Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.  (Lu 250955 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #925 le: septembre 19, 2017, 08:07:19 am »


200 milliards de thb pour réguler le bassin du Chao Phraya ?

Le plan de prévention des inondations et de la sécheresse de 200 milliards de thb pour le bassin de la rivière Chao Phraya sera présenté au Conseil ds ministres demain, alors que les experts en gestion de l'eau ont exprimé leurs préoccupations : les populations sont-elles informées et peuvent elles participer au débat ?
 
Le Comité national des ressources en eau a annoncé qu'il envisageait de présenter le plan - qui comprendra de nombreux projets, y compris de nouvelles écluses, des canaux d'irrigation et le projet d'élargissement de la rivière Chao Phraya - pour examen par le conseil des ministres itinérant en réunion demain à Ayutthaya.

Pendant ce temps, de fortes pluies résultant de la tempête tropicale Doksuri (qui n'est plus un typhon) ont causé d'importantes inondations dans de nombreuses provinces des régions nord et nord-est.

Le directeur général du département des ressources en eau, Worasart Aphaiphong,  a déclaré que le comité avait rassemblé tous les projets de gestion de l'eau proposés couvrant la région qui va de la province de Chai Nat à Bangkok et le delta de la rivière Chao Phraya pour venir à bout durablement des inondations et des problèmes de sécheresse sur une période de six ans.

On estime que le plan total coûtera 200 milliards de thb.


Worasart a déclaré que le plan impliquerait une grande variété de projets d'irrigation, tels que la désignation de terres comme de nouvelles zones de rétention d'eau, l'installation de nouvelles voies d'écoulement d'eau, la construction de talus / digues et l'élargissement de la rivière Chao Phraya, visant à résoudre des problèmes chroniques liés aux inondations et à la sécheresse.

"Ces projets ne seront pas les mêmes que ceux du plan de gestion de l'eau du gouvernement précédent, car nous demanderons l'opinion des populations. ", a-t-il déclaré.

Le porte-parole du gouvernement Lt-General Sansern Kaewkamnerd a déclaré que le gouvernement s'intéressait aux problèmes de l'eau dans la région centrale, ajoutant que le nouveau plan de gestion de l'eau créerait plus de 200 000 rai (32 000 hectares) de zones irriguées et bénéficierait à plus de 155 000 familles.

Cependant, l'éminent expert en eau Hannarong Yaowalers a déclaré qu'il était encore très sceptique au sujet du nouveau plan de gestion de l'eau, car les informations sur les projets n'avaient pas été entièrement divulgués et les populations locales n'avaient pas été tenues informées.
 
"L'une de mes préoccupations à propos de ce plan est un nouveau canal d'irrigation à Ayutthaya, qui affectera de nombreuses personnes en raison de l'expropriation et des impacts possibles sur la rivière Chao Phraya", a déclaré Hannarong.

"J'aimerais demander au gouvernement de divulguer les détails de tous les projets de ce plan et de permettre aux personnes intéressées d'être partie prenante. En outre, un tel plan gigantesque ne devrait pas être précipité et il devrait y avoir des études appropriées sur tous les aspects avant de commencer. "

Dans les nouvelles connexes, la tempête tropicale Doksuri a submergé de nombreuses provinces dans le nord et le nord-est.

Le département de météorologie met dans de nombreuses régions du Nord, du Nord-Est, de l'Est et du Sud.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1002689-cabinet-to-consider-chao-phraya-basin-water-plan/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #926 le: septembre 22, 2017, 08:31:49 am »


Plus de 10 millions de pauvres vont recevoir leur carte dont certaines utilisables dans les bus

Plus de 10 millions de personnes enregistrées comme étant "à faible revenu" dans tout le pays obtiendront des cartes de protection sociale ce mois-ci. Les 1,3 millions de résidents pauvres de Bangkok et de sept autres provinces voisines recevront une carte à puce qui pourra être utilisées dans les autobus publics et les trains à partir du mois prochain.

À Bangkok et dans les provinces voisines, chaque carte recevra automatiquement de 1700 thb à 1800 thb par mois, ce qui inclut une allocation de 500 thb à utiliser dans les bus basés à Bangkok ainsi que les réseaux ferroviaires MRT et BTS. Dans les autres provinces, chaque carte recevra l'allocation de 1200 à 1300 thb par mois qui permettra d'acheter des biens subventionnés et d'autres articles.

Somchai Sujjapongse, secrétaire permanent du ministère des Finances, a déclaré que les résidents de Bangkok, Nonthaburi, Pathum Thani, Ayutthaya, Samut Prakarn, Nakorn Pathom et Samut Sakhorn recevraient les cartes à puce le 17 octobre, tandis que les cartes "normales" seront distribuées entre aujourd'hui et la fin du mois.

Les cartes font partie du programme de protection sociale du gouvernement destiné aux personnes à faible revenu qui gagnent moins de 100 000 thb par an. Pour Bangkok et banlieue, les cartes font partie du système commun de billetterie de transport appelé «Mangmoom».

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1003207-10-million-low-income-people-to-receive-welfare-cards/


---------------------------------------------------


Corollaire : il faut des bornes dans les bus

La régie des transports de Bangkok (BMTA) installera des lecteurs de cartes électroniques sur 200 bus et utilisera un système de smartphone sur des centaines d'autres bus pour les détenteurs de cartes de protection sociale à puce le mois prochain, a annoncé hier un directeur du BMTA.

Prayoon Chuykaew a déclaré que les personnes pauvres seraient en mesure d'utiliser les cartes pour prendre gratuitement les autobus du BMTA mais au même moment le BMTA supprimera la gratuité pour tous dans ses bus qui bénéficiaient de ce service. Prayoon a déclaré que le BMTA devait équiper 600 bus pour que les titulaires de carte de protection sociale puissent y utiliser leur carte à partir du 1er octobre, mais l'installation de lecteurs de cartes électroniques ne sera pas terminée à temps. Au lieu de cela, les vendeurs de tickets des 600 bus recevront un smartphone pour lire les données des cartes électroniques en attendant l'achèvement de l'installation des bornes dans les bus.

Une fois que les lecteurs de billets électroniques seront installés, le BMTA récupérera les smartphones, a-t-il ajouté. Prayoon a déclaré que chaque bus recevrait deux bornes électroniques et que les titulaires de cartes de protection sociale devront effleurer les bornes avec leur carte.

Le BMTA installera des bornes dans ses 2600 bus dans les 5 ans. Ch Thawee Plc a été choisi pour réaliser ces installations avec un budget de 1,6 milliard de thb. Les vendeurs de tickets présents dans les bus ne disparaitront pas du jour au lendemain : ils aideront les passagers à se servir des bornes électroniques.

 
http://www.nationmultimedia.com/detail/Economy/30327251
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #927 le: septembre 23, 2017, 12:32:54 am »

Français Ensemble da,ns le Club de Pattaya


Les voitures à Bangkok : une affaire qui "marche"... :D

Selon la "Expressway Authority of Thailand (Exat)", 1,83 million de véhicules empruntent quotidiennement l'une des huit voies rapides (expressways) de la capitale, un chiffre en hausse de 12,36% au cours des trois dernières années.

