Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.  (Lu 354127 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1150 le: juin 12, 2019, 04:16:31 pm »


La Thaïlande interdit la pêche en mer pour trois mois

Le gouvernement thaïlandais a interdit la pêche dans ses eaux du golfe de Thaïlande entre juin et septembre pour protéger de la surpêche les organismes aquatiques.



Bravo, très bonne initiative mais il me semble que ce n'est pas beaucpup 3 mois...  :-\
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1151 le: juin 18, 2019, 11:07:03 pm »

Français Ensemble ans le Club de Pattaya


CHANEL s'envole grâce à l'Asoe - Luxe...

La croissance de la maison non cotée a été principalement tirée par les clients de la région Asie-Pacifique, où les ventes ont atteint 4,21 milliards d'euros, en augmentation de 20% par rapport à la même période de l’année précédente.

L’Asie est désormais la région la plus importante en termes de chiffre d’affaires pour Chanel, éclipsant l’Europe, où les ventes ont atteint 3,81 milliards d'euros, en hausse de 7,8%.

Le déplacement de la demande est confirmé par les résultats des principaux concurrents de Chanel: en 2017, LVMH a réalisé 28% de son chiffre d'affaires global sur le continent asiatique alors que chez Kering, l'Asie pèse 27% des ventes.

Pour ces deux groupes, l'Europe reste toutefois le premier marché.

Au total, le secteur du luxe exporte 35,7 milliards d'euros par an. On considère qu'un quart des ventes réalisées par les entreprises du luxe françaises part à l'étranger.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1152 le: juin 19, 2019, 08:13:26 am »


84% des Thaïlandais inquiets pour leur pouvoir d’achat

Pour la grande majorité des Thaïlandais, 84,4 %, c’est la question du revenu qui doit être la priorité du gouvernement.

Noppadol Kannikar, directeur de Super Poll, un centre de conseil consultatif dirigé par des professeurs et experts, a évalué (en pourcentage) les priorités du gouvernement grâce à un sondage auprès de 1 094 Thaïlandais du 3 juin au 15 juin.

Pour la grande majorité, 84,4 %, c’est la question du “bread and butter” (sous-entendu leur gagne-pain) qui doit être la priorité du gouvernement.

Les Thaïlandais souhaitent que le gouvernement revoie  à la hausse leur revenus nets et trouve une solution aux nombreux problèmes économiques du pays.
La lutte contre la corruption n’est pas une priorité

Seulement 4,0% estiment que l’injustice politique est une priorité, 3,0% pour le développement national et 2,6% pour les transports, les accidents et la circulation. La lutte contre la corruption est considérée comme une faible priorité.

Bien que les interrogés reconnaissent l’importance des problèmes politiques, ils sont seulement une minorité a estimé qu’il s’agit d’une réelle priorité.

En effet, le sondage montre que « 87% des personnes interrogées estiment qu’il y a très peu ou pas de justice politique dans les circonstances actuelles, contre 13% qui estiment qu’il existe une justice politique. », explique Thai PBS.

Ainsi, d’après les résultats du sondage, Noppadol Kannikar suggère au gouvernement trois mesures immédiates : « atténuer les conflits entre les intérêts acquis, augmenter le salaire net et accélérer les actions en faveur de la justice politique».

L’université de recherche de Bangkok, «Bangkok Poll » complète le sondage de Super Poll: 65,5% des 1 196 personnes interrogées pensent que le nouveau gouvernement manque de stabilité, contre 34,4% qui le considèrent comme stable.

Ainsi pour tenter de résoudre ce problème, 59,6 % des questionnés pensent que les inégalités sociales et aider les pauvres doivent être la priorité du gouvernement.

58,1% pensent que la réforme économique et les investissements devraient être traités rapidement tandis que 44,7% ont évoqué le problème de la corruption. Une grande différence de réponse entre les deux sondages qui amène à se questionner sur les priorités gouvernementales.



https://www.thailande-fr.com/economie/85998-84-des-thailandais-inquiets-pour-leur-pouvoir-dachat
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1153 le: juin 21, 2019, 07:37:21 am »


King Power conserve les licences de boutiques hors taxe dans les aéroports du pays

Les aéroports thaïlandais Pcl (AOT) ont approuvé mercredi la soumission de 494 millions de dollars du groupe King Power pour les boutiques hors taxes dans ses principaux aéroports. King Power l’emporte contre ses concurrents, notamment le sud-coréen Lotte associé à Bangkok Airways.

La vente aux enchères, qui a suscité une vive controverse, avait attiré les soumissionnaires internationaux qui cherchaient à tirer parti de l’essor de ce secteur florissant en Thaïlande, ainsi que de la croissance du chiffre d’affaires de l’opérateur AOT.

Les recettes touristiques représentent environ 12% de la deuxième économie d'Asie du Sud-Est, ce qui en fait l'un des principaux moteurs de la croissance. En 2018, le pays a enregistré plus de 38 millions d'arrivées de visiteurs étrangers, selon les données du gouvernement thaïlandais.

King Power Duty Free, un groupe non coté en bourse, a remporté deux contrats de concession hors taxes et une concession de vente au détail dans quatre grands aéroports thaïlandais, dont le principal aéroport international du pays, Suvarnabhumi, a déclaré AOT dans un communiqué.

Ces enchères surviennent moins d’un an après la mort de son fondateur, Vichai Srivaddhanaprabha, dans un accident d’hélicoptère devant le stade du club de football de Leicester City, dont il était le propriétaire. Sa mort a conduit les analystes à s'interroger sur l'avenir de King Power.

King Power, qui conserve la propriété du club de Leicester City, a offert une garantie annuelle minimale de 15,42 milliards de bahts (494 millions de bahts) de recettes, surclassant l’offre de 8,52 milliards de bahts du consortium Lotte et Bangkok Airways, a déclaré AOT.

Un autre groupe - le Royal Orchid Hotel Pcl et WDFG UK, une unité du voyagiste Dufry - a fait une offre de 7,26 milliards de bahts.

Pour le contrat de concession séparé de trois grands aéroports internationaux régionaux situés à Hat Yai, Phuket et Chiang Mai, King Power a également surclassé ses concurrents en offrant 2,33 milliards de bahts.

Le groupe a également obtenu une licence lui permettant d'exploiter des services commerciaux tels que des restaurants et des magasins dans les quatre aéroports, contre le géant de la vente au détail, Central Pattana, avec une offre de revenus annuels minimums de 5,8 milliards de bahts.

La concession actuelle de King Power à l’aéroport de Suvarnabhumi expirera en 2020 et la nouvelle concession expirera en mars 2031.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14089-king-power-conserve-les-licences-de-boutiques-hors-taxe-dans-les-a%C3%A9roports-du-pays/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1154 le: juin 22, 2019, 10:33:46 pm »

Français Ensemble dans le Club de Pattaya


Chute des exportations au mois de mai.

Les exportations ont chuté de 5,8% au mois de mai par rapport à l'an dernier en raison de la guerre commerciale entre les États-Unis et de la Chine, du ralentissement économique et de la vigueur du baht. Les importations ont chuté de 0,64% en mai.

