Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.  (Lu 255637 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #950 le: novembre 21, 2017, 08:01:19 am »


Trois familles thaïlandaises dans le classement Forbes des « plus riches d’Asie »

Pour la première fois la Thaïlande occupe trois places dans le classement des familles les plus riches d'Asie publié par Forbes, avec l'arrivée de la famille de Red Bull dans le classement 2017.

Trois familles thaïlandaises – Chearavanont, Chirathivat et Yoovidhya – figurent dans la dernière édition 2017 de la liste des familles les plus riches d’Asie publiée par le magazine Forbes.

La famille Chearavanont, dont le groupe CP est la plus importante société privée thaïlandaise par le chiffre d’affaire, arrive en quatrième position avec une valeur nette de 36,6 milliards de dollars, en hausse de près de 9 milliards de dollars par rapport à l’an dernier.

Le groupe CP est dirigé par Dhanin Chearavanont, qui est le président directeur général et partage sa fortune avec ses trois frères et d’autres parents. Après 48 ans en tant que PDG, M. Dhanin a nommé en janvier son fils aîné Soopakij en tant que président de CP et son plus jeune fils Suphachai en tant que PDG.

La famille Chirathivat, qui contrôle le groupe de distribution Central, a été classée n ° 10 avec une richesse totale de 19,3 milliards de dollars.

La famille Yoovidhya, qui contrôle les boissons énergisantes Red Bull, est une nouvelle venue sur la liste cette année, en 22e position, avec une richesse totale de 13,1 milliards de dollars.


L’Inde en première place

Pour la première fois, c’est une famille indienne, Ambani, qui arrive en tête de la liste Forbes des familles les plus riches d’Asie avec une valeur nette de 44,8 milliards de dollars.

La famille Lee, qui a chuté à la deuxième place, a encore vu sa richesse grimper de 11,2 milliards de dollars pour atteindre 40,8 milliards de dollars cette année. La famille Lee tire près de 45% de sa fortune de Samsung Electronics.

La famille Kwok de Hong Kong se classe au troisième rang cette année avec une richesse nette de 40,4 milliards de dollars. Ils sont la famille immobilière la plus riche d’Asie, contrôlant Sun Hung Kai Propertie.


https://www.thailande-fr.com/economie/58680-trois-familles-thailandaises-classement-forbes-plus-riches-dasie
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #951 le: novembre 21, 2017, 08:07:38 am »


Vu le nombre de morts dans les accidents de la route en Thaïlande (près de 24 000 dont 80 % de deux roues), si les gens commencent à se déplacer en vélo, cela risque d'être la catastrophe !... Mais bon, vu que les Thaïlandais sont les grands ennemis de l'effort en général, je doute que cette initiative "prenne" ici aussi bien que cela !


Le loueur de vélos (genre Vélib) chinois OFO a de grands projets en Thaïlande

Le géant chinois OFO de location de vélos va couvrir de ses services la majorité des provinces de Thaïlande l’an prochain, particulièrement dans les villes appropriées.

On prévoit pour l’an prochain un million d’usagers pour 100 mille vélos. Il y a déjà actuellement près de 100 mille usagers.

Il y a actuellement 6 500 vélos de disponibles dont 200 à l’Université Thammasat de Taprachan et 3 500 à Rangsit.

Les projets du gouvernement coïncident avec l’expansion de OFO parce que les villes s’accordent des e-services pour aider les citoyens à accéder aux services gouvernementaux et du secteur privé. De plus on demande aux populations des villes de faire preuve de civisme et de discipline.

Après seulement trois mois dans le pays, OFO a reçu bon accueil des clients.

Utiliser OFO plutôt que d’acheter son propre vélo est mieux pour plusieurs raisons : un consommateur a plus de commodités. Ensuite on n’a pas à voir à la maintenance. Puis, les vélos OFO sont équipés avec la meilleure technologie de l’industrie du vélo avec le meilleur prix. Finalement acheter son propre vélo n’est pas la meilleure façon de faire fructifier ses ressources.

Mais on est stupéfait de rapports voulant que de ces vélos ont été retrouvés dans les canaux. Mais cela se produit aussi à travers le monde. Le vandalisme a toujours été un point auquel la location de vélos a à faire face.

Actuellement on offre des promenades gratuites et sans dépôt jusqu’à la fin de 2017. Les frais normaux sont de 5 bahts pour 30 minutes. Les clients devront s’inscrire pour accéder aux vélos et payer par carte de débit.

OFO est près de réaliser son programme de couvrir 200 villes dans 20 pays à la fin de cette année.  Par exemple, en trois mois en Thaïlande, OFO a ouvert ses services dans cinq villes, soit une par mois. Les utilisateurs de OFO dans le monde ont couvert la distance de 1 milliard 200 millions de kilomètres dans plus de 180 villes de 17 pays. Cela a réduit de 84 millions de litres de consommation d’essence de voiture et de 265 000 tonnes de carbone de dioxine pour cette seule dernière année.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1012094-bicycle-sharing-service-gets-off-to-a-running-start-in-thailand/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #952 le: novembre 21, 2017, 08:16:58 am »


L’économie thaïlandaise poursuit son redressement

La semaine dernière le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a annoncé que la croissance du produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre de cette année dépassera 4%.