Wichan Ekarubtrakul, directeur adjoint des services techniques, a précisé que 1.829.376 véhicules ont été comptabilisés en moyenne chaque jour entre octobre 2016 et juillet 2017, contre 1.617.702 il y a trois ans.

L'autoroute de Si Rat (38,4 kilomètres) enregistre en moyenne 703 373 véhicules par jour.

Les péages encaissent 70,67 millions de bahts/jour, contre 69,96 millions l'an dernier et 52,96 millions il y a cinq ans. Le chiffre d'affaires de cette année devrait être de 15 milliards de bahts, en hausse de 10% par rapport à 2016, et les bénéfices de 9 milliards de bahts...  ;)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #928 le: septembre 23, 2017, 09:10:52 am »


Les pêcheurs thailandais manifestent contre l'Union Européenne

Les pêcheurs de tout pays ont organisé une manifestation contre l'Union européenne jeudi à cause de ses réglementations strictes concernant la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) en Thaïlande.

Les pêcheurs de 22 provinces côtières se sont opposés à l'UE à l'occasion de la Journée nationale des pêches. Plus de 3 000 manifestants se sont rassemblés à Samut Songkram portant des chemises noires présentant des messages anti-UE.

Le président de l'Association thaïlandaise de la pêche, Mongkol Sukcharoenkana, a déclaré que les pêcheurs s'étaient rassemblés pour signaler à l'UE qu'ils étaient mécontents du "double standard" de l'UE concernant l'industrie de la pêche thaïlandaise, ajoutant que les fonctionnaires de l'UE essayaient d'utiliser les réglementations de pêche INN comme barrière commerciale plutôt que pour préserver les ressources marines.

"Malgré la difficulté avec laquelle le gouvernement thaïlandais et l'industrie de la pêche ont essayé de résoudre la pêche INN, l'UE a ignoré nos efforts et maintient toujours son carton jaune contre la Thaïlande ", a déclaré M. Mongkol.

"C'est un jeu politique clair contre la Thaïlande, et l'UE a essayé de boycotter notre gouvernement en nuisant à notre industrie de la pêche. C'est pourquoi nous devons montrer que nous ne tolérerons plus cette injustice. "

Il a déclaré que la réglementation INN avait détruit l'industrie de la pêche thaïlandaise au cours des deux dernières années, ajoutant que le secteur de la pêche avait déjà perdu 500 milliards de thb en raison de la réglementation INN.

Mongkol a également déclaré que la flotte de pêche thaïlandaise avait autrefois jusqu'à 40 000 bateaux, mais maintenant, le nombre avait diminué pour s'établir à 10 600 navires, dont seulement 3 500 peuvent naviguer en raison du manque de main-d'œuvre.

"Si l'UE interfère encore avec les entreprises thaïlandaises, nous appliquerons nos propres mesures contre l'UE, comme le boycott de produits de l'UE ou la protestation contre leur exploration des eaux thaïlandaises à la recherche de gaz naturel", a-t-il ajouté.

Cette manifestation semble avoir été autorisée par les autorités.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1003368-nationwide-protest-against-eu-fishing-regulations/

 
------------------------------------


Aux dernières nouvelles, le manque de main d’œuvre n'est pas lié à l'UE mais d'une part au fait que ni les Thaïlandais, ni les migrants ne veulent plus être traités en esclaves sur les bateaux et, d'autre part, à la nouvelle législation contraignante du govt. qui rend l'embauche de migrants plus compliquée.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #929 le: septembre 26, 2017, 08:00:12 am »


Le gouvernement met 1,5 milliard sur la table pour aider les PME pénalisées par la hausse du thb

Le gouvernement a affecté 1,5 milliards de thb pour aider les petites entreprises affectées par l'appréciation du baht et soutenir l'éventuelle mise à niveau de leurs installations de production.

Le vice-premier ministre, Somkid Jatusripitak, a présidé lundi une réunion d'un comité chargé de promouvoir les petites et moyennes entreprises pour discuter de nouvelles mesures de soutien.

Le ministre de l'Industrie, Uttama Savanayana, a déclaré que le comité a accepté d'allouer un milliard de thb sous forme de prêts aux PME et aux start-ups technologiques visant à améliorer leur capacité de production.

Les propriétaires d'entreprises touchées par le baht trop fort recevront des "coupons" d'une valeur de 30 000 thb, a déclaré Uttama.

Le gouvernement envisage de dépenser environ 500 millions de dollars pour remédier à l'impact des fluctuations des cours d'échange. On ne sait pas comment.

La Banque de Thaïlande, l'Association thaïlandaise des banquiers et la Banque de développement des PME organiseront des cours de formation pour les PME.

Le baht s'est renforcé de 7 à 8% par rapport au dollar américain depuis le début de cette année, suscitant des inquiétudes parmi les exportateurs dont les prix des produits ne seront plus compétitifs sur le plan international.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004071-government-to-help-small-exporters-hurt-by-baht-appreciation/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #930 le: septembre 28, 2017, 07:33:48 am »


Pas d'inquiétude d'autant plus que je sais de source sûre qu'une l'augmentation de leur capitalisation de certaines banques est mise en place pour la fin de l'année...


Les 5 plus importantes banques du pays sont "à risque" mais il ne faut pas paniquer rassure Prayut

Une déclaration de la banque centrale décrivant cinq des institutions financières les plus importantes du pays comme "à risque" ne devrait pas provoquer d'inquiétude, selon un banquier d'investissement et selon le chef de la junte au pouvoir, qui demande à tout le monde de se calmer.

"Ne paniquez pas. Les gens sont prêts à paniquer à tout moment", a déclaré le général Prayuth Chan-ocha aux journalistes mardi.

La confusion a éclaté dimanche lorsque la Royal Gazette, qui diffuse des avis gouvernementaux, a publié une liste de la banque centrale décrivant les banques importantes comme des « institutions financières à risque systémique ». L'annonce : juste sur une page, ne donne ni explications ni  contexte.

Les réseaux sociaux en ont déduit que les banques nommées - Siam Commercial Bank, Kasikorn Bank, Bank of Ayudhya, Krungthai Bank et Bangkok Bank - étaient sur le point de s'effondrer.

Cela a mené Prayuth à plaider pour le calme. La déclaration était une notice de routine et obligatoire conformément aux normes internationales.

La déclaration assure que les banques seraient assujetties à une réglementation supplémentaire. Un analyste de l'une des principales sociétés bancaires d'investissement du pays a déclaré qu'une partie significative de la déclaration s'est perdue dans la traduction.

Pipat Luengnaruemitchai de Phatra Securities a déclaré que c'était une partie des protocoles établis par un organisme international connu sous le nom de Comité de Bâle sur le contrôle bancaire, qui émet des règlements non contraignants visant à renforcer le contrôle et à prévenir les effondrements financiers comme celui de 2008.

Le comité de Bâle, selon Pipat, identifie les banques « trop importantes pour s'effondrer » dans chaque pays membre et favorise une surveillance plus rigoureuse pour contenir des dégâts potentiels en temps de crise.

