Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !  (Lu 7543 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767

http://thailande-fr.com/societe/11828-prisons-thailandaises-bienvenue-en-enfer


Les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !


Les prisons thaïlandaises ne renvoient pas une image des plus glamour, et leur réputation n’en fait pas un lieu de villégiature recommandé. Au pays du sourire, quand les barreaux se referment derrière vous, c’est une autre facette du pays que l’on découvre...
 
Lors d’une conférence donné à L’Université Thammasat, Danthong Breen, Président de l’Union pour les Libertés Civiles (UCL), la plus ancienne ONG en Thaïlande, a présenté un rapport décrivant l’univers carcéral en Thailande.
 
En collaboration avec la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), l’UCL s’était fixé pour objectif en 2004 de faire un état des lieux de la peine de mort. Après avoir observé les conditions de vie dans la prison de haute-sécurité Bang Kwang, leur intérêt s’est élargi à l’ensemble du système carcéral.
 
Depuis 2004, bien que l’ONG ait constaté des améliorations dans cette prison, la surpopulation carcérale reste endémique en Thaïlande, et les conditions de détentions d’une autre époque: en 2011 les hommes condamnés à mort doivent toujours porter 24 heures sur 24 des chaînes aux pieds.

Le grand espoir vient malgré tout du fait que le gouvernement thaïlandais a promis d’abolir la peine de mort d’ici 2013 pour la remplacer par des peines de prisons à vie. Malheureusement, ils entendent prendre au pied de la lettre la sentence « prison à vie », imitant en cela le piètre modèle américain. Les détenus risquent donc de continuer à mourir en prison.

« C’est un bon début nous dit Danthong Breen, mais s’ils continuent de les laisser enfermer jusqu’à la fin, ça ne change pas grand chose à la peine capitale. »
 

Une surpopulation endémique
 
Les statistiques des prisons thaïlandaises sont effrayantes: en 2011, 224.292 personnes sont incarcérés en Thailande soit 331 personnes pour 100 000, plaçant la Thaïlande à la 25e place dans le classement mondial des taux de population carcérale, et à la deuxième place de l’ASEAN après l’ultra répressive Singapour.
 
Le paramètre clé des prisons thaïlandaises, et qui est la source de la plupart des problèmes, est sans conteste la surpopulation carcérale. Les immenses dortoirs collectifs renforcent les problèmes d’hygiène, de santé, et le manque d’intimité, tout comme cela augmente le risque de violences entre prisonniers et l’impossibilité d’établir un suivi individualisé.

La surpopulation dans les prisons du Royaume est principalement due à trois facteurs : beaucoup trop de détentions préventives avant que le procès n’intervienne, parfois deux ans plus tard ; au regard des standards internationaux, certaines peines sont beaucoup trop sévères, cruelles et inutiles pour la société ; un manque criant de solution alternative à l’enfermement carcéral.
 
Le taux d’occupation est de l’ordre de 230 %, donnant à la Thaïlande la huitième place mondiale des prisons les plus (sur)peuplées. Les plus de 200 000 prisonniers doivent se partager environ un mètre carré chacun pour dormir…
 
Assez curieusement, pour les femmes, c’est encore pire. Elles sont encore plus serrées dans leurs dortoirs que les hommes. Une cellule de 12 mètres sur 19 peut contenir jusqu’à 200 prisonnières, ce qui fait dire à Danthong Breen que
 
« Si l’une d’entre-elles venait à se lever pour aller aux toilettes durant la nuit, elle n’aurait de toute évidence plus aucune chance de retrouver une place pour dormir. »
 

Les couloirs de la mort
 
Bien que très peu d’exécution continue à avoir lieu (moins de dix depuis huit ans), la condamnation à la peine de mort existe toujours en Thaïlande. Les condamnés qui patientent dans une aile spéciale de la prison de Bang Kwang sont isolés des autres détenus, maintenus au confinement et les chaînes aux pieds. Ce traitement est contraire aux lois internationales ainsi qu’à la loi thaïlandaise.
 
Encore plus cruel, le condamné à mort ne saura jamais l’année, le mois, le jour et l’heure de l’exécution. Il n’en sera informé que le jour où les gardiens viendront le sortir de sa cellule pour l’emmener se faire piquer dans la salle d’exécution, elle, climatisée.
 
Inversement, au jeu des amnisties, des réductions de peines et du pardon royal, un détenu peut être libéré du jour au lendemain sans qu’il n’en sache trop la raison, c’est un petit peu la loterie.
 