Au cours des cinq premiers mois de cette année, les exportations ont atteint 101,6 milliards de dollars, et les importations 100,8 milliards de dollars. L'excédent commercial ressort à 730 millions de dollars.

Les exportations ont diminué en mai à destination du Japon (-4,4%) et de de l'Union Européenne (-8,6%).

Les pays de la région sont également en net retrait ... Singapour (-14,3%), Cambodge, au Laos, au Myanmar, Vietnam (-4,7%) Chine (-7,2%).
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1155 le: juin 23, 2019, 08:42:01 am »


Les fonctionnaires thaïlandais autorisés à travailler jusqu’à 70 ans

Les fonctionnaires thaïlandais seront autorisés à travailler au delà de l'âge légal de la retraite (60 ans) pour contrer les effets du vieillissement de la population.

Les fonctionnaires seront autorisés à différer leur départ à la retraite au delà de l’age légal de 60 an, d’après un nouveau règlement du Bureau de la Commission de la fonction publique (OCSC).

Le 6 juin, le vice-Premier ministre Wissanu Krea-ngam a signé cette révision du règlement relatif à l’âge de la retraite obligatoire des fonctionnaires, entré en vigueur hier, après de sa publication dans la Gazette royale.

Les fonctionnaires qualifiés pourront continuer à servir pendant une période supplémentaire au delà de 60 ans avec une première prolongation de quatre ans, puis trois années supplémentaires dans le cadre d’une seconde prolongation.

La période de prolongation totale ne peut excéder 10 ans ni se prolonger au-delà de 70 ans.

La raison invoquée pour ce changement est de se prémunir contre les pénuries de personnel dans certains domaines clés et de compte tenu du fait que la Thaïlande sera dans quelques années classée dans la catégorie des «sociétés vieillissantes à part entière».

Source : The Nation


https://www.thailande-fr.com/retraite/86312-les-fonctionnaires-thailandais-autorises-a-travailler-jusqua-70-ans
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1156 le: juin 25, 2019, 07:56:46 am »


La Thaïlande classée 35ème dans le domaine de la cybersécurité

La Thaïlande a chuté de 15 places dans le classement mondial de la cybercriminalité, passant de la 20e à la 35e place.

En 2018, la Thaïlande a dû faire face à 2 520 cyberattaques et a chuté de 15 places dans le classement mondial de la cybersécurité.

Afin de faire face à ces menaces, le gouvernement thaïlandais adopte de nouvelles lois et souhaite améliorer les compétences dans ce domaine.

En 2016 la Thaïlande était classée 20ème sur 194 en ce qui concerne sa préparation dans le domaine de la cybersécurité, selon l’indice mondial de cybersécurité de l’Union internationale des télécommunications.

Alors que d’autres pays ont réalisé de meilleures amélioration dans ce domaine, la Thaïlande a chuté à la 35ème place dans le classement en 2017-2018.


La Thaïlande chute à la 35ème dans le domaine de la cybersécurité

“Ce recul n’est pas dû à une faible compétence en matière de cybersécurité en Thaïlande, étant donné que son score global s’est amélioré.

Les autres pays ont simplement été meilleurs. “, explique Surangkana Wayuparb, présidente et directrice générale de l’ETDA (Agence de développement des transactions électroniques (Electronic Transactions Development Agency).

Lors de l’événement sur la cybersécurité en Thaïlande en 2019 à Centara Grand lPlaza Ladprao, Mme Surangkana a déclaré que les menaces et attaques émergentes exigent des compétences et une expertise particulières pour les contrer.


Un nombre croissant de cybermenaces

Le monde est confronté à un nombre croissant de cybermenaces. Selon les statistiques du Parlement Européen, 92% des infections par des logiciels malveillants (malware) proviennent des courriers électroniques et d’Internet.

90% des logiciels malveillants sont retrouvés dans les mails qui utilisent l’hameçonnage, technique visant soutirer des informations personnelles en faisant croire à la victime qu’elle s’adresse à un tiers de confiance, et responsable de 72% des violations de données personnelles et usurpations d’identité.

La Thaïlande a dû faire face à 2 520 incidents de cybermenaces en 2018. D’après l’ETDA, les menaces auxquelles le gouvernement a été confronté cette année étaient à 39% des tentatives d’intrusion, suivies par la fraude en ligne (37%), l’intrusion (8%) et les malware (7%).


La Thaïlande légifère sur la cybersécurité et déploie 130 millions de bahts

La nouvelle loi sur la cybersécurité entrant lentement en vigueur explique partiellement la baisse de la Thaïlande dans le classement mondial.

Pichet Durongkaveroj, ministre de l’économie numérique et de la société, a déclaré que la loi sur la cybersécurité, entrée en vigueur en mai, prévoit la nomination d’un Comité national de cybersécurité (NCSC) dans les 90 jours, qui sera présidé par le Premier ministre.

Quinze autres membres du CNSC devront obtenir l’approbation du Cabinet d’ici le 22 août.

30 nouveaux règlements vont être rédigés en vertu de la nouvelle loi. 16 portent sont au sujet des processus administratifs internes tandis que les 14 autres traiteront les processus externes, comme le traitement des interventions en cas d’incidents informatiques.

Les cyberattaques en hausse dans le monde, majoritairement par le biais de malware sur Internet.

On estime qu’au moins 60 à 70 systèmes critiques devront se conformer aux exigences de sept organisations d’études critiques de sécurité (critical security studies, CSS)

Certains processus nécessitent des règlements supplémentaires face à la loi, ainsi que le transfert de ThaiCert (Thailand Computer Emergency Response Team) à l’ETDA, afin de fonder l’Agence nationale de cybersécurité.

130 millions de bahts (soit environ 3,7 millions d’euros) ont été alloués à la formation d’une main-d’œuvre dans le domaine de la cybersécurité pour les infrastructures critiques de l’information, dont 800 travailleurs, 150 cadres intermédiaires chargés des interventions en cas d’incident et 20 directeurs chargés de partager les interventions en cas d’incident et d’évaluer l’impact commercial.



https://www.thailande-fr.com/tech/86480-la-thailande-classee-35eme-dans-le-domaine-de-la-cybersecurite
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1157 le: juin 26, 2019, 09:00:25 am »


La Thaïlande et l’ASEAN rejoignent le traité du RCEP

Gigantesque ensemble économique, les 16 Etats Membres du RCEP, dont la Chine et l'Inde, représentent 3,4 milliards d’habitants et près de 40% du PIB mondial.

Boucler l’accord du Partenariat Économique Régional Global avant la fin 2019, c’est le but que s’est fixé l’ASEAN lors d’une réunion, réunissant les Ministres de l’Economie.

La conférence, inscrite dans le cadre du 34e sommet de l’ASEAN, s’est déroulée du 22 au 23 juin à Bangkok et «avait pour objet d’évaluer la situation et discuter des orientations pour achever rapidement les négociations du RCEP», explique le Courrier du Vietnam.

L’ASEAN est composée de la Thaïlande, le Laos, la Malaisie, la Birmanie, le Cambodge, Singapour, l’Indonésie, les Philippines, le Vietnam et Brunei.