Pipat explique que la traduction en thaï de l'anglais (ou même du français puisqu'il s'agit d'une institution suisse) est fautive et inquiétante qu'alors, en fait, c'est tout l'inverse. La re-traduction en anglais n'a pas rassuré.

Le document reconnait que ces 5 banques sont les plus grosses du pays et donc sont trop importantes pour s’écrouler et doivent prendre des mesures dans les domaines suivants :

l'augmentation de leur capitalisation, amélioration les mesures de transparence et participation aux séances d'information avec les régulateurs.

Prayuth et Pipat ont déclaré que les mesures auront peu d'impact pratique, car les cinq banques possèdent déjà des réserves supérieures à celles requises.

Pipat a exhorté les autorités à mieux communiquer dans le futur.

A priori le système bancaire thailandais ne s’effondrera pas demain.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004441-thai-central-bank-labels-top-firms-risky-panic-ensues/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #931 le: septembre 28, 2017, 10:26:50 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Grand plan d'investissement de 1500 milliards de bahts lancé par la junte...  :o

La junte militaire va lancer un plan d'investissements de 1.500 milliards de bahts qui devrait être en chantier avant le rétablissement éventuel de la démocratie à la fin de l'année prochaine.

Le cadre juridique du projet du "Eastern Economic Corridor" sera adopté avant la fin de l'année 2017, pour rassurer les investisseurs.

Le lancement de certains travaux sont programmés l'année prochaine, selon Kanit Sangsubhan, qui supervise le plan. "Nous sommes pressés ... Nous voulons nous assurer que tout sera prêt au moment de l'arrivée au pouvoir d'un nouveau gouvernement".

Les généraux qui ont pris le pouvoir en 2014 considèrent que le corridor économique de l'Est est essentiel pour attirer les industries technologiques à forte valeur ajoutée. Elles disposeront d'infrastructures de transports ferroviaire, aéroportuaire et portuaire très développées et bénéficieront d'allègements fiscaux incitatifs.

La junte entend lever l'obstacle de l'incertitude politique qui contient en germe la remise en cause du projet de développement par un nouveau gouvernement élu. Il faut donc rendre le processus irréversible en ouvrant plusieurs chantiers.

Le gouvernement espère que 80% des dépenses d'investissements seront prises en charge par des entreprises privées qui seront sollicitées par des appels d'offres. Elles pourraient être désignées aux alentours du mois de juin 2018, afin qu'elle engagent les travaux sans délai...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #932 le: septembre 30, 2017, 08:14:22 am »


Les autorités dépensent 13 milliards de thb pour réduire la fracture numérique

Le Conseil national de la radiodiffusion et des télécommunications (NBTC) a signé hier huit contrats d'une valeur de 12,989 milliards de bahts avec cinq entreprises sélectionnées après sa récente enchère électronique pour fournir un service Internet rapide à faible cout, ainsi qu'un service cellulaire, à 3 920 villages frontaliers.

Le secrétaire général de NBTC, Takorn Tantasith, a déclaré, après la cérémonie de signature, que le projet visant à combler la fracture numérique dans le pays devrait contribuer à améliorer encore le classement de la compétitivité mondiale de la Thaïlande, évalué par le Forum économique mondial.

Le bulletin d'information du WEF sur la compétitivité de 2017, publié mercredi, voit le Royaume gagner deux places, 32ème sur 137 pays.

Le rapport du WEF a cité des facteurs tels que l'amélioration des infrastructures, le nombre croissant de personnes utilisant des téléphones mobiles et un environnement macroéconomique plus fort pour expliquer cette embellie.

Les cinq entreprises retenues sont TOT, CAT Telecom, True Internet Corporation, TrueMove H Universal Communication et Interlink Telecom.

Les villages concerné par le projet pourront accéder aux services Internet haut débit à une vitesse de connexion minimale de 30 mégabits par seconde, à un tarif mensuel ne dépassant pas 200 thb.

Le service sera disponible dans 588 villages avant la fin du mois de décembre, avant de s'étendre pour couvrir 2 352 villages supplémentaires d'ici l'an prochain.

Les autres villages seront couverts d'ici l'an prochain. Ces 3 920 villages possèdent 775 027 foyers.

Des forfaits à bas couts seront aussi disponibles, par exemple, 15 Mbps pour un tarif mensuel ne dépassant pas 150 thb , et 10 Mbps à 100 thb par mois.

Les gagnants des contrats sont tenus de fournir un service WiFi public gratuit dans 3 149 endroits dans tous les villages dans le cadre du projet; ce wifi sera gratuit pendant cinq ans.

Le projet a été divisé en cinq zones, quatre contrats de services Internet haut débit et quatre contrats de services de téléphonie mobile.

Le détail de ce que chaque entreprise devra fournir et de la somme reçue se trouve dans le lien. Le total dépensé par le govt. via le régulateur se monte à 13 milliards de thb.
 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1004657-nbtc-awards-bt13-billion-contracts-to-narrow-digital-divide/


-------------------------------------


La France qui possède la même taille et la même population que la Thaïlande se trouve confrontée exactement au même problème au même moment : Sept millions de Français n'ont toujours pas accès à une connexion de qualité : http://www.europe1.fr/emissions/axel-de-tarle-vous-parle-economie/sept-millions-de-francais-nont-toujours-pas-acces-a-une-connexion-de-qualite-344745
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #933 le: octobre 03, 2017, 11:35:58 am »


ECONOMIE

L'indice des prix à la consommation a progressé de 0,86% en septembre, par rapport au chiffre de l'année dernière.

C'est plus qu'au mois d'août (0,32%) mais très en deçà de l'objectif d'inflation de 1% à 4% que souhaite atteindre la Bank of Thailand. Cette dernière prévoit un taux d'inflation de 0,6% en 2017.

La relative bonne santé de l'économie du royaume repose essentiellement sur le tourisme et les exportations, qui devraient progresser de 5% cette année.

Ce dernier chiffre est dopé par la hausse des cours du caoutchouc et ceux des produits pétroliers qui sont raffinés ou transformés en Thaïlande.

Le faible chiffre de l'inflation est en partie du à une consommation intérieure qui patine. Les ménages sont trop endettés.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #934 le: octobre 05, 2017, 08:12:48 am »


Exportations thaïlandaise : + 6 % cette année

La Thaïlande prévoit une croissance des exportations de plus de 6% cette année après d'excellentes performances au cours des huit premiers mois de l'année.

Selon le président du Conseil national des transitaires de Thaïlande (TNSC) Kanyapak Tantipipatpong, la projection de la croissance des exportations est basée sur une croissance avérée de 13,2% (d'un an sur l'autre en aout) pour s'établir à 21,224 milliards de dollars américains (700 milliards de bahts).

Il a déclaré que les exportations au cours des huit premiers mois se terminant le 31 août ont augmenté de 8,9% pour s'établir à 153,6 milliards de dollars américains (5 200 milliards de bahts).

Il a ensuite relevé sa projection de croissance des exportations sur l'année complète à au moins 6% au lieu de 5 %. Et même  6,9% ou presque près de l'objectif du ministère du Commerce de 7%, sur la base d'exportations mensuelles de 20 milliards de $ pour les quatre derniers mois de cette année.