Certains sont condamnés pour des crimes graves, mais, selon un rapport du comité des droits de l’homme thaïlandais datant de 2005, 70% des quelques 800 condamnés à mort l’étaient pour trafic de drogue, la plupart étant non pas de grands trafiquants mais de simples livreurs ou courtiers.
 

Une majorité de détentions liées à la drogue
 
Indépendamment des condamnés à morts, les prisons thaïlandaises sont remplies d’individus mis en détention pour des faits liés à la drogue. Ils ne représentent pas moins de 57% de l’ensemble de la population carcérale, un tiers d’entre eux ayant moins de 25 ans. Système répressif à souhait, la réhabilitation ou des peines aménagées n’existent tout simplement pas.
 
Curieusement, les détenus convaincus de méfaits liés à la drogue sont les moins bien traités dans les prisons. Des droits dont peuvent bénéficier d’autres types de prisonniers ne leur seraient pas accordés, sans compter d’éventuels punitions qu’ils recevraient plus fréquemment comme les coups, porter des chaînes, effectuer des travaux pénibles en pleins soleils, le confinement ou la restriction de visites.
 
Les meurtriers seraient finalement mieux traités que les trafiquants de drogue: l’homicide serait presque considéré comme un « métier » plus honorable dans l’échelle de valeurs carceral.
 

230 baht pas mois
 
Tout comme les hommes, les femmes peuvent travailler dans des usines situées dans l’enceinte de la prison, à condition que leur jugement ait déjà été prononcé. L’exploitation de leur travail est frappante eu égard à leurs salaires de 700 bahts tous les 3 mois !
 
Selon Danthong Breen,
 
« c’est pire que les hommes pour les femmes je crois parce qu’elles ne protestent pas, donc rien ne change ».
 
Tout n’est pas si terrible dans la prison pour homme de Bang Kwang. En effet, contrairement à bon nombre de pénitencier français, la vie des détenus ne se limite pas à une longue discussion avec les murs en béton.
 
Durant la journée, les détenus peuvent sortir dehors, se promener sous les palmiers, cultiver quelques fruits et légumes, jouer au foot, faire un peu de commerce, étudier, travailler. Surtout, en comparaison avec les prisons standards européennes, les prisonniers sont moins seul socialement et plus libres dans leurs mouvements dans la journée.
 
Les étrangers, notamment des « farangs », font partie de la population carcérale en Thaïlande, souvent pour des délits liés à la drogue. Bon nombre de livres à sensation sur cette expérience ont d’ailleurs été écrit sur le sujet par ceux qui ont passé quelques temps dans ces lieux.
 
Leur vie à l’intérieur des geôles thaïes n’est pas en soi différente de celle des locaux. Ils partagent les mêmes dortoirs que les détenus thailandais et se plient aux mêmes règles. Cette promiscuité peut être ainsi encore plus difficile à vivre pour un occidental habitué au confort, et qui soudainement tombe au niveau de vie d’une famille pauvre de l’Isan.
 
Contrairement aux locaux, les détenus étrangers n’ont pas le droit de travailler, donc de gagner un peu d’argent. Pour les cas de ceux qui n’ont pas de famille ou dans les cas des très longues peines, cela devient très difficile de simplement survivre puisque l’administration pénitentiaire ne fournit quasiment rien aux prisonniers, si ce n’est une nourriture de piètre qualité en comparaison avec la qualité gastronomique du pays.
 
Pour remédier à ce manque criant de ressources, Danthong Breen a décidé de mobiliser les Etats européens sur le sujet de leurs ressortissants emprisonnés à l’étranger. Dans une lettre adressée au Conseil de l’Europe et à ’Union Européenne, il préconise que chaque pays octroie 30 Euros par mois à chacun de leur citoyen en prison à travers le monde.
 
Ce petit revenu mensuel ne devrait pas grever les budgets nationaux et permettrait à bon nombre de détenus isolés tant financièrement que socialement de bénéficier d’un peu d’aide extérieur. Surtout, le président de l’UCL nous assure que « cela permettrait à certains de retrouver un niveau de vie un peu plus digne à l’intérieur des barreaux ».


Tout le monde sait qu'il ne fait pas bon être incarcéré dans les prisons asiatiques en général, mais je pense que les prisons américaines ne sont pas mal non plus... >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

rudy

  • Invité
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #1 le: juin 22, 2011, 02:28:15 pm »

de toute manières une prison n'est pas un centre de vacances ou un hôtel ...et si on n'est pas content ben fallait pas y aller en prison !! :) :)
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #2 le: juin 22, 2011, 02:53:30 pm »


Pour le gros des délinquants, d'accord... Mais ceux qui se retrouvent en prison par erreur, au secours !...

