Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: Conduire en Thaïlande... Et en Asie  (Lu 71009 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15864
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #300 le: mai 18, 2019, 09:21:10 am »


D'après une fondation pour la sécurité routière 17 000 enfants et jeunes meurent chaque année dans "Le Carnage"

Les parents sont incités à mettre des casques aux enfants ou à leur faire prendre des bus scolaires sécurisés (quand cela existe).

Selon les dernières statistiques, les accidents de la route tuent plus de 17 000 enfants et adolescents en Thaïlande chaque année. Et la plupart de ces décès concernent des motos, a déclaré hier le directeur de la Road Safety Policy Foundation, Thanapong Jinwong.

Ainsi, Kongsak Chuenkrailas, qui travaille pour la Fondation pour les consommateurs et la sécurité, a mis en garde les parents contre l’achat de motos à leurs adolescents.

« Nous devons éduquer les parents sur les risques liés aux motos. Les enfants devraient être encouragés à utiliser les autobus scolaires appropriés », a-t-il déclaré.

Thanapong a déclaré que les statistiques compilées par la police, le ministère de la Santé publique et l'Association des victimes d'accidents de la route montrent qu'en moyenne 17 634 enfants sont décédés chaque année des suites d'accidents de la route entre 2013 et 2017.

"Ces statistiques montrent également que le nombre de victimes d'accidents de la route âgés de 10 à 19 ans a augmenté", a-t-il déclaré, ajoutant que la plupart des accidents avaient eu lieu pendant les vacances d'été (dont Songkran), ainsi que pendant les périodes comme le Nouvel An.

Un représentant du Centre de promotion de la sécurité des enfants et de prévention des blessures de l’hôpital Ramathibodi a déclaré que de nombreux enfants étaient morts en conduisant des motos autour de chez eux.

De nombreux motocyclistes ignorent souvent le code de la route et décident de ne pas porter de casque lors de déplacements brefs près de chez eux.

Pour éviter de tels drames, Kongsak a déclaré que les parents devraient mettre leurs enfants dans des autobus scolaires sûrs.

« Nous avons mis en œuvre le projet d'autobus scolaires dans 32 provinces », a-t-il déclaré, ajoutant que de nombreux autobus scolaires sûrs actuellement en service n'étaient pas enregistrés auprès du ministère des Transports terrestres, car ils ne respectaient pas les normes. A contrario de nombreux systèmes de ramassage scolaire artisanaux sont facteurs d'accidents avec des véhicules bricolés et des conducteurs amateurs.

« Nous devons sensibiliser les parents car un mauvais choix d’autobus scolaire constitue également une menace pour la sécurité de leurs enfants », a-t-il déclaré.

Chissanuwat Maneesrikham, qui travaille sur la prévention des accidents de la route, a déclaré que son équipe avait déjà incité les garderies à prêter des casques aux enfants.

« Nous étendons également cette initiative aux écoles primaires », a-t-il déclaré.

Selon Chissanuwat, des casques de protection seront prêtés aux enfants si leurs parents "oublient" d’en fournir un à leurs enfants.

De leur côté, les autorités n'ont pris aucune mesure pour faire baisser la mortalité sur les routes.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/13926-dapr%C3%A8s-une-fondation-pour-la-s%C3%A9curit%C3%A9-routi%C3%A8re-17-000-enfants-et-jeunes-meurent-chaque-ann%C3%A9e-dans-le-carnage/


----------------------------------------------

Thaivisa en français se demande comment la fondation arrive au chiffre de 17600 "moins de 20 ans" tués chaque année. Il y a 25000 morts sur les routes chaque année en Thaïlande, cela voudrait que seulement 7400 sont des adultes, soit 20 par jour. Or, c'est beaucoup plus !
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14274
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #301 le: juin 08, 2019, 07:22:41 pm »



SECURITE - Traverser une rue en Thaïlande et au Japon...  :o  :D
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15864
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #302 le: juillet 26, 2019, 08:21:21 am »


Les accidents de la route, cause principale des décès de jeunes Thaïlandais, coutent un "pognon de dingue"

Les accidents de la route ont fait 20 169 morts en Thaïlande l'année dernière, principalement des étudiants et des jeunes. L'OMS parle officieusement de 25 000.

Les motos ont représenté 70% des accidents mortels, suivies des voitures ou de pick-up à 14 % et de 10% de piétons. Ces chiffres ont été publiés dans le cadre de l'enquête sur la sécurité routière menée en Thaïlande en 2018 par la Fondation thaïlandaise pour la promotion de la santé et les équipes de surveillance de la sécurité routière.