Mais il a également mis en garde contre le baht trop fort qui s'est apprécié de 6,9% par rapport au dollar américain cette année. Le baht est la monnaie de l'ASEAN qui a augmenté le plus cette année.

Cela pourrait affecter les commandes pour les produits agricoles et les petits et moyens exportateurs.

Il leur a conseillé de "couvrir le risque de change" afin de minimiser l'impact de la volatilité du baht (sur leurs revenus).


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1005360-thai-export-growth-for-2017-to-exceed-6/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #935 le: octobre 06, 2017, 12:36:31 pm »


La TVA à 9 % en octobre 2018 ?

L'agence nationale de presse annonce : la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sera maintenue au taux de 7% pour une autre année entre le 1er octobre 2017 et le 30 septembre 2018, a déclaré le directeur général du ministère des Finances, Prasong Poontaneat, le 3 octobre.

M. Prasong a déclaré que, selon une annonce publiée dans la Gazette royale le 2 octobre, le taux de TVA exact est de 6,3% alors que l'impôt local est de 0,7%, soit 7% au total.

Selon l'annonce, la TVA de 7% sur les biens et services restera en vigueur jusqu'au 30 septembre 2018.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1005489-vat-rate-to-remain-7-until-sept-30-2018/?tab=comments#comment-12331716

Mais un lecteur attentif nous indique que Kapook, un média sérieux, annonce :

La taxe additionnelle (TVA) passera à 9 % à partir du 1er octobre 2018, mais elle demeurera au taux actuel de 6,3% jusqu'au 30 / 09 / 2018, selon une annonce de Royal Thai Government Gazette du 2 octobre, Décret Royal 646.

Les deux informations ne se contredisent pas.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #936 le: octobre 07, 2017, 08:37:20 am »


Amata Thaïlande et Saab construiront une usine pour l’aérospatiale en Thaïlande

La société Thaïlandaise Amata Corporation Pcl et Saab AB vont créer conjointement une usine de pièces destiner à aérospatiale ainsi qu’ un centre de formation pour pilote en Thaïlande l'année prochaine afin de satisfaire la demande croissante dans la région, a déclaré jeudi le chef d'Amata.

Le secteur de l'aérospatiale fait partie des secteurs clés que la Thaïlande veut promouvoir en tant que nouveau moteur de croissance et dont elle s'efforce de devenir un acteur majeur en Asie.

"À l'heure actuelle, l'industrie du transport aérien est en plein essor ... et ce partenariat permettra de faire face à la croissance dans le secteur aéronautique", a déclaré Vikrom Kromadit, directeur général d'Amata (Amata étant le plus grand développeur industriel de la Thaïlande) sans donné d'autres détails sur le lien avec Saab.

« Airports of Thailand PCL” ou AOT est le plus grand opérateur d'aéroport du pays, a déclaré en juin qu'il devrait investir environ 220 milliards de bahts ( 5,6 milliards d’euros) d'ici 2025 pour étendre ses aéroports afin de gérer l’augmentation de touristes. Ils attendent environ 135 millions de passagers au cours de cette l'année.

Jeudi, Amata et Saab ont également signé un accord afin d’étudier la possibilité de collaboration pour le développement d’une ville “Amata Smart City and Aerospace City”, qui serait située dans la province de Chonburi.

"Saab est ravi qu’Amata ait choisi la firme Suédoise en tant que partenaire pour la conception du projet « Amata Smart City et Aerospace City", a déclaré Håkan Buskhe, président et Directeur Général de Saab, dans un communiqué.

Saab développe des produits, services et solutions dans les domaines de la défense, l’aérospatiale et la sécurité civile dans le monde entier. La firme a ouvert un siège à Bangkok en 1998.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1005656-thailands-amata-swedens-saab-to-build-aerospace-parts-plant-in-thailand/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #937 le: octobre 12, 2017, 08:32:40 am »


Le 26 octobre, jour férié total pour toutes les institutions financières

La Banque de Thaïlande a annoncé que le 26 octobre est un jour férié spécial pour les institutions financières.

Mme Viraekha Santapan, directrice principale de la supervision des institutions financières, a déclaré mardi que la banque centrale avait été informée par toutes les banques commerciales qu'elles souhaitaient que leur personnel rejoigne l'incinération royale du défunt roi Bhumibol Adulyadej le 26 octobre.

Par conséquent, la banque centrale a décidé de déclarer le 26 octobre un jour férié spécial pour les institutions financières.

Cela signifie que toutes les banques commerciales et leurs succursales, y compris celles des centres commerciaux, seront fermées le 26 octobre. Mais les clients pourront effectuer des transactions financières via les services bancaires par Internet.

Les banques commerciales garderont des réserves de liquidités suffisantes pour s'assurer que les ATM ne soient pas vides.

Rappel : les Lotus, Cineplex, la Croix Rouge, la Bourse, etc. seront fermés.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1006272-information-on-what’s-closed-in-thailand-throughout-october-and-during-the-royal-funeral/?tab=comments#comment-12349099
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #938 le: octobre 13, 2017, 08:18:38 am »


Le gouvernement met en garde contre l'utilisation abusive des cartes du programme d’aide sociale de l’état

Le gouvernement met en garde contre l'utilisation abusive des cartes à puce (du programme d’aide sociale de l’état)

Hier (le 6 octobre), le gouvernement a réaffirmé qu'il serait difficile de faire affaire avec les magasins financés par l'État qui ont saisi les cartes à puce de protection sociale des travailleurs à faible revenu, ainsi qu’avec les détenteurs de cartes à puce si ils se trouvent avoir abusé et échangé ces cartes contre de l'argent.

Le ministre du Commerce, Sonthirat Sonthi-Jirawong, a affirmé qu'il se rendrait en province pour inspecter les magasins adhérant au régime d'aide sociale de l'État et voir comment les actifs à faible revenu utilisaient leurs cartes à puce pour acheter quotidiennement des articles de première nécessité de ces magasins.

Il a inspecté les dépenses des travailleurs à faible revenu dans la province de Nan pour vérifier personnellement l'utilisation des cartes d'aide sociale dans les magasins de Thong Fah (pavillon bleu).

Il a reçu des commentaires positifs de la part des titulaires de carte, la majorité d'entre eux affirmant que les cartes aident à réduire considérablement leurs coûts de subsistance.

Mais dans le même temps, il a découvert que certaines personnes se sont plaints qu'au lieu des cartes, ils voudraient recevoir de l'argent.

Cependant, il leur a dit que cela ne serait pas possible car le gouvernement voulait qu'ils utilisent ces cartes pour acheter des biens nécessaires à leur subsistance quotidienne.

Il a révélé que depuis le début du mois où le gouvernement a commencé à distribuer des cartes à puce à des personnes à faible revenu qualifiées, 300 000 titulaires de cartes venaient tous les jours dans les magasins de Thong Fah (drapeaux bleus) et dépensaient environ 100 millions de bahts par jour le pays (soit environ 330 baths par personne et part jour).

Mais il a révélé qu'il avait reçu des informations selon lesquelles certains magasins avaient pris quelque 1 500 cartes à leurs détenteurs légitimes.