Par ailleurs, je ne suis pas certain qu'un petit délinquant mérite de se retouver traité de la même façon qu'un violeur ou qu'un tueur...
IP archivée

PHILGOOD

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 459
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #3 le: juin 22, 2011, 06:10:18 pm »

Je suis d'accord avec Manu ! je pense aussi qu'il faut prendre un peu de recul sur un sujet aussi délicat, et savoir faire preuve de tolérance parfois, car de nos jour, cela peu arrivé à n'importe qui de se retrouver en Prison, et parfois pour des raisons absurdes ! Alors attention ! De plus, il est effectivement stupide et voir dangereux de mélanger les cas aussi divers que variés ! Aujourd'hui, en France, tu faits un éxcés de vitesse un peu important, et, même si tu n'as pas causé d'accident ni écrasé personne, tu peux t'y retrouver rapidement en Prison !... Et bien d'autres exemples pourraient être donnés !...
Amicalement,
Philgood ...
IP archivée

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 678
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #4 le: juin 23, 2011, 06:08:50 pm »

Pas envie d'aller faire un tour dans les prisons thailandaises !
IP archivée

kabouce

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 191
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #5 le: juin 25, 2011, 01:10:44 am »

pas pire que chez nous bien au contraire meme
IP archivée
C'est s'aimer bien peu que de haïr quelqu'un, Mais c'est haïr tout le monde, que de n'aimer que soi.
Vivement la retraite

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767
Re : Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #6 le: juin 25, 2011, 12:59:29 pm »


pas pire que chez nous bien au contraire meme



crois-tu, kabouce ?

Je vois plutôt les prisons thaïes  comme dans "Midnight Express" ce qui n'est pas encore le cas en France...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #7 le: juin 25, 2011, 03:55:30 pm »


Comme Kabouce, je pense que la violence est bien plus grande dans nos prisons qu'en Thaïlande... même si les conditions de vie matérielle sont meilleurs chez nous...
IP archivée

kabouce

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 191
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #8 le: juin 25, 2011, 05:16:36 pm »


pas pire que chez nous bien au contraire meme


oulala, oui oui j en suis sur les prison thai sont beaucoup plus facile a vivre que les prison francaise (ayant teste les 2), a choisir je prefere le regime carceral thai que le francais, je m'explique ok en france tu as la tele mais que si tu as de l argent, ok tu peux etre seul en cellule mais si tu as pas d argent c est la misere, au parloir les visiteurs ne peuvent rien t apporter mise a part des vetement, pas de barre choco pas de cannettes rien tu ne peux rien apporter a prisonnier francais a part des vetement en evitant certaines couleur et les serviettes de bain (ils ont peur qu on se pendent avec lol mais par contre on te donne des draps en tissus et des grosses couvertures) puis sur 24h tu as droit a 2 promenades 1 le matin et 1 l apres midi d une duree d 1h30 maxi ete comme hiver, donc si tu en loupes une tu reste enfermes 22h30/24 at au mieux tu reste enfermes 21h/24 de plus les promenades des prisons francaise sont remplis de racaille tu as une concentrations de jeunes sauvagons de banlieue a l'affut de tout, donc certain par peur ne sorte jamais de leur cellule est rester enfermes 24/24, en prison en france si tu as pas un minmum de 250 euro/mois tu pleure tous les jours, pas de tele, pas de moyen d ameliorer les repas pas de clope etc... l argent le nerd de la guerre meme en prison, tu peus aussi travailler en cellule pour une misere mais sa peut en aider certains, et il dois encore y avoir des truc que j oublie.
en thailande ok tu es en dortoir avec tous le monde tu dort sur une natte, mais de 7h a 19h les portes sont ouvertes et tu peux naviguer dans la prison sans trop de contrainte, les repas bah ca peux aller trop epicer mais bon on s adapte, lors des visites on peut tout te ramener argent bouffe linge, tte la journee se passe dans la cour, il y a le coiffeur, une boutique, sinon le reste du temps tu navigue de gauche a droite, moins l impression d etre enfermes en faites en thailande qu en france.

ps desoler pour les fautes  :SHY
IP archivée
C'est s'aimer bien peu que de haïr quelqu'un, Mais c'est haïr tout le monde, que de n'aimer que soi.
Vivement la retraite

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #9 le: juin 25, 2011, 06:49:02 pm »


très intéressant ce que tu viens de raconter, kabouce, mais j'en reste baba... Je savais que notre système carcéral était minable en France mais je n'aurais jamais imaginé à ce point... et surtout qu'il était pire qu'en Thaïlande...