Les "motards" savent qu'ils risquent leur vie à tout moment mais les 2000 piétons morts ne sont pas des victimes consentantes.

Preeda Jaturapong, de l'Institut de technologie du roi Mongkut à Ladkrabang, a déclaré que les conclusions - fondées sur des informations communiquées par le ministère de la Santé publique, la police royale thaïlandaise et la société de protection des victimes d'accidents de la route - montrent qu'un tiers des victimes étaient des hommes entre 15 et 24 ans.

Il a déclaré que les provinces de l'est de Rayong, Chon Buri et Chanthaburi avaient le plus grand nombre de victimes de la route, avec des taux de 65,53, 49,63 et 49,02 personnes pour 100 000 habitants. Les provinces de Saraburi (48,06), Chachoengsao (47,55), Prachin Buri (47,19), Sa Kaew (45,97), Prachuap Khiri Khan (45,01), Ayutthaya (44,90) et Nakhon Nayok (43,06) ont également des taux importants.

Les provinces les moins touchées par les accidents de la route sont Mae Hong Son (13.09), Bangkok (13.48), Yala (15.22), Pattani (15.60), Narathiwat (15.83), Satun (19.28), Nakhon Pathom (19. 34), Nong Khai. (19.34), Nong Bua Lampu (20.50) et Nonthaburi (20.78), a déclaré le conférencier.

Les 10 provinces ayant enregistré la plus forte augmentation des taux de mortalité sur les routes de 2011 à 2018 sont Beung Kan (38%), Amnat Charoen (30%), Loei (30%), Nonthaburi (28%), Kalasin (27%), Si Sa Ket (26%). Sa Kaew 22%, Yasothon 20%, Chaiyaphum 13% et Mukdahan à 13%, a-t-il déclaré.

Les provinces où les accidents de la route diminuent sont Yala (-81%), Satun (-77%), Samut Sakhon (-71%), Surat Thani (-63%), Phuket (-62%). Songkhla (-59%), Phayao (-55%), Chumphon (-55%), Trang (-49%) et Nakhon Phanom (-47%), a-t-il ajouté.

Le Dr Withaya Chartbanchachai, de l'OMS, a déclaré que même s'il y avait moins de morts sur les routes en 2018, le problème des accidents de la route reste un problème gravissime et durable en Thaïlande, qui occupe toujours la première place pour les accidents de la route en Asean.

La Thaïlande est également très loin d’avoir atteint son objectif de 2020, qui est de ramener le nombre de morts sur les routes à moins de 20 décès pour 100 000 habitants, a-t-il déclaré. L’OMS considère que cet objectif ne pourrait être atteint que si la loi était appliqué. On sait que le gouvernement et la police ne sont pas très intéressés par la sécurité routière.

Withaya a également déclaré que les agences et les organisations de sécurité routière devraient faire pression pour:

1. La création d'un organisme unique qui supervise la stratégie en matière de sécurité routière, aligne les mesures locales sur les normes internationales et garantit de bons systèmes de suivi;

2. Veiller à l'application stricte de la loi dans tous les domaines de la sécurité routière.

Les motocyclistes étant à l'origine du plus grand nombre de morts sur les routes, à cause de blessures mortelles à la tête, cela prouve que le port du casque aurait permis de réduire le nombre de morts. Les personnes qui ne portent pas de casque courent sept fois plus de risques de blessures à la tête lors de collisions, a-t-il déclaré. Il est donc nécessaire de faire pression pour que les casques soient portés.

Il a déclaré que les agences œuvrant pour la sécurité routière souhaitent que le gouvernement accorde la priorité à la réduction des accidents de la route et l'intègre peut-être dans sa stratégie nationale sur 20 ans (2018-2037) ce qui n'est pas le cas actuellement.

Le gouvernement devrait également modifier les lois afin de soutenir la sécurité routière tout au long de l’année - pas seulement pendant le Songkran ou le Nouvel An. Il a toutefois admis que les mesures de sécurité supplémentaires prises lors des festivals avaient considérablement contribué à réduire le bilan routier de 21 607 morts en 2017 à 20 169 en 2018.

« Cependant, 20 000 morts sur les routes chaque année cela reste inacceptable, d'autant que la plupart des victimes ont entre 15 et 24 ans. L'Institut de recherche sur le développement a déclaré que les morts et les blessés dans les accidents de la route survenus en Thaïlande de 2011 à 2013 avaient coûté 545 milliards de Bt par an - soit 6% du PIB du pays », a-t-il déclaré.