Il a dit qu'il a ordonné une enquête pour découvrir la vérité.

Si des magasins de la campagne s'avèrent avoir enfreint les règles, ils seront radiés du programme.

De même, si des détenteurs de carte sont trouvés avoir échangé leurs cartes contre de l'argent auprès de magasins, ils pourraient également être disqualifiés pour faire parti de ce programme et recevoir cette aide de l'état.

À l'heure actuelle, il a ajouté que le ministère a expédié des véhicules mobiles pour livrer des machines EDC (Electronic Data Capture) à tous les magasins de Thong Fah à travers le pays afin qu'ils puissent accéder au programme et servir les détenteurs de cartes à puce.

 

http://englishnews.thaipbs.or.th/government-warns-abusing-smartcard-use/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #939 le: octobre 19, 2017, 12:03:34 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Ligne ferroviaire à grande vitesse Thaïlande-Chine de première ​phase : 1ère mise en place...

Le tronçon reliant la capitale de Bangkok à la province Nakhon Ratchasima au nord-est de la Thaïlande, relevant du projet de ligne ferroviaire à grande vitesse Thaïlande-Chine de première ​phase, sera mis en chantier en novembre prochain, a confirmé le 16 octobre le ministre thaïlandais des Transports, Arkhom Termpittayapaisith.

La ​deuxième phase vise à étendre le tronçon de Nong Khai à la frontière avec le Laos et puis au sud de la Chine.

Le projet fait partie du plan d'infrastructure de grande envergure de Chine visant à construire un réseau ferroviaire à grande vitesse reliant la ville chinoise de Kunming au Laos, à la Thaïlande, à la Malaisie et à Singapour.

Auparavant, ​en mi-juillet, le gouvernement thaïlandais avait approuvé un investissement de 5,2 milliards de dollars pour la construction de ​cette ligne ferroviaire à grande vitesse.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5917
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #940 le: octobre 19, 2017, 02:02:02 am »

Citer
       

un investissement de 5,2 milliards de dollars pour la construction de ​cette ligne ferroviaire à grande vitesse.    


Ok c'est bien beau tout ça avec des milliards de dollars pour le TGV qui peut attendre à mon avis because >>> , mais il y a un très gros problème en ce moment avec les inondations et les digues éphémère qui font des ravages dans les campagnes ou voir même Bangkok ??
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #941 le: octobre 20, 2017, 08:15:40 am »


Je pense que beaucoup de travaux d'infrastructure ont été déjà effectués contre les inondations en particulier à Chiang Mai qui n'a plus été inondée depuis 10 ans !... Il demeure que que les saisons des pluies très violentes comme celle de cette année demeure très difficile à gérer pour n'importe qui !... Notez que de nombreux pays beaucoup plus riches que la Thaïlande comme les Etats-Unis ou même la France subissent eux-aussi régulièrement des inondations qui plongent des villes ou des régions dans des états de dévastations importants.

Ceci étant dit, je me réjouis des très nombreux grands projets que le gouvernement thaïlandais vient de lancer: voies de chemin de fer, nouvelles routes dans tout le pays, digues, infrastructures portuaires, etc.... Ces mesures sont moins populistes que celles de l'ancien gouvernement Thaksin (rappelez-vous par exemple cette stupide mesure d'achat du riz aux paysans par l'Etat ou, il y a plus longtemps, l'installation de panneaux solaires dans les vilages - n'ayant jamais été entretenus, plus un seul ne fonctionne !) mais elles seront bien plus utiles au développement du pays à long terme.

Et puis, n'oublions pas que la Thaïlande est un pays où la majorité des habitants ne payent pas d'impôt, où la TVA n'est que de 7 % et où le recours à l'emprunt d'Etat est bien plus limité que dans les pays comme la France (la dette publique thaïlandaise est bien inférieure à celle des pays européens), bref, un pays où l'argent que gère l'Etat ne tombe pas des arbres !... Ben sûr, il y a parfois des loupés (l'achat de certains matériels militaires par exemple) ainsi qu'un peu de corruption mais dans l'ensemble, les fonds sont plutôt bien utilisés. Rouler sur les routes thaïlandaises est un véritable bonheur. Essayez de faire la même chose au Laos, en Birmanie ou au Vitenam !... ;-)
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #942 le: octobre 24, 2017, 02:02:42 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Mise en place d'une plateforme nationale d'identité numérique...  ???

Le gouvernement prévoit de mettre en place une plateforme nationale d'identité numérique d'ici à la mi-2018 afin de centraliser la vérification des identités, réduire la fraude en ligne et assurer une meilleur protection des transactions financières et du commerce électronique.

Pichet Durongkaveroj, ministre du "Digital Economy and Society (DE)", en concertation avec le ministère des Finances, a réuni des représentants de la Bank of Thailand, du National Credit Bureau, du Stock Exchange of Thailand, de la Securities and Exchange Commission et du ministère de l'Intérieur pour mettre sur pied cette plateforme qui sera accessible aux institutions financières ainsi qu'aux entreprises et fournisseurs de service moyennant un faible coût.

"L'écosystème numérique du pays a besoin d'une plateforme fiable", selon Pichet Durongkaveroj. Elle devrait favoriser l'essor du commerce électronique et des startups du royaume.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #943 le: octobre 29, 2017, 08:23:43 am »


On a visité l'usine d'assemblage du Sony A9 en Thaïlande

Capitale et ville principale de la Thaïlande avec un peu plus de 19 millions d'habitants. Centre névralgique du pays, la ville-province recense également plusieurs parcs d'activité industrielle. Nous avons traîné nos guêtres à Chonburi où se trouve l'usine d'assemblage de Sony. Entrez avec nous !

Dans le royaume, Sony dispose de deux usines. L'une est située dans le parc industriel de Bangkadi, non loin de Bangkok, où sont assemblés les smartphones de la marque. La seconde, celle que nous avons visitée, est également localisée en périphérie de la capitale dans le parc d'activité de Chonburi, à quelque 90 min de transport par autobus. C'est suite aux inondations de 2011 que Sony a relocalisé son usine dans ce secteur, bien à l'abri de nouvelles intempéries. Aujourd'hui, la fabrique regroupe 5 000 employés et construit à la fois des produits pour la photographie (boîtiers, optiques), mais également de l'équipement audio pour voiture ainsi que des caméras toujours dédiées à l'automobile.


Premiers pas

À notre arrivée, nous sommes accueillis par l'équipe dirigeante et… la famille royale ! En effet, les portraits du roi Rama IX (récemment décédé) et de sa reine trônent dans tous les établissements du pays. L'usine de Sony n'échappe donc pas à la règle. Comme dans pratiquement toutes les usines que nous avons déjà visitées au Japon, il n'est pas possible de pénétrer les lieux avec des chaussures ayant eu quelque contact avec l'extérieur. La première étape consiste donc à troquer nos croquenots contre de simples claquettes. On est comme à la maison, ou presque !

S'il n'existe pas réellement de recommandations vestimentaires, tous les employés doivent revêtir une veste aux couleurs de Sony, un gilet qu'il nous faut également revêtir. Même dans cette tentative d'uniformisation, difficile de passer inaperçu ! Nous sommes prêts pour la visite.

