Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.  (Lu 320827 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #975 le: janvier 25, 2018, 08:18:41 am »


Vers une croissance à 4 % en 2018

L'économie thaïlandaise devrait progresser de 4% cette année grâce à la poursuite de la croissance dans les secteurs de l'exportation et du tourisme ainsi qu'à l'accélération de l'investissement public.

M. Kobsidthi Silpachai, responsable de la recherche sur les marchés de capitaux à la Kasikorn Bank, a déclaré que la croissance économique mondiale de 3,6% est prévue cette année, ce qui devrait favoriser la poursuite de la croissance des exportations thaïlandaises. Compte tenu de ce facteur et d'autres facteurs positifs, notamment un tourisme dynamique et le décaissement rapide des fonds publics dans les projets d'infrastructure donc le corridor économique de l'Est, la confiance des investisseurs devrait s'améliorer, permettant à l'économie thaïlandaise de croître de 4% cette année.

Cependant, M. Kobsidthi a souligné que les investisseurs restent préoccupés par l'incertitude de la feuille de route électorale du pays. Les autres facteurs de risque incluent l'appréciation de la devise thaïlandaise, qui devrait s'échanger entre 32 et 33 bahts par rapport au dollar américain au premier trimestre, une inflation plus faible que prévue et une hausse des prix du pétrole.

De même, M. Pisit Puapan, directeur de la Division de l'analyse macroéconomique du Fiscal Policy Office, a estimé que les industries exportatrices et touristiques étaient les principaux moteurs de l'économie thaïlandaise cette année, permettant une croissance globale comparable à celle de l'année dernière. Néanmoins, il a conseillé qu'une attention particulière soit accordée à un possible ralentissement de l'économie chinoise ainsi qu'aux fluctuations de la valeur du yuan.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1021749-analysts-forecast-thai-economic-growth-of-4-in-2018/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #976 le: janvier 25, 2018, 08:34:44 am »


Grâce au BOI, La Thaïlande espère attirer plus de 22 milliards de dollars d’investissement

Cette année, la Thaïlande vise attirer 720 milliards de baths (environ 22,5 milliards de dollars) d’investissement, selon le Conseil thaïlandais d'investissement (BOI en abréviation anglaise).

D’après le secrétaire général dudit conseil, Duangjai Asawachintachit, l’an dernier, la Thaïlande avait attiré près de 642 milliards de baths (20,061 milliards de dollars), dépassant l’objectif initial de 600 milliards de baths. Sur la bonne voie, il est convaincu que cette année, la valeur totale des investissements en Thaïlande sera en croissance de 12%.

Cet objectif a été fixé par BOI après la réunion avec le vice-Premier ministre thaïlandais Somkid Jatusripitak qui a présenté les politiques d’encouragement de l’investissement dans l'agriculture, les alimentaires, les services et le tourisme. Ce sont les piliers de la croissance économique de la Thaïlande.

Afin d’attirer des gens talentueux et les investisseurs étrangers, le gouvernement thaïlandais va mettre sur pied le programme «visa intelligent » à partir du 1er février prochain.

Enfin, BOI projette d'organiser 35 séances de promotion du commerce en Thaïlande, au Japon, en République de Corée et en Europe. -VNA

 

https://fr.vietnamplus.vn/la-thailande-espere-attirer-plus-de-22-milliards-de-dollars-dinvestissement/98868.vnp
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #977 le: janvier 27, 2018, 08:19:09 am »


Les nouvelles pièces de monnaie thaïlandaises seront "Made in France"

Les pièces de monnaie thaïlandaises à l’effigie du nouveau roi Rama X vont être fabriquées dans le sud-ouest de la France, dans l’usine de Pessac, non loin de Bordeaux. 

Jusqu’à présent, c’est le visage du défunt roi Bhumibol Adulyadej, Rama IX, dont les funérailles ont eu lieu fin octobre, qui figure sur les pièces de monnaie thaïlandaises.

Mais conformément aux règles de la succession royale, la Thaïlande s’apprête à émettre des pièces à l’effigie de son nouveau souverain Rama X.

Et c’est à Pessac, près de Bordeaux, que ces nouvelles pièces vont être fabriquées selon Euronews.

La chaine de télévision européenne rapporte en effet que les autorités thaïlandaises ont chargé l’usine pessacaise de l’Institution Monétaire Nationale de la France (La Monnaie de Paris), de frapper ces pièces à partir d’un moule envoyé par elles-mêmes.

Les graveurs doivent encore adapter le modèle à la taille des pièces et attendre le feu vert des autorités thaïlandaises avant de lancer la production.

La Thaïlande fait partie de la douzaine de pays qui n’ont pas la capacité, les moyens  ou le savoir-faire nécessaire pour fabriquer eux même leur monnaie et le font faire à l’étranger.

Le pays du sourire n’est pas le seul à faire appel au savoir-faire français. L’Arabie saoudite, entre autres, a commandé à l’institution millénaire de la Monnaie de Paris une nouvelle édition de sa gamme de pièces. 

A la suite du décès du roi Bhumibol Adulyadej le 13 octobre 2016, c’est son fils Maha Vajiralongkorn qui a pris sa succession. Sous le nom de Rama X, Vajiralongkorn est monté sur le trône le 1er décembre 2016 mais attend encore son couronnement dont la date n’est pas encore connue.


https://lepetitjournal.com/bangkok/les-nouvelles-pieces-de-monnaie-thailandaises-seront-made-france-163751
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #978 le: janvier 29, 2018, 07:55:58 am »


La Thaïlande : meilleur pays du monde pour créer une entreprise

La Thaïlande a été élue numéro un de la liste des meilleurs pays pour démarrer une entreprise pour la deuxième année consécutive sur un total de 80 pays testés par le US News and World Report.

Pour être honnête, cette officine publie tellement de classements que chaque pays peut connaitre sont quart d'heure de gloire.

Le ministre du Commerce, Sontirat Sontijirawong, a déclaré vendredi (26 janvier) que la société de médias américaine plaçait également la Thaïlande au 8ème rang d'une liste des 25 meilleurs pays pour investir.

Il a attribué l'amélioration du classement de la Thaïlande dans les deux catégories à la simplification par le ministère du Commerce de l'enregistrement des nouvelles entreprises en Thaïlande et par des frais d'enregistrement raisonnables.

Le rapport est basé sur l'enquête aléatoire des opinions de 21 000 répondants dans le monde entier.

"Le démarrage d'une entreprise en Thaïlande prend environ cinq jours, selon la Banque mondiale. La densité des nouvelles entreprises est l'une des plus faibles de la région, laissant la place à des entrepreneurs pleins d'espoir.

Le classement est un signe clair de la perception des hommes d'affaires étrangers que la Thaïlande a amélioré les environnements qui sont favorables aux entrepreneurs pour démarrer une entreprise ou investir, a déclaré le ministre Sontirat, ajoutant que l'amélioration du classement par le site américain correspond au rapport de la Banque mondiale du 1er novembre qui place la Thaïlande au 26ème rang quant à la facilité d'entreprendre.