P.S. Pas de souci pour les fautes, kabouce, on s'en fout... :)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

DocTournesol

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 288
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #10 le: juin 25, 2011, 07:17:57 pm »

Vraiment intéressant ton témoignage Kabouce, tu pourrais nous en dire plus sur la vie dans les prisons thaïlandaises. si j'ai bien compris, tu y a fait un tour ?
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #11 le: juillet 05, 2011, 06:46:22 pm »

http://www.france24.com/fr/20110704-une-francaise-interpellee-a-bali-cocaine-bouche
http://www.rfi.fr/france/20101224-onze-ans-prisons-indonesiennes-le-francais-michael-blanc


LES PRISONS INDONESIENNES... PAS LE PARADIS !!!


Une Française interpellée à Bali avec de la cocaïne dans la bouche...


Une Française de 52 ans, travaillant à l'ambassade de France, a été interpellée samedi à l'aéroport de Bali, en Indonésie, avec trois grammes de cocaïne cachés dans la bouche, a-t-on appris lundi auprès de la douane indonésienne.

Kany Keita-Toureh, employée de l'ambassade de France en Thaïlande, a été fouillée "en raison de son attitude suspecte" à sa descente d'un avion de la compagnie AirAsia en provenance de Bangkok, a indiqué un porte-parole de la douane à Bali, I Made Wijaya.
 
"Nous n'avons rien trouvé au cours de la fouille corporelle et des bagages. Mais elle parlait avec une voix bizarre, comme si elle avait quelque chose dans la bouche. Nous avons donc continué les recherches et trouvé la drogue qu'elle y cachait", a-t-il ajouté.
 
La cocaïne, pesant 3,17 gr, avait été placée dans un sachet entouré d'un petit morceau de tissu, selon lui. La femme a expliqué qu'elle était destinée à sa consommation personnelle, pour lutter contre des douleurs au cou et au dos.
 
La justice indonésienne fait preuve d'une grande sévérité à l'encontre des trafiquants de drogue, en particulier étrangers, allant jusqu'à prononcer la peine de mort.

à 52 ans... c'est vraiment de la folie...    :.



Un exemple :

11 ans dans les prisons indonésiennes pour le Français Michaël Blanc...


Cela fait exactement 11 ans que le Français Michaël Blanc a été arrêté à l’aéroport de Bali, en Indonésie, le 25 décembre 1999, en possession de 3,8 kilos de haschich.

D’abord condamné à mort, puis à perpétuité, sa peine a été ramenée à 20 ans l’année dernière, lui laissant entrevoir une possible libération vers 2016.

Le transfert de Michaël Blanc en janvier 2010 à la prison de Cipinang, proche de Jakarta, a marqué une claire amélioration de ses conditions de détention qui ont été plutôt déplorables jusque là.


 Ca fait réfléchir... me semble-t-il   !!!!!  
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

casamui

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1067
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #12 le: juillet 05, 2011, 08:19:35 pm »

Je suis à 100 % d'accord avec Kabouce sur la situation de nos prisons, et encore faut il préciser qu'elle s'est améliorée pour ce qui concerne les locaux.
J'avais visité la prison de Lyon il y a 10 ans, cela ressemblait, en pire, à celle de Midnight Express. Et comme Kabouce l'a précisé, sans argent, cela peut devenir un enfer. Même les protections s'achètent...et cher.

Quand aux prisons thailandaises, j'ai rendu visite à un membre de ma belle famille, emprisonné pour 18 mois après une soirée trop arrosée finie en bagarre générale avec de nombreux blessés. Il attend sa libération assez calmement, travaille tous les jours et a même réussi à mettre sa femme enceinte pendant un parloir (en fait, ça, je suis moins sûr). Les locaux étaient tout neuf (nouvelle prison de Samui) mais c'est vrai qu'ils étaient 50 pour 80 m2.
Et il est évidemment aberrant de mélanger les prisonniers sans tenir compte de ce qui les amené là.

Le chiffre annoncé plus haut (224 000) est à comparer à nos 60 000 détenus francais, à population égale.
Quand à la peine de mort, elle est peu appliquée depuis 10 ans (grâce royale souvent) et ne semble l'avoir été que pour les trafiquants de drogues thailandais; les étrangers sont épargnés mais prennent fréquemment 20, 30 voire 50 ans de prison.
A noter qu'il n'y a pas de traité d'extradition ni de protocole d'accord entre la France et la Thailande. C'est du coup par coup et rares sont les français rapatriés pour purger leur peine en France.