Un gigantesque projet d’union douanière

Le RCEP est un projet de libre-échange entre les pays de l’ASEAN et 6 autres pays : l’Australie, la Chine, la Nouvelle-Zélande, l’Inde, le Japon et la Corée du Sud.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha, présidait la réunion, et a reconnu les multiples efforts pour permettre une avancée conséquente du partenariat, notamment dans le domaine des marchandises et des investissements.

Confiante, la Thaïlande souhaite conclure deux chapitres supplémentaires d’ici début juillet, «pour la fin de la réunion des hauts responsables de l’économie sur le RCEP à Melbourne», a déclaré Auramon Supthaweethum, directeur général du département des négociations commerciales du ministère du Commerce. Jusqu’ici sept des vingt chapitres ont déjà été négociés.

Les deux chapitres traiteront des origines des biens, et l’autre sur le commerce dans les secteurs financier, des télécommunications et professionnel.

Le pays du sourire ne cesse pas ses efforts, et continue ses progrès cours qu’elle a commencé ses six derniers mois, explique The Nation.

Suivront ensuite, des chapitres sur le commerce des services, celui des marchandises et les normes de propriété intellectuelle.

Pour le Premier ministre, il s’agit «des principaux défis», puisque certains pays, comme la Chine et l’Inde n’ont pas d’accord bilatéral. Ainsi, les détails du commerce de bien et services devront être discuté au préalable, sans l’accord du libre-échange.

Créée en 2012, les négociations entre l’ASEAN et le RCEP dure depuis 2013. Si les négociations s’achèvent comme prévues, à la fin de l’année, il s’agira du plus grand accord commercial multilatéral de l’histoire.

En 2018, le commerce entre les pays du RCEP représentait déjà 29 % du commerce mondial et “les exportations de la Thaïlande vers les pays du RCEP représentent actuellement 58% du total de ses exportations, selon le ministère du Commerce”, raconte The Nation.

En 2017, les Etats Membres du RCEP représentaient 3,4 milliards d’habitants et 39% du PIB mondial, selon Wikipédia. Ainsi, les 16 pays du RCEP représenteraient une grande partie de l’économie, environ la moitié mondiale d’ici 2050.



https://www.thailande-fr.com/economie/86553-la-thailande-et-lasean-rejoignent-le-traite-du-rcep
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1158 le: juin 28, 2019, 08:20:45 am »


La Tesla thaïlandaise arrive sur les routes

La Thaïlande compte actuellement moins de 1 500 véhicules alimentés par batterie, soit environ 0,004% des véhicules immatriculées.

Le milliardaire thaïlandais et magnat de l’électricité, Somphote Ahunai, annonce son intention de mettre 5000 VE (véhicules électriques) sur les routes de Thaïlande d’ici l’an prochain.


La VE pour réduire la pollution à Bangkok et renforcer la croissance

L’Asie du Sud-Est a été lente à adopter les VE en raison de prix élevés, et de la préférence pour les deux-roues (les Thaïlandais achètent environ 2 millions de motos par an, selon les statistiques compilées par la BNEF).

Mais le gouvernement thaïlandais envisage les VE comme un moyen de réduire la pollution de Bangkok et de renforcer l’industrie automobile qui génère environ 12% du produit intérieur brut.

La Thaïlande compte actuellement moins de 1 500 véhicules alimentés par batterie, soit environ 0,004% des véhicules immatriculées.

Energy Absolute prévoit la mise en circulation de 5 000  VE pour l’année prochaine, ainsi que 700 stations de recharge. Elle prévoit également la construction d’une usine de 3 milliards de dollars qui fabriquera des batteries lithium-ion.

“Il est temps pour la Thaïlande de cesser de se reposer sur ses lauriers et de se tourner vers les technologies de pointe pour stimuler la croissance économique “, a déclaré M. Somphote.

Citer

“La Thaïlande sera le leader de la technologie des VE dans cette région. Nous sommes les premiers, et cela devrait nous donner une longueur d’avance pour développer cette technologie »
   
Somphote Ahunai PDG Energy Absolute


La Tesla thaïlandaise

Energy Absolute prévoit trois modèles d’EV. Son principal modèle, la Mine Mobility, a été présentée au Salon de l’automobile de Bangkok cette année et a immédiatement reçu plus de 4 500 commandes.

Le prix de la Mine Mobility est d’environ 1,2 million de baht (environ 34300 €), c’est en comparaison moins cher qu’une Nissan Leaf ou une Kia Soul EV d’un niveau équivalent. Les deux autres modèles sont un modèle moins cher et un modèle sportif.

La société thaïlandaise de VE se lance alors que les constructeurs étrangers commencent à arriver dans le pays. BMW AG, Nissan Motor Co. et l’unité Mercedes Benz de Daimler AG ont tous annoncé leur intention de produire et d’assembler des VE localement.

Quant au leader Tesla, il n’a pas encore de point de vente en Thaïlande, et les quelques modèles présents dans le pays sont livrés à partir de pays voisins comme Hong Kong. Les taxes d’importation peuvent alors doubler le prix.

Energy Absolute rivalise avec Tesla en essayant d’intégrer toutes les étapes du cycle de vie des VE : production d’électricité, production de batteries, construction automobile et installation de points de charge.

Energy Absolute pourra produire l’électricité pour alimenter ses véhicules : un véritable circuit fermé.

Face à la concurrence des motocyclettes et des modèles étrangers, Energy Absolute tente d’adopter les bonnes stratégies.

La société a déjà convaincu un groupe de cinq syndicats de taxis de commander 3 500 voitures pour la métropole de Bangkok. Le groupe a choisi Energy Absolute parce qu’il promettait la livraison la plus rapide.



https://www.thailande-fr.com/economie/86577-la-tesla-thailandaise-arrive-sur-les-routes
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1159 le: juin 29, 2019, 09:05:19 am »


Les autorités rendent des titres de propriété gagés par de pauvres emprunteurs auprès d'usuriers

Les autorités thaïlandaises vont s'attaquer au problème des dettes hors système contractées auprès d'usuiers. L'ISOC (un organisme chargé de la sécurité intérieure du pays) a renégocié des contrats de prêt plus équitables portant sur des dettes d'une valeur de 7,1 milliards de Bt au nom de 42 097 emprunteurs, a déclaré le porte-parole du ministère de la Défense à Kongcheep Tantravanich jeudi.

Kongcheep a déclaré que le vice-Premier ministre et ministre de la Défense, le général Prawit Wongsuwan, s'est rendu à Lop Buri pour apporter un soutien moral à l'ISOC, à la police militaire et aux responsables administratifs impliqués dans la résolution de ce problème.

Prawit a également présidé jeudi une cérémonie à l'Université Thepsatri Rajabhat pour rendre 1 704 titres de propriété - représentant 2 054 rai de terres d'une valeur supérieure à 2,3 milliards de Bt - aux propriétaires légitimes.

Exprimant ses remerciements à toutes les parties pour l'application de cette politique, qui avait jusqu'à présent abouti à 12 événements de restitution de titres de propriété foncière, Prawit a indiqué que cette dernière avait permis à un total de 25 052 débiteurs de recevoir 21 312 titres de propriété couvrant une valeur de 30,6 milliards de Bt .


