Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: HORS SUJET : LE CAMBODGE  (Lu 85377 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
HORS SUJET : LE CAMBODGE
« le: juillet 04, 2011, 02:30:14 am »

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2011/04/08/a-angkor-le-temple-du-baphuon-renait-du-sable_1502562_3216.html

A Angkor, le temple du Baphuon renaît du sable...    


Après près 16 ans de travail, un temple ancien reprend vie au Cambodge, grâce à un puzzle 3D géant.

Reconstruit à partir de 300 000 blocs de grès dispersés dans la jungle, le temple de Baphuon est inauguré dimanche 3 juillet 2011 par le roi du Cambodge Norodom Sihamoni et le premier ministre français François Fillon et ouvre au public à partir de la semaine suivante.

 Le chef-d'oeuvre de l'art khmer est l'un des trois plus importants édifices du site d'Angkor, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il se compose d'une pyramide de 35 mètres de hauteur répartie sur trois niveaux, 130 mètres de long et 104 mètres de large. Sa monumentalité et ses bas-reliefs racontant l'épopée mythologique du dieu hindou Rama en font un monument emblématique pour le pays.

 Les archéologues français de l'Ecole française d'Extrême-Orient (EFEO) ont tenté pendant 100 ans de sauver ce temple (construit en 1060) de la ruine : gorgé d'eau chaque année par les cinq mois de mousson, ce massif aux parois et soubassements sous-dimensionnés se fissurait et était très fragilisé. En 1943, l'effondrement du quart nord-est de l'édifice est déterminant pour Henri Marchal, le conservateur de l'époque.

Le temple de Baphuong est démonté dans les années 1960 par les archéologues français l'EFEO pour empêcher qu'il ne continue de s'effondrer.

 La reconstruction commence mais est rapidement interrompue par la guerre civile qui commence au début des années 1970. Les documents permettant l'assemblage du temple sont détruits par le régime khmer rouge. L'archivage graphique, le système de numérotation, et les relevés de façades disparaissent.

Le projet ne reprend qu'en 1995, lorsque la zone est à nouveau sécurisée, sous l'égide de Pascal Royère architecte à EFEO. La reconstruction est financée par la France.

Les archéologues ont dû construire un véritable puzzle en 3D en se basant sur des photos d'archives, des dessins et des souvenirs.

Pascal Royère rassemble trente anciens, charpentiers, maçons, tailleurs de pierre, qui ont travaillé avec l'archéologue responsable du démontage et gardent la mémoire du monument. Dont Ieng Taè, « un paysan, un type très doué, calme, discret, méthodique », qui devient son second. Chaque bloc a été mesuré, pesé et à nouveau répertorié pour être assemblé. Sept ans sont nécessaires pour terminer l'inventaire des éléments du temple. A partir de 2003-2004, le temple est remonté.

Le coût de la rénovation s'élève à 10 millions d'euros, le chantier a mobilisé 300 Cambodgiens alors qu'ils n'étaient que 60 au début.

Les touristes se pressent déjà sur la passerelle de bois surélevée qui mène au temple, impressionnés par l'histoire du temple...


Quelques photos :
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #1 le: juillet 04, 2011, 02:39:35 am »

/...

 :clap  Messieurs...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #2 le: juillet 04, 2011, 09:04:43 am »


TV5 a diffusé une excellente émission sur ce temple il y a peu de temps...  :)
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #3 le: juillet 04, 2011, 05:58:52 pm »


C'est tout de même une très bonne chaîne TV5 MONDE... rien à redire...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Rugby15

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1195
Re : Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #4 le: juillet 04, 2011, 06:07:48 pm »


TV5 a diffusé une excellente émission sur ce temple il y a peu de temps...  :)


je l'avais vu, super intéressant. ce temple presqu'aussi grand qu'Anghor Vat et complètement tombé en ruines !
IP archivée
"En avant poussez, poussez, les Avants de Bayonne..."

casamui

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1066
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #5 le: octobre 19, 2011, 11:56:37 am »