C'est à Chonburi que sont assemblés les gammes A7 et A9, les modèles APS-C de la série A6000 ainsi que certaines optiques G Master. Assez étonnamment, nous ne verrons pas la moindre chaîne de montage pour le tout récent 100-400 mm f/4,5-5,6 GM OS dont la production doit pourtant tourner à plein régime. Son assemblage est sans doute localisé ailleurs, mais il nous est impossible d'obtenir plus d'informations. D'ailleurs, des lignes d'assemblage des optiques, nous ne verrons pas grand-chose avec l'interdiction de prendre des photos. Nous sommes avant tout ici pour découvrir la “construction” de l'A9. Cette visite sera à la fois très enrichissante, mais également assez frustrante.


Pas uniquement de l'assemblage

En effet, c'est également dans l'usine de Chonburi que sont réalisés certains circuits imprimés servant à la confection des cartes mères des boîtiers photo. Là encore, ô grand hélas, nous n'avons pas l'autorisation de prendre des photos et passons devant les différents postes de fabrication au pas de charge. Difficile dans ces conditions de vous rapporter des faits. Naturellement, l'élaboration des circuits imprimés (PCB en anglais pour Printed Circuit Board) est entièrement automatisée. Nous découvrons différentes machines qui assemblent les divers composants à une vitesse vertigineuse. La plupart des mouvements sont imperceptibles. Ici, il n'est pas question pour un être humain de valider les étapes de fabrication des cartes. Cette fonction est confiée à un scanner à très haute définition qui autorise une analyse très précise du montage.

Dans les autres départements de l'usine que nous découvrons, un autre nous a semblé intéressant : la salle de formation. De nouvelles recrues sont formées en permanence dans l'usine, à la théorie tout comme à la pratique. Une fois de plus, nous ne sommes pas autorisés à prendre des photos, et là encore, la visite ne dure que quelques minutes. À cet endroit, c'est l'aptitude au vissage qui est déterminant. De jeunes Thaïlandais s'entraînent donc à visser le plus rapidement et correctement possible une dizaine de vis sous l'œil – et le chronomètre – du responsable. Les recrues sont très jeunes et l'encadrement japonais nous précise que la main-d'œuvre thaïlandaise est intéressante, car très minutieuse et facile à former. Ce vivier de personnels compétents – payés 500 $/mois en moyenne – est également précieux, car il permet une mise en place rapide des lignes de production en cas de forte demande.

 
Chaîne de montage de l'A9

Nous arrivons enfin dans les ateliers de montage des appareils photo. Une fois de plus, nous sommes bien encadrés, et si les tables réservées à l'A9 nous sont aisément accessibles, nous n'avons pas le droit de photographier les autres parties de la salle. C'est à peine si nous avons la possibilité de regarder autour de nous. Dans un recoin de l'atelier, des A7R III étaient peut-être en production !

Dans les premières étapes de construction de l'A9, ce sont les sous-parties qui sont assemblées. Malheureusement, la visite est une fois de plus chronométrée et nous ne bénéficions que de quelques secondes pour observer les différents postes de travail. Il n'est pas évident au premier regard d'identifier les portions d'appareils photo en cours de création et notre guide nous entraîne (trop) rapidement et irrémédiablement vers le poste suivant...

Sur la ligne de production, nous comptons que des femmes. Elles sont plus minutieuses que les hommes et se montrent plus performantes pour l'assemblage de petites pièces. Les seuls hommes sont en fin de parcours au moment de la mise en boîte. Le personnel est debout pour être plus à l'aise dans ses mouvements durant plus de 8 h de labeur quotidien avec des pauses toutes les deux heures. Les travailleurs sont d'ailleurs étonnamment peu mobiles, leurs pieds n'ayant guère à s'activer, car toutes les pièces sont à portée de main. Durant toute la visite, nous n'avons pas vu d'approvisionnement en pièces. Afin d'éviter les problèmes d'électricité statique, les travailleurs sont raccordés à la terre en permanence.

Au cours des premières étapes, les ouvrières inspectent la qualité de fabrication des différents composants électroniques. Elles ont à disposition des écrans sur lesquels des photos sont affichées afin qu'elles puissent identifier rapidement les éléments sensibles. Différents circuits électroniques sont ensuite reliés à la carte mère de l'hybride. Cette dernière est ensuite enchâssée et fixée sur la face avant du boîtier.

Toutes les étapes de montage de l'A9 sont suivies par une personne qui, en retrait, surveille le bon déroulement des opérations et n'hésite pas à contrôler les pièces produites. Pour faciliter le suivi de production et corriger d'éventuels processus, les principaux éléments constituant le boîtier sont étiquetés et régulièrement scannés.

Après l'assemblage des différents éléments constituant le boîtier, le cerveau – comprendre le firmware – est injecté dans le boîtier. Cette étape est étonnamment longue. Ensuite, une bonne partie du processus consiste à vérifier le bon fonctionnement de l'A9 et de calibrer différents éléments tels que la stabilisation, l'autofocus et l'obturation. Malheureusement, nous n'avons pas trop de détails sur les étapes de vérification et les indications sont pour le moins succinctes. Il s'agit toutefois de vérifier le bon fonctionnement de l'appareil et nous ne voyons pas d'analyse des images produites par les boîtiers.

Une fois tous les tests réalisés, le boîtier est fin prêt à gagner sa place dans une boîte avec ses différents accessoires comme le chargeur de batterie, le manuel et la sangle de cou. Les boîtes sont ensuite conditionnées par cartons de deux boîtiers.

 
https://www.focus-numerique.com/reportage/dossiers/on-a-visite-l-usine-d-assemblage-du-sony-a9-en-thailande-21141.html
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #944 le: novembre 03, 2017, 08:19:40 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Le nouveau Xterra succède à la version N50...


Ce nouveau Xterra prendra donc la succession de la version N50 (ou Pathfinder sur nos marchés) mais ne viendra pas en Europe puisque le modèle semble essentiellement destiné aux marchés d’Asie et même plus particulièrement à ceux d’Asie du sud est.

Développé sur la base du pick up Navara, ce futur 4×4 Xterra semble destiné à croiser le fer avec les Mitsubishi Pajero Sport, Hyundai Santa Fe et Toyota Fortuner qui sont légions sur les marchés chinois, thaïlandais, indonésiens et philippins.

Rien n’est assuré par contre pour une présence en Australie où Nissan a d’autres atouts, notamment un certain pick up Navara.

Nissan Xterra 2018 apparaîtra d’abord en Chine d’abord, il fera ses débuts en Thaïlande dans le courant de l’an prochain.

Les autres marchés devraient suivre en 2019.

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #945 le: novembre 03, 2017, 08:57:09 am »


La Thaïlande grimpe à la 26e place du classement Doing Business de la Banque mondiale

La progression de la Thaïlande est spectaculaire, puisque le royaume progresse de 20 points cette année, dans le classement de référence du milieu des affaires, celui de la World Bank.

Le classement de la Thaïlande sur la facilité de faire des affaires en 2018, publié par la Banque mondiale, est passé de la 46e à la 26e place dans 190 pays du monde.