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14130-les-autorit%C3%A9s-rendent-des-titres-de-propri%C3%A9t%C3%A9-gag%C3%A9s-par-de-pauvres-emprunteurs-aupr%C3%A8s-dusuriers/?fbclid=IwAR0Q05C_rlkU1LuvASNIwPiga4TlpqOzl4_FabRQ-Wd5FE1qHCK5gQdK424


Les usuriers exigent que les emprunteurs laissent leurs titres de propriété en dépôt et spéculent sur le fait que les emprunteurs ne peuvent pas rembourser, ainsi les usuriers récupèrent des propriétés à moindre coût. La junte a fait un travail impressionnant en se lançant dans la récupération des titres de propriété mais ne poursuit quasiment jamais les usuriers.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1160 le: juillet 02, 2019, 08:34:33 am »


L’ASEAN est le deuxième partenaire commercial de la France en Asie

L’ASEAN est le deuxième partenaire commercial de la France en Asie, avec un total de 33,5 milliards d’euros d'échanges commerciaux en 2018.
L’ASEAN est le deuxième partenaire commercial de la France en Asie, avec un total de 33,5 milliards d’euros d’échanges commerciaux en 2018.

Le ministère du Trésor et des Affaires économiques de l’ambassade de France à Singapour a publié son premier rapport économique annuel présentant les relations économiques entre la France et l’Asean.

► L’ASEAN est le deuxième partenaire commercial de la France en Asie, avec un total de 33,5 milliards d’euros en 2018

► Près de 2 000 entreprises françaises contribuent à l’économie de l’Asean pour un montant de 16,2 milliards d’euros d’investissements et jusqu’à 240 000 emplois

► Plus de 7 500 PME françaises prospectent actuellement dans l’ASEAN



Des exportations dominées par le secteur aéronautique

Les 5 principaux secteurs d’exportation de la France vers l’Asean sont : aéronautique (36%), électronique et informatique (9%), textile et maroquinerie (8%), parfums et cosmétiques (7%), boissons (7%).

La décomposition des échanges en 2018 confirme la spécialisation de sectorielle du commerce France – Asean dans la région.

Les exportations vers l’Asean sont portées par le secteur aéronautique et spatial, les produits de luxe (maroquinerie, parfums et cosmétiques) et l’agroalimentaire (vins et alcools), auxquels il faut ajouter les produits informatiques et électroniques

Les importations de France en provenance de l’Asean sont dominées par les produits informatiques et électroniques et l’industrie du textile et des chaussures.


Singapour et le Vietnam principaux partenaires commerciaux de la France

Deux pays se distinguent comme les principaux partenaires commerciaux de la France dans la région : Singapour, qui compte pour 51 % de nos exportations, et le Vietnam, qui représente 31 % de nos importations.


https://www.thailande-fr.com/economie/87031-lasean-est-le-deuxieme-partenaire-commercial-de-la-france-en-asie
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1161 le: juillet 04, 2019, 02:30:57 am »

Français Ensemble de Pattaya


Le commerce transfrontière et de transit du pays augmentent...  8)

Le ministère thaïlandais du Commerce a déclaré que le commerce transfrontière et de transit du pays continuaient d'augmenter malgré les sombres perspectives du secteur des exportations.

Selon le Département du commerce extérieur, au cours des cinq premiers mois de cette année, le commerce transfrontalier et de transit en Thaïlande avait atteint un total de 577,39 milliards de bahts, soit environ 18,85 milliards de dollars, en hausse de 2,3% par rapport à la même période de l’année dernière.

Pendant la même période, les exportations thaïlandaises sont estimées à près de 10,5 milliards de dollars pour une baisse annuelle de 0,3%, tandis que les importations ont enregistré une croissance de 4,9% avec 8,36 milliards de dollars.

Pour les cinq premiers mois de l’année 2019, le commerce transfrontalier entre la Thaïlande et ses quatre voisins (Malaisie, Myanmar, Laos, Cambodge), sans inclure les marchandises en transit, s’est élevé à près de 14,6 milliards de dollars.
[/b]
Au cours de cette période, la Malaisie est demeurée le premier partenaire commercial régional de la Thaïlande, avec environ 7,58 milliards de dollars d’échanges. Viennent ensuite le Myanmar, le Laos et le Cambodge.

Le commerce de transit de la Thaïlande avec Singapour, le Vietnam et la Chine du Sud a également augmenté au cours des cinq derniers mois, atteignant 3,62 milliards de dollars, en hausse de 10,4 % en glissement annuel.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1162 le: juillet 05, 2019, 08:10:51 am »


La Thaïlande met sur les routes 5000 exemplaires de sa propre voiture électrique

Le milliardaire thaïlandais et magnat de l’électricité, Somphote Ahunai, a annoncé qu’il va mettre 5000 véhicules électriques (VE), localement fabriqués, sur les routes de Thaïlande d’ici l’an prochain.

La société du magnat «Energy Absolute» prévoit dans une première phase la mise en circulation de 5.000 VE l’année prochaine, ainsi que 700 stations de recharge, précise-t-on auprès de l’entreprise. Elle prévoit également la construction d’une usine de fabrication de batteries lithium-ion pour un investissement de 3 milliards de dollars.

“Il est temps pour la Thaïlande de cesser de se reposer sur ses lauriers et de se tourner vers les technologies de pointe pour stimuler la croissance économique. La Thaïlande sera le leader de la technologie des VE dans cette région (Asie du Sud-Est). Nous sommes les premiers et cela devrait nous donner une longueur d’avance pour développer cette technologie”, a déclaré Somphote.


Moins chère qu’une Nissan Leaf ou une Kia Soul EV

Energy Absolute prévoit trois modèles d’EV. Son principal modèle, la Mine Mobility, a été présenté au Salon de l’automobile de Bangkok cette année et a immédiatement reçu plus de 4 500 commandes. Son prix est d’environ 1,2 million de baht (environ 34.300 euros), soit moins cher qu’une Nissan Leaf ou une Kia Soul EV, des véhicules de la même catégorie.

La société thaïlandaise de VE se lance alors que les constructeurs étrangers commencent à arriver dans le pays. BMW AG, Nissan Motor Co. et l’unité Mercedes Benz de Daimler AG ont tous annoncé leur intention de produire et d’assembler des VE en Thaïlande, un pays considéré comme une plaque tournante de l’industrie automobile délocalisée.

Quant au leader Tesla, il n’a pas encore de point de vente en Thaïlande et les quelques modèles présents dans le pays sont livrés à partir de pays voisins comme Hong Kong.

Energy Absolute rivalise avec Tesla en essayant d’intégrer toutes les étapes du cycle de vie des VE : production d’électricité, production de batteries, construction automobile et installation de points de charge.

L’Asie du Sud-Est a été lente à adopter les VE essentiellement en raison de prix élevés. Le gouvernement thaïlandais envisage les VE comme un moyen de réduire la pollution record dans le pays et de renforcer l’industrie automobile qui génère environ 12% du produit intérieur brut.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14155-la-tha%C3%AFlande-met-sur-les-routes-5000-exemplaires-de-sa-propre-voiture-%C3%A9lectrique/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1163 le: juillet 09, 2019, 08:41:33 am »


Incertitudes sur la croissance thaïlandaise

Les incertitudes quand à la cohésion du nouveau gouvernement et la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis ont des conséquence négatives de plus en plus tangibles sur la croissance thaïlandaise.