Tous critères confondus, "meilleurs pays du monde"

FRA 9

THA 27

Mais les grands vainqueurs sont francophones

SUI 1

CAN 2

https://www.usnews.com/news/best-countries/overall-full-list
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #979 le: janvier 29, 2018, 08:07:26 am »


Les exportations thaïlandaises enregistrent une croissance de 9,9% En 2017

Les exportations pour l'ensemble de l'année 2017 ont affiché la plus forte croissance en six ans à 9,9%

Selon les chiffres du ministère du Commerce la croissance des exportations thaïlandaises pour l’année dernière se situe à 9,9%, le chiffre le plus élevé au cours des six dernières années.

Pimchanok Vonkorpon, directeur du Bureau de la politique commerciale et de la stratégie commerciale du ministère du Commerce, a déclaré que les exportations thaïlandaises ont continué de croître régulièrement au cours des 10 derniers mois l’année dernière.

Les exportations pour l’ensemble de l’année en 2017 ont affiché la plus forte croissance en six ans, à 9,9%, s’élevant à 236 694 millions de dollars, soit un excédent commercial de 13 930 millions de dollars, a-t-elle déclaré.

La forte croissance a été attribuée à la reprise économique des principaux pays d’exportations de la Thaïlande et à une croissance satisfaisante des produits agricoles et agro-industriels thaïlandais, a-t-elle déclaré.

La croissance des exportations thaïlandaises en 2018 pourrait être plus lente qu’en 2017. Ceci en raison des perspectives de croissance des exportations asiatiques (hors Japon) en 2018 qui devraient augmenter de 5,1%, un taux inférieur aux 7,1% de 2017, selon une enquête du consensus Asie-Pacifique effectuée en décembre 2017.


https://www.thailande-fr.com/economie/60263-exportations-thailandaises-enregistrent-croissance-de-99-2017


-------------------------------


La croissance thaïlandaise déçoit au quatrième trimestre

L'économie thaïlandaise a progressé plus lentement que prévu au cours des trois dernier mois de 2017, malgré un quinzième trimestre consécutif de croissance positive pour la Thaïlande.

L’économie thaïlandaise a progressé plus lentement que prévu au cours des trois dernier mois de 2017, malgré un quinzième trimestre consécutif de croissance positive pour la Thaïlande.

Le produit intérieur brut du pays a progressé de 4% (en moyenne annualisée) au quatrième trimestre, selon le Bureau du Conseil national de développement économique et social. Ce chiffre est inférieur au sondage de Reuters selon lequel les économistes prévoyaient une croissance de 4,4%.

La production manufacturière a augmenté de 3% pendant cette période soutenue par la demande d’exportations.


Un bond de 19,5% du tourisme au quatrième trimestre

Le secteur non agricole a progressé de 4,6% grâce à la croissance des secteurs liés au tourisme, le nombre de touristes étrangers ayant bondi de 19,5% en glissement annuel au quatrième trimestre.

« Pour l’avenir, nous pensons que la croissance du PIB restera proche de son rythme actuel au cours des prochains trimestres. Certes, nous prévoyons des vents contraires du secteur des exportations de biens, qui a été un pilier de l’économie l’an dernier « , a déclaré Krystal Tan, économiste asiatique chez Capital Economics.

Cependant, elle a mentionné en parallèle que des risques subsistent concernant la « situation politique incertaine » suite aux retards affichés dans la mise en place d’un projet de loi électorale, suggérant qu’une élection générale pourrait être reportée en 2019 au lieu de la date annoncée en novembre.

La croissance de l’économie thaïlandaise se situe donc à 3,9 % en 2017, en accélération par rapport à la croissance de 3,3 pour cent enregistrée en 2016.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #980 le: février 04, 2018, 08:15:14 am »


Le gouvernement veut simplifier encore l'enregistrement des travailleurs migrants

À compter de lundi, le gouvernement ouvrira un service de guichet unique pour les travailleurs migrants afin d'enregistrer leurs demandes de visa dans toutes les provinces.

Le ministre du Travail, le général de police Adul Sangsingkeo a révélé le plan hier.

"Il s'agira d'un guichet unique pour les travailleurs dont la nationalité doit encore être vérifiée et pour obtenir un permis de travail", a déclaré Atisthan Phanfak, qui travaille à l'agence pour l'emploi d'Ubon Ratchathani.

Elle a précisé que ce comptoir serait ouvert de 8h30 à 16h30 de février à mars, sauf les samedis, dimanches et jours fériés.

À l'heure actuelle, environ 3,8 millions travailleurs du Myanmar, du Cambodge et du Laos gagnent leur vie en Thaïlande en occupant des emplois que les Thaïlandais dédaignent. Sur ce total, environ 1,8 million travaillent ici légalement.

Les autorités thaïlandaises essaient maintenant de légaliser tous les travailleurs migrants en les encourageant, eux et leurs employeurs, à se faire enregistrer correctement. Les migrants ne sont pas illégaux par choix mais parce que les autorités thaïlandaises rendent la procédure kafkaïenne.

On a vu clairement que le Gen Chan-o-cha voulait faciliter la procédure pour que tout le monde soit légal alors que de nombreux fonctionnaires, soit par incompétence, soit pour pouvoir en profiter pour extorquer de l'argent, préfèrent des procédures très compliquées.

Les autorités des pays concernées ont aussi leur part de responsabilité dans l'impossibilité de suivre la procédure, pour les mêmes raisons (incompétence et corruption).

"A ce stade, quelque 800 000 personnes n'ont pas encore terminé leur processus de vérification de la nationalité", a déclaré M. Adul car même s'ils commencent, elle est tellement compliquée que les migrants ne terminent pas dans les temps.

Sur les 800 000 travailleurs, 400 000 sont des Cambodgiens, 100 000 sont des Laotiens et plus de 300 000 sont des ressortissants du Myanmar.

Il a dit que les parties concernées essayaient maintenant d'accélérer le processus, en réduisant le temps requis de 10 heures à six heures.

"Nous allons améliorer les canaux de coordination entre les autorités compétentes afin de garantir que les travailleurs migrants puissent faire vérifier leur nationalité avant la date limite du 30 juin", a-t-il déclaré.

Adul s'exprimait après avoir assisté à une réunion avec le vice-Premier ministre, le général Prawit Wongsuwon, et les responsables concernés.

Prawit a recommandé d'augmenter le nombre de fonctionnaires et de dispositifs pour le processus de légalisation des travailleurs migrants.

Le secrétaire permanent du ministère du Travail, Jarin Chakkaphark, a déclaré que le processus était important car c'était un moyen de prévenir la traite des êtres humains, le travail des enfants et le travail forcé. Mais un processus trop compliqué qui oblige les migrants à l’illégalité est encore plus générateur de trafic d'êtres humains.