Un français de 50 ans a été condamné hier à 7 ans de prison à Sihanoukville pour des actes de pédophilie sur une adolescente de 13 ans.
Les prédateurs se font parfois avoir. Tant mieux.
IP archivée
Tolérance et respect, humilité et compassion, le combat de toute une vie

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #6 le: octobre 19, 2011, 12:44:02 pm »


Il faudrait aussi faire condamner ceux qui dirigent les réseaux fournissant les jeunes... Au Cambodge, c'est presque mission impossible vu le niveau de corruption...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #7 le: novembre 18, 2011, 04:58:54 pm »

http://fr.news.yahoo.com/lex-première-dame-khmère-rouge-déclarée-inapte-à-175335841.html



L'ex-"première dame" khmère rouge déclarée inapte à un procès



PHNOM PENH  : Nouveau revers dans un processus controversé, le tribunal international jugeant les responsables du régime des Khmers rouges a annoncé jeudi à Phnom Penh que l'ex-ministre des Affaires sociales Ieng Thirith était atteinte de la maladie d'Alzheimer et inapte à comparaître.


Ieng Thirith, ancienne professeur d'université formée en France qui est aujourd'hui âgée de 79 ans, sera libérée vendredi si aucun appel n'est interjeté par les procureurs, indique le tribunal dans un communiqué.
Cette décision est un écueil de plus pour les Cambodgiens qui souhaitent pouvoir tourner la page sur les horreurs du régime de Pol Pot, durant lequel environ 1,7 million de personnes - le quart de la population - furent tuées par exécution, torture, privations ou tortures de 1975 à 1979.

Le second volet important du processus judiciaire ne s'ouvrira sans doute lundi qu'avec trois accusés: le "Frère Numéro 2" Nuon Chea, l'ex-président Khieu Samphan et l'ex-ministre des Affaires étrangères Ieng Sary, mari de Thirith.
Ieng Thirith a été la belle-soeur de Pol Pot, le défunt architecte de la révolution ultra-maoïste de "l'année zéro". Arrêtée en novembre 2007, elle était inculpée de crimes contre l'humanité et de génocide.

Les juges étrangers et cambodgiens du tribunal soutenu par l'Onu ont estimé séparément que l'état mental de Ieng Thirith correspondait à la maladie d'Alzheimer. Ils ont suspendu les procédures à son encontre, ce qui signifie qu'elles pourraient reprendre si sa santé mentale le permettait.

Les juges cambodgiens Nil Nonn, Ya Sokhan et You Ottara ont considéré que sa comparution "ne servirait pas les intérêts de la justice".

L'ancienne "première dame" du régime, diplômée de littérature anglaise, parle trois langues.

Le mois dernier, son mari et coaccusé Ieng Sary a refusé de répondre à la moindre question dans le cadre du procès.

Le tribunal, qui aura dépensé environ 150 millions de dollars à la fin de l'année, est l'objet de controverses depuis sa création en 2005. Ses travaux ont donné lieu à des retards, à des accusations d'inertie et d'ingérences politiques de la part du gouvernement cambodgien.

L'unique sentence qu'il ait prononcée est une peine de 35 ans de prison commuée en 19 ans contre Kaing Guek Eav, alias "Douch", pour son rôle dans la mort de plus de 14.000 personnes au centre de torture S-21 de Phnom Penh.


C'est bien dommage que cette femme criminelle    >:(   n'ait pas été jugée avant...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

casamui

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1066
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #8 le: novembre 18, 2011, 05:39:30 pm »

Oui Line, certaines plaies ne se referment jamais.
Cette page de l'histoire du Cambodge ne se tournera qu'après plusieurs générations.
A voir ou à revoir  "La déchirure", un film pour mieux comprendre.
IP archivée
Tolérance et respect, humilité et compassion, le combat de toute une vie

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #9 le: novembre 18, 2011, 05:42:38 pm »



absolument magnifique ce film "La déchirure"...  comme tu le dit, Christophe, à voir et à revoir...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #10 le: novembre 24, 2011, 11:45:45 pm »

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20111122-proces-khmer-rouge-nuon-chea-plaide-combat-proteger-le-cambodge-vietnam



Procès des Khmers rouges : Nuon Chea assure avoir servi les intérêts du Cambodge...  >:(



D'entrée, au deuxième jour du procès, mardi 22 novembre 2011, les anciens dignitaires khmers rouges jugés à Phnom Penh pour crimes contre l'humanité, crimes de guerre et génocide expriment leur volonté de faire des déclarations.

