Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.  (Lu 311579 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #950 le: novembre 21, 2017, 08:01:19 am »


Trois familles thaïlandaises dans le classement Forbes des « plus riches d’Asie »

Pour la première fois la Thaïlande occupe trois places dans le classement des familles les plus riches d'Asie publié par Forbes, avec l'arrivée de la famille de Red Bull dans le classement 2017.

Trois familles thaïlandaises – Chearavanont, Chirathivat et Yoovidhya – figurent dans la dernière édition 2017 de la liste des familles les plus riches d’Asie publiée par le magazine Forbes.

La famille Chearavanont, dont le groupe CP est la plus importante société privée thaïlandaise par le chiffre d’affaire, arrive en quatrième position avec une valeur nette de 36,6 milliards de dollars, en hausse de près de 9 milliards de dollars par rapport à l’an dernier.

Le groupe CP est dirigé par Dhanin Chearavanont, qui est le président directeur général et partage sa fortune avec ses trois frères et d’autres parents. Après 48 ans en tant que PDG, M. Dhanin a nommé en janvier son fils aîné Soopakij en tant que président de CP et son plus jeune fils Suphachai en tant que PDG.

La famille Chirathivat, qui contrôle le groupe de distribution Central, a été classée n ° 10 avec une richesse totale de 19,3 milliards de dollars.

La famille Yoovidhya, qui contrôle les boissons énergisantes Red Bull, est une nouvelle venue sur la liste cette année, en 22e position, avec une richesse totale de 13,1 milliards de dollars.


L’Inde en première place

Pour la première fois, c’est une famille indienne, Ambani, qui arrive en tête de la liste Forbes des familles les plus riches d’Asie avec une valeur nette de 44,8 milliards de dollars.

La famille Lee, qui a chuté à la deuxième place, a encore vu sa richesse grimper de 11,2 milliards de dollars pour atteindre 40,8 milliards de dollars cette année. La famille Lee tire près de 45% de sa fortune de Samsung Electronics.

La famille Kwok de Hong Kong se classe au troisième rang cette année avec une richesse nette de 40,4 milliards de dollars. Ils sont la famille immobilière la plus riche d’Asie, contrôlant Sun Hung Kai Propertie.


https://www.thailande-fr.com/economie/58680-trois-familles-thailandaises-classement-forbes-plus-riches-dasie
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #951 le: novembre 21, 2017, 08:07:38 am »


Vu le nombre de morts dans les accidents de la route en Thaïlande (près de 24 000 dont 80 % de deux roues), si les gens commencent à se déplacer en vélo, cela risque d'être la catastrophe !... Mais bon, vu que les Thaïlandais sont les grands ennemis de l'effort en général, je doute que cette initiative "prenne" ici aussi bien que cela !


Le loueur de vélos (genre Vélib) chinois OFO a de grands projets en Thaïlande

Le géant chinois OFO de location de vélos va couvrir de ses services la majorité des provinces de Thaïlande l’an prochain, particulièrement dans les villes appropriées.

On prévoit pour l’an prochain un million d’usagers pour 100 mille vélos. Il y a déjà actuellement près de 100 mille usagers.

Il y a actuellement 6 500 vélos de disponibles dont 200 à l’Université Thammasat de Taprachan et 3 500 à Rangsit.

Les projets du gouvernement coïncident avec l’expansion de OFO parce que les villes s’accordent des e-services pour aider les citoyens à accéder aux services gouvernementaux et du secteur privé. De plus on demande aux populations des villes de faire preuve de civisme et de discipline.

Après seulement trois mois dans le pays, OFO a reçu bon accueil des clients.

Utiliser OFO plutôt que d’acheter son propre vélo est mieux pour plusieurs raisons : un consommateur a plus de commodités. Ensuite on n’a pas à voir à la maintenance. Puis, les vélos OFO sont équipés avec la meilleure technologie de l’industrie du vélo avec le meilleur prix. Finalement acheter son propre vélo n’est pas la meilleure façon de faire fructifier ses ressources.

Mais on est stupéfait de rapports voulant que de ces vélos ont été retrouvés dans les canaux. Mais cela se produit aussi à travers le monde. Le vandalisme a toujours été un point auquel la location de vélos a à faire face.

Actuellement on offre des promenades gratuites et sans dépôt jusqu’à la fin de 2017. Les frais normaux sont de 5 bahts pour 30 minutes. Les clients devront s’inscrire pour accéder aux vélos et payer par carte de débit.

OFO est près de réaliser son programme de couvrir 200 villes dans 20 pays à la fin de cette année.  Par exemple, en trois mois en Thaïlande, OFO a ouvert ses services dans cinq villes, soit une par mois. Les utilisateurs de OFO dans le monde ont couvert la distance de 1 milliard 200 millions de kilomètres dans plus de 180 villes de 17 pays. Cela a réduit de 84 millions de litres de consommation d’essence de voiture et de 265 000 tonnes de carbone de dioxine pour cette seule dernière année.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1012094-bicycle-sharing-service-gets-off-to-a-running-start-in-thailand/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #952 le: novembre 21, 2017, 08:16:58 am »


L’économie thaïlandaise poursuit son redressement

La semaine dernière le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a annoncé que la croissance du produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre de cette année dépassera 4%.

L’économie thaïlandaise devrait croître de près de 4% cette année, soit le taux le plus élevé depuis 2012, selon les dernières prévisions du ministère des finances.

La semaine dernière le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a annoncé que la croissance du produit intérieur brut (PIB)  au troisième trimestre de cette année dépassera 4%.

Cette croissance s’explique principalement par trois facteurs: une reprise des exportations, une croissance vigoureuse du tourisme et des revenus agricoles élevés au premier semestre de cette année.

Cependant, la croissance a jusqu’ici été concentrée dans les secteurs liés aux exportations et au tourisme, tandis que les revenus agricoles ont diminué au second semestre.


Une croissance tirée par les exportations et le tourisme

La croissance de l’économie thaïlandaise cette année a été largement soutenue par la reprise des exportations, qui devrait se prolonger jusqu’à l’année prochaine.

Cette situation correspond à la reprise des principaux marchés d’exportation de la Thaïlande, en particulier les États-Unis.

Les exportations devraient augmenter de 8% cette année, après s’être contractées pendant quatre années consécutives.