Lors de sa rencontre avec Heng Samrin, président de l'Assemblée législative nationale du Cambodge hier, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a demandé à Heng Samrin de l'aider à accélérer le processus de vérification de la nationalité cambodgienne.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1023296-one-stop-registration-service-for-migrant-workers-launched/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #981 le: février 12, 2018, 08:26:47 am »


Centrales au charbon de Krabi et Songkhla : le gouvernement cède et demande à l'EGAT de construire ailleurs

De petites manifestations avaient eu lieu et les opposants à la centrale de Songkhla qui avaient exprimé leur mécontentement lors d'un déplacement du premier ministre dans le sud avaient tâté de la paille humide du cachot. Le gouvernement restait ferme sur ses positions. Pour des raisons que l'on ne peut que supputer, virage à 180°.

Le ministère de l'Energie a ordonné à l'Autorité thaïlandaise de l'électricité (EGAT) de trouver de nouveaux sites pour la construction de centrales électriques au charbon après que le gouvernement a mis en attente deux projets de centrales au charbon dans le district de Songkhla et Krabi pour une période de trois ans.

Toutefois, le ministre de l'Energie, Siri Jirapongphan, a maintenu que le charbon reste un combustible de substitution important pour la Thaïlande et qu'il n'est pas nécessaire que les centrales au charbon soient situées dans les provinces du sud.

Selon le plan de développement énergétique (PDP) de la Thaïlande entre 2015 et 2036, le charbon reste un carburant alternatif clé, mais il doit être utilisé correctement pour les centrales électriques, ajoutant qu'il avait demandé à EGAT de chercher un autre site pour la centrale de Thepha.

Pour le projet Krabi, il reste encore suffisamment de temps pour mener des études EIE (impact environnenmental), techniques et touristiques.

Le ministre a insisté sur le fait que la suspension des deux projets de centrales électriques au charbon à Thepha et Krabi n'affecterait pas la situation énergétique dans la région du sud car EGAT modernisera les lignes de transmission de la centrale de Khanom au district Chana de Songkhla.


NB : il avait dit exactement le contraire, il y a deux semaines.

NB 2 : On a appris depuis que les centrales au charbon de Rayong étaient responsable de la pollution à Bangkok.

NB 3 : certains Thaïlandais suggèrent qu'on construise ces centrales polluantes dans des pays pauvres.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1024519-egat-told-to-find-new-sites-for-coal-fired-power-plant-projects/
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3270
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #982 le: février 12, 2018, 11:58:32 pm »


Le gouvernement reste opposé au projet de canal de Kra, actuellement !

BANGKOK: Le gouvernement thaïlandais a clairement indiqué que le projet de canal de Kra n'est pas une priorité actuellement. Canal de Kra :  voie d'eau artificielle proposée qui relierait l'océan Indien et l'océan Pacifique.

Le porte-parole du gouvernement, le lieutenant-général Sansern Kaewkamnerd, a déclaré que le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha avait insisté sur le fait que son gouvernement n'avait pas de politique sur le projet.

"Il y a encore d'autres" problèmes "dans la région qui doivent être priorisés", a-t-il déclaré dans un communiqué, en réponse à un mouvement mené par un groupe dirigé par des personnalités (très) influentes. Le projet couterait plusieurs milliards de dollars.

Le groupe pro-Kra a encouragé le public à partager ses réflexions en ligne sur le projet ainsi que les chansons spécialement composées à l'appui de la réalisation du canal Kra.

Sansern a exhorté les habitants du sud de la Thaïlande à faire preuve de prudence lorsqu'ils reçoivent des messages en faveur du projet du canal Kra, car cela pourrait être trompeur et créer un malentendu parmi le public.

Actuellement, le gouvernement selon Sansern, pesait encore les aspects positifs et négatifs du canal proposé.


Parmi un certain nombre de questions à examiner, a-t-il ajouté, figuraient la sécurité et le coût du projet.

Les partisans du projet ont appelé à la construction rapide du canal, car ce sera une aubaine pour l'industrie du transport maritime. Les navires commerciaux sur la route océan Indien-Pacifique économiseraient en évitant le détroit de Malacca.

Cependant, les observateurs de sécurité en Thaïlande ont exprimé leur inquiétude sur le projet en raison de son emplacement dans le sud de la Thaïlande qui, pendant deux décennies, a été le théâtre d'un conflit de faible intensité entre les forces gouvernementales et les groupes militants.

Ils craignent également que la construction du canal ne divise le pays en deux et conduise finalement à la dislocation du sud de la Thaïlande. Et c'est sans doute là l'argument le plus fort : le défunt roi Rama 9 s'est toujours opposé à ce canal car il créerait de facto une partition du pays.
 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1024630-proposed-kra-canal-not-current-government-project-thailand/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #983 le: février 13, 2018, 08:03:25 am »


Centrales au charbon de Krabi et Songkhla : le gouvernement cède et demande à l'EGAT de construire ailleurs

De petites manifestations avaient eu lieu et les opposants à la centrale de Songkhla qui avaient exprimé leur mécontentement lors d'un déplacement du premier ministre dans le sud avaient tâté de la paille humide du cachot. Le gouvernement restait ferme sur ses positions. Pour des raisons que l'on ne peut que supputer, virage à 180°.

Le ministère de l'Energie a ordonné à l'Autorité thaïlandaise de l'électricité (EGAT) de trouver de nouveaux sites pour la construction de centrales électriques au charbon après que le gouvernement a mis en attente deux projets de centrales au charbon dans le district de Songkhla et Krabi pour une période de trois ans.

Toutefois, le ministre de l'Energie, Siri Jirapongphan, a maintenu que le charbon reste un combustible de substitution important pour la Thaïlande et qu'il n'est pas nécessaire que les centrales au charbon soient situées dans les provinces du sud.

Selon le plan de développement énergétique (PDP) de la Thaïlande entre 2015 et 2036, le charbon reste un carburant alternatif clé, mais il doit être utilisé correctement pour les centrales électriques, ajoutant qu'il avait demandé à EGAT de chercher un autre site pour la centrale de Thepha.

Pour le projet Krabi, il reste encore suffisamment de temps pour mener des études EIE (impact environnenmental), techniques et touristiques.

Le ministre a insisté sur le fait que la suspension des deux projets de centrales électriques au charbon à Thepha et Krabi n'affecterait pas la situation énergétique dans la région du sud car EGAT modernisera les lignes de transmission de la centrale de Khanom au district Chana de Songkhla.

NB : il avait dit exactement le contraire, il y a deux semaines.

NB 2 : On a appris depuis que les centrales au charbon de Rayong étaient responsable de la pollution à Bangkok.