Le premier à avoir saisi cette tribune est Nuon Chea, l'idéologue de Pol Pot, qui a parlé durant près d'une heure trente.

La tête inclinée vers son document qu’il a lu d’une voix chevrotante, « Frère N°2 » a donné des explications historiques « au nom de la vérité ». Le tribunal serait injuste envers lui, car il ne discute « que du corps du crocodile et pas de sa tête ni de sa queue ».
  
 Avec un mandat limité aux années du régime khmer rouge, le tribunal évacue de facto les interventions étrangères au Cambodge. Or, Nuon Chea a cherché à démontrer que c’est du Vietnam expansionniste que les Khmers rouges ont voulu protéger leur patrie.
  
 Une prise de parole saluée par une représentante de la partie civile khméro-américaine :
 « Les victimes ont apprécié le fait qu'il retrace l'histoire. L'entendre dire ce qu'il sait est important parce qu'elles ont toujours voulu l'entendre de la bouche de l'intéressé lui-même, et non pas à travers ses avocats, à travers les médias ou les co-procureurs, mais directement des accusés. Après, est-ce qu'elles croient à tout ce qu'il dit ? Non ! »
  
L' accusé a pu inspirer le respect mais il n’a pas convaincu la jeune étudiante Voleak avec sa théorie d’un combat mené pour empêcher le pays de disparaître : « Je l’ai écouté avec pitié, car il a 84 ans. Je me demandais pourquoi on jugeait une personne si âgée. Mais au fur et à mesure que je l’écoutais, j’ai compris qu’il ne disait pas la vérité alors qu’il l’avait promis. Il ne reconnaît pas sa responsabilité. Je suis choquée. Il nie, il répète qu’il n’a rien fait. »
 
Le co-procureur international avait plus tôt prévenu : « Nous ne rejetons pas la responsabilité d’autres pays avant et après 1975, mais cela ne vient pas exonérer les accusés de ce qu’ils ont fait ».


sans commentaire...  
 
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

casamui

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1066
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #11 le: novembre 24, 2011, 11:52:20 pm »

Ben voyons, il a servi les intérêts du pays; 3 millions de morts, il place l'intérêt du pays à un niveau incompréhensible. Et bien sûr, ce sont les pays étrangers qui sont coupables de tout. Même à 84 ans, on peut être en dessous de tout. Je n'ai aucun respect, aucune compassion pour ce lâche monstrueux 
(je sais bien ce qui est écrit en bas de mes messages, mais là je perds le combat)
IP archivée
Tolérance et respect, humilité et compassion, le combat de toute une vie

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #12 le: novembre 25, 2011, 09:03:23 am »


Je crois avoir lu presque tout ce qui a été écrit en français sur le génocide organisé par les Khmers Rouges entre 1975 et 1979 (plus un bon nombre de livres en anglais)...

Et bien, j'avoue ne pas avoir encore compris ce qui a pu motiver cette horreur... Pol Pot et sa clique étaient des fous ou des monstres, ou même surement les deux...

Quel dommage qu'ils n'aient pas été jugés beaucoup plus tôt !...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #13 le: novembre 25, 2011, 11:41:21 pm »


Quel dommage qu'ils n'aient pas été jugés beaucoup plus tôt !...


Nous sommes bien tous d'accord, on a vraiment du mal à croire que des êtres humains soient à un moment de leur vie des monstres à ce point et continuent à vivre ensuite de façon sereine...    >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #14 le: février 05, 2012, 09:31:18 am »

http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20120204-cambodge--condamnation-duch-tortionnaire-verdict-s21-khmer-rouge


Au Cambodge, les réactions divergent suite à la condamnation de Duch, le tortionnaire



Les Cambodgiens ont découvert hier, samedi 4 février, la nouvelle de la première condamnation prononcée contre un ancien responsable khmer rouge.