La semaine dernière le centre de recherche de Kasikorn (KResearch) a ajusté sa prévision de croissance pour 2019, la faisant passer de 3,7 à 3,1%, principalement à cause de la chute du secteur des exportations.

Le directeur général adjoint de KResearch, Nattaporn Triratanasirikul, a déclaré aujourd’hui que la guerre commerciale avait déjà eu un impact négatif sur le secteur des exportations de l’ordre 0,6% de leur montant total, soit environ 31 milliards de dollars.

Aujourd’hui c’est au tour de la Banque de Thaïlande de revoir à la baisse ses estimations avec une croissance prévue de 3,5% en 2019, en retrait de 0.6% par rapport aux 4,1% en 2018.


Les conséquences de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

Selon l’étude de KResearch l’économie thaïlandaise devrait être encore plus durement touchée par les effets de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis en 2020.

Le Thailand Economic Monitor (World Bank) a noté dans sa dernière publication du mois de juillet que les exportations avaient reculé de 4% au premier trimestre de 2019 – la première contraction trimestrielle en trois ans.

Dans le même temps, les investissements publics se sont affaiblis avec le ralentissement de la mise en œuvre des «mégaprojets» en raison des atermoiements liés aux élections.

En conséquence, le rythme d’expansion de l’économie a ralenti pour s’établir à 2,8% au premier trimestre de 2019, tombant sous la barre des 3% pour la première fois depuis la mi-2015.

Selon les prévisions de la Banque mondiale, la croissance thaïlandaise devrait progressivement passer des 3,5% attendus en 2019 à 3,6 et à 3,7 en 2020 et 2021, en supposant que la consommation privée puisse être maintenue et que les investissements publics s’accélèrent.

« La continuité des politiques et la mise en œuvre des projets d’infrastructures publiques planifiés dans le corridor économique de l’Est seront d’une importance vitale pour soutenir la croissance », a déclaré Birgit Hansl, responsable pays de la Banque mondiale pour la Thaïlande.


Le risque croissant des incertitudes politiques

Une incertitude politique prolongée est aussi un risque majeur pour les perspectives économiques de la Thaïlande.

Des doutes persistants sur la cohésion du nouveau gouvernement de coalition formé de 19 partis pourraient nuire à la confiance des investisseurs et des consommateurs et contribuer à retarder encore la mise en œuvre des grands projets d’infrastructure.


https://www.thailande-fr.com/economie/86814-incertitudes-sur-la-croissance-thailandaise-3
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1164 le: juillet 11, 2019, 08:32:44 am »


Avec un baht aussi fort, comment s'étonner ?... Et puis, la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis n'est pas là pour aider !...

Ceci une fois dit, je me pose quand même une question à chaque fois que je lis ce genre de rapport : cette quête permanente de croissance dans un monde où les ressources s'épuisent a-t-elle encore vraiment du sens ?



En 2019, la croissance des exportations thaïlandaises pourrait être inférieure au taux précédemment prévu de 0,6%

La valeur des exportations thaïlandaises a diminué de -5,8% en glissement annuel en mai 2019, faisant suite à une contraction de -2,6% le mois précédent.

Les exportation de la Thaïlande sont en baisse sur sept mois consécutifs, la croissance des importations ayant aussi chuté à sont taux le plus bas depuis 34 mois.
Une baisse de 4,5% sur les cinq premiers mois

À cet égard, les chiffres des exportations au cours des cinq premiers mois de 2019 sont en diminution en moyenne de -4,5% sur un an.


Les exportations de produits clés en nette diminution

Les produits thaïlandais faisant partie de la chaîne d’approvisionnement de la Chine ont été lourdement frappé par l’augmentation des droits d’importation aux États-Unis, en particulier les pièces et composants informatiques (-1,8% en GA), le caoutchouc (-9,9% en GA), les circuits électroniques intégrés (-16,4% en GA). et des produits chimiques et plastiques (-16,5% sur un an).

Dans le même temps, les exportations des autres catégories de produits ont également diminué, par exemple les véhicules automobiles – pièces et composants (-17,2% en GA), le riz (-13,3% en GA) et le sucre (-14,4% en GA). En excluant l’or, la croissance globale des exportations en mai chuterait de -4,8% sur un an.


Exportations par marchés clés

Les exportations vers divers partenaires commerciaux clés ont enregistré une croissance négative, notamment en Chine (-7,2%), au Japon (-4,4%), à Hong Kong (-3,2%), dans les pays de l’Asean -5 (-14,3%) et vers l’UE (-8,6%).

D’autre part, les exportations vers les États-Unis, l’Inde et le Vietnam ont contribué à atténuer l’impact de la croissance négative avec une expansion de 7,8% sur un an, de 4,4% sur un an et de 0,8% sur un an respectivement.


L’escalade de la guerre commerciale facteur d’incertitude

Pedant la trêve temporaire entre décembre 2018 et avril 2019, divers investisseurs et institutions ont estimé que la fin de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine était proche.

Cependant, début mai 2019, les États-Unis ont estimé que les négociations entre les États-Unis et la Chine étaient inacceptables et ont décidé, le 10 mai 2019, de relever considérablement les droits de douane, les faisant passer de 10% à 25%, pour un montant de 200 milliards USD d’importations chinoises.

Cette évolution a ravivé les craintes du marché, comme en témoignent des indices tels que l’Indice d’incertitude de la politique commerciale des États-Unis, qui faisait le suivi de la confiance des investisseurs dans la politique commerciale, qui est passée de 128,9 en avril à 234,7 en mai.

De plus, l’indice Thomson Reuters / INSEAD du climat des affaires en Asie, a révélé que la confiance des entreprises asiatiques au deuxième trimestre de 2019 était tombée à 53 points, un plus bas depuis 10 ans et le taux le plus bas depuis la crise financière de 2008.

En 2019, la croissance des exportations thaïlandaises pourrait être inférieure au taux précédemment prévu de 0,6%

La Thaïlande et les principaux exportateurs régionaux ont continué à faire face à une faible croissance de leurs exportations en mai, sans aucun signe de reprise.

En outre, les incertitudes et les craintes relatives à la réapparition des tensions commerciale entravent également la situation.

En conséquence, le commerce et les investissements mondiaux pourraient être inférieurs aux niveaux attendus. Avec l’intensification des tensions liées à la guerre commerciale, le secteur des exportations thaïlandais subira des effets directs et indirects.

En termes d’impact direct, les exportations thaïlandaises vers la Chine vont chuter, en particulier pour les produits de la chaîne d’approvisionnement chinoise destinés à être exportés aux États-Unis. Dans l’intervalle, l’impact indirect sera lié à la dépendance d’autres pays à la Chine.

Avec le ralentissement de l’économie chinoise, les économies des pays qui dépendent de la Chine ralentissent également, d’où une baisse des exportations sur ces marchés.

Selon l’analyse d’EIC, les exportations thaïlandaises vers des pays fortement dépendants de la Chine ont considérablement ralenti par rapport aux marchés moins dépendants de la Chine.