Les exportations et le tourisme en nette hausse

La croissance des exportations vers tous les principaux marchés de la Thaïlande, à savoir les États-Unis, l’UE, la Chine, le Japon et l’Asean, a été forte.

La croissance de ces marchés devrait se poursuivre l’année prochaine, avec une accélération aux États-Unis.

Cela conduirait à la poursuite de la reprise des exportations l’année prochaine, bien que la croissance pourrait être légèrement inférieure à celle de cette année.

De même, le tourisme continue de croître nettement cette année et devrait continuer à croître l’année prochaine.

Cela est en partie dû au fait que de nombreux touristes chinois, de Corée du Sud, de Taïwan et d’Europe ont transféré leur destination de voyage vers  l’Asie du Sud-Est pour des raisons politiques et de sécurité.


En outre, le nombre d’arrivées de touristes devrait aussi profiter d’une reprise due à la fin de la période de deuil du roi Rama IX.

Les retombées des exportations et du tourisme vers d’autres secteurs de l’économie se feront sentir au cours du dernier trimestre de cette année.

Les revenus immédiats des exportations sont concentrés dans les industries d’exportation, tandis que ceux du tourisme sont concentrés dans quelques destinations touristiques majeures en Thaïlande.

Cependant, l’augmentation des dépenses dans ces deux secteurs entraînera une augmentation de la production de biens et, par conséquent, des revenus plus élevés dans d’autres secteurs.

Cet effet se fait sentir progressivement; les ventes au détail, par exemple, ont commencé à augmenter.


Les revenus agricoles en hausse de 20%

Les revenus agricoles, qui ont augmenté de près de 20% au premier semestre de cette année, ont également contribué à stimuler les dépenses.

Les revenus agricoles tirés du riz, du caoutchouc et du sucre ont été élevés au premier semestre par rapport à la même période de l’année dernière.

La croissance des revenus du caoutchouc et du sucre s’est ralentie au second semestre alors que les prix mondiaux ont commencé à baisser.

Les revenus des riziculteurs continueront d’augmenter l’an prochain, tandis que ceux des producteurs de caoutchouc et de canne à sucre pourraient être en baisse.

L’année prochaine, le cours mondial du riz devrait augmenter de près de 20% en raison de la chute du stock mondial de riz. D’un autre côté, les prix du caoutchouc devraient baisser car la Chine a achevé son réapprovisionnement depuis le milieu de l’année. Les prix du sucre devraient également baisser avec une production importante en provenance du Brésil, de la Thaïlande et de l’Inde l’année prochaine.

Conscients que la plupart n’ont pas vu leurs revenus augmenter beaucoup cette année alors que les retombées des exportations et du tourisme prennent du temps, et que les revenus agricoles ralentissent, le gouvernement a pris des mesures pour aider les ménages à faible revenu.

Un programme gouvernemental spécial vise les personnes à faible revenu (gagnant 100 000 bahts par an ou moins) en fournissant aux 11,4 millions de personnes admissibles une carte avec des allocations mensuelles pour les besoins de première nécessités et le transport.

L’Institut de recherche et de développement de la Thaïlande (TDRI) estime que l’utilisation de ce programme représentera 40 milliards de bahts, soit 0,3% du PIB d’octobre 2017 à septembre 2018.


https://www.thailande-fr.com/economie/58625-leconomie-thailandaise-poursuit-redressement
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #953 le: novembre 21, 2017, 08:34:49 am »


La croissance est de retour mais les disparités régionales s’accentuent

La politique du corridor économique de l'Est (Chonburi - Rayong) stimule la croissance économique de la Thaïlande cette année

BANGKOK, 20 novembre 2017 (NNT) - L'Université de la Chambre de commerce thaïlandaise (UTCC) a prédit que l'économie thaïlandaise bénéficierait d'une croissance de 3,9% cette année en grande partie grâce à la politique gouvernementale du "Corridor économique de l'Est".

Le Centre de prévision économique de l'UTCC a annoncé les résultats d'une enquête sur les perspectives commerciales et économiques dans les cinq régions de Thaïlande.

Selon l'enquête, le PIB de la région de l'Est augmentera de 5% et 5,6% en 2017 et 2018 respectivement. Le PIB 2017 de Bangkok, de ses environs, des plaines centrales et du sud devrait augmenter de plus de 3%.

Le PIB du Nord-Est et du Nord ne devrait cependant augmenter que de 2,4% et 1,9% respectivement, les entrepreneurs estimant que le pouvoir d'achat des populations et que les prix des produits agricoles n'ont pas encore augmenté. Ainsi, le fossé entre Bangkok - Chonburi - Rayong au style de vie "coréen - taïwanais" et le Nord-Est qui reste très agricole ne cesse de se creuser.

En 2018, le Centre s'attend à une croissance de l'économie thaïlandaise de 4,2% en raison de la croissance des exportations, des investissements publics continus et de l'expansion du secteur du tourisme ainsi que de la tendance à la hausse des prix des produits agricoles. Cependant, le Centre a suggéré que le pays continue de surveiller les facteurs de risque tels que la volatilité des devises et la dette des ménages.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1012096-eastern-economic-corridor-policy-driving-thai-economic-growth-this-year/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #954 le: novembre 23, 2017, 07:35:50 am »


Le ministère du commerce va défendre les petits producteurs de fruits contre les grosses entreprises chinoises

Le ministère du Commerce est actuellement en pourparlers avec le ministère de l'Agriculture pour contrôler les entreprises chinoises de négoce en gros de fruits après avoir reçu des plaintes de fermiers produisant des longanes. Ces derniers auraient été trompés par les commerçants chinois.

Environ 200 producteurs de longanes des districts de Pong Nam Ron et de Soi Dao se sont rassemblés au bureau d'un commerçant de fruits chinois le week-end dernier pour exiger que l'entreprise leur verse l'argent dû.

Selon les producteurs de longanes de Chanthaburi, l'entreprise de commerce de gros chinoise n'a pas payé une somme de plus de 400 millions de baht alors que les producteurs ont livré leur production.

L'entreprise a prétendu avoir des problèmes financiers, donc, ils ne pouvaient pas rembourser les agriculteurs pour le moment.

Le directeur général du Département du commerce intérieur, Boonyarit Kalayanamit, a déclaré lundi 20 novembre qu'il avait ordonné à un fonctionnaire du commerce provincial d'enquêter sur ce cas. Il parle de 200 millions dus à 400 producteurs.