La veille, la Cour suprême du tribunal parrainé par les Nations unies a choisi d'alourdir la peine de 35 ans infligée à Duch en première instance, en le condamnant à la réclusion à perpétuité. Une première victoire pour les victimes d'un régime sous lequel près d'un quart de la population a trouvé la mort.

Pour les survivants du régime génocidaire, la prison à vie était le seul dénouement acceptable. Voilà leur attente exaucée. « Duch dormira à l'ombre pour le reste de ses jours », titre l'un des plus importants quotidiens du pays, en écho aux autres médias locaux.

Dans la rue, les réactions divergent. Pour les uns, la sentence retenue contre l'ancien directeur du centre de sécurité S-21 envoie un message fort aux dirigeants : ils ne peuvent agir contre le bien du pays sans avoir à répondre de leurs actes. Pour d'autres, Duch a été un simple directeur de prison qui n'a fait qu'obéir aux ordres. Son sort les indiffère...  :o

Tous les regards sont davantage tournés vers les trois anciens dirigeants khmers rouges actuellement au banc des accusés, avec la même inquiétude exprimée ; celle de les voir échapper à la justice en raison de leur grand âge.

Et si le verdict retenu contre Duch met du baume au cœur de nombreux Cambodgiens, les multiples atermoiements de la juridiction hybride ont entamé la confiance d'une partie d'entre eux, qui regrettent, aujourd'hui, un tel gaspillage d'argent.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #15 le: mai 30, 2012, 04:00:03 pm »

http://asie-info.fr/2012/05/28/au-cambodge-le-moine-aux-lunettes-de-james-bond-54441.html


Au Cambodge, le moine aux lunettes de James Bond... 


Loun Sovath, arrêté le 24 mai à Phnom Penh et blâmé par sa hiérarchie pour avoir filmé des conflits fonciers, a utilisé des lunettes spéciales pour filmer sa propre arrestation...

Plus que jamais, il mérite le surnom de «moine multimédia». Le 24 mai, cet infatigable défendeur des droits de l’Homme, banni l’an dernier des pagodes de Phnom Penh en raison du soutien qu’il apporte depuis 2009 aux victimes de spoliations foncières, a été arrêté en marge du procès de riveraines du lac Boeung Kak et conduit devant sa hiérarchie pour être sermonné.

Il raconte avoir été forcé d’approuver un document dans lequel il s’engage à ne plus s’impliquer dans les contestations auquel cas il serait défroqué...

Depuis le 24 mai, la vidéo de son arrestation  a été visionnée sur YouTube quelque 27000 fois.

Mais Loun Sovath a plus d’une corde à son arc, ou plutôt plus d’une caméra à ses lunettes : le 27 mai, il a posté une nouvelle vidéo, celle de son arrestation qu’il a lui-même filmée en utilisant des lunettes équipées d’une mini-caméra dignes de 007! 

On le voit ainsi se faire malmener, pousser dans un 4×4 et amener dans une pagode de la ville où ses pairs lui font la morale…

Loun Sovath, 34 ans, a d’ores et déjà déclaré qu’il n’abandonnerait pas son combat. Fin avril, il avait été nominé en Suisse au prix Martin Ennals pour les Défenseurs des droits de l’Homme 2012.

Les 13 militantes du Boeung Kak, arrêtées le 22 mai alors qu’elles manifestaient contre leur expropriation et condamnées à des peines allant jusqu’à 30 mois de prison à l’issue d’un procès expéditif, feront appel de leur jugement.

Les ONG de défense des droits de l’Homme ont dénoncé ces condamnations «sans fondement», tandis que la députée d’opposition Mu Sochua a réclamé la suspension de l’aide de la communauté internationale.

Ces dernières semaines, plusieurs incidents brutaux liés à des problèmes fonciers ont eu lieu au Cambodge. Dans une déclaration datée du 22 mai, le Premier ministre Hun Sen a appelé ses concitoyens à ne pas protester et à chercher l’aide des autorités...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #16 le: juin 17, 2012, 03:33:14 pm »

http://asie-info.fr/2012/06/16/les-temples-dangkor-deviennent-non-fumeurs-55411.html
Les temples d’Angkor deviennent non-fumeurs    


Les fumeurs sont prévenus: ils n’auront dorénavant plus le droit d’en griller une sur les 400 kilomètres carrés du célèbre site archéologique cambodgien...