L’économie thaïlandaise devrait croître de près de 4% cette année, soit le taux le plus élevé depuis 2012, selon les dernières prévisions du ministère des finances.

La semaine dernière le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a annoncé que la croissance du produit intérieur brut (PIB)  au troisième trimestre de cette année dépassera 4%.

Cette croissance s’explique principalement par trois facteurs: une reprise des exportations, une croissance vigoureuse du tourisme et des revenus agricoles élevés au premier semestre de cette année.

Cependant, la croissance a jusqu’ici été concentrée dans les secteurs liés aux exportations et au tourisme, tandis que les revenus agricoles ont diminué au second semestre.


Une croissance tirée par les exportations et le tourisme

La croissance de l’économie thaïlandaise cette année a été largement soutenue par la reprise des exportations, qui devrait se prolonger jusqu’à l’année prochaine.

Cette situation correspond à la reprise des principaux marchés d’exportation de la Thaïlande, en particulier les États-Unis.

Les exportations devraient augmenter de 8% cette année, après s’être contractées pendant quatre années consécutives.


Les exportations et le tourisme en nette hausse

La croissance des exportations vers tous les principaux marchés de la Thaïlande, à savoir les États-Unis, l’UE, la Chine, le Japon et l’Asean, a été forte.

La croissance de ces marchés devrait se poursuivre l’année prochaine, avec une accélération aux États-Unis.

Cela conduirait à la poursuite de la reprise des exportations l’année prochaine, bien que la croissance pourrait être légèrement inférieure à celle de cette année.

De même, le tourisme continue de croître nettement cette année et devrait continuer à croître l’année prochaine.

Cela est en partie dû au fait que de nombreux touristes chinois, de Corée du Sud, de Taïwan et d’Europe ont transféré leur destination de voyage vers  l’Asie du Sud-Est pour des raisons politiques et de sécurité.


En outre, le nombre d’arrivées de touristes devrait aussi profiter d’une reprise due à la fin de la période de deuil du roi Rama IX.

Les retombées des exportations et du tourisme vers d’autres secteurs de l’économie se feront sentir au cours du dernier trimestre de cette année.

Les revenus immédiats des exportations sont concentrés dans les industries d’exportation, tandis que ceux du tourisme sont concentrés dans quelques destinations touristiques majeures en Thaïlande.

Cependant, l’augmentation des dépenses dans ces deux secteurs entraînera une augmentation de la production de biens et, par conséquent, des revenus plus élevés dans d’autres secteurs.

Cet effet se fait sentir progressivement; les ventes au détail, par exemple, ont commencé à augmenter.


Les revenus agricoles en hausse de 20%

Les revenus agricoles, qui ont augmenté de près de 20% au premier semestre de cette année, ont également contribué à stimuler les dépenses.

Les revenus agricoles tirés du riz, du caoutchouc et du sucre ont été élevés au premier semestre par rapport à la même période de l’année dernière.

La croissance des revenus du caoutchouc et du sucre s’est ralentie au second semestre alors que les prix mondiaux ont commencé à baisser.

Les revenus des riziculteurs continueront d’augmenter l’an prochain, tandis que ceux des producteurs de caoutchouc et de canne à sucre pourraient être en baisse.

L’année prochaine, le cours mondial du riz devrait augmenter de près de 20% en raison de la chute du stock mondial de riz. D’un autre côté, les prix du caoutchouc devraient baisser car la Chine a achevé son réapprovisionnement depuis le milieu de l’année. Les prix du sucre devraient également baisser avec une production importante en provenance du Brésil, de la Thaïlande et de l’Inde l’année prochaine.

Conscients que la plupart n’ont pas vu leurs revenus augmenter beaucoup cette année alors que les retombées des exportations et du tourisme prennent du temps, et que les revenus agricoles ralentissent, le gouvernement a pris des mesures pour aider les ménages à faible revenu.

Un programme gouvernemental spécial vise les personnes à faible revenu (gagnant 100 000 bahts par an ou moins) en fournissant aux 11,4 millions de personnes admissibles une carte avec des allocations mensuelles pour les besoins de première nécessités et le transport.

L’Institut de recherche et de développement de la Thaïlande (TDRI) estime que l’utilisation de ce programme représentera 40 milliards de bahts, soit 0,3% du PIB d’octobre 2017 à septembre 2018.


https://www.thailande-fr.com/economie/58625-leconomie-thailandaise-poursuit-redressement
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #953 le: novembre 21, 2017, 08:34:49 am »


La croissance est de retour mais les disparités régionales s’accentuent

La politique du corridor économique de l'Est (Chonburi - Rayong) stimule la croissance économique de la Thaïlande cette année

BANGKOK, 20 novembre 2017 (NNT) - L'Université de la Chambre de commerce thaïlandaise (UTCC) a prédit que l'économie thaïlandaise bénéficierait d'une croissance de 3,9% cette année en grande partie grâce à la politique gouvernementale du "Corridor économique de l'Est".