Il a dit que le ministère proposerait plusieurs nouvelles mesures pour superviser les commerçants chinois dans le futur. Il n'y a donc aucune mesure envisagée pour que les producteurs thailandais floués soient payés pour l'affaire en cours.

Une mesure consiste en la construction d'un entrepôt où les achats de fruits auraient lieu afin d'éviter la tricherie dont les producteurs de fruits sont victimes.

Une autre mesure consiste à faire enregistrer ces commerçants de fruits chinois auprès des autorités, a-t-il ajouté. Sous-entendu : ils ne le sont pas actuellement.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1012542-thai-commerce-ministry-to-control-chinese-fruit-wholesaling-business/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #955 le: novembre 26, 2017, 08:08:58 am »


Le rebond de l'économie thaïlandaise est plus important que prévu

L'économie thaïlandaise a connu récemment une croissance régulière selon le Premier ministre, avec un significatif + 4,3% au troisième trimestre 2017.

S'adressant au public dans son discours télévisé national cette semaine, le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a déclaré que l'économie thaïlandaise se rétablit à un rythme soutenu et a continué de croître depuis l'entrée en fonction de l'administration en 2014.

Avant 2014, il a déclaré que l'économie progressait au rythme lent de 0,9% en raison de l'instabilité politique prolongée et de la récession économique mondiale.

Par rapport à la même période l'année dernière, le PIB du pays a progressé de 4,3% au troisième trimestre de cette année. La tendance positive devrait se poursuivre jusqu'en 2018.

Les facteurs qui contribuent à l'amélioration de l'économie comprennent les politiques du gouvernement, les incitations à l'investissement, la consommation intérieure et les exportations. Dixit le premier ministre.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1012997-thai-economy-surges-43-in-third-quarter/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13268
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #956 le: décembre 12, 2017, 08:04:07 am »



Economie : 1% des Thaïlandais détiennent 58% de la richesse du royaume, selon Crédit Suisse...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3181
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #957 le: décembre 17, 2017, 10:05:59 pm »



Vers des sacs-plastique payants ? Des universitaires le souhaitent !  :hang


Lors d'une conférence, on a entendu qu'il est temps pour les Thaïlandais de déclarer la guerre aux sacs en plastique qui sont l'une des raisons pour lesquelles il y a tant de détritus dans le royaume.
 

Et l'une des façons de le faire est de faire payer pour chaque sac.
 
La conférence organisée par le NIDA, l'Université de Thammasat et les groupes environnementaux, s'est réunie sous la bannière: "Sacs en plastique, nous les utilisons donc qui doit payer?"
 
La conférence a utilisé comme base les résultats de l'enquête selon laquelle plus de 50% des Thaïlandais sont d'accord sur le fait que la meilleure façon de réduire le nombre de sacs utilisés est de faire en sorte que les consommateurs paient pour en avoir.
 

Les expériences dans les pays étrangers qui ont eu du succès avec cette méthode ont été étudiées.
 
Les représentants de l'industrie des plastiques ont déclaré que ce n'était pas leur faute, mais la faute des gens qui les jettent n'importe où après usage.
 
Tout le monde s'est accordé que le fait que le gouvernement doit agir avec fermeté en la matière. Rien ne dit que le gouvernement était représenté hier ni même qu'il lira le rapport, il s'agissait simplement d'une réunion d'universitaires non-décisionnaires.

Chaque gouvernement de chaque pays choisit ses propres priorités !

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1016254-thailand-to-declare-war-on-plastic-bags-by-charging-for-them/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #958 le: décembre 18, 2017, 08:17:26 am »


Les Thaïlandais consomment en moyenne 8 sacs plastiques par jour et par personne... Que deviennent ces sacs ?!!... Ce serait vraiment une bonne chose d'en diminuer la consommation !...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #959 le: décembre 19, 2017, 09:00:08 am »


Dans cet article, les usuriers sont appelés "créanciers non-réglementés"


Le premier ministre est satisfait par la manière dont les banques gouvernementales aident les très pauvres endettés pour éviter les usuriers

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha est satisfait des progrès réalisés par le gouvernement dans la lutte contre le problème de la dette non réglementée, a déclaré le porte-parole du gouvernement, le lieutenant-général Sansern Kaewkamnerd, ce week-end.

Il a expliqué qu'une liste des personnes à faible revenu qui ont des dettes non réglementées a été préparée et envoyée à la Banque d'épargne du gouvernement et à la Banque de l'agriculture et des coopératives agricoles pour recevoir l'aide du gouvernement.

Après cela, les deux banques ont organisé des réunions entre les débiteurs et les créanciers non réglementés pour négocier les dettes non réglementées, a-t-il ajouté, ajoutant que les dettes non régulées de 4 324 débiteurs dans trois provinces de Songkhla, Nakhon Ratchasima et Suphan Buri valaient environ 193 millions. Le "problème" a été réglé à l'amiable.

En plus de cela, Sansern a déclaré que les deux banques d'État avaient accordé des crédits de 50 000 bahts chacun à 180 898 personnes à faible revenu pour un montant de 1 831 millions de bahts afin de les empêcher de tomber dans le piège de la dette non réglementée.

Les 1831 millions de baht de crédits qui ont été prêtés aux personnes à faible revenu représentent 18,31% de la somme totale de 10 milliards de bahts alloués par le gouvernement. Le reste de l'argent, environ 7,620 milliards de bahts ont été mis de côté pour les personnes à faible revenu dans le cadre du projet de subventions gouvernementales.

Sansern a déclaré que le Premier ministre avait voulu que le ministère des Finances indique clairement aux personnes à faible revenu que les crédits qui leur étaient accordés n'étaient pas gratuits, car ils étaient tenus de s'engager dans une procédure de remboursement de cette dette. Sous entendu : mais à taux décents versus les taux usuraires.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1016341-pm-prayut-satisfied-with-progress-in-addressing-unregulated-debt-problem/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3181
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #960 le: décembre 21, 2017, 05:10:32 pm »


Guy Degrenne, dans le rouge, ferme son usine en Thaïlande !  :hang

Guy Degrenne a creusé ses pertes au premier semestre 2017/2018 clos fin septembre, à -6,9 millions d'euros contre -2,9 millions un an plus tôt.