Withaya a également exhorté la Thaïlande à adopter les recommandations de la Banque mondiale : la réduction de moitié des décès et des accidents de la route peut ajouter de 7 à 22% au PIB par habitant.


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14243-les-accidents-de-la-route-cause-principale-des-d%C3%A9c%C3%A8s-de-jeunes-tha%C3%AFlandais-coutent-un-pognon-de-dingue/?fbclid=IwAR0XCK8IJfDPeLX2Hkpgpgqqi-h2_u4dJ7EqwFoo_ZAaadr2Nb7XaZ9HLVU
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15864
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #303 le: août 01, 2019, 08:55:26 am »


Plus de la moitié de utilisateurs de deux-roues ne portent pas de casque !

Une étude montre que moins de la moitié des motards thaïlandais portent un casque.

Malgré les campagnes incessantes menées par le gouvernement et les organisations de sécurité routière depuis 2011 pour amener les motocyclistes à porter un casque, seuls 45% le portent. Selon les conclusions de la Thai Roads Foundation et du réseau Road Safety Watch, sous l'égide de la Fondation pour la santé (Thai Health), les motards thaïlandais sont parmi les pires de l'ASEAN. Ils font fi de la loi et de leur propre sécurité.

Il est à noter que les campagnes ne font que de la "sensibilisation" à dose homéopathique et que jamais aucune mesure sérieuse n'a été prise.

Le Dr Werapan Supanchaimart, vice-président de Thai Health, a déclaré lors d'un séminaire aujourd'hui que la Thai Roads Foundation étudiait depuis neuf ans le port du casque par les motocyclistes à travers le pays dans les zones urbaines et rurales.

Les résultats montrent que le nombre de personnes portant un casque ne varie pas beaucoup d’une année à l’autre.

52% des motocyclistes et 22% des passagers portent un casque protecteur, soit une moyenne de 45% des personnes sur un deux-roues, a déclaré M. Natthapong Boontob, directeur de la Thai Roads Foundation.

Les résultats du sondage des trois dernières années montrent que Chiang Mai a le taux le plus élevé d'utilisateurs de casques de protection dans le nord, avec 53%. 59% à Nonthaburi pour la région centre et 61 % à Phuket pour la région sud.

Les provinces qui enregistrent les plus fortes améliorations sont Nong Bua Lamphu, Phrae, Rayong et Nakhon Si Thammarat.

En ce qui concerne l'âge, 48% des adultes (dont passagers) portent un casque protecteur, contre 22% pour les jeunes et 8% pour les enfants. On ne sait pas pourquoi les adultes qui portent un casque ne demandent pas à leurs enfants d'en porter un aussi.

En ce qui concerne Bangkok, 85% des motocyclistes portent un casque et le nombre de passagers le portant est passé de 39% en 2017 à 55% en 2018.

Il est à noter que la qualité des casques vendus a augmenté ces dernières années. Les casques "symboliques" à 100 bahts sont boudés, à moins qu'ils ne soient illégaux.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14302-plus-de-la-moiti%C3%A9-de-utilisateurs-de-deux-roues-ne-portent-pas-de-casque/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15864
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #304 le: août 01, 2019, 09:44:54 am »


Voilà une bonne mesure !  :clap


Le nouveau ministre des transports souhaite porter la vitesse maximale autorisée sur toutes les autoroutes à 120 km/heure

Le nouveau ministre des Transports, Saksayam Chidchob, dont la famille est connue pour son circuit automobile en Isaan, veut augmenter la limite de la vitesse sur les principales routes thaïlandaises.
 
Cette proposition faisait partie d'un ensemble de mesures proposées hier lors d'une réunion au ministère des Transports visant à répartir les responsabilités entre les cadres supérieurs.
 
Saksayam souhaite que plusieurs affaires soient réglées au cours du mois prochain pour améliorer la sécurité, alléger la pression économique sur le public et améliorer le confort des habitants.
 
Une mesure consiste à augmenter la limite de vitesse sur les routes à quatre voies à 120 km / h. Cela voudrait dire des autoroutes et des voies rapides.
 
Saksayam a déclaré que cela améliorerait la circulation. La plupart des accidents, a-t-il dit, se produisent sur des routes à deux voies et en raison d’erreurs des conducteurs. Thaivisa en français ajoute que la plupart des décès concernent des conducteur de deux-roues qui ne roulent pas à 100 ou 120 km / h.
 
