Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Le Tatouage  (Lu 72588 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14433
Re : Le Tatouage
« Réponse #50 le: mai 02, 2014, 08:30:53 am »

http://www.lejournaldepattaya.com/INFOS%20PATTAYA.htm


Vous voulez vous faire tatouer à Pattaya ou ailleurs dans le pays ?


Attention a ne pas faire n'importe quoi. Les images zen de Bouddha sont à proscrire ou du moins à ne pas montrer dans toute l'Asie bouddhiste.

La Thaïlande a menacé de sévir contre les touristes ayant des images religieuses tatouées sur leur corps lors de leurs vacances dans le royaume, car cela est culturellement inapproprié et érode le respect de la religion.

Les autorités du Sri Lanka ont ordonné l'expulsion d'une touriste britannique, car elle avait un tatouage de Bouddha sur son bras.

En Mars les autorités  sri-lankaises ont interdit l'entré sur leur territoire à un touriste pour la même raison.


Ils ont bien raison, c'est vraiment du n'importe quoi maintenant...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #51 le: août 11, 2014, 08:51:00 am »


Un impressionnant tatouage protecteur thaï...

Protection assurée... Enfin, il parait...  :What?
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #52 le: septembre 17, 2014, 08:41:27 am »


Impressionnant : brochette de thaïlandaise tatouées...  :What?
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6064
Re : Le Tatouage
« Réponse #53 le: septembre 17, 2014, 08:48:58 am »

Déjà que sur un homme tatoué a plus de 50% c'est pas beau , je te dis pas chez une femme .
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14433
Re : Le Tatouage
« Réponse #54 le: septembre 17, 2014, 01:18:14 pm »


je suis d'accord, je n'aime vraiment pas du tout et de plus, je ne trouve même pas que çà soit joli...   ???
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #55 le: septembre 18, 2014, 08:30:41 am »


Intéressant...


Le tatouage, expression d'un trouble de la personnalité ?

Si vous fréquentez les plages publiques depuis quelques années, vous aurez constaté que le nombre de tatoué(e)s est en accroissement exponentiel.

Alors bien sur cet article va encore me valoir les ires des adeptes de 'bodmods", tout comme celui sur les piercings. Certains ne s'y reconnaitrons pas -et c'est normal-, d'autres s'y reconnaitront trop -et ça c'est insupportable.

Alors si vous n'avez pas oublié la première phrase de cette article (non, on ne relève pas les yeux), vous n'aurez pas oublié que j'ai écrit "plages publiques". Pfff, c'est très élitiste tout ça. Et pour cause. Une étude sur un large échantillon vient de nous faire connaître le profil du tatoué.

Or le tatouage reste l'apanage des catégories socio-professionnelles basses (bref, ton salaire et ton environnement d'origine sont éloignés de l'aristocratie). Fort étrangement, dans les sociétés "archaïques" le tatouage était le signe d'un statut supérieur. Plus on était tatoué plus on avait de pouvoir et on écrivait sur son corps son évolution et son statut social. Le chef était le plus tatoué. Chez nous, le tatouage a permis d'écrire sur le corps le vécu difficile du tatoué (les Russes, modèles du genre, écrivait leurs actes déviants mais considérés comme héroïques, ce qui permettait de savoir qu'untel était un voleur, untel un tueur...). Dans nos prisons, les tatouages étaient éloignés de cette étiquette, mais permettait d'écrire sur son corps des messages qui reliaient à la vie hors murs ("à Maman"...) mais la technique artisanale permettait tout de suite de connaître le parcours du tatoué. Puis le tatouage est entré "dans la rue", d'abord les hommes ayant aimé jouer aux "mauvais garçons", forts et virils, ils eurent envie de se tatouer comme les ex taulards (ce qui n'a pas beaucoup changé chez certains délinquants).