La progression de la Thaïlande est spectaculaire dans le rapport de 2018, puisque le royaume progresse de 20 points cette année dans le classement de référence du milieu des affaires, celui de la World Bank.

C’est aussi la première fois que la Thaïlande figure parmi les 10 pays du monde les plus performants, c’est à dire ayant mis en oeuvre le plus de réformes dans l’année.

    “La Thaïlande a fait d’immenses progrès dans la réforme des entreprises cette année, avec un fort leadership gouvernemental aux plus hauts niveaux”, a déclaré Ulrich Zachau, Directeur de la Banque mondiale pour la Thaïlande.

La Thaïlande occupe désormais la troisième place dans les pays de l’Asean en termes de facilité de faire des affaires, derrière Singapour, qui reste deuxième, et tout près de la Malaisie, qui descend d’un cran au 24e rang mondial.

“Le démarrage d’une entreprise en Thaïlande nécessitait auparavant un délai de 27,5 jours. Aujourd’hui, grâce à une série de réformes de la réglementation des affaires, le processus ne prend que 4,5 jours “, indique le rapport de la Banque mondiale.

Les autres pays membres de l’Asean évalués dans le rapport de 2018 sont:  Brunéi qui se classe au 56e rang; le Cambodge 135ème (en baisse de 4); l’Indonésie 72e (en hausse de 19); le Laos 141e (en baisse 2); Myanmar 171e (en baisse de 14); Philippines 113ème (en baisse de 14) et le Vietnam 68ème (en hausse de 14).

Selon “Ease of Doing Business 2018” de la Banque mondiale, la Thaïlande a réalisé d’importantes améliorations dans six domaines, notamment le démarrage d’une nouvelle entreprise, l’obtention d’une installation d’électricité, l’obtention de crédit, la protection des investisseurs minoritaires, le paiement des impôts et l’exécution des contrats.


La Thaïlande parmi les 10 pays les plus performants en terme de réformes

Par région, les économies d’ Asie de l’Est et du Pacifique ont mis en œuvre 45 réformes au cours de l’année écoulée. La région abrite deux des 10 premières économies mondiales, Singapour et Hong Kong RAS, et deux des 10 meilleures améliorations de cette année, le Brunéi Darussalam et la Thaïlande.

Au cours des 15 dernières années, la région a mis en œuvre 371 réformes. En conséquence, le temps nécessaire pour démarrer une nouvelle entreprise a été réduit de plus de moitié à 24 jours, au lieu de 50 jours en 2003.

Mme Duangjai Asawachintachit, Secrétaire générale du Board of Investment, s’est félicitée de ce rapport.

“La Thaïlande a mis en œuvre de nombreuses mesures et projets pour améliorer l’environnement des affaires, y compris la modification des lois et l’introduction des services électroniques. Les résultats de ce dernier sondage reflètent clairement les efforts continus de la Thaïlande pour faire de la Thaïlande l’une des destinations préférées des affaires en Asie. “

La Banque mondiale a déclaré que la Thaïlande avait fait des progrès impressionnants, après avoir adopté un nombre record de huit réformes au cours de l’année écoulée.

“La Thaïlande a fait d’immenses progrès dans la réforme des entreprises cette année, avec un fort leadership gouvernemental aux plus hauts niveaux”, a déclaré Ulrich Zachau, Directeur de la Banque mondiale pour la Thaïlande, la Malaisie et les partenariats régionaux.

"Avec sa 26ème place, la Thaïlande s’est hissée dans le top 15 des pays du monde dans la facilité de faire des affaires – une grande réussite. Nous sommes impatients de poursuivre notre solide partenariat avec la Thaïlande pour soutenir un environnement d’affaires solide et plus de bons emplois pour un plus grand nombre de personnes dans tout le pays", a-t-il déclaré.


https://www.thailande-fr.com/economie/58413-thailande-grimpe-a-26e-place-classement-doing-business-de-banque-mondiale
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #946 le: novembre 07, 2017, 08:33:26 am »


Le gouvernement vise à faire de la Thaïlande un centre mondial des pierres précieuses et des bijoux d'ici 5 ans

Le gouvernement encourage la croissance dans le secteur des pierres précieuses et des bijoux, dans le but de faire de la Thaïlande un pôle industriel au cours d'ici 5 ans. C'est déjà un peu le cas.

Le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a prononcé un discours lors du Congrès 2017 du CIBJO à Bangkok, auquel ont participé des fédérations de professionnels des pierres précieuses et des bijoux de plus de 42 pays.

L'industrie thaïlandaise dans ce domaine emploie plus de 700 000 personnes et génère plus de sept milliards de dollars de revenus annuels. Reconnaissant le potentiel du secteur, le gouvernement vise à faire de la Thaïlande un centre de pierres précieuses et de bijoux grâce à des incitations fiscales et financières, au développement commercial, à une connectivité accrue avec l'industrie touristique et à l'amélioration des critères de qualité.

Gen Prayut a déclaré que le gouvernement s'est engagé à soutenir l'industrie des pierres précieuses et des bijoux en tant que moteur économique clé dans le cadre des politiques du Corridor économique de l'Est et de la Thaïlande 4.0. Pour comprendre cette phrase, il faut savoir que Chanthaburi, pas très loin de Rayong est un centre majeur de la gemmologie dans le monde. Or qui dit Rayong, dit CEE

Le Premier ministre a également invité les participants à assister à la foire biannuelle Bangkok Gems & Jewelry, qui se tiendra du 21 au 25 février prochain.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1010050-govt-aims-to-make-thailand-a-gemstone-and-jewelry-hub-in-the-next-5-years/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12738
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #947 le: novembre 08, 2017, 08:53:37 am »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Déduction d'impôts possible...  :D


Les contribuables thaïlandais qui déclarent plus de 150.000 bahts/an de revenus (le minimum requis pour être imposé) pourront déduire jusqu'à 15.000 bahts de leur déclaration en imputant certaines dépenses qu'ils effectueront entre les 11 novembre et 3 décembre...  8)

Ils devront produire les factures qui permettent d'identifier les acheteurs.

Certains produits sont exclus du bénéfice de l’exonération : les boissons alcoolisées, le vin, le tabac, les automobiles, les motocyclettes, les bateaux, les carburants et le gaz liquéfié destinés aux véhicules.

Les hôtels et autres dépenses touristiques ne sont pas concernées. Le gouvernement pourrait adopter un allègement spécifique prochainement qui bénéficiera à ce secteur d'activité...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #948 le: novembre 13, 2017, 03:12:01 pm »


Très étrange article du Nation : pas de nom de chaines (7-Eleven? Big C? Lotus? ). Pas d'exemple d'articles dont on pourrait baisser le prix de 80 % (comment faire passer le litre d'huile de 40 thb à 8 thb ?).


Le gouvernement demande aux détaillants et à la grande distribution de réduire les prix. Jusqu'à 80 %

Le Département du commerce intérieur organise une réunion avec les plus grands détaillants du pays pour tenter de les persuader de réduire jusqu'à 80 pour cent certains de leurs prix.