Et pour rejoindre l'opinion de PHILGOOD, en Thailande aussi on peut facilement se retrouver derrière des barreaux sans être un délinquant. Il suffit d'un accident de la route, d'une bagarre avec blessés, d'une dénonciation d'un voisin (même sans preuves) pour passer quelques jours à l'ombre, le temps de rétablir les faits et la vérité.
IP archivée
Tolérance et respect, humilité et compassion, le combat de toute une vie

rudy

  • Invité
Re : Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #13 le: juillet 06, 2011, 03:38:47 am »


http://www.france24.com/fr/20110704-une-francaise-interpellee-a-bali-cocaine-bouche
http://www.rfi.fr/france/20101224-onze-ans-prisons-indonesiennes-le-francais-michael-blanc



LES PRISONS INDONESIENNES... PAS LE PARADIS !!!


Une Française interpellée à Bali avec de la cocaïne dans la bouche...


Une Française de 52 ans, travaillant à l'ambassade de France, a été interpellée samedi à l'aéroport de Bali, en Indonésie, avec trois grammes de cocaïne cachés dans la bouche, a-t-on appris lundi auprès de la douane indonésienne.

Kany Keita-Toureh, employée de l'ambassade de France en Thaïlande, a été fouillée "en raison de son attitude suspecte" à sa descente d'un avion de la compagnie AirAsia en provenance de Bangkok, a indiqué un porte-parole de la douane à Bali, I Made Wijaya.
 
"Nous n'avons rien trouvé au cours de la fouille corporelle et des bagages. Mais elle parlait avec une voix bizarre, comme si elle avait quelque chose dans la bouche. Nous avons donc continué les recherches et trouvé la drogue qu'elle y cachait", a-t-il ajouté.
 
La cocaïne, pesant 3,17 gr, avait été placée dans un sachet entouré d'un petit morceau de tissu, selon lui. La femme a expliqué qu'elle était destinée à sa consommation personnelle, pour lutter contre des douleurs au cou et au dos.
 
La justice indonésienne fait preuve d'une grande sévérité à l'encontre des trafiquants de drogue, en particulier étrangers, allant jusqu'à prononcer la peine de mort.

à 52 ans... c'est vraiment de la folie...    :.



Un exemple :

11 ans dans les prisons indonésiennes pour le Français Michaël Blanc...


Cela fait exactement 11 ans que le Français Michaël Blanc a été arrêté à l’aéroport de Bali, en Indonésie, le 25 décembre 1999, en possession de 3,8 kilos de haschich.

D’abord condamné à mort, puis à perpétuité, sa peine a été ramenée à 20 ans l’année dernière, lui laissant entrevoir une possible libération vers 2016.

Le transfert de Michaël Blanc en janvier 2010 à la prison de Cipinang, proche de Jakarta, a marqué une claire amélioration de ses conditions de détention qui ont été plutôt déplorables jusque là.


 Ca fait réfléchir... me semble-t-il   !!!!!  



parfois la vie fait que tu as besoin d'argent.....les passeurs sont rarement de grand criminels mais souvent des gens paumés !
et tu ne réfléchi pas toujours .....quand j'étais plus jeune et que les frontières existaient encore j'ai conduit des gens par de petites routes de Bruxelles à Lille ...j'ai jamais pensé plus loin que les 5000 francs belges de l'époque que l'on me donnait et qui me permettait de faire la fête !!!
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #14 le: novembre 18, 2011, 01:14:07 pm »

http://thailande-fr.com/societe/15239



Les prisons thaïlandaises surpeuplées par les inondations



En temps normal les prisons thaïlandaises ont déjà une réputation mondiale bien établie d’enfer carcéral insalubre et surpeuplé. Les statistiques des prisons thaïlandaises sont effrayantes: en 2011, 224.292 personnes sont incarcérés en Thaïlande soit 331 personnes pour 100 000, plaçant la Thaïlande à la 25e place dans le classement mondial des taux de population carcérale, et à la deuxième place de l’ASEAN après l’ultra répressive Singapour.
 

Le paramètre clé des prisons thaïlandaises, et qui est la source de la plupart des problèmes, est sans conteste la surpopulation carcérale. Les immenses dortoirs collectifs renforcent les problèmes d’hygiène, de santé, et le manque d’intimité, tout comme cela augmente le risque de violences entre prisonniers et l’impossibilité d’établir un suivi individualisé.
 
La population de la prison centrale de Ratchabouri est passée de 300 détenus à 1 540.
 
Avec les inondations, les autorités ont été obligées d’évacuer certaines prisons et de transférer les détenus dans d’autres centres épargnés par les crues, aggravant ainsi encore la surpopulation comme le montre ce témoignage du CICR en Thaïlande.