Et la tatouage est devenu un décor. Tel que perçu dans les pays d'Asie (or si le tatouage intégral relève bien de l'art chez les Japonais, il correspondait à l'expression d'un statut social et d'une appartenance groupale). Le corps est devenu alors une toile, comme un chassis, sur laquelle on écrit des valeurs importantes, un souvenir... La lecture des tatouages devient le récit d'un parcours de vie, parfois pour soi mais aussi pour les autres. Le premier réseau social est là : on transmet aux autres des éléments de sa vie sans avoir à verbaliser en face à face.


Alors que montrent les diverses études à ce jour sur les tatoués ?

- 10 % des françai(e)s sont tatoué(e)s
- 25 % des 18 -24 ans envisagent de se faire tatouer (ce qui voudrait dire que d'ici au mini 15 ans, 30 % de la population sera tatouée et cela à égalité entre les hommes et les femmes)

- les tatouages ne se font pas au hasard. Les hommes tatouent principalement leur bras et en second le torse. Les femmes tatouent surtout le haut de leur dos puis le pubis, les fesses, les seins (du fait de l'influance de la présence de ce type de tatouage chez les actrices de porno ! On a les modèles qu'on peut lol !)
- plus on regarde la télé, plus on est tatoué (imitation de quelques modèles médiatiques tatoués)

Du coup, là on se dit que le libre arbitre n'est pas super présent chez les tatoués et que surtout ils sont plutôt influençables et qu'en fait au lieu d'être dans l'individualité ils sont plutôt dans l'imitation de groupe (Décidemment, l'esprit rebelle fout le camp !! lol), au point qu'on trouve surtout des tatoués... dans l'entourage d'autres tatoués !

- on se tatoue plus chez les ouvriers que chez les cadres. Et le tatouage reste une pratique très marginale chez les intellectuels et les catégories supérieures (d'où la plage publique !).
- les tatoués sont majoritairement politiquement TRES à droite (même à l'extrême) ou dans une moindre mesure écologistes.

Vous percevez bien là encore que du coup le tatouage vous "classe". Le tatouage est donc bien parlant de vos origines sociales et de vos idées. Bref, c'est votre carte d'identité.


Quelles motivations au tatouage me direz vous ?

Bonne question peu analysée. La réponse principale retenue des diverses études c'est que le tatoué cherche à se différencier des autres... c'est raté nous l'avons vu. Et si vous regardez les "thèmes" des tatouages, vous verrez que cela relève de l'utopie, chacun croyant avoir un tatouage original dont les thème, le tracé se retrouve sur bien d'autres tatoués (un dragon ? un tribal sur le pec ? un dauphin ? un papillon ? des ailes ? Allez une petite étoile ! ).


Mais quelle est donc la psychologie du tatoué ?

S'il y a bien un sujet qui intéresse ce blog, c'est bien celui là.
Alors ?

- chez les ados, les tatoués ont plus de comportements à risque que les non tatoués
- 83 % des ados tatoués avaient déjà eu des relations sexuelles à 16 ans (contre 36 % chez les nons tatoués)
- 63 % des ados tatoués ont consommé de la drogue dans le mois (26 % chez les non tatoués)
- idem pour le binge drinking
- chez les ados tatoués, l'absentéisme et l'échec scolaires sont 3 fois plus élevés que chez les non tatoués.


Mais le font ils parce qu'ils sont tatoués ou sont ils tatoués parce qu'ils prennent plus de risques ? Eh bien, en fait ce sont les personnalité "déviantes" qui sont attirées par les tatouages (alors on conseille à ceux dont les ados veulent se tatouer de les surveiller car ils seraient plus fragiles et plus enclin à tomber dans les comportements à risque)

- les tatoués se décrivent eux mêmes comme moins conformistes (sauf à leur groupe !), plus aventuriers, créatifs, individualistes (hum hum...) que les non tatoués. Ils "avouent" aimer les activités à risques (prise de drogue, plus de partenaires sexuels, plus de vols...).