NB 3 : certains Thaïlandais suggèrent qu'on construise ces centrales polluantes dans des pays pauvres.
 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1024519-egat-told-to-find-new-sites-for-coal-fired-power-plant-projects/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #984 le: février 17, 2018, 01:52:26 pm »


La Banque centrale thaïlandaise interdit les transactions de crypto-monnaies

La Banque centrale de la Thaïlande a interdit aux institutions financières du pays de mener les cinq activités clés liés aux devises numériques. Elle n’autorise pas notamment aux clients d’échanger des crypto-monnaies avec des cartes de crédit.


Cinq activités liées aux crypto-monnaies seront interdites

La Banque centrale du pays a publié une circulaire lundi demandant aux institutions financières de ne pas s’impliquer dans les transactions de crypto-monnaies. Cette décision s’explique surtout par le fait que cette autorité est inquiète de l’avenir des devises virtuelles. Elle souhaite tout d’abord mettre en place une réglementation avant d’autoriser une telle activité.

M. Wisit Santiprabop, gouverneur de la Banque centrale, a signé la circulaire qui décrit cinq activités principales liées aux crypto-monnaies et qui seront interdites dans les banques thaïlandaises. Les institutions bancaires n’auront plus le droit d’investir dans les devises virtuelles, les échanger, créer des plateformes pour leur négociation, permettre aux clients d’utiliser des cartes de crédit pour acheter des crypto-monnaies et conseiller ces derniers sur un tel investissement.
 
Voici une vidéo en anglais annonçant l’interdiction des cartes de crédit pour l’achat de crypto-monnaies (suivre le lien en bas d'article) .La Banque centrale du pays a déclaré que les crypto-monnaies ne sont pas légales en Thaïlande. Cette autorité craint que cette technologie soit utilisée à des fins illégales telles que le blanchiment d’argent ou pour financier des activités terroristes.


Les banques doivent respecter cette mesure

Mme Prasanee Auiyamaphan, assistante exécutive de Bangkok Bank, a indiqué que leur banque ne pourra plus échanger des crypto-monnaies. M. Thana Thienachariya, vice-président de Siam Commercial Bank, a déclaré que sa filiale, Digital Ventures Co, avait récemment formé une alliance stratégique avec Ripple pour proposer un service de paiement entre le Japon et la Thaïlande. Ce dernier a expliqué que leur banque va discuter de cette question avec la Banque centrale.

Des banques aux États-Unis et au Royaume-Uni ont également interdit à leurs clients d’acheter des crypto-monnaies avec leurs cartes de crédit.



https://coin24.fr/2018/02/15/banque-centrale-thailandaise-interdit-transactions-de-crypto-monnaies/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13511
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #985 le: février 17, 2018, 03:28:12 pm »

http://www.turbo.fr/actualite-automobile/842674-raptor-ford-ranger-produite-thailande/


Une version Raptor du Ford Ranger produite en Thaïlande   8)

Ford a dévoilé une version Raptor de son pick-up Ranger. Une version musclée et destinée à l'off-road, développée par Ford Performance DNA.

Fabriqué en Thaïlande, ce monstre s'adresse aux baroudeurs en tout genre, à la recherche d'un pick-up exclusif.


Un Ranger surpuissant fabriqué en Thaïlande

C'est en Thaïlande, début février, que Ford a choisi de dévoiler son Ranger Raptor. Un choix qui n'est pas anodin puisque cette machine hors-norme est le premier pick-up à haute performance fabriqué par le constructeur américain, dans la zone Asie-Pacifique.

Conçu par le département sportif de la marque, Ford Performance DNA, ce Ranger Raptor est destiné à ce marché en particulier.

On le distingue du reste de la gamme pick-up de Ford, grâce notamment à une nouvelle calandre massive, qui s'inspire directement du premier F-150 Raptor. Sur la calandre, le massif emblème de Ford ne passe pas inaperçu.

Le pare-chocs avant a été monté sur le châssis du pick-up, afin d'offrir les meilleures performances à ce véhicule fait pour durer?


Des suspensions inédites et un moteur de 213 chevaux

La garde au sol du Ranger Raptor a été augmentée et passe désormais à 28,3 centimètres, pour lui permettre de s'aventurer dans les endroits les plus délicats, ce qui confirme la prédestination véritablement off-road de ce monstre de plus de cinq mètres de long... [/b]

Ce pick-up peut en outre tracter une charge de 3,8 tonnes, et embarquer dans sa remorque pas moins de 2.500 kilos de cargaison.

Pour arpenter les terrains les moins évidents, ce Ranger Raptor a été doté par Ford Performance DNA, d'amortisseurs Fox Racing Shox, à l'avant et à l'arrière.

Il peut en outre compter sur un moteur diesel bi-turbo de 2,0 litres qui délivre une puissance de 213 chevaux et 500 Nm de couple. Un bloc répondant à six modes de conduite différents, pour s'adapter à toutes les situations...



https://www.youtube.com/watch?time_continue=19&v=qEUlpLmUz-Q
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3270
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #986 le: février 20, 2018, 02:09:39 am »


La croissance à 3,9 % en 2017 !

L'économie thaïlandaise a progressé de 4% en glissement annuel au cours du dernier trimestre de 2017, tandis que la croissance annuelle a été de 3,9%, contre 3,3% en 2016, a déclaré Porametee Vimolsiri, secrétaire générale du National Conseil de développement économique lundi.

Corrigé des variations saisonnières, l'économie au quatrième trimestre a progressé de 0,5% en rythme trimestriel, suggérant une poursuite de la croissance, a-t-il déclaré.

La consommation privée a augmenté de 3,5% en glissement annuel, en grande partie grâce à l'achat de biens durables par les consommateurs, tandis que l'investissement privé a augmenté de 2,4% en glissement annuel, en légère baisse par rapport aux 2,5% du troisième trimestre.

L'investissement public a baissé de 6% en glissement annuel, en raison du ralentissement des dépenses budgétaires, a-t-il noté, tandis que les exportations de biens en dollars ont augmenté de 11,6% en glissement annuel.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1025722-thai-economy-continues-strong-growth-in-fourth-quarter/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #987 le: février 21, 2018, 08:15:17 am »


Ce matin, le gouvernement confirme qu'il ne construira PAS de centrale au charbon dans le sud

Le gouvernement militaire a annoncé mardi qu'il avait retiré son plan d'étude et de construction d'une centrale électrique au charbon dans le sud de la Thaïlande après plus d'une semaine de manifestations et une grève de la faim.

La nouvelle reculade est intervenue à la dernière minute, avant que les manifestants ne commencent à marcher vers le siège du gouvernement de la junte mardi matin. Les dirigeants de la campagne ont appelé cela une victoire et ont accepté d'annuler la protestation.

L'un d'entre eux, Prasitchai Nunuan, a déclaré qu'il croit que la junte honorera sa parole et qu'elle ne recourra pas au pouvoir absolu pour renier l'accord.

"Le gouvernement sait que s'il pousse dans la direction de mesures dictatoriales, il ne pourra pas rester au pouvoir", a déclaré M. Prasitchai.