L’annonce a été faite le 14 juin par un officiel du gouvernement cambodgien : depuis la veille, le site des temples d’Angkor, dans la province de Siem Reap (nord du Cambodge), est devenu une vaste zone non-fumeur.

L’initiative est destinée à « protéger la santé et le confort des visiteurs et à prévenir les feux de forêt », a expliqué Tan Sambu, le secrétaire général-adjoint de l’autorité Apsara, qui gère les temples et les plus de deux millions de touristes étrangers et locaux qui les visitent chaque année, un chiffre en pleine progression.

Il a ajouté que des panneaux « interdit de fumer » seraient installés sur le site et que les employés aideraient à passer l’information parmi les visiteurs.

Paradoxalement, c’est peut-être parmi son propre personnel que les autorités auront le plus de difficultés à faire appliquer le mot d’ordre...

Au moins 40% de la population masculine du Cambodge serait en effet adepte de la cigarette et 73500 personnes seraient mortes des conséquences du tabac dans le royaume en 2007, selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Au niveau régional, la consommation toucherait la moitié des hommes adultes en Asie du sud-est. Un véritable défi pour l’application de la consigne non-fumeur à Angkor, quand on sait que les Vietnam domine le marché du tourisme au Cambodge et que le nombre de touristes en provenance de Thaïlande connaît actuellement une forte augmentation...


Et voilà... à bon entendeur...  :)
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #17 le: juin 17, 2012, 10:28:28 pm »


Quelle connerie !... je ne suis pas fumeur mais interdire de fumer même dans la jungle, c'est stupide !
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #18 le: juillet 03, 2012, 08:11:31 am »


CAMBODGE: Aucun recours pour les migrants victimes du travail forcé !


PHNOM PENH, 2 juillet 2012 (IRIN) - La nuit, Nara* était rarement autorisé à dormir plus de quelques heures avant d’être contraint de reprendre son quotidien épuisant. Les corvées consistaient à lancer les filets, trier les prises et réparer les filets endommagés, tout cela sous la surveillance d’un capitaine toujours prêt à administrer une correction à toute recrue jugée négligente.

Au Cambodge, Nara avait payé des trafiquants de personnes lui ayant promis un emploi dans une usine en Thaïlande, mais ils l’ont piégé et il s’est retrouvé esclave sur un bateau de pêche en haute mer.

« J’ai travaillé sur le bateau pendant trois ans mais je n’ai jamais été payé », a dit Nara. Comme d’autres victimes de la traite interrogées par IRIN, il a souhaité garder l’anonymat.

Nara avait tout juste 20 ans lorsqu’un trafiquant l’a abordé en 2008 pour lui proposer un emploi dans une usine en Thaïlande pour un salaire mensuel de 200 dollars, soit environ trois fois ce qu’il pouvait gagner pour un travail similaire au Cambodge.

Lorsqu’il a réalisé la supercherie, il était déjà dans un pays étranger, soumis au bon vouloir de patrons violents. Il s’est vite retrouvé embarqué de force sur un bateau en partance pour les eaux malaisiennes et accostant une fois par mois sur des îles désertes.

La pauvreté et des opportunités d’emploi limitées font de ces Cambodgiens désespérés des proies faciles pour des intermédiaires qui fournissent une main-d’œuvre servile à la gigantesque industrie de la pêche en Thaïlande.


Absence de recours

D’après les observateurs, l’absence de véritable recours pour les victimes alimente ce cycle d’exploitation. La corruption des fonctionnaires, les vides juridiques et la faible protection des droits font qu’il est impossible pour les travailleurs migrants de porter plainte contre leurs oppresseurs, ou même de demander réparation.

Nara a fini par s’enfuir lorsque le bateau est rentré au port puis, grâce à l’aide d’une organisation non gouvernementale (ONG) qui lutte contre le trafic d’êtres humains, il a finalement été rapatrié au Cambodge. À son retour, la police est venue le voir une seule fois pour l’interroger brièvement sur son calvaire.