Certaines portions de routes telles que l'autoroute de Chonburi sont déjà limitées à 120 km / h, mais la nouvelle mesure s'appliquerait à toutes les sections et à toutes les grandes routes.
 
La police sera consultée.
 
En outre, le ministre souhaite que les travaux sur Rama 2 et ailleurs soient terminés rapidement, il souhaite que des mesures soient prises pour réduire les émissions de PM 2,5 provenant des camions et des véhicules de transport en commun, et propose d'interdire les camions à 10 roues à Bangkok et Phuttamonthon, sauf entre minuit et 4 heures.
 
Une réduction des tarifs pratiqués aux péages sur les autoroutes est également proposée pour alléger le fardeau imposé aux utilisateurs. On parle de 5 à 10 bahts.
 
Le ministre a également promis que la question de Grab Taxi serait résolue dans trois mois.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14298-le-nouveau-ministre-des-transports-souhaite-porter-la-vitesse-maximale-autoris%C3%A9e-sur-toutes-les-autoroutes-%C3%A0-120-km-h/?fbclid=IwAR388dSE3V4NIoHeVm6hryKjIiLsdAvXd_iuYXBcbeH8itY2znsETqNaD3c

IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 15864
Re : Conduire en Thaïlande... Et en Asie
« Réponse #305 le: août 15, 2019, 08:40:30 am »


Le ministre des transports défend sa décision de ne pas interdire les minibus bon marché au détriment de véhicules plus grands

Saksayam défend sa décision contre le remplacement obligatoire des minibus (une dizaine de sièges) par des micro-bus (une vingtaine de sièges et structure solide).

Le ministre des Transports Saksayam Chidchob a précisé mercredi qu'il n'avait pas abandonné la politique consistant à remplacer les minibus existants par des micro bus, mais souhaite simplement que le remplacement soit volontaire, citant les coûts élevés des micro bus et la possibilité d'une augmentation des tarifs des opérateurs.

Le ministre a été vivement critiqué pour ne pas se soucier de la sécurité des passagers et de sa décision de reporter indéfiniment le remplacement des minibus vieillissants et dangereux.

Lors d'une conférence de presse mercredi matin au ministère des Transports, M. Saksayam a souligné que chaque micro-bus coûte environ 2,2 millions de bahts, contre 1,2 à 1,3 million de bahts pour un minibus, ajoutant que la plupart des exploitants de minibus ne peuvent pas supporter les coûts plus élevés. Il ne mentionne pas que les micro bus ont deux ou trois fois plus de sièges ce qui explique la différence de prix et laisse entrevoir un retour sur investissement identique.
 
Il a ajouté que, si les opérateurs étaient obligés de passer aux micro-bus, ils demanderaient des augmentations de tarif, ce qui déplairait aux passagers, et les conducteurs seraient obligés de conduire plus vite pour respecter leur quota (sic) et couvrir ainsi leur investissement, ce qui nuirait à la sécurité.

Le ministre des Transports a expliqué qu'un système de soutien doit d'abord être mis en place. Par exemple, a-t-il déclaré, il doit exister une organisation fournissant des crédits à faible taux d'intérêt pour financer les achats de micro-bus par les opérateurs, ajoutant qu'un système de maintenance doit également être mis en place, les micro-bus et leurs pièces détachées devant être importés. Ce qui par ailleurs, aurait un impact sur la balance commerciale.

On ne sait pas pourquoi la Thaïlande ne pourrait pas construire des micro bus.

Il a noté que la plupart des accidents impliquant des minibus étaient causés par les conducteurs eux-mêmes et que 2,9% seulement étaient imputables aux véhicules.

Il a admis que les autorités n'inspectaient pas l'état des minibus, permettant ainsi à des minibus dangereux de rouler.

Concernant sa décision de prolonger la durée de service des minibus de 10 à 12 ans, il a expliqué que cela dépendrait de l'état de chaque véhicule. Ainsi les minibus de moins de dix ans qui ne répondent pas aux normes de sécurité seront interdits, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, le ministre a rétropédalé concernant l'augmentation des tarifs des taxis devant les mauvais sondages. Il est donc fort possible que les tarifs n'augmentent pas comme prévu de peur de voir le gouvernement perdre des électeurs.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14366-le-ministre-des-transports-d%C3%A9fend-sa-d%C3%A9cision-de-ne-pas-interdire-les-minibus-bon-march%C3%A9-au-d%C3%A9triment-de-v%C3%A9hicules-plus-grands/
IP archivée