Dans un accord signé par les représentants des manifestants, le ministère de l'Énergie et l'autorité nationale de l'électricité, le gouvernement s'est engagé à annuler son projet de centrale à charbon dans les provinces de Krabi et Songkhla immédiatement.

Le document, examiné par Khaosod English, affirme également que tout plan futur de construction d'une centrale électrique dans la région devrait être étudié par des parties indépendantes.

Wunnisa Sarad, originaire de la province de Krabi, a déclaré qu'elle n'avait pas rejoint la grève de la faim pour sa communauté mais pour la nation entière.

"Nous voulions sauver le paysage et la mer magnifique de chez nous", a déclaré Wunnisa. "Et c'est pour le pays en entier, aussi."

Un autre manifestant, Wirat Hambot, a déclaré qu'il ne s'opposait pas aux centrales électriques mais aux effets néfastes de l'électricité issue du charbon.

"Ils devraient utiliser l'énergie solaire et la biomasse", a déclaré Wirat. "Je ne suis pas contre toutes sortes de centrales électriques."

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1025888-govt-halts-coal-power-plant-plan-protest-called-off/


--------------------------------

Ce n'est pas le première fois que le gouvernement dit qu'il abandonne ces projets mais les militants ne l'avaient pas cru jusqu'à la signature de cet accord, ce matin. Ces derniers jours, la junte était devenue extrêmement nerveuse car les micro-manifestations interdites se multipliaient. Céder aux militants anti-centrale au charbon va sans doute rendre plus légitime la répression contre les militants pro-"élections en 2018".
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13511
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #988 le: février 22, 2018, 03:13:04 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Les exportations ont progressé de 17,56% en glissement annuel en janvier...

Les exportations thaïlandaises, estimées à 20,10 milliards de dollars, ont progressé de 17,56% en glissement annuel en janvier, soit la plus forte augmentation en 62 mois, a déclaré mercredi le ministre du Commerce, Sontirat Sontijirawong.

Il se félicite que la hausse du baht n'a pas eu de répercussions sur la performance.
Les autorités espèrent une progression de 8%, des exportations en 2018, qui devraient atteindre 21,41 milliards de dollars par mois.

Les marchés porteurs identifiés sont la Chine, l'Inde, le CLMV (Cambodge, Laos, Myanmar et Vietnam) et la Russie.

Pimchanok Vonkorpon, directrice général du Bureau de la politique et de la stratégie commerciales, attribue la forte croissance des exportations en janvier à la reprise économique mondiale.

La progression des exportations est spectaculaire pour le riz (37,2%), le tapioca (42,3%), le poulet cru congelé et transformé (18,4%), les fruits de mer surgelés, en conserve et transformés (20,4%), les automobiles et les pièces (18.2%), les ordinateurs et pièces (21,5%), les moteurs et pièces (87,9%) et les produits chimiques (40,5%).

Les ventes au Japon sont en hausse de 26,3%, aux États-Unis de 11,3%, et aux pays de l'Union européenne de 8,9%.

En janvier, la valeur des importations s'est établie à 20,22 milliards de dollars, en hausse de 24,26%. Cela a entraîné un déficit commercial de 119,2 millions de dollars.

Le commerce était également déficitaire en décembre. La plupart des importations concernaient des matières premières (en hausse de 39,4%) et des biens d'équipement (27,1%) pour la production orientée vers l'exportation, et les opérateurs.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13511
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #989 le: février 28, 2018, 04:36:09 pm »

https://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/0301351289751-hausse-des-taux-emploi-lagarde-appelle-lasie-du-sud-est-a-etre-attentive-2156850.php


Hausse des taux, emploi : Lagarde appelle l'Asie du Sud-Est à être attentive...

Christine Lagarde confirme les prévisions d'une croissance mondiale de 3,9 % cette année. Mais incite les décideurs asiatiques à rester vigilants sur la stabilité financière et les effets de la technologie sur l'emploi.

La confiance en l'avenir ne doit pas rendre aveugle. Si la croissance mondiale s'annonce robuste cette annee , la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) appelle les décideurs, notamment en Asie, à rester vigilants.

Et ce, notamment pour tenter d'anticiper les effets possibles de la normalisation de la politique monétaire sur la stabilité financière, et ceux des progrès technologiques sur l'emploi.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3270
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #990 le: mars 04, 2018, 05:23:10 pm »


Hausse record de l'inflation en janvier !

L'indice des prix à la consommation (IPC) ou taux d'inflation a augmenté pour le huitième mois consécutif à 0,42% en février, selon ministère du Commerce.

Cette augmentation a été attribuée à la reprise du pouvoir d'achat de la population et à l'augmentation de la demande de produits et de services dans le pays.

Pimchanok Vonkorpon, le directeur de TPSO, a déclaré que l'amélioration de la demande a fait monter les prix des produits et services, en particulier à Bangkok et autres régions de la région centrale.

Elle a déclaré que l'IPC de cette année devrait se situer entre 0,71% et 1,7% en ligne avec la reprise économique.

L'IPC devrait être en moyenne de 0,6% au premier trimestre et continuer à grimper au deuxième trimestre. Les longues vacances de Songkran à la mi-avril et la hausse du salaire minimum qui entrera en vigueur le mois prochain seront des facteurs d'inflation.



http://englishnews.thaipbs.or.th/inflation-rises-eighth-consecutive-month-february/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #991 le: mars 05, 2018, 07:51:27 am »


Pas cool !...  :(
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #992 le: mars 06, 2018, 08:15:18 am »


Pour la première fois de son existence la compagnie des tabacs perd de l'argent

Le monopole thaïlandais du tabac (TTM) dit qu'il devrait subir sa première perte (5 milliards de bahts) cette année en raison de la récente augmentation de la taxe d'accise, par décision du gouvernement.

Le directeur général de TTM, Daonoi Suthinipaphan, a déclaré que la perte énorme attendue découlait de la nouvelle loi sur la taxe d'accise qui est entrée en vigueur le 16 septembre dernier.

Elle a dit que la nouvelle taxe d'accise a entraîné une hausse des prix de détail des cigarettes produites par TTM de 3 à 20 bahts par paquet.

Mais au contraire, les prix des cigarettes importées ou étrangères qui ont un coût de production plus bas ont légèrement ajusté les prix de détail, ou certaines marques ont même abaissé leurs prix, a-t-elle dit.

Cette situation, a-t-elle dit, a affecté la part de marché de TTM qui est passée de 80 % à 55 - 60 % en février de cette année, a-t-elle dit.

Elle a dit que la nouvelle taxe d'accise a permis aux vendeurs de réduire le prix de détail des cigarettes étrangères à 60 bahts par paquet, alors que le paquet de cigarettes thaïlandaises qui était auparavant vendue à 35 / 40 baht par paquet est passé à 60 bahts, soit autant que les cigarettes étrangères.