Les défenseurs des droits de l’homme qui suivent le trafic de Cambodgiens envoyés en Thaïlande pour travailler dans l’industrie de la pêche, affirment que, malgré l’ampleur des abus, aucune plainte n’a abouti, à leur connaissance.

« Selon le droit pénal et le droit du travail thaïlandais, une personne victime de la traite devrait pouvoir traduire le coupable en justice, et recevoir une compensation financière », affirme Lisa Rende Taylor, conseillère technique en chef du Projet inter-organisations des Nations Unies sur la traite des êtres humains (UNIAP).

Les victimes craignent les représailles ou sont peu disposées à témoigner car elles sont alors hébergées, tout au long des procédures légales à venir, dans des foyers tenus par le gouvernement, ce qui peut les empêcher de travailler ou d’être auprès de leurs familles le temps que la procédure suive son cours, a-t-elle dit.


Prise au piège sur la terre ferme

Kunthea, une autre victime cambodgienne qui a souhaité garder l’anonymat, se trouve dans une situation similaire. À 18 ans, Kunthea s’est inscrite dans une agence de recrutement à Phnom Penh, la capitale, attirée par une offre d’employée domestique en Malaisie. L’agence promettait de surveiller les conditions de travail de ses adhérents.

En Malaisie, elle n’avait droit qu’à un seul repas par jour, était battue à coups de ceinture lorsque ses employeurs n’étaient pas satisfaits de son travail, et n’était jamais payée. Un an plus tard, elle a surmonté la peur de se retrouver seule dans un pays inconnu dont elle ne parlait pas la langue et où elle n’avait ni famille, ni amis, et s’est échappée de la maison de ses employeurs.

« Lorsque j’ai postulé pour ce travail, l’agence m’a affirmé qu’une équipe viendrait nous rendre visite », indique Kuntha. « Ils ont dit qu’ils seraient responsables de nous ». Elle a plusieurs fois essayé d’obtenir une rétribution auprès de l’agence de recrutement de Phnom Penh, en vain.

Face à ces abus, les femmes comme Kunthea sont particulièrement vulnérables et n’ont pas les moyens d’obtenir la condamnation d’employeurs abusifs. En effet, le travail domestique n’est pas reconnu comme une catégorie de travail officielle par le droit du travail, ni au Cambodge, ni en Malaisie.

Les victimes doivent donc se tourner vers les lois qui combattent le trafic d’êtres humains mais ces dernières ne couvrent pas forcément ce type d’abus. Le code pénal, quant à lui, requiert un niveau de maltraitance plus grave pour être appliqué et est souvent mal adapté à la défense des droits des travailleurs.

« Le droit pénal ne prévoit aucune réparation pour une série d’abus liés au travail, comme la retenue de salaire, le non paiement des heures supplémentaires et le non respect d’autres normes de travail décentes comme le congé de maternité et la protection des personnes handicapées », a dit Max Tunon, haut responsable à l’Organisation Internationale du Travail qui exhorte les pays de la région à permettre aux travailleurs migrants de s’affilier aux syndicats locaux afin qu’ils jouissent d’une certaine protection.

« Il faudrait que les migrants bénéficient des accords issus des conventions collectives et soient en mesure de négocier leurs conditions de travail ainsi que les termes de leur contrat », explique M. Tunon. En tant que membres de syndicats de travailleurs, les migrants bénéficieraient également d’« inspections syndicales sur leur lieu de travail susceptibles d’améliorer leurs conditions en matière de sécurité et de santé».

Mathieu Pellerin, consultant à Licadho, une ONG cambodgienne de défense des droits de l’homme, affirme que l’absence de réglementation commence au Cambodge avec le non respect des droits de l’homme élémentaires au sein-même des agences de recrutement, dans les centres de formation qui préparent au départ à l’étranger.

« L’État [cambodgien] a prouvé qu’il n’était pas prêt à agir comme un véritable régulateur », a-t-il dit. « Ces actes criminels restent impunis – les procès-verbaux des tribunaux parlent d’eux-mêmes ».