Contre toute attente, alors que le nombre de tatoués s'accroit, le tatouage ne touche qu'une tranche de la population associée à des idées négatives. Les anglais ont fait pas mal d'études sur la perception des tatoués et là, pas de surprise, que les femmes tatouées sont perçues comme pas très jolies, aux moeurs légères et certainement consommatrice d'alcool. Et encore pire, si la femme a plusieurs tatouages.

Les tatoués sont encore perçus comme étant peu compétents socialement, peu extravertis. Ce qui quelque part est logique. Si on se tatoue c'est pour être considéré comme "hors norme" et différent des autres, donc logiquement ça entretien l'idée qu'on ne veut pas être intégré dans la norme et donc qu'on n'est pas sociable.

L'image est tout autre lorsqu'on demande cela à des jeunes. L'idée qu'un prof puisse être tatoué le fait paraître tout de suite plus sympa et plus réceptifs aux problématiques des jeunes. Mais l'effet de perception positive du tatouage reste marginale. Ainsi pour un recrutement, avoir un tatouage vous ferme la porte des postes de cadre mais au contraire vous facilite l'accès aux postes d'ouvriers ou de... militaires !

Le tatouage, tout comme le piercing, fermerait donc des portes et pourraient empêcher d'accéder à certains rêves....

Le pire dans toute cette histoire c'est que les tatoués eux mêmes ont recours à ces stéréotypes. Ainsi les hommes tatoués considèrent les femmes tatouées aussi jolies que les nons tatouées, mais ils pensent qu'une femme tatouée acceptera plus facilement de coucher avec eux le soir même car ils y voient une connotation sexuelle !

Comme j'en vois qui bouillonnent devant leur écran, je vous rassure, ce sont des moyennes, il y a donc forcément des tatoué(e)s qui sont hors de ces constats. Vous peut être ? lol

Sans compter les déçus de leur corps, atteints de dysmorphophobie sans le savoir, qui ressentent le besoin de cacher leur corps en -selon leurs critères- l'améliorant.
(et là y'en a déjà plein qui hurlent devant leur écran).


http://vergiberation.blogspot.com/2011/08/le-tatouage-expression-dun-trouble-de.html
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #56 le: octobre 03, 2014, 08:02:47 am »


Un moine au visage tatoué
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14433
Re : Le Tatouage
« Réponse #57 le: octobre 03, 2014, 11:13:34 am »


Un moine au visage tatoué

oh non, vraiment pitié, pas çà...   


P.S. Pour revenir à l'article ci-dessus, j'ai l'un de mes beaux-frères qui est psy. et qui explique très bien, les raisons d'un tel délire (évidemment, on ne parle pas du petit tatouage style petite rose sur l'épaule que l'on se fait à 18 ans et qui sera le seul tatouage de tout une vie...  :D)

- en principe, ce sont des gens sans aucune personnalité, et surtout non sûr d'eux, souvent et ils l'ignorent avec un paquet de problèmes psychologiques et de ce fait, ils se battent sans cesse avec leurs démons. En se faisant tatouer,ils veulent de se faire remarquer par la société et les tatouages leur donnent l'impression d'exister au sens large du terme et d'être des gens sans aucun complexe... très compliqué ce phénomène...

idem pour les piercings...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #58 le: octobre 04, 2014, 08:28:22 am »


Le festival de tatouages à Pattaya...
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #59 le: décembre 23, 2014, 09:09:36 am »


Réunion du "tatoo club of Thailand"...  :What?
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14433
Re : Le Tatouage
« Réponse #60 le: décembre 23, 2014, 01:48:04 pm »


je reconnais que c'est superbe comme boulot, mais j'avoue que même en étant plus jeune, je n'adhérerai pas, c'est vraiment trop...  :-[
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #61 le: janvier 14, 2015, 08:02:37 am »


"Tatoo club of Thailand"
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14433
Re : Le Tatouage
« Réponse #62 le: janvier 14, 2015, 08:44:32 pm »


je me répète, MAGNIFIQUE...   :clap
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6064
Re : Le Tatouage
« Réponse #63 le: mars 08, 2015, 01:36:34 pm »


Séance de transe et de tatouages lors d'un festival en Thaïlande.