Dans ces conditions, la croissance de la valeur des exportations en 2019 pourrait être inférieure à la croissance prévue de 0,6%, avec une probabilité de croissance négative. EIC effectue actuellement une analyse approfondie et publiera officiellement les chiffres révisés au début du mois de juillet 2019.



https://www.thailand-business-news.com/economics/74110-thai-exports-fell-by-5-8yoy-in-may-2019.html

https://www.thailande-fr.com/economie/87344-les-exportations-thailandaises-chutent-de-58-au-mois-de-mai
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1165 le: juillet 17, 2019, 08:29:03 am »


La Thaïlande modernise sa plus grande centrale électrique à charbon

L’Autorité thaïlandaise de production d’électricité a commencé samedi 13 juillet à recueillir des opinions des parties prenantes et des communautés locales sur la reprise des activités de deux groupes turbo-alternateurs de la centrale électrique à charbon de Mae Moh, la plus grande du genre dans le pays.

L’Autorité thaïlandaise de production d’électricité (EGAT) réserve 37 milliards de bahts (plus d'un milliard de dollars) à la reprise des groupes turbo-alternateurs N°8 et N°9 d'une puissance combinée de 540 MW et situées dans le district de Mae Moh, province de Lampang.

EGAT envisage de porter leur capacité à 660 MW, dans l’espoir que les deux unités rechargées auront un rendement plus élevé, une consommation moindre de carburants et des émissions plus faibles.

Les groupes turbo-alternateurs N°8 et N°9, qui sont âgés de près de 30 ans, fonctionnent en mode veille et leurs deux générateurs électriques seront mis hors service en 2022.

La société TLT Consultants a été désignée à recueillir des opinions afin de rédiger un rapport d'évaluation des impacts sur l'environnement et la santé humaine. EGAT prévoit de terminer le processus de recueil d’opinions fin juillet.

Le plan de réactivation de la centrale de Mae Moh est conforme au plan national de développement énergétique pour 2018-2037 qui vise à garantir la sécurité énergétique dans les régions Nord et Centre septentrional.

Selon Patana Sangsriroujana, gouverneur adjoint d’EGAT pour les politiques et la planification, le budget du plan de réactivation de la centrale de Mae Moh est passé de 35 milliards à 37 milliards de baths.

Mae Moh est la première électrique à charbon de Thaïlande et exploitée par EGAT depuis 1975. Elle est alimentée par du lignite du bassin de Mae Moh.

La centrale de Mae Moh peut répondre à 50% des besoins en électricité des localités du Nord, 30% du Centre et 20% du Nord-Est.


Le projet de réactivation utilisera du lignite pour la production d'électricité avec l'aide de technologies modernes qui pourra économiser 20% de carburant.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14197-la-tha%C3%AFlande-modernise-sa-plus-grande-centrale-%C3%A9lectrique-%C3%A0-charbon/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1166 le: juillet 17, 2019, 08:47:42 am »


Citibank revoit sa prévision de croissance de l’économie thaïlandaise pour 2019

Citibank vient d’abaisser sa prévision de croissance de l’économie thaïlandaise de 3,8% à 3,3% en 2019, par crainte des impacts de la guerre commerciale sino-américaine.

La banque a également suggéré au gouvernement thaïlandais à prendre de mesures pour accélérer la croissance.

Nalin Chutchotitham, expert de Citibank, a prévu une croissance de 2,9% de l’économie mondiale cette année, soit inférieur à celui de 3,2% enregistré en 2018.

Selon Citibank, la croissance de Thaïlande en 2019 devrait atteindre 3,7% en 2020. Au deuxième semestre, les secteurs des exportations et du tourisme continueront d'afficher une bonne croissance. Le baht continuera de bien se comporter face au dollar américain et s'échangera  de 0,317 à 0,32 dollar.

La fondation du nouveau gouvernement est considérée par Citibank comme un facteur positif contribuant au développement de l’économie thaïlandaise. Cette banque a recommandé au nouveau gouvernement de lancer dans les meilleurs délais des mesures de promotion de la croissance  ainsi que d'accélérer la mise en œuvre de projets importants.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14199-citibank-revoit-sa-pr%C3%A9vision-de-croissance-de-l%E2%80%99%C3%A9conomie-tha%C3%AFlandaise-pour-2019/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1167 le: juillet 23, 2019, 08:10:33 am »


L'économie thaïlandaise en crise : SANYO va fermer ses portes à la fin du mois

Sanyo Engineering, une firme japonaise, dont l'usine se trouve dans le parc industriel de Pin Thong à Sri Racha ferme et licencie tout son personnel à la fin du mois.
 
La société avait accumulé des millions de baht de dettes ces dernières années.
 
Sanyo produisait du matériel électrique et de l'électroménager.
 
Une lettre a indiqué que tout le personnel serait licencié à la fin du mois. Les indemnités seront versées conformément à la législation du travail et à la politique de l'entreprise.
 
La fermeture est attribuée à la mauvaise situation économique et au manque de ventes.
 
Un agent de sécurité de la firme a déclaré que 15 Thaïs et 3 directeurs japonais y travaillaient toujours.
 
Le personnel était au courant depuis des mois de la fermeture prévue.
 
Les médias déclarent que l'économie thaïlandaise fait face à une crise. Cependant certaines entreprises restent prospères.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1168 le: juillet 25, 2019, 07:15:25 am »


Plus de pollution, plus d'embouteillages, quelle bonne nouvelle !


Le marché automobile thaïlandais se porte bien !

Le marché automobile local a enregistré 523 770 ventes au premier semestre de 2019, en hausse de 7,08% par rapport à l'année précédente, sous l'impulsion des trois plus grandes marques, Toyota, Isuzu et Honda, selon Toyota Motors Thailand.

Dans le même temps, il s'est vendu 1,16 million de véhicules neufs en France, pays comparable.

Toyota a enregistré la plus forte croissance de ses ventes de véhicules (20,82%) de janvier à fin juin, soit 171 465 unités, donc une part de marché de 32,74%, en hausse de 2,44 % par rapport à fin 2018.

Toyota vend dans de nombreux segments de véhicules en Thaïlande - voitures particulières, pick-up, SUV, minibus et véhicules utilitaires.

Isuzu a pris la deuxième place avec 89 177 voitures vendues au premier semestre, en hausse de 3,26% sur un an. Avec une part de marché de 17,03% sur la période.

Honda s'est classé troisième avec 64 699 voitures vendues au premier semestre, en hausse de 8,12% avec une part de marché de 12,35%.

Les quatrième et cinquième places étaient prises par Mitsubishi (45 343 voitures) et Nissan (34 577 voitures). Ces deux marques font partie du groupe Renault - Nissan qui peut donc revendiquer 80 000 véhicules vendus.

Dans un contexte de hausse du marché automobile au premier semestre, certaines marques ont enregistré une contraction de leurs ventes. Mazda est arrivé à la sixième place avec 31 931 voitures vendues sur la période, en baisse de 4,95%.

La marque de voitures américaine Ford a enregistré 26 984 unités vendues, en baisse de 17,42% d'une année sur l'autre.

Les ventes de Suzuki ont également diminué de 12,25% à 12 138 unités au premier semestre.