En 2009, selon l’UNIAP, environ 20 000 Cambodgiens expulsés de Thaïlande étaient des victimes du travail forcé – un chiffre qui tend à s’accroître étant donnée la pénurie croissante de main-d’œuvre en Thaïlande dans les secteurs recrutant à un faible niveau de qualification.

*le nom a été changé


http://www.irinnews.org/fr/Report/95777/CAMBODGE-Aucun-recours-pour-les-migrants-victimes-du-travail-forc%C3%A9
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #19 le: septembre 15, 2012, 01:53:23 pm »

http://asie-info.fr/2012/09/15/cambodge-de-nouveaux-ossements-du-genocide-deterres-59906.html


De nouveaux ossements du génocide déterrés    :'(


Dix-huit crânes et des ossements humains de victimes présumées du régime khmer rouge (1975-1979) ont été découverts par des ouvriers dans une pagode de Siem Reap.

Un mois après la découverte d’un charnier dans cette même province du Cambodge, des ouvriers creusant les fondations des quartiers des bonzes au wat Kesararam, dans la ville de Siem Reap (nord), près des temples d’Angkor, ont mis à jour des restes humains portant des traces de violence, au cours du week-end du 8 septembre écrit le Phnom Penh Post.

Les squelettes serrés les uns sur les autres, les crânes brisés, les os des bras attachés par des cordes et ceux des jambes portant des fers laissent à penser qu’il s’agit de victimes des Khmers rouges...

Le site de la pagode aurait été en son temps un lieu d’exécution des Polpotistes. « Au cours des 5 ou 6 dernières années, nous avons découvert des os humains. En 2001, quand nous avons construit le temple, nous avons vu beaucoup de squelettes enterrés avec des menottes », a déclaré au journal Sambath Ly Yeut, le chef des bonzes. « Nous prierons bientôt pour eux pour Phchum Ben, la fête des morts ».

Après la macabre découverte, les travaux ont été suspendus et des recherches ont été lancées par le département provincial des Cultes et des Religions.

« D’après nos recherches commencées en 1995, ce site était un bureau de sécurité, une prison et un charnier des Khmers rouges »,  a expliqué Van Than Peou Dara, le directeur-adjoint du Centre de documentation du Cambodge (DC-Cam), qui enquête sur les crimes commis par les Khmers rouges.

Mais pour Tep Bun Chhay, le gouverneur de la ville de Siem Reap, il pourrait tout aussi bien s’agir de victimes du régime de Lon Nol (1970-1975).

« La police est allée examiner les restes, cependant nous ne savons pas encore s’il s’agit de victimes du régime de Pol Pot ou pas », a indiqué l’officiel, ajoutant que la province de Siem Reap comptait 24 charniers connus, entre Kralanh et Angkor Chum et de Chi Kreng à Banteay Srei.

« Au total, il y aurait eu 44.528 victimes sur ces sites »...   :'(


Quels monstres ils étaient ces kmers rouges... >:( >:( >:( >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14287
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #20 le: septembre 15, 2012, 02:40:25 pm »


Avec près de 2 millions de personnes tuées par les Khmers rouges, on n'a pas fini de retrouver des ossements humains au Cambodge... hélas...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #21 le: septembre 17, 2012, 01:43:29 pm »

http://asie-info.fr/2012/09/17/sale-temps-pour-les-pedophiles-au-cambodge-510062.html


le genre de fait-divers dont on se passerait volontiers... 


Sale temps pour les pédophiles au Cambodge... 


Deux pédophiles présumés français s’expliquent devant la justice cambodgienne tandis qu’un troisième, un octogénaire suisse, a été condamné à 5 ans de prison.

Les deux Français, 63 et 67 ans, ont été accusés le 12 septembre d’agression sexuelle sur deux garçons de 15 et 17 ans par le tribunal de Battambang, dans le nord-ouest du Cambodge, rapporte le Phnom Penh Post. Ils avaient été arrêtés par la police à leur hôtel le 25 octobre 2011 après avoir offert 10 et 20 dollars à des adolescents pour des relations sexuelles...   >:( >:(

Ils se trouvaient depuis en détention provisoire. Bien qu’ils aient initialement reconnu leurs actes – tout en affirmant que les garçons avaient menti sur leur âge –, les deux Français ont nié les accusations devant le tribunal.