Cette dégradation est liée aux restructurations en cours au sein du spécialiste des arts de la table, qui se sont traduites notamment par la fermeture de certains points de vente ainsi que de l'usine en Thaïlande.

La perte d'Ebitda semestrielle de Guy Degrenne est passée de son côté de -0,1 à -2,5 millions d'euros pour un chiffre de 32,9 millions, en baisse de 18,5%.

Sur le deuxième trimestre, le chiffre d'affaire de Guy Degrenne ressort à 15,3 millions d'euros en recul de 17,4%.

"Le chiffre d'affaires était attendu en recul, tant sur la partie Art de Vivre que sur la partie Industrie.

Sur la partie Art de Vivre, la baisse de chiffre d'affaires s'explique par la rationalisation en cours des activités B to C France.

Le recul de chiffre d'affaires sur la partie Industrie s'explique par le caractère cyclique de ces activités", indique le groupe.

En termes de perspectives, Guy Degrenne confirme que le retour à l'équilibre du résultat opérationnel avant amortissement et hors éléments exceptionnels n'est pas prévu sur l'exercice 2017-2018.

Néanmoins, le groupe anticipe sur l'exercice un résultat opérationnel avant amortissement et hors éléments exceptionnels en amélioration par rapport à l'exercice précédent.

Le groupe confirme également que le fonds de roulement net consolidé du groupe est suffisant pour faire face à ses obligations au cours des douze prochains mois.

Par ailleurs, dans la continuité de sa stratégie et afin de d'intensifier la production de ses activités en France, Guy Degrenne prépare un plan de réindustrialistation de son site historique de Vire (Normandie).

Ce plan sera présenté au conseil d'administration au cours du premier trimestre 2018.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/10642-guy-degrenne-dans-le-rouge-ferme-son-usine-en-tha%C3%AFlande/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #961 le: décembre 22, 2017, 08:40:10 am »


Nous (les chefs d'entreprises honnêtes) payons déjà beaucoup plus que cela à nos employés... Je ne vois pas où est le problème ?!!...


Les syndicats ne manquent pas de toupet : ils voudraient un salaire minimum à 360 thb / jour !

Le Comité thaïlandais pour la réconciliation du travail, la Fédération des relations de travail dans les entreprises d'État et le réseau des travailleurs ont conjointement déclaré qu'ils revendiquaient un salaire minimum uniforme de 360 baht / jour applicable dans tout le pays.

Les représentants des groupes syndicaux ont fait une déclaration conjointe avant de rencontrer le ministre du Travail Pol Gen Adul Saengsingkaeo pour discuter de la question du salaire minimum.

Actuellement, le taux de salaire minimum le plus élevé est de 310 baht applicable dans sept provinces, y compris la métropole de Bangkok, Nakhon Pathom, Nonthaburi, Pathum Thani, Phuket, Samut Prakan et Samut Sakhon. (300 thb ailleurs).

Outre le taux de salaire minimum uniforme de 360 baht / jour, qui devrait être appliqué à l'échelle nationale, les groupes de travail ont également demandé la dissolution de tous les sous-comités provinciaux du travail; la mise en place d'un système qui permettrait l'ajustement du Salaire minimum tous les ans; la mise en place d'un comité des salaires au niveau national comprenant toutes les parties prenantes et pas seulement des travailleurs, des employeurs et des représentants du gouvernement; et des mesures pour contrôler les prix des produits de consommation à des niveaux appropriés.

Une source proche du Comité thaïlandais du travail et de la réconciliation a affirmé qu'une enquête récente sur le problème de la dette des travailleurs a montré que chaque travailleur avait une dette quotidienne moyenne de 225 baht 87 satang. (il est possible que le mot "debt" ici soit à comprendre par "dépenses incompressibles")

Ce problème de la dette chez les travailleurs, a déclaré la source, a entraîné une mauvaise qualité de vie des travailleurs et affecté le système économique du pays.

La source a continué en disant que le ministère du travail n'a pas encore décidé si le salaire minimum devrait être ajusté et de combien et le ministère n'a pas prévu une réunion pour discuter de la question après qu'une réunion prévue le 18 décembre a été repoussée indéfiniment.

M. Yongyuth Wongchalam, directeur de la recherche sur le développement du travail de l'Institut thaïlandais de recherche sur le développement, a admis qu'il était peu probable que la demande de taux de salaire uniforme soit acceptée parce que l'économie mondiale ne s'est pas complètement rétablie (assertion fausse puisque même un pays malade comme la France est en période de croissance t les prévision pour la Thaïlande sont très optimistes). Pour mémoire, le salaire minimum augmente de quelques thb à la fois et encore, pas tous les ans.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1016822-labour-groups-demand-a-360-baht-uniform-wage-rate-nationwide/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #962 le: décembre 29, 2017, 08:18:05 am »


Pour comprendre cet article, il faut savoir que la Thailande possède déjà moult satellites mais construits par des étrangers souvent Français et lancés par Ariane. Cependant l'article ci-dessous ne parle pas de satellites de télécoms.


La Thaïlande pense à construire ses propres satellites

La Thaïlande envisage un plan de construction de ses propres satellites pour permettre ses ambitions d'exploration et de recherche.

Le ministre des Sciences et de la Technologie, Suvit Maesincee, a dirigé à une réunion, à ce sujet.

M. Suvit a indiqué qu'il avait pour mission de mettre en œuvre toutes les initiatives gouvernementales dans le cadre de la politique de Pracharat pour inciter les enfants et les jeunes à pratiquer davantage les sciences et la technologie tout en aidant la Thaïlande à se préparer pour le 21ème siècle (déjà bien entamé).

Le ministre a ajouté que le gouvernement était particulièrement désireux de poursuivre un plan Big Bang : un petit satellite à usage domestique de 100 kilogrammes pour l'exploration de la Terre et un satellite de recherche pesant entre 50 et 100 kilogrammes.

M. Suvit a déclaré que les budgets pour les deux unités sont estimés à 400 millions de bahts et 375 millions de baht, respectivement.

Il a poursuivi que le gouvernement envisage également la création d'une biobanque nationale de l'innovation pour accueillir l'intégration de trois industries ciblées: la phytothérapie, la future technologie médicale et une industrie pour les personnes âgées.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1017725-thailand-mulls-plan-to-build-own-satellite/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13268
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #963 le: janvier 02, 2018, 01:20:51 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Le gouvernement veut soutenir la croissance économique et reculer la pauvreté...