Le directeur général du département, Boonyarit Kalayanamitr, a déclaré avoir invité les représentants des fabricants, des détaillants, des grands magasins et hypermarchés, au total plus de 13 500 points de vente à une réunion avec lui ce lundi après-midi.

Il a dit qu'il demanderait leur coopération pour réduire les prix de plus de 10 000 articles de biens de consommation de 20 à 80 pour cent afin de stimuler les dépenses de la population.

L'objectif, a-t-il dit, était de lier cette nouvelle initiative au projet gouvernemental du «dépenser / acheter pour le pays» qui se déroule du 11 novembre au 3 décembre.

Le projet permet aux contribuables de demander des déduction fiscales à condition qu'ils conservent leurs tickets de caisses où la TVA apparait.

Boonyarit a déclaré qu'il s'attendait à ce que le projet "faire dépenser les ménages" stimule les achats à hauteur de 30 milliards de thb à l'échelle nationale.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1011060-thai-govt-asks-retailers-to-slash-prices/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12376
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #949 le: novembre 20, 2017, 09:03:22 am »


La Thaïlande, forces et faiblesses d'un fournisseur de composants

Deuxième fournisseur de la France et de l'ASEAN, la Thaïlande possède des atouts maîtres: qualité, rapport qualité-prix et flexibilité. Revers de la médaille? Incertitude politique, reprise de croissance fragile, culture très spécifique et entreprises fantômes.


La Thaïlande, forces et faiblesses d'un fournisseur de composants

Bien des entreprises françaises se fournissent en Thaïlande. Pour preuve, les importations nationales en provenance de ce pays représentaient en 2016 un poids de 2,6 milliards d'euros (source: Chambre de commerce Franco-Thai), faisant ainsi de la Thaïlande notre deuxième fournisseur de l'ASEAN après le Vietnam.

Et ces importations ne sont pas uniquement des produits textiles! Les exportations thaïlandaises de textile sont d'ailleurs en décroissance, au profit de pays moins chers tels que la Chine.

Ce sont en premier lieu des produits industriels qui sont exportés vers la France (39,56%), suivis d'équipements mécaniques, de matériel électrique, électronique et informatique (37,76%). De Thaïlande proviennent en effet de nombreux composants. La France lui achète également des produits agroalimentaires (10%).

Si de nombreuses entreprises françaises ont choisi de se fournir en Thaïlande, c'est avant tout pour la qualité du travail fourni associée à des coûts de production relativement bas. Par ailleurs, Carlos Casanova, économiste Asie-Pacifique de Coface, met en avant la variété d'industries existant en Thaïlande: machines industrielles et électroniques, équipements automobiles ou encore transports. De plus, "la plupart des entreprises ont un revenu commercial annuel autour de 5 millions d'euros, ce qui leur permet de s'adapter aux changements".

Sommawan Lowhaphandu, senior manager services d'appui de la Chambre de commerce franco-thaïe, parle aussi de flexibilité: "Par rapport à la Chine, par exemple, les Thaïlandais sont plus flexibles et plus à même d'accepter de produire de petites quantités", indique-t-elle. Plus à l'écoute et disposant d'une main-d'oeuvre plus qualifiée, ils sont capables de répondre à des demandes plus particulières. Mais ces avantages ne doivent pas cacher les éventuels risques fournisseurs qui existent.

 
Gare aux entreprises fantômes !

La situation en Thaïlande s'est dégradée en 2016, notamment avec le décès du roi Rama IX, qui a laissé un pays en deuil, même si, en 2017, l'économie semble repartir. "LaThaïlande a montré des signes de reprise au premier semestre 2017, soutenue par les exportations et les investissements publics", note Carlos Casanova, qui craint cependant que les élections de 2018 freinent la croissance attendue.

Quoi qu'il en soit, malgré les qualités de ce pays, il ne s'agit pas de se fournir en Thaïlande les yeux fermés. Sommawan Lowhaphandu conseille vivement de venir sur place à la rencontre de ses futurs partenaires. Et de ne pas s'en tenir à des échanges à distance. "Il ne faut pas se fier aux sites internet qui paraissent crédibles et aux premiers échanges par e-mails qui peuvent être fluides. De nombreuses entreprises françaises nous rapportent avoir eu un début de relation à distance idyllique jusqu'aux premiers transferts d'argent à partir desquels tout s'est stoppé net: ils n'ont plus jamais eu de nouvelles de leur interlocuteur", rapporte-t-elle.

Se renseigner sur son futur partenaire est en effet essentiel. Et venir sur place le rencontrer paraît incontournable pour s'assurer qu'il ne s'agit pas d'une entreprise fantôme mais aussi pour constater par soi-même la capacité du fournisseur à répondre à sa demande. Car se fournir dans un pays tel que la Thaïlande apporte inévitablement son lot de différences culturelles qu'il faut être en mesure de gérer.

Sommawan Lowhaphandu nous apprend par exemple qu'il sera difficile pour un Thaïlandais de dire "non" à l'un de ses clients, même s'il est totalement incapable d'honorer la demande formulée. "Il faut donc bien s'assurer que l'entreprise est en mesure de répondre à la demande et ne pas se baser uniquement sur les réponses de son interlocuteur", prévient-elle.

Le mieux est évidemment de se faire accompagner par un partenaire local qui sera en mesure d'initier aux pratiques thaïlandaises l'entreprise française désireuse de se fournir en Thaïlande, mais aussi de faire un suivi de la relation sur place, une fois le contrat signé. Des organismes tels que la Chambre de commerce franco-thaïe sont évidemment des partenaires incontournables.

Autre piste: s'appuyer sur les 300 entreprises françaises installées en Thaïlande. Connaissant bien les difficultés d'un partenariat franco-thaïlandais, elles peuvent en effet représenter une aide précieuse. Certaines proposent même des prestations pour aider les entreprises françaises à mieux approcher le marché thaïlandais. En effet, face à un pays aussi différent culturellement que la Thaïlande, mieux vaut mettre toutes les chances de son côté pour comprendre la façon de fonctionner de ses futurs partenaires et faire en sorte que la relation soit le plus fructueuse possible.


Quelques particularités culturelles

- Échanger en anglais, oui, mais...
Parmi les spécificités du pays qui peuvent surprendre des Français, citons notamment la forte hiérarchisation des entreprises qui conduit souvent à des difficultés à s'entretenir avec la personne désirée. Même si, en Thaïlande, il est possible d'échanger en anglais la plupart du temps, en ce cas précis, la Chambre de commerce franco-thaïe conseille d'utiliser la langue thaïe, ce qui peut faciliter les choses.

- Patience et longueur de temps
Enfin, ne pas s'étonner si les prises de décision sont parfois longues, en Thaïlande. Mais rien ne sert, dans ce cas, d'insister trop lourdement! En effet, comme prévient la Chambre de commerce franco-thaïe dans un document sur les particularités de la Thaïlande, la partie contractante thaïlandaise peut avoir dans ce cas-là le sentiment de ne pas être respectée et annuler tout bonnement le contrat.

 
http://www.daf-mag.fr/Thematique/strategie-1029/Breves/Thailande-forces-faiblesses-fournisseur-composants-319581.htm
IP archivée