Des gémissements, des cris, puis une danse désarticulée qui s'achève dans une course folle: samedi des dizaines de Thaïlandais réunis pour un festival dans un temple bouddhiste sont entrés en transe avant de se faire tatouer.

Cette cérémonie annuelle qui s'est déroulée samedi au Wat Bang Phra un temple dans la province de Nakon Pathom à environ 80 km à l'ouest de Bangkok, est connu pour sa pratique des tatouages appelés Sak Yant qui accordent des pouvoirs mystiques, de protection ou de bonne chance.

Face à une estrade où trône un immense bouddha noir, ils sont des milliers assis par terre dès huit heures du matin pour écouter les discours des moines.

Soudain le grognement d'un félin fend l'air, celui qui vient de pousser ce cris se met à courir comme possédé, à quelques mètres de là, un jeune se lève et imite un poulet quand un troisième avance en boitant. Lorsqu'ils entrent en transe ces hommes tatoués imitent la plupart du temps les animaux dessinés à l'encre noire sur leur corps.

Au bout du chemin, les volontaires forment une barrière pour stopper les "possédés" dans leur lancée. Ils doivent souvent s'y mettre à plusieurs puis leur pincent les oreilles, pour les décharger de l'esprit qui les habite.

"Je suis venue ici pour renouveler la protection de mes tatouages et puis aussi pour compléter celui que j'ai dans le dos", explique Noon âgée de 32 ans et venue de Bangkok, encore couverte de sueur après son passage entre les mains du tatoueur.

Créatures mythiques, animaux féroces, écritures jugées magiques... une multitude de tatouages sont pratiqués quasiment gratuitement, puisque seule une offrande est requise.

Dans la foule lors de la cérémonie du matin, ce sont principalement des hommes qui entrent en transe mais ensuite beaucoup de femmes demandent un tatouage.

Les tatoueurs utilisent ensuite de longues tiges de métal se terminant en pointe et une encre que beaucoup pense magique fabriquée à partir de divers ingrédients, y compris parfois le venin de serpent, des herbes et des cendres de cigarette...

La Thaïlande est un pays très superstitieux où l'animisme et les croyances populaires sont profondément mêlés au bouddhisme.


07/03/2015 18:29:39 - Nakhon Chaisi (Thaïlande) (AFP) - © 2015 AFP

http://www.lepoint.fr/culture/seance-de-transe-et-de-tatouages-lors-d-un-festival-en-thailande-07-03-2015-1910986_3.php
IP archivée
@+ Malco

DocTournesol

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 322
Re : Le Tatouage
« Réponse #64 le: mars 08, 2015, 10:11:56 pm »


"Tatoo club of Thailand"


en général, je n'aime pas les tatouages mais là je sens que je vais changer d'avis  :SHY


Bel exposé sur la séance de transe et de tatouages, Malco.
Etonné certes, mais les gens sont quelquefois bien difficiles à comprendre !
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14433
Re : Le Tatouage
« Réponse #65 le: avril 13, 2015, 09:06:50 am »


2 tatouages réalisés en Thaïlande... faut aimer...    :What?

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #66 le: mai 22, 2015, 07:53:38 am »


Des tatouages sacrés comme souvenir de vacances de Thaïlande

Une mode controversée

Tradition millénaire en Thaïlande, les tatouages sacrés sont supposés conférer force et protection. Autrefois réservés aux guerriers, ils se sont répandus dans toute la société et sont aujourd'hui très recherchés par les étrangers, ce que certains Thaïlandais voient d'un mauvais oeil.

La fumée des bâtonnets d'encens envahit la pièce. Maître Neng, à genoux, débute ses prières face à des dizaines de statues de divinités. Un moment de méditation et de concentration avant le début d'une séance pour cet expert en tatouages sacrés, "sak yant" en thaï.