MG, propriété chinoise, est passée de la neuvième place à la huitième place avec 13 067 unités vendues, en hausse de 8,64% au premier semestre.

Les ventes de voitures de luxe ont chuté au premier semestre 2019. Mercedes-Benz a enregistré 7 289 unités vendues au cours de la période, en baisse de 3,08% et BMW (Mini incluse) a enregistré une baisse de 1,51% à 5 474 unités.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14238-le-march%C3%A9-automobile-tha%C3%AFlandais-se-porte-bien/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1169 le: juillet 27, 2019, 11:12:30 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/village-francophone/110397-france-thailande-la-bretagne-terre-de-choix-pour-l-investissement-siamois


FRANCE-THAILANDE: La Bretagne, terre de choix pour l'investissement siamois...

Le groupe Thaï Union a annoncé « plusieurs millions d’euros » d’investissements pour l’usine MerAlliance à Quimper, dont il a pris le contrôle en 2014.

Il s’agit de mener de nouveaux travaux d’extension des bâtiments et d’amélioration des outils de production.

Le groupe Mer Alliance est le leader français sur le marché du saumon et des poissons fumés. La volonté d'investir en Bretagne contraste avec l'annonce, en novembre 2018, de la fermeture de la filiale écossaise du groupe, The Edinburgh Salmon Company Ltd (“ESCo”) à Dingwall, en Ecosse.

Pour le groupe Thaï Union, l'opération française Mer Alliance confirme son importance.

Poursuivant ceux menés en 2017, ces travaux devraient se terminer fin 2020. L’investissement permettra notamment de valoriser en coproduits pour l’alimentation humaine les 3 500 tonnes de matières premières actuellement commercialisées pour l’alimentation animale (tête des poissons, gras).

Thaï Union vise également la réduction de la consommation d’eau et d’énergie. Mer Alliance est connu en France sous la marque de conserverie Petit Navire.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1170 le: août 04, 2019, 10:10:50 pm »

http://www.phuket.fr/actualite-phuket/opinion-douce-amere-8009


Opinion : Douce Amère...


La taxe sur les boissons sucrées qui sera mise en application en Octobre est attendue depuis longtemps. Depuis des décennies les officiels thaïs de la santé ont mis en garde contre la quantité de sucre que contient le régime alimentaire des thaïs.

Les observateurs ont noté à juste titre ‘l’explosion’ de l’obésité à travers la Thaïlande depuis les vingt dernière année depuis que le pays est largement exposé à la nourriture et au style de vie occidental. Mais le réel mercenaire de ce changement, comme l’a identifié la Fondation Thaïe pour la Promotion de la Santé (SorSorSor) du Ministère de la Santé Publique, il y a déjà plus de 10 ans, est et reste l’économie.

Tout le monde sait que même dans les pays occidentaux les populations urbaines pauvres consomment les pires aliments car les régimes à base de ‘fast food’ sont moins chers, plus facilement accessibles, et consistent en une forme de privilège.

Comme le fait remarquer la SorSorSor, même en Thaïlande, les plats ‘tout prêts’ donnent de l’énergie bien qu’ils soient malsains, les fast food sont moins chers et proposent une grande variété, et comme cela vaut avec tous les produits, moins c’est cher moins la qualité est au rendez vous.

Cette combinaison a vu l’obésité en Thaïlande grimper en flèche, et les boissons sucrées jouent un grand rôle dans ce phénomène.

Cette taxe ne va pas sonné l’avènement de la santé du jour au lendemain, mais elle fera ce que toutes les taxes font – elle va avoir un effet sur le nombre de boissons sucrées qu’un personne consomme en moyenne, et c’est une bonne chose.

Réduire d’un le nombre de boissons sucrées qu’une personne consomme en une journée peut avoir des effets importants sur le poids d’une personne, mais aussi sur sa santé.

Cependant le gouvernement ne crache pas sur ses revenus provenant de la production de sucre, avec notamment Mitr Phol, le principal producteur thaï de sucre, qui prévoit des revenus 2019 de plus de B90 milliards.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14370
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1171 le: août 08, 2019, 04:21:07 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/societe/110454-france-thailande-bons-profits-pour-le-groupe-thai-union-fortement-implante-en-bretagne


FRANCE - THAILANDE: Bons profits pour le groupe Thai Union, fortement implanté en Bretagne...

Une compagnie thaïlandaise profitable qui mise sur la Bretagne pour augmenter ses bénéfices et étendre son rayon d'action international: tel est le cas du groupe Thai Union spécialisé dans les produits de la mer et propriétaire, en France, du groupe Mer Alliance, premier fabricant français de spécialités de poissons et saumons fumés à marques de distributeur basé à Quimper. Le second trimestre 2019 est en effet excellent pour la firme avec des bénéfices de 1,5 milliards de bahts, en augmentation de 10% par rapport à 2018.

Thai Union est un acteur économique thaïlandais solide. Ses profits nets au second trimestre 2019, publiés ces jours-ci , atteignent 1,5 milliard de bahts, en augmentation de 10,6% par rapport à 2018 à pareille époque.

Cette augmentation est dure à la nette progression des ventes de produits de la mer surgelés et au secteur de plus en plus profitable des produits «bio».

Les profits bruts de l'entreprise, cotée à la bourse de Bangkok, ont été de 5,4 milliards de bahts au dernier trimestre. Thai Union est propriétaire en France de l'entreprise Mer Alliance basée à Quimper, producteur entre autres des conserves de thon «Petit Navire».

Caillou dans la chaussure de cet industriel de l'agro alimentaire: les accusations de Greenpeace sur la pèche au Thon.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1172 le: août 09, 2019, 08:40:10 am »


Le gouvernement thaïlandais approuve le budget de l'exercice fiscal de 2020

Le gouvernement thaïlandais a approuvé le 7 août un budget de 3.200 milliards de bahts (105 milliards de dollars) pour l'exercice fiscal de 2020, en hausse de 6,7% par rapport à l'exercice fiscal 2019, qui se terminera le 30 septembre prochain.

Sur les 3.200 milliards de bahts, le budget ordinaire représentera 74,7%, soit 2.390 milliards de bahts, en hausse de 5,3% par rapport à celui de l'exercice fiscale de 2019, a déclaré la porte-parole du gouvernement thaïlandais, Narumon Pinyosinwat.

Le gouvernement thaïlandais estime une recette budgétaire de 2.730 milliards de bahts, en hausse de 7,1% par rapport à l'exercice de 2019, a-t-elle indiqué.

L’exercice fiscal de 2020 affichera un déficit budgétaire de 469 milliards de bahts, en hausse de 4,3% par rapport à celle de 2019.


Elle a cité la parole du Premier ministre Prayut Chan-o-cha qui a déclaré que les habitants thaïlandais ne devraient pas trop s'inquiéter du déficit budgétaire, ce dernier étant en grande partie réservé aux investissements et contribuant à créer les revenus.

La Thaïlande enregistre un déficit budgétaire depuis l’exercice fiscal de 1999, à l’exception des exercices fiscaux de 2005 et 2006. Le ministère des Finances souhaite vivement le réduire afin de consolider les finances et se prémunir contre toute crise économique qui pourrait se déclarer dans l’avenir.