Le gouvernement thaïlandais a annoncé le 1er janvier qu'il allait conjuguer ses efforts pour soutenir la croissance économique et faire reculer l'extrême pauvreté en 2018.

L'annonce a été faite dans le contexte​ où de nombreux experts ont averti des signes d'une économie en détérioration, avec des licenciements massifs dans plusieurs secteurs.

Le porte-parole du gouvernement, le général Sansern Kaewkamnerd, a déclaré que la priorité serait accordée à la relance de la croissance économique. Le gouvernement a prévu d'allouer une grande somme d'argent pour améliorer le niveau de vie dé habitants en s'appuyant sur les secteurs du tourisme et de l'agriculture, a-t-il noté.

Selon Sansern Kaewkamnerd, de nombreux indices économiques comme la croissance du PIB et le taux d'inflation ont montré que l'économie thaïlandaise a repris des couleurs​. Les exportations connaissent une progression et les investissements importants du gouvernement dans les projets d'infrastructures du couloir économique de l’Est (EEC) ont donné de bons résultats.

Le Premier ministre Prayuth Chan-ocha a reconnu qu'au-delà du développement macro-économique, il est crucial de renforcer l'économie nationale en cherchant de nouveaux marchés et en ajoutant la valeur aux produits agricoles comme riz, caoutchouc et huile de palme.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #964 le: janvier 04, 2018, 08:23:40 am »


Des centaines de kilomètres de chemin de fer à doubles voies bientôt en construction

La Compagne des chemins de fer de Thailande (SRT) a signé le 28 décembre dernier un contrat de 69 milliards de bahts avec huit compagnies pour la construction de la première étape de doubles voies.
 
La cérémonie a eu lieu à l’hôtel Royal Princess à Bangkok, présidée par le porte-parole du premier ministre et le ministre des transports

La première étape couvrira cinq routes : de Lopburi à Paknam Po, de Mab Tabao à Thanon Chira, de Nakhon Pathom à Hua Hin, de Hua Hin à Prachuap Kirikan et de Prachuap Kirikan à Chumpon.  Soit 702 kilomètres.

Le directeur de la SRT a révélé que les travaux commenceront dans les premiers mois de la nouvelle année et seront complétés dans cinq ans.

Le trajet aura alors 995 kilomètres qui représentent 25% du chemin de fer du royaume. Mais le plus important est que le transport des passagers sera accru  en nombre, en vitesse et en ponctualité. Huit compagnies se partagent neuf contrats.


Il est fort possible que le projet de TGV Bangkok - Chiang Mai dont les Japonais ont présenté le devis récemment soit remplacé par un projet de train traditionnel mais à double voie roulant plus vite que les convois que nous connaissons actuellement.


http://englishnews.thaipbs.or.th/srt-inks-contracts-construction-five-dual-track-train-projects/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #965 le: janvier 06, 2018, 08:27:17 am »


Salaire minimum : Possible augmentation de 15 thb par jour !

Le secrétaire permanent du ministère du Travail, Jarin Chakkaphark, a déclaré jeudi que le Comité tripartite des salaires adoptera une résolution sur une augmentation du salaire minimum d'ici le 15 janvier.

"Il est possible que l'augmentation soit supérieure à Bt15 car le salaire est resté bloqué à 300 Bt par jour depuis 2014", a-t-il dit.

Le ministre du Travail, le général Pol Adul Saengsingkaew, a déclaré que la hausse des salaires répondait à la volonté du Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, d'augmenter le salaire en tant que cadeau de Nouvel An pour les travailleurs.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1018779-minimum-wage-could-be-increased-by-more-than-bt15-a-day/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #966 le: janvier 08, 2018, 08:02:12 am »


Le baht thaïlandais pourrait continuer de s'apprécier en 2018

Selon The Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ, la Thaïlande devrait laisser libre cours au baht cette année pour éviter les accusations des États-Unis sur une manipulation de sa devise pour soutenir les exportations.

Cela pourrait entraîner l'appréciation du baht et diminuer la compétitivité des produits thaïlandais. Avec les efforts des décideurs politiques thaïlandais, le baht s'est apprécié de près de 10% par rapport au dollar américain en 2017.

Selon l’Office national de statistiques de Thaïlande, fin octobre 2017, ce pays a affiché un excédent commercial de 16,7 milliards de dollars avec les États-Unis. La Thaïlande figure ainsi parmi les 16 pays ayant un excédent commercial élevé avec les États-Unis.

 

https://www.lecourrier.vn/le-baht-thailandais-pourrait-continuer-de-sapprecier-en-2018/453005.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #967 le: janvier 08, 2018, 08:39:08 am »


Augmentation du salaire minimum de 15 thb, les petits patrons vent debout !

Alors que le gouvernement va augmenter le salaire minimum, au moins 15 bahts, comme cadeaux de Nouvel An pour les travailleurs et avec effet à la fin de ce mois, les employeurs craignent que les petites et moyennes entreprises (PME) n'en portent le fardeau.

M. Tanit Soratna, vice-président de la Confédération patronale du commerce et de l'industrie thaïlandaise, a déclaré que les PME qui représentent jusqu'à 80% de l'industrie souffrirons car 15 thb, ça fait 5%.

Il a dit que l'augmentation de 5% est plus élevée que le taux d'inflation qui devrait être de 1,6% cette année. Mauvaise foi patronale puisqu'il n'y a pas eu d'augmentation du salaire minimum depuis 3 ou 4 ans.

Les coûts de production vont augmenter, notamment dans les secteurs du textile et de l'alimentation, a-t-il déclaré.

Il a ensuite suggéré que le taux approprié devrait être décidé en fonction du taux d'inflation et de ce que peuvent faire les employeurs.

Il a dit que l'augmentation récente de 33% du salaire minimum par le Myanmar à 4 800 kyats ou 115 bahts n'entraînera pas le retour des travailleurs birmans chez eux, car le salaire minimum de la Thaïlande est plus élevé.

Pendant ce temps, le Comité thaïlandais de solidarité du travail (TLSC) a appelé à un salaire minimum de 360 baht pour les travailleurs à travers le pays, Mais cela dépend de chaque employeur d'ajuster le salaire au même niveau ou plus haut, a-t-il dit. Certains patrons donnent 500 thb par jour.