En moins de deux semaines, la population de la prison centrale de Ratchabouri est passée de 300 détenus à 1 540. Comme les prisonniers dormaient dans les couloirs et les jardins, le CICR a fourni des couvertures et d’autres articles de première nécessité pour rendre leurs conditions de détention un peu plus supportables.
 
La prison centrale de Ratchabouri, à l’ouest de Bangkok, est le lieu d’un projet pilote visant les femmes détenues et leurs bébés. À première vue, les lieux ressemblent à peine à une prison : après avoir passé les murs de haute sécurité, la petite pouponnière avec ses poupées et ses animaux de toutes les couleurs donne immédiatement une ambiance chaleureuse, où l’on se sent bien.
 
Il y a quelques jours, la pouponnière ne comptait qu’un seul hôte : la petite Lawan, de quatre mois. En thaï, son nom signifie belle, et il lui va à merveille ! Mais depuis la semaine dernière, Lawan a de nouveaux petits copains.
 
« Les installations sont faites pour accueillir 300 détenus. Au cours des deux dernières semaines, nous n’avons pas arrêté de recevoir des détenus évacués des prisons inondées de Bangkok et des alentours. Nous comptons aujourd’hui 1 540 prisonniers ! »,
 
explique Surachai Phumkaew, responsable de la prison centrale de Ratchabouri.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #15 le: mai 23, 2012, 11:14:42 am »

http://asie-info.fr/2012/05/23/thailande-une-mysterieuse-unite-brutalise-des-prisonniers-54183.html


Thaïlande : une mystérieuse unité brutalise des prisonniers


Des violences ont été exercées dans plusieurs prisons du royaume par des policiers vêtus de noir alors que les autorités carcérales multiplient les fouilles.

Les derniers incidents ont eu lieu les 16 et 17 mai dans la prison de sécurité maximum de Bangkwang, à Nonthaburi, où sont détenus les condamnés à de longues peines de prison et les condamnés à mort.

D’après le témoignage de plusieurs prisonniers, des hommes vêtus de noir et le visage masqué ont fait irruption dans le quartier des condamnés à mort et ont commencé à les battre «sans raison apparente».

Selon ces détenus, ces violences ont causé la mort d’un détenu ; un autre a été grièvement blessé. Un raid similaire a eu lieu le 9 mai au Centre correctionnel pour les drogués, un centre de détention spécialisé situé à l’intérieur de la prison Klong Prem, dans le quartier de Don Meuang, dans le nord de Bangkok.

D’après une lettre signée par 95 détenus étrangers et envoyée à leurs ambassades respectives ainsi qu’à plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme, des individus vêtus de noir ont exercé des «actes d’extrêmes violences» contre les détenus lors d’une fouille pour chercher des téléphones portables et de la drogue.

Ces hommes ont «interrogé» certains détenus en leur liant les bras et les jambes et en les battant. Selon des détenus, 150 personnes ont ensuite dû recevoir un traitement médical.

Auparavant, cette mystérieuse unité de la police aurait aussi «visité» des prisons de la province de Nakhon Sri Thammarat.

Ces incidents interviennent alors que les autorités carcérales tentent d’éradiquer la présence de téléphones portables et de drogue dans les prisons...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #16 le: avril 14, 2013, 01:29:46 pm »

http://siamlife.blog4ever.com/blog/lire-article-92107-9822890-


Les femmes en prison mieux traitées


C'est la dernière nouvelle que viennent d'annoncer les juges thaïlandais en expliquant qu'ils avaient consenti à faire appliquer les règles des Nations Unies en matière de traitement des détenues de sexe féminin, et ce après des années de pression ininterrompues de la part des organisations internationales.

Pour exemple, le President de la Cour d'Appel a expliqué au travers du cas d'une femme qui avait écopé d'années de prison et qui a été relachée parce que son enfant âgé de 3 mois avait besoin d'elle... 

Si la pression Internationale a évidement fait bouger  les choses, c'est suite a la requête récente de la Princesse Bajra Kitiyabha que cette décision aurait été prise. 

Il faut rappeler qu la Thaïlande se classe à la cinquième place dans le monde pour le nombre de détenues "femmes" au sein des prisons...

Par ailleurs, le Ministère de la Justice a mis en place une nouvelle réglementation qui devrait permettre à bon nombre de détenus (es) (ayant déjà purgé un tiers de leur peine) de pouvoir, grâce a un bracelet électronique, purger une peine de prison à l'extérieur des établissements pénitentiaires...

Ces prisonniers resteront sous surveillance et devront ne pas sortir d'un périmètre désigné alors que les autorités seront en contact permanent avec eux grâce au bracelet de poignet ou de cheville.