Elle a déclaré que la production de TTM cette année devrait être de 18 000 millions de cigarettes alors que à sa capacité de production totale est de 65 000 millions de cigarettes après la mise en service officielle de sa nouvelle usine.

Avec son énorme coût de machinerie de plus de 16 milliards de baht, TTM doit donc allouer son bénéfice annuel pour payer les machines avec 7 milliards restants encore impayés.

Elle a déclaré cette année que TTM s' était engagée par contrat à payer 2,9 milliards de baht.

Outre le coût des machines, TTM doit encore payer le transfert de l'usine de Rama 4 à Bangkok vers la nouvelle usine d'Ayutthaya, prendre en charge les frais de son propre hôpital, acheter des feuilles de tabac 22 baht plus cher que les prix du marché en raison d'un programme de subvention, et payer 1,5 milliard de baht de rénovation pour le parc Benjakitti, a-t-elle dit.

Au total, l'estimation initiale de la perte devrait être de 5 milliards de baht cette année.

Il s'agirait de la première perte de l'histoire du TTM depuis sa création en 1948 il y a 70 ans.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1027707-state-tobacco-to-suffer-first-time-loss-in-history/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #993 le: mars 07, 2018, 07:16:13 am »


La Thaïlande menace de bloquer les sites de e-commerce car ils ne paient pas la TVA

Le Département des impôts a menacé de bloquer les sites Internet géants de commerce électronique s'ils ne payaient pas de TVA.

Le directeur général Prasong Poonthanet a déclaré mardi que le ministère soumettrait ce mois-ci un projet de loi sur le commerce électronique au ministre des Finances, Apisak Tantivorawong, pour approbation avant de la faire passer en conseil des ministres pour approbation.

Si le projet de loi est approuvé, il sera transmis à l'Assemblée législative nationale pour débat.

Prasong a déclaré que le département voulait imposer une taxe sur la valeur ajoutée de 7% sur les biens vendus aux consommateurs thaïlandais.
Le département cherchera une collaboration avec le ministère de l'économie numérique pour encourager les opérateurs de commerce électronique étrangers à participer au système de collecte des impôts, a-t-il déclaré.

Son commentaire indique que la Thaïlande est prête à bloquer les sites Web de commerce électronique étrangers s'ils ne paient pas d'impôt.

Se demandant si ces opérateurs seraient tentés de transférer le fardeau fiscal aux consommateurs thaïlandais, M. Prasong a déclaré que s'ils facturaient des prix plus élevés, les consommateurs achèteraient plutôt aux entreprises locales.

Actuellement, a-t-il dit, les opérateurs de commerce électronique étrangers profitent d'un vide juridique en émettant plusieurs factures pour chaque transaction, si aucune ne dépasse les 1 500 Bt, elles ne paient pas de TVA car celle-ci ne s'applique que si la facture dépasse la somme de 1500 thb.

 

https://tech.thaivisa.com/thailand-threatens-block-global-e-commerce-websites/27594/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #994 le: mars 08, 2018, 08:22:41 am »


Le groupe BMW - Thaïlande n'a jamais été aussi florissant

BMW Group Thailand célèbre ce qu'il a appelé "encore une autre année historique" avec 11 030 BMW et Mini livrés aux clients de janvier à décembre 2017, soit une augmentation de 39% en glissement annuel.

Dans un communiqué de presse, la société a déclaré que BMW Thaïlande affichait le taux de croissance le plus élevé du réseau mondial de BMW, avec + 43% en glissement annuel.

« Depuis le début de l'année 2018, BMW Group Thailand a réalisé le meilleur mois de janvier de son histoire avec 816 livraisons de BMW et Mini, soit une augmentation de 10% sur un an. BMW Motorrad a également réalisé une augmentation de 36% de ses ventes par rapport à l'année dernière, avec un total de 150 motos BMW livrées en janvier ", a indiqué l'entreprise.

En outre, l'usine BMW Group Manufacturing, située dans le district industriel d'Amata City, dans la province de Rayong, a dépassé les 100 000 unités assemblées (pour l'export). De nouvelles voitures et motos BMW ont également été dévoilées avant leur lancement public lors du 39ème Salon International de l'Automobile de Bangkok fin mars.

« En plus d'avoir vendu plus de 10 000 véhicules pour la première fois l'année dernière, nous sommes fiers d'avoir franchi le cap des 100 000 véhicules assemblés en Thaïlande. C'est une nouvelle preuve de notre engagement dans le marché des voitures de luxe en Thaïlande », a déclaré Stefan Teuchert, président de BMW Group Thaïlande.

La BMW X2, dernière née de la gamme X, compte parmi les nouveautés de BMW pour le marché thaïlandais en 2018: la BMW 530i Touring M Sport, la BMW M4 CS et la toute nouvelle BMW M5.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/11341-le-groupe-bmw-tha%C3%AFlande-na-jamais-%C3%A9t%C3%A9-aussi-florissant/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #995 le: mars 14, 2018, 01:13:26 pm »


Exportations agroalimentaires : la Thaïlande en tête pour le thon et l'ananas, bien placée pour la canne à sucre, le poulet, les crevettes, etc.

29,994 milliards de dollars, c’est la valeur nette des exportations de produits alimentaires transformés de la Thaïlande vers le reste du monde. L’information est donnée par la directrice exécutive adjointe de l’Institut de technologies alimentaire thaïe (Nfi), Orawan Kaewprakaisangkul lors d’une conférence de presse.

L’Asean est le premier client de la Thaïlande pour les produits alimentaires avec 27,1 %. Les nations de l’Asie du Sud-est sont suivies par le Japon qui achète 13,3 % et les États-Unis (11,3 %). L’Afrique, l’Europe et la Chine viennent respectivement avec 9,9 % ; 9 % ; 8,8 %. Ensuite viennent le Moyen Orient (3,5 %), l’Océanie (3,4 %), l’Asie du sud (2,6 %) et l’Amérique latine (1,2 %).

Le Nfi est un département du ministère de l’Industrie de la Thaïlande. Il est mis sur pied, au début des années 2000, et a pour mission d’accompagner les producteurs, en transformant industriellement leurs produits et en aidant à leur commercialisation. Son slogan est : « faire de la Thaïlande la cuisine du monde ». En lieu et place d’une puissance militaire, les autorités, par la voix du Premier ministre, Prayut Chan-o-cha, veulent en faire une puissance agricole.

En 2017, la Thaïlande fait partie du Top 20 des plus grands pays exportateurs de produits alimentaires transformés. Elle occupe la quatorzième place avec 2,30 % du total des exportations de ce type de produit dont le Top 3 est constitué des Etats-Unis avec 10 %, les Pays Bas avec 6,5 % et le Brésil avec 5,66 %. Dans les prochaines années, le pays veut figurer dans le Top 5 de ce classement. Actuellement, il est rangé à la cinquième place des dix pays qui ont toujours un surplus alimentaire. Il est précédé, dans ce classement, par le Brésil, l’Argentine, les Pays Bas et la Nouvelle Zélande et devance l’Indonésie, l’Espagne, l’Australie, le Vietnam et l’Ukraine. Sa balance commerciale des produits alimentaires est largement excédentaire bien avant la création du Nfi.