Le comité tripartite discutera du nouveau salaire minimum la semaine prochaine, indiquant que dans certaines régions l'augmentation pourrait être supérieure à 15 bahts. En creux cela signifie que l'augmentation n'est pas actée.

Le secrétaire permanent du ministère du Travail, Jarin Chakkapark, a déclaré que la Thaïlande n'avait pas ajusté le salaire minimum durant les trois dernières années, avec le dernier ajustement à 310 baht pour seulement 30 provinces.

Il a indiqué que le nouveau salaire pourrait être supérieur à 15 bahts, mais ne pas couvrir tout le pays.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1019132-new-minimum-wage-will-affect-smes/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #968 le: janvier 16, 2018, 08:32:10 am »


La bourse de Thaïlande clôture la semaine sur un nouveau record à 1810 points

Un nouveau record a été franchi sur le marché boursier thaïlandais aujourd’hui lorsque l’indice de référence a dépassé les 1800 points, alors que les investisseurs  parient sur un SET à 1.900 d’ici la fin de l’année.

L’indice de la Bourse de Thaïlande (SET) a clôturé à 1,810 aujourd’hui, avec une valeur de négociation de 86,82 milliards de bahts.

Toutefois, les investisseurs et les institutions étrangères ont réalisé des ventes nettes de respectivement 1,4 milliard et 1,64 milliard de bahts. En revanche, les acquisitions et les particuliers ont enregistré des achats nets de 1,64 milliard de bahts et 1,13 milliard de bahts, respectivement.

Isara Ordeedolchest, vice-président senior de SCB Securities, a déclaré que le SET Index devrait subir des corrections à son approche de 1 800 points, mais que tout repli serait vraisemblablement à court terme.

À court terme, l’indice SET pourrait chuter à 1 740 points à la suite de corrections du marché sur les  ventes à découvert par des fonds à long terme, mais il s’est dit confiant quant à l’objectif de 1 800 points en 2018.

Citer

« Le marché boursier thaïlandais n’est pas une bulle, bien qu’il se négocie deux fois au-dessus du niveau normal, car l’économie thaïlandaise se développe avec des reprises à la fois de la consommation intérieure et des facteurs externes », a déclaré Isara.


Une bulle boursière se produit lorsque la demande pour les actions pousse leurs prix et l’indice à des niveaux au-delà de toute réflexion précise ou rationnelle de leur valeur réelle.

Étant donné que l’économie américaine affiche une croissance constante avec une accélération des anticipations d’inflation, le taux des fonds fédéraux – le taux de référence américain – devrait augmenter quatre fois cette année contre les attentes du marché à trois reprises, a indiqué Isara.

L’économie européenne se redresse, alors que la consommation japonaise s’est développée mieux que prévu. Cependant, il est nécessaire garder un œil sur la Chine: si le pays s’engage vers plus de resserrement de sa politique monétaire, l’économie mondiale et la Thaïlande pourraient être affectées.

La croissance économique de la Thaïlande devrait atteindre 4% cette année, grâce à une expansion constante des exportations et à une reprise de la consommation intérieure et des investissements publics.

Une préoccupation concerne les élections générales du pays, promis par le gouvernement au plus tard au début de 2019.

Isara a déclaré qu’une bulle se produirait probablement d’abord sur les marchés obligataires et cet impact pourrait se faire sentir plus tard sur les marchés boursiers. Même s’il est possible que le marché boursier américain fasse une correction de 10 pour cent, il estime qu’une telle baisse n’aurait pas d’incidence sur le marché boursier thaïlandais, compte tenu de sa solidité avec un ratio cours / bénéfice (PER) de 14 à 16.

Les investisseurs étrangers  sont devenus vendeurs nets d’actions de la région après une période d’achat nette de neuf jours, avec des ventes nettes de 493 millions de dollars américains. La plupart des ventes à l’étranger étaient centralisées sur les marchés boursiers d’Asie de l’Est. La Thaïlande a fait face à des ventes nettes d’actions à l’étranger d’environ 135 millions de dollars, soit 4,4 milliards de baht.


https://www.thailande-fr.com/economie/60070-bourse-de-thailande-cloture-semaine-nouveau-record-a-1810-points
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3181
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #969 le: janvier 16, 2018, 10:47:05 pm »


La Thaïlande n'est plus sur la liste des paradis de la contrefaçon !   :clap

Les autorités thaïlandaises se félicitent après qu'il a été révélé que le pays n'avait plus de "marchés (centres commerciaux) notoires" pour les produits de contrefaçon et piratés.

Le verdict provient du groupe des représentants commerciaux des États-Unis (USTR) qui, selon le directeur, a également retiré le pays de la liste de surveillance prioritaire (PWL) des pays impliqués dans la contrefaçon.

Sonthirat Sonthijirawong, le chef du ministère du Commerce, a déclaré que pour la première fois en dix ans, la Thaïlande n'est plus considérée comme ayant des centres commerciaux dédiés à la contrefaçon.

Auparavant dans la période de 2007-2016, la Thaïlande avait jusqu'à 13 emplacements notoirement connus. Panthip Plaza, Jatujak, Upper Sukhumvit et Patpong et MBK à Bangkok, IT City à Pattaya, le marché de Rong Klua dans la zone frontalière de Sa Kaew et les zones de Karon et Patong de Phuket.

Le MBK - toujours sur la liste en 2016 - a été le dernier à être retiré en 2017.

Les autorités thaïlandaises sous la pression des Etats-Unis se sont efforcées au cours de la dernière décennie d'améliorer l'image du pays en la matière.

Sonthirat a déclaré que 700 cas avaient été révélés en 2017 avec de nombreuses arrestations et saisies de produits.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020496-thailand-no-longer-notorious-for-pirated-goods-as-tag-removed-by-us/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #970 le: janvier 18, 2018, 01:46:06 pm »


Buzz sur la double tarification : une Thaïlandaise prise pour une Chinoise arnaquée dans un restaurant de rue !

L’affaire dure puis deux jours et enflamme les réseaux sociaux thailandais.

Une Thaïlandaise à l'aspect chinois a été facturée 150 thb pour un porc frit au basilic avec œuf à cheval qui coute 80 thb pour les Thaïlandais (le prix élevé, même pour les Thaïlandais, s'explique par le fait que le "restaurant de rue" se trouve à Pratunam).