Le Centre de prévision économique de l'UTCC a annoncé les résultats d'une enquête sur les perspectives commerciales et économiques dans les cinq régions de Thaïlande.

Selon l'enquête, le PIB de la région de l'Est augmentera de 5% et 5,6% en 2017 et 2018 respectivement. Le PIB 2017 de Bangkok, de ses environs, des plaines centrales et du sud devrait augmenter de plus de 3%.

Le PIB du Nord-Est et du Nord ne devrait cependant augmenter que de 2,4% et 1,9% respectivement, les entrepreneurs estimant que le pouvoir d'achat des populations et que les prix des produits agricoles n'ont pas encore augmenté. Ainsi, le fossé entre Bangkok - Chonburi - Rayong au style de vie "coréen - taïwanais" et le Nord-Est qui reste très agricole ne cesse de se creuser.

En 2018, le Centre s'attend à une croissance de l'économie thaïlandaise de 4,2% en raison de la croissance des exportations, des investissements publics continus et de l'expansion du secteur du tourisme ainsi que de la tendance à la hausse des prix des produits agricoles. Cependant, le Centre a suggéré que le pays continue de surveiller les facteurs de risque tels que la volatilité des devises et la dette des ménages.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1012096-eastern-economic-corridor-policy-driving-thai-economic-growth-this-year/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #954 le: novembre 23, 2017, 07:35:50 am »


Le ministère du commerce va défendre les petits producteurs de fruits contre les grosses entreprises chinoises

Le ministère du Commerce est actuellement en pourparlers avec le ministère de l'Agriculture pour contrôler les entreprises chinoises de négoce en gros de fruits après avoir reçu des plaintes de fermiers produisant des longanes. Ces derniers auraient été trompés par les commerçants chinois.

Environ 200 producteurs de longanes des districts de Pong Nam Ron et de Soi Dao se sont rassemblés au bureau d'un commerçant de fruits chinois le week-end dernier pour exiger que l'entreprise leur verse l'argent dû.

Selon les producteurs de longanes de Chanthaburi, l'entreprise de commerce de gros chinoise n'a pas payé une somme de plus de 400 millions de baht alors que les producteurs ont livré leur production.

L'entreprise a prétendu avoir des problèmes financiers, donc, ils ne pouvaient pas rembourser les agriculteurs pour le moment.

Le directeur général du Département du commerce intérieur, Boonyarit Kalayanamit, a déclaré lundi 20 novembre qu'il avait ordonné à un fonctionnaire du commerce provincial d'enquêter sur ce cas. Il parle de 200 millions dus à 400 producteurs.

Il a dit que le ministère proposerait plusieurs nouvelles mesures pour superviser les commerçants chinois dans le futur. Il n'y a donc aucune mesure envisagée pour que les producteurs thailandais floués soient payés pour l'affaire en cours.

Une mesure consiste en la construction d'un entrepôt où les achats de fruits auraient lieu afin d'éviter la tricherie dont les producteurs de fruits sont victimes.

Une autre mesure consiste à faire enregistrer ces commerçants de fruits chinois auprès des autorités, a-t-il ajouté. Sous-entendu : ils ne le sont pas actuellement.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1012542-thai-commerce-ministry-to-control-chinese-fruit-wholesaling-business/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12469
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #955 le: novembre 26, 2017, 08:08:58 am »


Le rebond de l'économie thaïlandaise est plus important que prévu

L'économie thaïlandaise a connu récemment une croissance régulière selon le Premier ministre, avec un significatif + 4,3% au troisième trimestre 2017.

S'adressant au public dans son discours télévisé national cette semaine, le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a déclaré que l'économie thaïlandaise se rétablit à un rythme soutenu et a continué de croître depuis l'entrée en fonction de l'administration en 2014.

Avant 2014, il a déclaré que l'économie progressait au rythme lent de 0,9% en raison de l'instabilité politique prolongée et de la récession économique mondiale.

Par rapport à la même période l'année dernière, le PIB du pays a progressé de 4,3% au troisième trimestre de cette année. La tendance positive devrait se poursuivre jusqu'en 2018.

Les facteurs qui contribuent à l'amélioration de l'économie comprennent les politiques du gouvernement, les incitations à l'investissement, la consommation intérieure et les exportations. Dixit le premier ministre.

 
https://www.thaivisa.com/forum/topic/1012997-thai-economy-surges-43-in-third-quarter/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12810
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #956 le: décembre 12, 2017, 08:04:07 am »



Economie : 1% des Thaïlandais détiennent 58% de la richesse du royaume, selon Crédit Suisse...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".