Avec 40 %, 82,9 % et 34,8 % des parts de marché pour les conserves de thon, l’igname et l’ananas, la Thaïlande occupe la première place des exportations de ces différents produits qui lui rapportent respectivement 2,062 milliards de dollars, 1,036 milliard de dollars et 700 millions de dollars.

Le pays occupe la deuxième place pour le riz avec 25,2 % des parts de marché derrière l’Inde ; il occupe aussi la seconde place, derrière le Brésil, pour ce qui est de la canne à sucre avec 11,6 % des parts de marché. Il est le quatrième exportateur mondial de poulet et le cinquième pour la crevette avec respectivement 10,5 % et 9,5 % des parts de marché.

Si l’on s’intéresse à l’évolution des parts de marché des produits alimentaires thaïs transformés entre 2008 et 2017, on constate une croissance considérable par zone. Cette croissance, note Orawan Kaewprakaisangkul, est de 20 % sur le marché de l’Asie, 15 % en Chine, 10 % en Afrique et en Asie du Sud-est. Des marchés sur lesquels, la Thaïlande va concentrer davantage ses efforts puisqu’ils sont plus volatiles que ceux des pays développés même si ces derniers ont enregistré des taux de croissances moins importants ces dix dernières années.

 

http://www.lesoleil.sn/2016-03-22-23-21-32/item/76753-exportation-des-produits-alimentaires-la-thailande-vise-le-top-5.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #996 le: mars 16, 2018, 08:40:37 am »


Vers une reprise des négociations commerciales entre la Thaïlande et l’UE

Les pourparlers en vue de la signature d’un accord de libre-échange (ALE) entre la Thaïlande et l’UE devraient reprendre d’ici le milieu de l’année, selon un article publié par le Bangkok Post.

L’UE a accepté de reprendre les contacts politiques à tous les niveaux avec la Thaïlande, plus de trois ans après les avoir suspendus pour protester contre le coup d’État de 2014.

Après avoir rencontré l’ambassadeur de l’UE, Pirkka Tapiola, le ministre du Commerce, Sontirat Sontijirawong, a déclaré que la Thaïlande et l’UE devraient pouvoir reprendre le processus de négociation d’ici le milieu de l’année.

Les négociations pour un ALE entre la Thaïlande et l’UE ont été officiellement lancées le 6 mars 2013.

L’objectif était de mettre en place un ALE global couvrant les droits de douane, les obstacles non tarifaires et d’autres questions liées au commerce telles que les services, l’investissement, la propriété intellectuelle, et le développement durable.

Les pourparlers ont toutefois été suspendus après le coup d’État militaire du 22 mai 2014.

En juin 2015, l’UE a déclaré qu’elle ajournait la signature d’un accord renforçant les liens économiques et politiques avec la Thaïlande et a exigé un retour rapide à la démocratie.

En décembre dernier, l’UE a cependant accepté de restaurer les contacts politiques à tous les niveaux avec la Thaïlande, estimant que les développements récents comme l’adoption d’une nouvelle constitution et l’engagement pris par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha de tenir des élections, avaient rendu la reprise des négociations « appropriée ».

Mais l’UE a réitéré son appel à la restauration effective d’une démocratie et a déclaré qu’elle était toujours préoccupée par le harcèlement des militants en faveur des droits de l’homme et par la réduction de la liberté d’expression.

En 2017, les échanges bilatéraux entre la Thaïlande et l’UE ont totalisé 44,3 milliards de dollars US (1,39 trillion de bahts), en hausse de 10,4% par rapport à 2016.


https://www.thailande-fr.com/economie/61074-vers-une-reprise-des-negociations-commerciales-entre-la-thailande-et-lue
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #997 le: mars 16, 2018, 08:43:52 am »


La Thaïlande et le Japon signent un accord pour promouvoir le yen et le baht

La Thaïlande et le Japon ont signé un mémorandum de coopération entre le Ministère des finances du Japon et la Banque de Thaïlande afin de promouvoir l’utilisation des monnaies locales dans le commerce entre les deux pays.

Le 9 mars 2018, Mme Chantavarn Sucharitakul, Gouverneur adjoint de la stratégie et des relations d’entreprise de la Banque de Thaïlande a annoncé que le Ministère des finances du Japon et la Banque de Thaïlande ont signé un Mémorandum de coopération pour promouvoir l’utilisation du baht et du yen.

Cet accord vise à promouvoir l’utilisation des monnaies locales pour le règlement des échanges et des investissements entre les des deux pays, ce qui inclut, entre autres, la cotation directe entre les deux monnaies et la promotion des échanges interbancaires entre le yen japonais et le baht thaïlandais.

La coopération interbancaire et la cotation directe yen/baht pourront  permettre par exemple de libeller les exportations on les crédits entre les deux pays en yen ou en baht, au lieu de passer par le dollar.

Cet accord marque une étape clé dans le renforcement de la coopération financière bilatérale entre le Japon et la Thaïlande. Les autorités estiment qu’il contribuera positivement à renforcer les liens commerciaux et d’investissement entre les deux pays.

Les 9 banques commerciales suivantes coopéreront avec la Banque de Thaïlande en fournissant le cours de change direct et en encourageant les opérations de change en Yen japonais et en Baht thaï sur les marchés interbancaires ainsi que le commerce avec leurs clients .

1. Bangkok Bank
2. Krung Thai Bank
3. Banque d’Ayudhya
4. Kasikornbank
5. Siam Commercial Bank
6. CIMB Thai Bank
7. Mizuho Bank, Ltd. Succursale de Bangkok
8. Sumitomo Mitsui Banking Corporation
9. Standard Chartered Bank (Thai)
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3270
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #998 le: mars 23, 2018, 02:24:26 am »


BMW et Mercedes misent sur l’électrique en Thaïlande et dans toute l'Asie du Sud-Est !

BMW et Mercedes prévoient de doper la vente de leurs modèles électriques en Thaïlande et au Vietnam. Ils souhaitent parallèlement profiter des mesures incitatives mises en place dans ces pays de l’Asie du Sud-Est pour y implanter ou renforcer leurs sites de production de véhicules électriques ou de batterie.

Mercedes et son partenaire local TAAP viennent ainsi d’investir 100 millions d’euros dans l’agrandissement de l’usine d’assemblage pré-existante, située près de Bangkok et dans une toute nouvelle unité de production de batteries. Il s’agit de l’une des six usines de batteries prévues par le constructeur en vue d’y produire les éléments nécessaires pour ses véhicules électriques. Les cinq autres sites sont situés en Europe, aux États-Unis et en Chine.