La commerçante a été interrogée par les chaines de télé. Elle a dit que lorsqu'elle a réalisé son erreur (prendre une Thaïlandaise pour une Chinoise) elle a immédiatement proposé de baisser le prix mais c'était trop tard, la Thaïlandaise avait déjà posté et mis le feu aux réseaux sociaux.

TNews a découvert que la boutique - Bangkok Street Seafood à Neon Market, Pratunam - affichait des photos qui ne montraient pas de prix mais que les prix étaient visibles sur les menus. Ainsi, si on commande sur les photos affichée, le prix est à la tête du client mais si on commande à partir du menu, le prix est respecté.

Les Thaïlandais considèrent que les prix devraient être les mêmes pour tout le monde (dans les restaurants) et les autorités pourraient s'intéresser à cette affaire.

La double tarification est plus facile avec les Chinois qu'avec les occidentaux (en particulier les Français) qui sont suspicieux et prêts de leurs sous.

Après plusieurs décennies, nous n'avons jamais eu à souffrir de double tarification. Le cas présent s'explique par le fait que Pratunam est très touristique. C'est aussi un endroit où sévissent les quelques taxis - escrocs de la ville.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020830-video-vendor-explains-herself-as-thai-dual-pricing-drama-simmers/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #971 le: janvier 19, 2018, 08:03:54 am »


Augmentation du salaire minimum journalier : entre 5 et 22 bahts.

La Thaïlande a relevé son salaire minimum à l'échelle nationale pour la première fois en cinq ans, alors que le gouvernement militaire du pays essaie de s'attaquer aux inégalités persistantes en matière de revenu.

Le salaire grimpera en avril de 5 baht (16 cents) à 22 baht par jour, selon la province, a indiqué Jarin Chakkaphark, secrétaire permanent au travail, lors d'un briefing mercredi soir à Bangkok. Le salaire minimum sera compris entre 308 bahts et 330 bahts suivant les provinces (308 pour les provinces pauvres, 330 pour Bangkok, Phuket et autres provinces riches). L'augmentation représente de 2 à 7 pour cent suivant les provinces.

"Les salaires doivent augmenter avec les conditions économiques - le coût de la vie et la croissance économique dans chaque province", a déclaré Jarin.

L'administration du Premier ministre Prayuth Chan-Ocha a également approuvé cette semaine un budget supplémentaire de 150 milliards de baht (4,7 milliards de dollars), en partie pour financer des initiatives de lutte contre la pauvreté. Les dépenses surviennent avant les élections qui auront lieu en novembre. M. Prayuth se retrouve au milieu de spéculations sur la question de savoir si le soldat devenu politicien tentera de rester Premier ministre après les élections.

Ces règles sur le salaire ne s’appliqueraient pas au corridor économique Chonburi - Rayong. Cela dit, cette région sera la plus riche de Thaïlande, le salaire minimum devrait donc y être plus élevé qu'ailleurs sans avoir besoin de recours à des lois.

La hausse des salaires aura probablement un impact limité sur l'inflation, a déclaré Kampon Adireksombat, économiste en chef chez Kasikorn.

Selon M. Kampon, les secteurs les plus exposés aux coûts plus élevés sont l'agriculture, la construction, l'hôtellerie et la restauration, le commerce de gros et de détail et le secteur manufacturier.

La Banque de Thaïlande s'attend à une inflation moyenne de 1,1% en 2018.

Le salaire minimum a été augmenté pour 2017 mais la mesure ne s'appliquait pas à l'ensemble du pays.

L'inégalité entre les Thaïlandais continue de poser des défis majeurs dans la deuxième plus grande économie de l'Asie du Sud-Est et des poches de pauvreté persistent dans le nord-est, le nord et le sud profond, selon la Banque mondiale.

La Thaïlande est dirigée par une administration militaire depuis un coup d'État en 2014.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1020800-thailand-boosts-national-minimum-wage-for-first-time-since-2013/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #972 le: janvier 21, 2018, 08:58:01 am »


Trading en ligne: pourquoi la Thaïlande reste la favorite des investisseurs

L’an dernier, le baht s’est apprécié de près de 10% par rapport au dollar, la meilleure performance de la région après le Won coréen.

On désigne par Trading toute activité d’achat et vente d’actifs financiers (c’est-à-dire d’actions, d’obligations, de devises ou de matières premières) par l’intermédiaire d’un organisme financier (une banque).

On distingue le Trader de Flux, dont l’activité consiste à se placer en intermédiaire entre le marché et ses clients et à réaliser un revenu contre la prise en charge du risque associé aux produits concernés, et le Trader pour Compte Propre, qui spécule sur l’avenir des marchés avec l’objectif de réaliser des plus-values.

Si le trading était à l’origine le privilège des courtiers et des gens riches qui pouvaient s’en offrir les services, de nos jours – technologie moderne oblige – il suffit d’avoir accès à internet pour trader.

La méthode la plus courante pour surveiller les marchés et investir dans les actifs qui vous intéressent est la plateforme de trading en ligne, laquelle proposera presque toujours une appli de trading mobile sur laquelle seront réunies des fonctions de trading mais aussi des données essentielles telles que les cours en temps réel.

C’est le trading pour Compte Propre qui, en raison de son apparente simplicité, attire le plus souvent les particuliers. Il suffirait en effet de passer par une appli de trading en ligne et de profiter des effets de levier pour réaliser de larges plus-values. Ce n’est pas si simple…
Consulter les listes noires de l’Autorité des Marchés Financiers.

Pour éviter de tomber dans les nombreux pièges financiers qui guettent le trader novice, pensez à vous former sur le trading avant de vous lancer. Il est également recommandé de consulter les listes noires de l’Autorité des Marchés Financiers pour vérifier que la plateforme de trading sur laquelle vous vous proposez d’investir n’y figure pas.

Pour vous lancer dans les pas des traders, notez également qu’il est primordial de rester informé sur les mouvements du marché. Le géant financier Bloomberg propose des données en anglais.

Marché favori des débutants, le Forex – ou marché des devises – permet de spéculer sur la tendance et l’avenir de devises étrangères afin de réaliser un bénéfice. Parmi les qualités qui font d’une devise un pari de choix, la stabilité politique et financière d’un pays et l’attrait des investisseurs étrangers arrivent en tête.
La hausse du baht thaïlandais peut-elle se poursuivre ?