Une décision qui pourrait réduire la population carcérale même si pour le moment l'administration pénitentiaire n'est pas encore prête à appliquer la loi car elle n'a pas encore acquis les bracelets, d'autant que le bureau responsable de l'achat n'a pas encore débloqué les fonds nécessaires pour ces dispositifs...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5057
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #17 le: mai 18, 2013, 08:08:47 am »


Prisonniers mais plus enchaînés !


C’est officiellement la fin des chaînes et des barres de fer aux pieds dans les prisons de Thaïlande. La décision a été célébrée mercredi dernier au cours d’une cérémonie présidée par le Premier ministre thaïlandais Yingluck Shinawatra et s’applique seulement, pour le moment, au centre détention de Bang Kwang à Nonthaburi. Elle devrait rapidement gagner le reste des prisons du pays.

L’événement met fin à une pratique vieille de plus de cent ans, considérée depuis longtemps comme portant atteinte aux droits de l’homme. Dans quelques temps, plus aucun prisonnier thaïlandais ne portera de chaînes aux pieds ou aux chevilles.

Ces dernières étaient utilisées pour les détenus ayant commis des infractions graves et dont la peine prononcée était l’exécution ou l’emprisonnement à vie. Elles mesuraient entre 4,75 et 17 millimètres d’épaisseur et pouvaient peser jusqu’à 4 kilos.

« La taille des chaînes dépendait de la gravité de l’infraction du prisonnier », confie Kritapon Siripongpan, un gardien de la prison centrale de Klong Prem.

Selon les détenus, le moment plus difficile était celui de la douche. « Je devais prendre soin de mes fers. Il fallait constamment utiliser du savon et un tampon à récurer pour les nettoyer et prévenir la rouille. Quand la peau frottait contre le fer rouillé, on se coupait et on avait des plaies », a confié l’un des prisonniers de Klong Prem. Le Dr Wisut, détenu médicalement qualifié, témoigne également :

« les chaînes ne vous emprisonne pas seulement physiquement. Elles vous enchaînent aussi mentalement, profondément. Elles alourdissent la peine de mort que vous portez déjà. Les supprimer est une très bonne chose et améliorera sans aucun doute la santé mentale des détenus ».

La décision est actuellement appliquée à la prison centrale de Bang Kwang à Nonthaburi, qui abrite le plus grand nombre de détenus condamnés à mort. Elle gagnera progressivement toutes les prisons du pays.

Bien que très peu d’exécutions continuent à avoir lieu (moins de dix depuis huit ans), la condamnation à la peine de mort existe toujours en Thaïlande. Les condamnés qui patientent dans une aile spéciale de la prison de Bang Kwang sont isolés des autres détenus, maintenus au confinement et les chaînes aux pieds. Ce traitement est contraire aux lois internationales ainsi qu’à la loi thaïlandaise.



http://www.thailande-fr.com/actu/24747-prisonniers-mais-plus-enchaines
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1133
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #18 le: mai 19, 2013, 03:43:54 pm »


bonne nouvelle...!!! nous sommes  en 2013 !!!

autant les Thais sont à la pointe dans divers domaines, autant pour d'autres, ils ont 50 ans de retard !
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 678
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #19 le: mai 24, 2013, 04:45:07 pm »


pas de la rigolade les prisons thaies-  je suis pas pour les chaines je trouve que c'est barbare mais chez nous ils feraient bien d'en mettre à quelque uns dans nos tôles, çà les calmerait
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3814
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #20 le: août 17, 2013, 01:29:39 pm »


ALEXIS CE JEUNE QUI COMBAT DANS LES PRISONS THAILANDAISES :

Alexis vit en Thailande et fait parti d'une organisation incroyable; Cette organisation caritative fait le tour des prisons Thailandaises et les détenus affrontent les combattants... Alexis decouvre donc l'univers carceral thailandais . Une experience hallucinante à tous les niveaux qu'Alexis nous raconte en details .

Alexis BARATEAU jeune boxeur de 20 ans vient de Limoges et vit en Thailande depuis 1 an . Il a rejoint l'organisation PRISON FIGHT il y'a quelques temps . Cette organisation a pour but de divertir les detenus dont le quotidien est loin d'etre evident mais aussi de leur offrir des remises de peines . Alexis a participé a tous les evenements de la Prison Fight (3) et l'on compte parmi les detenus, sirimongkol 3 fois champions du monde wbc d'anglaise .