Couchés ou assis face à cet ancien moine, tous les jours une dizaine de personnes se pressent: hommes, femmes, Thaïlandais et de plus en plus d'étrangers qui suivent l'exemple d'Angelina Jolie. Porteuse de plusieurs sak yant, l'actrice américaine a contribué à faire la renommée mondiale de ces tatouages en vantant leur effet bénéfique sur le cours de sa vie.

"Cela faisait des années que je rêvais de ce tatouage", confie Silvia Falbo, venue de Rome. "Je suis très attirée par le bouddhisme et toute la spiritualité qui va avec.
Et puis c'est vraiment beau et original", dit cette Italienne, qui repart avec cinq lignes de prières en khmer ancien tatouées sur l'épaule. Maître Neng juge que "c'est la beauté unique des motifs, en premier lieu, qui attire les étrangers", même "s'ils savent que ces lettres gravées peuvent les aider à être plus forts", rapporte l’AFP.
La tradition des tatouages sacrés, qui mêle bouddhisme, animisme et superstition, est pratiquée par des moines ou d'anciens religieux.

Il revient au maître de choisir les motifs, en fonction de la personnalité, des aspirations ou des rêves du candidat aux tatouages, qui devient ensuite son disciple. La plupart du temps, il s'agit de courtes prières, de dessins géométriques ou d'animaux procurant force, bonheur ou richesse, et tatoués à l'aide de longues tiges de bambou ou de grandes aiguilles en fer.

Une partie de la société thaïlandaise regrette l'engouement des étrangers pour cet art sacré devenu un commerce. Pour certains, l'image de Bouddha est souvent utilisée de façon inappropriée.

Un groupe baptisé "Knowing Buddha" ("Connaître Bouddha") fait ainsi campagne pour interdire les tatouages à dimension religieuse. Il a placé sur la voie rapide de l'aéroport de Bangkok de grandes affiches prévenant les touristes qu'"il n'est pas correct d'utiliser l'image de Bouddha comme décoration ou tatouage".

La Thaïlande n'est d'ailleurs pas le seul pays bouddhiste à s'élever contre une appropriation jugée blasphématoire de Bouddha: en avril 2014, une infirmière britannique avait été expulsée du Sri Lanka en raison d'un tatouage de Bouddha sur son bras.

Pour certains maîtres peu scrupuleux, les tatouages sont en effet devenus un commerce lucratif.

"Aujourd'hui, c'est surtout une question de mode mais les maîtres doivent faire attention à leur pratique, ils ne peuvent pas vendre ce type de tatouage seulement pour leur beauté. Il y a des croyances derrière, qu'il faut respecter", estime Sukanya Sujachaya, professeure à l'Université Chulalongkorn de Bangkok.
Faute de parler thaï, la plupart des touristes n'ont toutefois ni le temps ni la possibilité de réellement se plonger dans cette tradition, très vivace en Thaïlande alors qu'elle s'est quasiment perdue dans les pays voisins.


http://www.libe.ma/%E2%80%8BDes-tatouages-sacres-comme-souvenir-de-vacances-de-Thailande_a62461.html
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6064
Re : Le Tatouage
« Réponse #67 le: mai 22, 2015, 02:03:19 pm »

Perso ça me viendrait pas a l'idée de me faire tatouer un Bouddha , je laisse cela aux autochtones rien de plus normal .
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14433
Re : Le Tatouage
« Réponse #68 le: mai 28, 2015, 08:44:21 am »

Des tatouages sacrés comme souvenir de vacances de Thaïlande


que les gens peuvent être ridicules...  :What?  ils ne savent même pas ce que cela veut dire ...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #69 le: juin 09, 2015, 09:16:24 am »


La polémique continue...


Thaïlande. La mode controversée des tatouages sacrés

Angelina Jolie a lancé la "mode". Mais en Thaïlande, pays des « sak yant », on voit d'un mauvais œil cette démocratisation du tatouage jugée blasphématoire envers Bouddha.