C’est le cas, par exemple, du baht thaïlandais : la Thaïlande, dont l’économie fondamentale reste peu affectée par le climat politique environnant, attire encore et toujours les capitaux étrangers.

Selon les experts de Bloomberg, la Thaïlande est le deuxième marché d’Asie après la Corée du Sud, et le bath thaïlandais aurait atteint en janvier 2018 une croissance record depuis 2015.

L’an dernier, le baht s’est apprécié de près de 10% par rapport au dollar, la plus forte performance de la région après le Won coréen.

En 2016, alors qu’on assistait à la lente chute du Yen et que la Chine déclarait son intention de réduire, voire supprimer ses achats de dollars américains, la Thailande recevait plus de 13 millions de dollars en investissements étrangers et le bath démarrait une ascension qui ne semble pas en passe de ralentir.

S’il n’est pas possible d’éliminer complètement le risque du trading, investir dans une devise solide et dont l’avenir semble plutôt positif est un excellent moyen de faire ses premiers pas dans le monde du trading.


https://www.thailande-fr.com/economie/bourse/60199-trading-ligne-thailande-reste-favorite-investisseurs
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13601
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #973 le: janvier 23, 2018, 08:03:39 am »


Arrêter les migrants ne fera que nuire à l'économie thaïlandaise

La répression récente «pourrait faire plus de mal que de bien» étant donné les nouvelles réalités économiques.

Une répression continuelle contre les travailleurs migrants occupant des emplois réservés aux ressortissants thaïlandais a été critiquée hier comme faisant partie du problème, plutôt que comme une solution, car de nombreux emplois en question n'étaient pas recherchés par les citoyens de la Thaïlande.

Adisorn Kerdmongkol, coordinateur d'un réseau d'aide à la population migrante, a déclaré que les autorités continuaient de faire appliquer une loi obsolète.

Le ministre du Travail Adul Saengsingkaew a ordonné une répression ce week-end contre les travailleurs migrants illégaux dans de nombreuses provinces, y compris Samut Sakhon, Phuket et Chon Buri.

Il est interdit à des millions de travailleurs migrants en Thaïlande de travailler dans 39 "emplois réservés" conformément à une loi de 1979 sur les professions interdites aux étrangers. Ces professions incluent l'agriculture, le commerce, la coiffure, les activités juridiques, ainsi que des emplois de guides touristiques, d'artisans, d'ingénieurs et d'architectes.

La répression a entraîné l'arrestation de plus de 1 600 migrants, pour la plupart originaires du Myanmar, du Cambodge et du Laos, qui travaillaient dans les secteurs de la vente au détail et des services. Beaucoup d'entre eux sont vendeurs de rue et serveurs de restaurants et pourraient être condamnés à cinq ans de prison, à une amende de 2 000 à 100 000 thb, ou aux deux.

La Thaïlande permet à 2 millions de migrants documentés de travailler comme main-d'œuvre non qualifiée et domestiques, mais en fait ils travaillent dans tous les secteurs, y compris les petites entreprises et l'industrie des services. Après avoir accumulé une longue expérience, beaucoup d'entre eux possèdent leurs propres magasins et entreprises.

Le gouvernement ne devrait pas se précipiter pour lancer une nouvelle vague de répression - au contraire, il devrait assouplir son application de la loi sur les travailleurs migrants, a déclaré Adisorn.

L'application de la nouvelle loi sur les travailleurs migrants a été retardée jusqu'à la fin du mois de juin, étant donné que le processus d'enregistrement des travailleurs migrants est très lent. Lire les nombreux articles précédents sur ce sujet. Le problème n'est plus qu'ils soient illégaux ou pas puisque les illégaux ont 6 mois de plus pour s'enregistrer.

Le problème actuel c'est que les migrants font tourner l'économie thaïlandaise. Ils ne revendiquent pas de devenir architectes, avocats ou guides mais serveurs dans les restaurants et vendeurs au marché car les Thaïlandais ne veulent pas occuper ces emplois. Le nombre de chômeurs thailandais est epsilonesque et les Thaïlandais que nous connaissons tous qui ne trouvent pas d'emploi sont inaptes au travail pour telle ou telle raison. Il faut donc 2 millions d'étrangers.


Si le gouvernement fait la chasse aux migrants dans les marchés, qui vendra ?

"Si nous n'autorisons pas les migrants, il n'y aura peut-être pas de travailleurs dans les stands d'alimentation de Pratu Nam et de Chinatown Yaowarat", a déclaré Adisorn. "Cela créerait une difficulté pour l'économie." On ne sait pas pourquoi Adisorn ne cite que ces quartiers, les migrants font tourner l'économie dans tout le pays.

Le risque est qu'une fois de plus les migrants prennent peur et partent en masse. L'économie sera à nouveau paralysée et le premier ministre devra pour la énième fois les supplier de revenir.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1021367-migrant-arrests-‘risk-new-panic’/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3181
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #974 le: janvier 23, 2018, 09:16:08 pm »


Le Boom des créations d'entreprises !

Le nombre de nouvelles entreprises enregistrées par le gouvernement en 2017 a atteint le chiffre record de 74 517, suite à des mesures incitatives et à l'investissement gouvernemental dans les infrastructures.

Le directeur général du Département du développement des affaires, Kunlani Itdisai, a déclaré aujourd'hui que 6 305 nouvelles entreprises ont été créées en décembre 2017, soit une augmentation de 43% par rapport à la même période de l'année précédente.

La plupart des entreprises sont des sociétés immobilières, suivies par les magasins d'or et les entreprises de construction générales, donc pas vraiment de l'industrie, ni des nouvelles technologies. Leur capital social combiné est de 146 984 millions de baht.

En 2017, le nombre de nouvelles entreprises a augmenté de 16% par rapport à 2016. L'augmentation est supérieure aux prévisions du ministère qui étaient de 70 000 entreprises.

En ce qui concerne cette année, le ministère s'attend à ce que le nombre de nouvelles entreprises se stabilise à 75 000. La plupart seront de nouveau dans les secteurs de la construction et de l'immobilier en raison de l'investissement du gouvernement dans le développement des infrastructures.



https://www.thaivisa.com/forum/topic/1021576-2017-sees-highest-number-of-new-companies/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)