Le principe est donc de faire venir des detenus de toute la thailande, pour le moment dans la même prison la Khlong Phai Prison in Pak Chong, et d'organiser des galas de muay thai ou des centaines de spectateurs sont presents. Alexis ne connait pas les raisons pour lesquelles les detenus sont emprisonnés mais il affronte des boxeurs qui ont pris perpetuité .
Au départ très stressé comme l'on peut l'imaginer, Alexis s'imaginait "un endroit clos, très glauque dans des arènes fermées et des detenus ...etranges ..mais finalement ca se passe bien et les rencontres ont lieu en exterieur . Bien qu au début je m'attendais à tout, les detenus sont très polis et ils te serrent la main . Comme j'ai participé à toutes les editions je commence à discuter avec eux et l'on instaure un véritable echange, je n'ai jamais vécu une experience comme ca de toute ma vie .

Petit à petit les detenus m'ont fait visiter leurs cellules, l'endroit ou ils vivent . J'ai remporté la premiere edition du prison fight et aujourd'hui je dois trouver mes combats tout seul ... cette organisation est vraiment bien pour moi car je peux a present combattre regulierement"

Petit à petit Alexis commence a connaitre aussi bien les detenus que les gardiens qui l'accueillent de mieux en mieux . "Maintenant lorsque j'arrive les gardiens se precipitent pour porter mes sacs, mes affaires .. c'est dingue . Un petit blanc comme moi dans cet univers, au depart les thais hallucinaient et puis comme je fais le taf serieusement à present ils me respectent .. je crois qu'ils ne pensaient jamais me revoir après la premiere edition (rire) mais ils me voient revenir et les respecter .. c'est le plus important" .

Suite à la premiere edition ou Alexis a crée la surprise, il etait attendu pour la seconde edition . "Lors du 2eme evenement, je fais compter mon adversaire .. mais finalement je suis declaré egalité . Ils ont du se dire, il a deja gagné une fois ca suffit (rire) . Mais l'important est ailleurs, c est vraiment une experience folle . D'ailleurs j'y prend vraiment gout et j'espere vraiment participer à la prochaine edition . Cela a lieu tous les deux mois et ca prend une sacrée ampleur en Thailande ..combattre des prisonniers thais à 12 000 Km de chez moi ..c'est quand même incroyable"

Alexis combat au sein du prison fight mais egalement au Pattaya Boxing world stadium et au Teprasit, aussi bien contre des thais que des etrangers qui sont à l'entrainement dans les camps . Un parcours et un début de carrière hors norme pour ce jeune francais que l'on avait egalement vu lors du Thai fight de Bangkok le 29 juin dernier . Comme disait Yacine Darkrim : En Thailande, tu peux devenir qui tu veux", Alexis remet ce dicton au gout du jour et l'on espere que ce n'est que le début .
IP archivée
@+ Malco

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #21 le: août 17, 2013, 09:49:14 pm »


 je trouve que c'est vraiment bien tout çà et bravo à PRISON FIGHT qui a pour but de divertir les détenus et  dont le quotidien est loin d'être évident mais aussi de leur offrir des remises de peines ....  :clap  et aussi chapeau à Alexis...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5057
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #22 le: août 18, 2013, 09:15:51 am »


Je dis également bravo à ce jeune Français pour son initiative... La vie dans les prisons thaïlandaise est loin d'être une sinécure...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #23 le: août 18, 2013, 01:50:57 pm »

http://www.lejournaldepattaya.com/LE%20JOURNAL%20DE%20CHIANG%20MAI.htm  15/08/2013


UNE BREVE

Chiang Mai. Arrestation de "Atit la fronde" ...   


Ce spécialiste du tir au lance pierre, avait été embauché afin d'envoyer des médocs interdits par dessus les murs de la prison de Chiang Mai...

Fallait y penser...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 7767
Re : Un sujet amer : les prisons en THAILANDE, bienvenue en enfer !
« Réponse #24 le: octobre 22, 2013, 01:11:30 am »

http://www.lejournaldepattaya.com/INFOS%20THAILANDE%2019%2010%2013.htm


Muay Thaï. Combats de prison ! Des détenus contre des étrangers, bataille pour la liberté...


Vendredi dernier, la Klong Prem prison de Bangkok a ouvert ses portes pour sans doute l'événement de combat le plus étrange dans toute l'Asie, sinon du monde.
 
Des détenus thaïlandais, beaucoup d'entre eux endurcis par des années d'incarcération, se sont opposés à des combattants étrangers libres dans des combats de boxe Muay Thai et traditionnelles.

Les deux parties étaient en compétition pour un peu d'argent, mais les détenus thaïlandais se battaient littéralement pour leur vie...


No comment...

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".