Couchés ou assis face à Maître Neng, ancien moine, tous les jours une dizaine de personnes se pressent chez cet expert thaïlandais en tatouages sacrés : les « sak yant », supposés conférer force et protection (lire en encadré). Hommes, femmes, Thaïlandais et de plus en plus d'étrangers qui suivent l'exemple d'Angelina Jolie.

Porteuse de plusieurs « sak yant », l'actrice américaine a contribué à faire la renommée mondiale de ces tatouages en vantant leur effet bénéfique sur le cours de sa vie. Autrefois réservés aux guerriers, ils se sont ainsi répandus dans toute la société et sont aujourd'hui très recherchés par les étrangers, ce que certains Thaïlandais voient d'un mauvais œil.


« Je suis très attirée par le bouddhisme et toute la spiritualité qui va avec »

La fumée des bâtonnets d'encens envahit la pièce. Maître Neng, à genoux, débute ses prières face à des dizaines de statues de divinités. Un moment de méditation et de concentration avant le début de la séance de Silvia Falbo. « Cela faisait des années que je rêvais de ce tatouage », confie cette touriste venue de Rome. « Je suis très attirée par le bouddhisme et toute la spiritualité qui va avec. Et puis c'est vraiment beau et original », ajoute l'Italienne, qui repart avec cinq lignes de prières en khmer ancien tatouées sur l'épaule.

« C'est la beauté unique des motifs, en premier lieu, qui attire les étrangers, même s'ils savent que ces lettres gravées peuvent les aider à être plus forts », estime, de son côté, Maître Neng, qui comme de nombreux autres moines ou anciens religieux pratique cette tradition des tatouages sacrés, qui mêle bouddhisme, animisme et superstition.


Tatoués avec des tiges de bambou ou de grandes aiguilles en fer

Il revient ainsi au maître de choisir les motifs, en fonction de la personnalité, des aspirations ou des rêves du candidat aux tatouages, qui devient ensuite son disciple. La plupart du temps, il s'agit de courtes prières, de dessins géométriques ou d'animaux procurant force, bonheur ou richesse, et tatoués à l'aide de longues tiges de bambou ou de grandes aiguilles en fer.

Une partie de la société thaïlandaise regrette cependant l'engouement des étrangers pour cet art sacré devenu un commerce. Pour certains, l'image de Bouddha est souvent utilisée de façon inappropriée. Un groupe baptisé « Knowing Buddha » (« Connaître bouddha ») fait ainsi campagne pour interdire les tatouages à dimension religieuse. Il a placé sur la voie rapide de l'aéroport de Bangkok de grandes affiches prévenant les touristes qu'« il n'est pas correct d'utiliser l'image de Bouddha comme décoration ou tatouage ».


Une infirmière expulsée du Sri Lanka

La Thaïlande n'est d'ailleurs pas le seul pays bouddhiste à s'élever contre une appropriation jugée blasphématoire de Bouddha : en avril 2014, une infirmière britannique avait été expulsée du Sri Lanka en raison d'un tatouage de Bouddha sur son bras. Reste que pour certains maîtres peu scrupuleux, les tatouages sont devenus un commerce lucratif. « Aujourd'hui, c'est surtout une question de mode mais les maîtres doivent faire attention à leur pratique, ils ne peuvent pas vendre ce type de tatouage seulement pour leur beauté. Il y a des croyances derrière, qu'il faut respecter », estime Sukanya Sujachaya, professeure à l'université Chulalongkorn de Bangkok.

Faute de parler thaï, la plupart des touristes n'ont toutefois ni le temps ni la possibilité de réellement se plonger dans cette tradition, très vivace en Thaïlande alors qu'elle s'est quasiment perdue dans les pays voisins. « On ne peut pas arborer ce genre de tatouage comme n'importe quel motif. Les personnes qui les portent sont tenues de respecter certaines règles pour ne pas offenser la religion et les traditions », avertit Alexandre Blin, Franco-thaïlandais, après sa vingtième séance de tatouages.