Le gouvernement thaïlandais prévoit une croissance économique de 3 à 4% en 2020, avec un taux d’inflation entre 0,8 et 1,8%.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14339-le-gouvernement-tha%C3%AFlandais-approuve-le-budget-de-lexercice-fiscal-de-2020/


Photo : Narumon Pinyosinwat, porte parole du gouvernement Thaïlandais 2019.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1173 le: août 14, 2019, 09:20:14 am »


Le gouvernent met 50 milliards sur la table pour relancer la consommation et le tourisme intérieur

Le gouvernement Prayut 2 prévoit de dépenser 50 milliards de Bt pour stimuler l’économie en distribuant 1 000 Bt à chacun des pauvres enregistrés dans le programme ad-hoc et 1 500 Bt aux Thaïlandais qui les dépenseront lors de visites dans certaines provinces, a indiqué une source.

La source au siège du gouvernement a déclaré que le plan de relance serait soumis à la délibération du Cabinet lors de la réunion de cette semaine ou de la semaine prochaine.

La source a déclaré que le gouvernement prévoyait de dépenser quelque 20 milliards de BT pour stimuler l’économie en offrant à chaque titulaire de la carte de protection sociale de l’État un crédit supplémentaire de 1 000 BT. Le gouvernement avait auparavant permis aux personnes à faible revenu de s'inscrire pour recevoir une allocation mensuelle versée sur leur compte, qui pouvait être utilisée pour l'achat de produits de première nécessité et pour les frais de déplacement.

La source a déclaré que ces 20 milliards de Bt supplémentaires allaient contribuer à atténuer les difficultés économiques des pauvres et permettraient de relancer l'économie.

La source a indiqué que le gouvernement prévoyait également de dépenser 15 milliards de BT pour stimuler le tourisme en permettant à chaque Thaïlandais, âgé d'au moins 18 ans, de recevoir une subvention de 1500 Bt pour pouvoir se rendre en province.

La source a indiqué que les touristes devaient séjourner dans des hôtels participants qui seraient alors autorisés à rembourser 1 500 Bt à chaque touriste y séjournant. Les visiteurs devront payer eux-mêmes les sommes au-delà des 1500 thb.

La source a déclaré que le gouvernement pensait que cette mesure stimulerait le tourisme intérieur.

Yutthasak Supasorn, gouverneur de l'Office du tourisme de Thaïlande, a confirmé que le gouvernement cherchait à stimuler le tourisme intérieur en permettant aux citoyens thaïlandais âgés d'au moins 18 ans de bénéficier d'une subvention de 1 500 Bt chacun pour leurs séjours dans les provinces du tourisme de deuxième zone (sous entendu pas Pattaya, Phuket, Samui, etc.) .

Yutthasak a déclaré que 55 provinces sont classées comme destinations touristiques de second rang (2e zone). Environ 10 millions de Thaïlandais seraient concernés a-t-il ajouté.

Yutthasak a déclaré qu'il pensait que cette mesure stimulerait réellement le tourisme.

Le ministre du Tourisme, Phiphat Ratchakitprakan, avait discuté de la mesure avec le ministre des Finances, Uttama Savanayana, et précisé que les détails seraient finalisés avant que le projet ne soit soumis au Cabinet pour approbation.

Un plan antérieur du gouvernement Prayut I, visant à stimuler le tourisme en donnant 1 500 Btb à chaque citoyen, avait été annulé à la suite de fortes critiques des réseaux sociaux.

La même source au siège du gouvernement a déclaré que le gouvernement dépenserait également 15 milliards de Bt pour aider les agriculteurs et les petites et moyennes entreprises.

Le gouvernement estime que le plan de relance aiderait l'économie à atteindre une croissance de 3,5% cette année, a ajouté la source.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14360-le-gouvernent-met-50-milliards-sur-la-table-pour-relancer-la-consommation-et-le-tourisme-int%C3%A9rieur/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16110
Re : L'ECONOMIE, le business, les grands projets en Thaïlande.
« Réponse #1174 le: août 16, 2019, 12:18:50 pm »


La croissance économique au plus bas depuis 4 ans et demi

La croissance économique de la Thaïlande a ralenti en avril-juin par rapport aux trois mois précédents. En rythme annuel, c'est le plus faible de tous les trimestres depuis quatre ans et demi, en raison du ralentissement de la demande mondiale et des tensions commerciales, a révélé Reuters.

Les exportations, l’un des principaux moteurs de la croissance thaïlandaise, ont continué de se contracter, tandis que le tourisme et l’activité intérieure ont ralenti et que les dépenses publiques ont été freinées par la formation tardive du gouvernement après les élections de mars.

Les prévisions moyennes de 12 économistes étaient de 2,4% de croissance annuelle, ce qui serait la plus faible depuis le dernier trimestre de 2014. Le rythme en janvier-mars était de 2,8%.

Pour la croissance trimestrielle corrigée des variations saisonnières, la prévision médiane était de 0,7% au deuxième trimestre, par rapport à 1,0% au premier trimestre.

"Une demande extérieure plus faible a commencé à se répercuter sur la demande intérieure", a déclaré Sarun Sunansathaporn, économiste à la Bank of Ayudhya, qui prédit une croissance annuelle de 2,1%.

Charnoon Boonnuch, économiste Nomura à Singapour, a déclaré que l'économie "reste vulnérable face à toute escalade des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine et au risque d'une sécheresse tenace".

Les prévisions concernant la croissance de l’ensemble de l’année 2019 sont de 3,0%, soit un ralentissement par rapport au 4,1% enregistré l’année dernière, le meilleur taux en six ans.

La deuxième économie de l’Asie du Sud-Est est fortement tributaire du tourisme et les arrivées n’ont augmenté que de 1,1% au deuxième trimestre. Les Chinois, la plus grande source de touristes, sont venus moins nombreux.

Au deuxième trimestre, les exportations ont diminué de 4,2% par rapport à l'année précédente. La baisse des exportations, en plus de la guerre commerciale, est due au baht trop fort. En raison d'arrivées de fonds, il s'est renforcé de 5,5% par rapport au dollar cette année, ce qui en fait la devise la plus performante d'Asie.

Le gouvernement présentera un important plan de relance plus tard ce mois-ci, a déclaré le ministre des Finances, Uttama Savanayana.

La semaine dernière, la banque centrale a également abaissé de manière inattendue son taux directeur pour la première fois depuis avril 2015, affirmant que la croissance pourrait manquer ses prévisions cette année. La plupart des économistes s'attendent à un assouplissement accru des politiques de BOT plus tard cette année.

Le Conseil national de développement économique prévoit, de son côté, une croissance économique de 3,3% à 3,8% cette année, avec des exportations en hausse de 2,2%. Mais ces prévisions seront revues à la baisse lundi.

Au deuxième trimestre, l’investissement privé a reculé de 2,8% par rapport à l’année précédente, tandis que la croissance de la consommation avait ralenti pour s'établir à 3,3%, selon les indices de la banque centrale.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14378-la-croissance-%C3%A9conomique-au-plus-bas-depuis-4-ans-et-demi/?fbclid=IwAR3km8gHNGE87ey2ZDRJocCTeTjs3QFbbs09dcix_13I0OBBelKzcDHsaRg
IP archivée