, conseiller auprès du Comité permanent du développement économique et du Commerce, conseiller au conseil de l’International Chamber of Commerce en Thaïlande, membre du Parlement (2005-2006), président de la Chambre de commerce internationale (ICC-Thaïlande), Secrétaire Général adjoint du Conseil de la Thaïlande du Commerce, directeur de la Chambre thaïlandaise du Commerce, Directeur de la Faculté de l’Université Thammasat du Commerce, président de la commission d’arbitrage commerciale thaïlandaise et directeur de la Cour d’arbitrage de la CCI à Paris.


http://www.thailande-fr.com/
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : L'ECONOMIE en Thaïlande.
« Réponse #74 le: mai 11, 2010, 10:18:29 am »


La Thaïlande s’invite au salon de l’immobilier !

Après deux années marquées par l’attentisme des investisseurs, la Thaïlande a retrouvé le chemin de la croissance et de la reprise en ce qui concerne le secteur immobilier.

Au total, 1087 unités de condominiums ont été transférés au 4e trimestre 2009 pour un prix moyen par mètre carré de 98.551 THB (environ 2050 euros par mètre carré) : les transactions de biens immobiliers sont en nette reprise par rapport à l’année dernière. Du coté des prix, tout le monde prévoit une reprise de la hausse en 2010, même si le prix du mètre carré reste encore très raisonnable par rapport aux marchés européens ou à Hong Kong.  Grâce à la qualité de ses projets immobiliers et ses prix attractifs, la Thaïlande continue d’attirer les investisseurs étrangers. Mais pour acquérir un bien dans les meilleures conditions au pays du sourire, il est important de bien connaître les règles et surtout d’être bien assisté afin d’éviter les pièges.

Fabrice Loré de l’agence FiveStars reste optimiste pour 2010 :

"Les gens qui connaissent la région reviennent car ils ont intégré le problème politique : cela fait plusieurs années que ça dure maintenant, et le pays continue à tourner. Un studio bien placé, à proximité d’une station de BTS ou de MRT aura toujours la cote et trouvera toujours preneur. Récemment il y a eu des progrès techniques importants dans la construction, avec des projets très en avance comme Le Monaco qui intègre dès le départ des doubles vitrages, des panneaux solaires pour l’alimentation des parties communes et de l’eau potable dans tout l’immeuble."


1-Assistance juridique

Il n’y a pas de Notaire en Thaïlande, il est donc vivement recommandé de s’entourer d’un conseiller juridique spécialisé dans les transactions immobilières, si possible francophone afin de bien comprendre les démarches à entreprendre.
Un premier rendez vous permettra d’obtenir les informations sur la procédure d’acquisition et les frais de transfert ainsi que les taxes sur la plus value au moment de la revente.


2-Ouvrir un compte bancaire en Thaïlande

Pour acquérir un bien immobilier en nom propre, il est préférable d’être titulaire d’un compte personnel dans une banque en Thaïlande afin de faciliter les paiements avec une meilleure transparence et surtout obtenir les certificats bancaires qui seront ensuite nécessaires afin de procéder au transfert de propriété.


3- Sélection de l’appartement

Une fois les questions juridiques clarifiées, vient ensuite le travail de l’agent immobilier. Après une première entrevue afin de définir les critères de recherches ou obtenir des informations sur un type de bien ou un quartier souhaité, l’agent immobilier prépare une sélection et organise une première visite.


4-Négociation et compromis de vente

Quand le bien est sélectionné, l’acheteur soumet une offre de prix au propriétaire par l’intermédiaire de l’agent immobilier. Le montant des négociations varie en fonction du bien (neuf ou ancien) et oscille autour de 3%.
Après validation du prix de vente, l’agent immobilier en collaboration avec le conseiller juridique procèdent aux vérifications suivantes :

-L’identité du propriétaire telle qu’inscrite sur le titre de propriété auprès du cadastre
-Les éventuelles charges grevées sur le titre de propriété
- Le quota d’unités pouvant être détenues par un étranger dans l’immeuble
- Les taxes à payer au cours de la transaction
-Si le propriétaire est à jour avec les charges de copropriété
Si la viabilité du bien immobilier est confirmée, il est alors nécessaire de rédiger un compromis de vente dans lequel seront notamment décrites les modalités de paiement, le partage des frais de transfert et autres conditions convenues entre le vendeur et l’acheteur. Dans le cadre du compromis, il est en pratique demandé à l’acheteur de verser un dépôt de garantie de 3% à 5% en fonction du prix de vente au jour de la signature afin de réserver le bien.
L’agent immobilier est ensuite disposé à effectuer un suivi des paiements entre les 2 parties et représenter l’acheteur au cadastre au jour du transfert de propriété.


5-Transfert de fonds

Lors d’une première acquisition et si l’acheteur ne possède pas un permis de résident permanent en Thaïlande, il faut impérativement que les fonds viennent de l’étranger. Une fois que les fonds sont crédités sur son compte en Thaïlande, il est nécessaire de demander auprès de sa banque un document dénommé “Foreign Exchange Transaction Form” (autrefois appelé “Tor Tor 3″), document qui permet d’enregistrer le bien en nom propre au cadastre thaïlandais et qui servira également lors de la revente du bien afin de justifier le rapatriement des fonds vers l’étranger. Il est à noter que chaque transfert réalisé pour une telle acquisition doit être d’un montant supérieur à 20.000 USD afin d’obtenir le Foreign Exchange Transaction Form.


6-Transfert du titre de propriété

La transaction, ainsi que le dernier versement, ont lieu au cadastre thaïlandais, pour lequel il est conseillé de préparer un chèque de banque. Il faut compter généralement une demi-journée, l’acheteur pouvant mandater l’agent immobilier ou son conseiller juridique afin le représenter lors de cette ultime démarche.

...

*L’agence Five Stars Transactions Immobilières sera présente au salon de l’immobilier qui aura lieu du 8 au 11 Avril 2010 à Paris porte de Versailles.

Ce sera l’occasion pour les personnes qui s’intéressent à l’immobilier en Thaïlande de rencontrer des professionnels qui pourront les conseillers ou les orienter dans leurs projets d’achat ou d’investissement. Alexandre Dupont, directeur de la société Law Solutions, spécialisé dans les transactions immobilières en Thaïlande, sera également présent afin de répondre aux questions légales ou concernant les visas.

...

http://www.thailande-fr.com/
IP archivée