« Ils ont dit qu’ils étaient homosexuels et qu’ils avaient seulement demandé des massages », a expliqué au journal Hong Sambath, l’avocat des adolescents, qui estime que le tribunal dispose d’assez de preuves pour les condamner.

D’après la loi, ils encourent de deux à cinq ans de prison pour avoir sollicité des relations sexuelles avec des mineurs de plus de 15 ans...  :clap  Et encore, personnellement, je trouve que ce n'est vraiment pas cher payé...    :(

Selon un responsable de l’ONG Action Pour les Enfants (APLE), qui traque les pédophiles au Cambodge, l’un d’eux avait déjà été condamné pour des viols en France et en Thaïlande , où il avait été arrêté pour pédophilie en 1997 et condamné à un an de prison.

Par ailleurs, le 14 septembre, la cour municipale de Phnom Penh a condamné à cinq ans de prison un pédophile suisse pour avoir payé un garçon de 13 ans pour avoir des relations sexuelles, rapporte The Independent.

D’après APLE, c’est la deuxième condamnation du Suisse au Cambodge pour pédophilie. Il avait été condamné à deux ans de prison en 2010 pour des crimes sexuels commis sur quatre garçons âgés de 11 à 13 ans, et a déjà passé dix mois en prison.

Il avait également été accusé d’avoir agressé un garçon de douze ans en Thaïlande en 2010 mais avait été relâché sous caution.

Le Cambodge a adopté en 2003 une loi anti-pédophilie pour se défaire de sa réputation de refuge pour les prédateurs sexuels.

Quelquefois, on en vient à regretter que l'échafaud n'existe plus...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 846
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #22 le: septembre 17, 2012, 05:29:37 pm »


Quelquefois, on en vient à regretter que l'échafaud n'existe plus...


d'accord avec toi Line l'échafaud la chaise électrique ce qu'on veut mais ils sont a exterminer ces enfoirés
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14287
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #23 le: octobre 03, 2012, 07:43:45 am »


Quelle triste histoire... Je suis consterné... Ces types sont des malades...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 13624
Re : HORS SUJET : LE CAMBODGE
« Réponse #24 le: octobre 05, 2012, 10:26:46 pm »

http://asie-info.fr/2012/10/05/cambodge-pour-la-visite-dobama-on-fait-place-nette-511202.html


Cambodge : pour la visite d’Obama, on fait place nette    :(


Près de 400 familles riveraines de l’aéroport de Phnom Penh vont être expropriées. La raison : étendre un périmètre de sécurité pour la venue de chefs d’Etat en novembre...   :'(

Ce sont au total 387 familles, vivant sur 6,3 hectares, qui ont été priées de déménager, rapporte le Cambodia Daily.

A la mi-novembre, le Cambodge accueillera un sommet de l’Asean et le 7e sommet de l’Asie de l’Est, auquel le président américain Barack Obama, s’il est réelu, devrait prendre part aux côtés de ses homologues russe, indien et chinois.

Autour de l’aéroport de Phnom Penh, une «voie de sécurité» sera construite, la piste allongée et des «zones tampon» aménagées, précise Sok Suthoeun, directeur du Secrétariat d’Etat à l’aviation civile (SSCA).

Dans ce but, une commission gouvernementale a été mise sur pied le 4 octobre. Elle sera notamment chargée de mener à bien les expropriations...

Sur place, raconte le quotidien anglophone, les familles visées ont fondu en larmes  :'(  en apprenant la confirmation de leur expulsion imminente. Elles avaient déjà reçu une notification en ce sens en juillet. Puis à nouveau en septembre.

Aujourd’hui, affirmant détenir des titres de propriété en bonne et due forme ce que contestent les autorités, elles se disent prêtes à se battre pour obtenir une indemnisation convenable.

Rendez-vous a déjà été pris le 8 octobre pour une manifestation devant l’Assemblée nationale.


Je suis tout un peu choquée... Drôle de façon de faire...   >:( >:(
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".