« Leur relation à leur maître a complètement changé leur vie »

La capacité des étrangers à s'approprier cet art et à en comprendre sa dimension sacrée est pourtant défendue ardemment par nombre d'adeptes de la culture thaïlandaise. « Beaucoup des personnes que nous avons interrogées expliquent que leur tatouage et leur relation à leur maître (ajarn, en thaï) a complètement changé leur vie. C'est le cas de beaucoup d'Asiatiques mais aussi de certains Occidentaux », affirme Isabel Azevedo Drouyer, qui a publié avec son mari, le photographe René Drouyer, un livre consacré au sujet, intitulé Thai Magic Tattoo, the Influence of Sak Yant.

C'est le cas de Logan, un Américain dont le dos est en grande partie couvert de tatouages : « Quand je les vois, cela m'aide car je repense à ce que mon ajarn m'a dit. J'ai trouvé un maître parfait pour moi, qui est un véritable mentor et qui m'aide à mener correctement ma vie. »


Citer

En principe, quand un maître réalise un « sak yant », il fixe des règles auxquelles le disciple doit se conformer, faute de quoi le tatouage perd ses pouvoirs. armi ces règles figurent les cinq premiers préceptes bouddhiques : ne pas faire de mal aux êtres vivants, ne pas voler, ne pas avoir de comportement sexuel inconvenant, ne pas mentir et ne pas consommer de drogues ni de boissons enivrantes.


http://www.ouest-france.fr/thailande-la-mode-controversee-des-tatouages-sacres-3456171
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3464
Re : Le Tatouage
« Réponse #70 le: juin 09, 2015, 04:32:35 pm »


très intéressant cet article !
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14433
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14433
Re : Le Tatouage
« Réponse #72 le: juillet 09, 2015, 09:02:19 pm »

http://lejournaldepattaya.com/JOURNAL-DU-5-07-2015.htm


NOUVELLE MODE...  

Canicule. Ces tatouages qui enflamment le web et la... peau    :What?


C’est une nouvelle tendance qui enflamme le web et la peau. Les fortes chaleurs et la présence du soleil ont inspiré les internautes qui ont inventé le « sunburn art ». Traduit littéralement, c’est le « coup de soleil artistique »...  

Ces vacanciers connectés créent des tatouages éphémères à l’aide de crème solaire. Elle est étalée sur le corps de manière à créer un dessin qui apparaît après s’être exposé, souvent plusieurs heures, au soleil.

Ce dernier faisant son effet, la peau est brûlée aux endroits du corps où la crème n’a pas été étalée laissant apparaître un dessin blanc...  :-[

Ils sont complètement cinoques...  
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3464
Re : Le Tatouage
« Réponse #73 le: juillet 10, 2015, 12:49:53 am »


Ce dernier faisant son effet, la peau est brûlée aux endroits du corps où la crème n’a pas été étalée laissant apparaître un dessin blanc...  :-[


une belle connerie...   :What?   il faut que jeunesse se passe  comme disent nos ancêtres !!!
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 16343
Re : Le Tatouage
« Réponse #74 le: octobre 12, 2015, 11:29:24 am »


Le tatouage thaï traditionnel

par Christophe Crétin



Le tatouage HA TAEWOU (les 5 griffes en Sanskrit)

Les Ha Taewou prière aux 5 lignes :

Leurs significations diffèrent selon le maitre qui l’exécute.

- la ligne 1 : protège, nettoie le domicile,
- la ligne 2 : renverse le mauvais karma et les mauvaises constellations d’horoscope,
- ligne3 : protège contre la magie noire et les malédictions,
- ligne 4 : octroie la chance, la fortune et le succès dans les projets,
- ligne 5 : est un charme d’attraction, rend séduisant et renforce les lignes 3 et 4. Ils se lisent de gauche à droite.