Son rival BMW va quant à lui débuter la construction d’une nouvelle usine de batteries en Thaïlande pour alimenter l’usine d’assemblage locale. La production devrait débuter en 2019.


Le marché automobile sud-asiatique en plein essor

Les constructeurs allemands mettent les bouchées doubles en vue d’être prêts à répondre au marché automobile sud-asiatique en plein essor.

Durant l’année 2017, les ventes de voitures ont augmenté d’environ 5 % dans la zone, pour atteindre plus de 3,3 millions de véhicules. La société d’analyse LMC Automotive prévoit une croissance similaire au cours des deux prochaines années dans les cinq pays les plus importants de la région d’Asie du Sud-Est: la Thaïlande, l’Indonésie, la Malaisie, le Vietnam et les Philippines.

Chez Mercedes, on s’attend à une augmentation des ventes. « Il serait exagéré de dire que l’Asie du Sud-Est deviendra la nouvelle Chine », tempère néanmoins le directeur de production, Markus Schäfer dans une interview accordée à Handelsblatt.

« Mais nous voyons du potentiel dans la région. Compte tenu de la croissance économique et du nombre croissant de clients potentiels, nous sommes très optimistes.  »

En 2017, Mercedes a enregistré des taux de croissance à deux chiffres et vendu environ 14 000 voitures rien qu’en Thaïlande. BMW a quant à lui augmenté ses ventes de véhicules  de 36 % l’année dernière dans la région, commercialisant plus de 11 000 BMW et Minis. Pris globalement, les deux constructeurs ont vendu plus de 60 000 voitures sur les cinq plus grands marchés d’Asie du Sud-Est.

Alors que le Japon et la Corée du Sud dominent le marché de masse, les marques premium allemandes détiennent une part de marché de plus de 90% sur le segment haut de gamme selon LMC Automotive.


Les véhicules électriques déjà bien présents en Asie du Sud-Est

La mobilité électrique est déjà bien présente dans les marchés émergents de l’Asie du Sud-Est. Un sondage publié cette année par le  cabinet de conseil Frost & Sullivan ciblant cette région indique que 37 % des clients interrogés seraient favorables à un véhicule doté d’une telle motorisation pour l’achat de leur prochain véhicule.

Si les voitures exclusivement électriques sont certes encore peu nombreuses sur les routes, les voitures hybrides remportent un franc succès. Les systèmes plug-in sont également populaires.

« La Thaïlande a massivement soutenu l’électrification du groupe motopropulseur ces dernières années. Dans aucun autre pays, nous n’avons des quotas aussi élevés d’hybrides rechargeables« , explique ainsi Markus Schäfer. Qualifiant même la Thaïlande, d’un «pays modèle» pour l’électro-mobilité.

Chez BMW également, la part des hybrides rechargeables est encore la plus élevée en Scandinavie et en Malaisie. Pour cette année, le PDG de BMW Thaïlande, Stefan Teuchert, s’attend à ce qu’un véhicule sur quatre soit vendu avec un hybride rechargeable.


Des subventions très attirantes

Il est vrai que le gouvernement thaïlandais offre de somptueuses subventions. L’Etat « récompense »  les investissements dans la production de véhicules hybrides et électriques avec une exonération fiscale allant jusqu’à huit ans. Les véhicules sont également rendus attrayants pour les clients via des incitations fiscales.

Compte tenu de ces conditions pour le moins accueillantes, l’usine de batteries Mercedes de Bangkok pourrait même être utilisée dans un deuxième temps comme une base d’exportation.

« Nous n’excluons pas à long terme d’exporter au final des batteries de l’usine de Thaïlande » … vers le Vietnam, notamment, précise Markus Schäfer. Ajoutant que cela dépendait du développement à long terme de l’Asie du Sud-Est.


Un marché néanmoins difficile

Le marché automobile de la région s’avère néanmoins complexe, plusieurs marchés existant en parallèle. Si plus de 600 millions de personnes vivent dans la communauté des États d’Asie du Sud-Est (Asean), contrairement à toutes les assurances données lors des conférences d’investisseurs et des sommets politiques, la région est loin de se fondre dans un véritable marché unique estime ainsi Handelsblatt.

Le journal allemand rappelle à cet égard que les constructeurs doivent respecter des contraintes et des législations qui différent localement.

« Bien sûr, nous aimerions que l’Asean soit une zone économique sans barrières tarifaires et non tarifaires. Mais pour le moment, ils font partie du business et nous pouvons y faire face », explique Markus Schäfer.



http://www.leblogauto.com/2018/03/bmw_et-mercedes-misent-sur-lelectrique-en-asie-du-sud-est.html
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13956
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #999 le: mars 28, 2018, 08:03:54 am »


L'UE félicite la Thaïlande pour ses efforts en matière de légalisation des migrants

L'Union européenne a félicité le gouvernement thaïlandais pour sa gestion des travailleurs étrangers, notant des progrès significatifs dans leur enregistrement.

Le ministre du Travail, Pol Gen Adul Saengsinghkaew, a reçu l'ambassadeur plénipotentiaire de l'UE en Thaïlande,  Pirkka Tapiola et sa délégation cette semaine. Au programme des discussions : la coopération dans le domaine du travail entre la Thaïlande et l'Union européenne.

Le ministre a profité de l'occasion pour assurer les représentants de l'UE que la Thaïlande a œuvré avec diligence pour enregistrer correctement tous ses travailleurs migrants et a intégré ses systèmes de vérification de la nationalité.

Il a expliqué que sur les 3,8 millions de travailleurs étrangers estimés en Thaïlande, environ 2 millions sont ici sous des Protocoles d'Accord (MOU) tandis que 1,8 million sont entrés dans le pays sans autorisation légale. De ce nombre, plus de 700 000 sont en attente d'un enregistrement approprié, ce qui inclut la collecte d'informations biométriques telles que des scanners rétiniens. Le processus devrait être terminé le 31 mars...

Les scans ont été particulièrement importants pour documenter les travailleurs de l'industrie de la pêche avec 160 000 scannés jusqu'à présent et environ 2 600 qui doivent être encore documentés.

Il a également assuré la délégation que le gouvernement a mis l'accent sur les droits de l'homme et l'égalité et qu'il a rigoureusement maintenu l'état de droit. Le Premier Ministre et son adjoint pour la sécurité (Prawit ?) accordant une attention considérable à la question.

L'envoyé de l'UE a félicité le gouvernement pour sa dernière législation concernant les travailleurs étrangers et pour ses efforts quant à l'enregistrement de tous les travailleurs migrants dans le Royaume. Il a fait remarquer que ces efforts constituent un point de départ clair pour la coopération et des relations de travail à venir avec la Thaïlande.


https://www.thaivisa.com/forum/topic/1030965-eu-lauds-thai-foreign-labor-registration-efforts/
IP archivée