Le SAK YANT

Riche d'une histoire et d'une culture inestimables, la Thaïlande ne cesse d'impressionner les voyageurs par ses traditions ancestrales qui perdurent depuis des siècles. Le tatouage Sak Yant en fait partie qui apparaît comme l'une des coutumes les plus remarquables et emblématiques du Royaume. Entre art et mysticisme, le Sak Yant est un style de tatouage caractéristique du Pays du Sourire.

Tatouage extrêmement populaire parmi la population thaïlandaise, le Sak Yant consiste dans l'art de tatouer des litanies ou des invocations sacrées sur le corps. Les termes « Sak » et « Yant » signifient respectivement « tatouer » et « prières sacrées », et s’emploient pour désigner un tatouage rédigé en Sanskrit et dont la forme rappelle celle d’une pyramide. Si ce tatouage recouvre autant d’importance pour le peuple thaï, c’est parce qu'on lui attribue des vertus magiques et protectrices qui sont censées apporter force, chance et pouvoirs surnaturels à leur porteur.

Pour qu'un tatouage Sak Yant soit authentique, il doit être exécuté selon un rituel bien précis et être réalisé exclusivement par un moine bouddhiste ou un prêtre brahmane. Cependant, certaines rumeurs indiquent que des ermites des montagnes du Nord de la Thaïlande seraient également capables de réaliser cette forme de tatouage dans les règles de l’art, tout en les chargeant de pouvoirs magiques protecteurs. Afin que cette protection soit effective, chants et prières doivent accompagner la séance de tatouage.

Le placement du Sak Yant sur le corps est très important : au plus il sera placé près de la tête (là où réside l'âme) au plus il aura de pouvoir. L’encre joue également un rôle très important : elle doit être bénite (certains rajoutent même les reliques (os) broyés d’un ancien moine vénéré pour augmenter les pouvoirs du tatouage). Ces tatouages sont piqués avec une baguette en acier, une main dirige l'aiguille et l'autre effectue des pressions pénétrant la peau deux à trois fois par seconde.

A l'origine, les Sak Yant étaient réalisés dans les Wats bouddhistes, les moines se faisant tatouer des textes religieux par de grands maîtres en guise de protection. Ils employaient des aiguilles de bambou traditionnelles, ce qui occasionnait une douleur bien supérieure à celle d’un tatouage réalisé à l’aide d’une machine moderne. Le moine tatoué rentrait en transe durant la réalisation du Sak Yant et ne ressentait aucune souffrance. Au fil du temps, de nombreux soldats thaïs ont visité ces temples afin de se faire tatouer différents motifs ayant le pouvoir de protection, invisibilité et force.

Dans le tatouage Sak Yant, chaque symbole est placé à une position bien précise selon les règles d’un schéma global complexe qui assure les propriétés magiques du tatouage. Une seule faute et c’est l’ensemble du rituel qui tombe à l’eau.

Beaucoup de voyageurs étrangers qui séjournent en Thaïlande sont souvent surpris par le nombre de croyances et de rituels auxquels s’adonnent régulièrement les habitants de ce pays. Encore une fois, c'est mal connaître leur culture qui a toujours accordé une grande place aux pouvoirs spirituels et à la magie. Il n'est donc pas étonnant de voir certains talismans, dont le Sak Yant, revêtir autant d'importance à leurs yeux. Une fois le travail terminé, le tatoué sera dans l'obligation d'observer un certain nombre de règles imposées par le tatoueur, afin de disposer d’un tatouage Sak Yant à la magie efficiente.

Évidemment, cette tradition emblématique du Royaume ne pouvait que séduire les très nombreux touristes venus séjourner dans le pays, et qui apprécient à la fois l’aspect esthétique mais aussi le côté mystique du tatouage Sak Yant. D’ailleurs, à ce sujet, les Thaïs adorent raconter toutes sortes d'histoires extraordinaires prouvant les vertus protectrices de leurs tatouages porte-bonheur.
IP archivée