Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...  (Lu 92867 fois)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #25 le: avril 24, 2012, 08:16:27 pm »

http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5E8FO12F20120424


Bouygues va construire trois tours à BANGKOK


Bouygues Construction a annoncé mardi la signature d'un contrat de près de 100 millions d'euros avec le promoteur thaïlandais Noble Development pour réaliser trois tours résidentielles haut de gamme et un immeuble de bureaux à Bangkok.

Le projet, d'une surface totale de 157.000 m², est situé dans le quartier commercial très prisé de Ploenchit, a précisé le groupe de BTP dans un communiqué.

"Les trois tours résidentielles, de 14, 47 et 52 étages (soit 180 mètres), accueilleront près de 1.450 logements, du studio au 3 pièces.

L'immeuble de bureaux comptera quant à lui trois étages", a indiqué dans un communiqué Bouygues Construction, filiale BTP du groupe diversifié Bouygues.

Les travaux démarreront au troisième trimestre 2012 et dureront près de trois ans et demi.

Entre 2003 et 2006, la filiale du groupe français, Bouygues Thaï, a livré deux projets de villas et un hôtel 5 étoiles pour Noble Development, promoteur spécialisé dans les projets résidentiels.   
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #26 le: mai 11, 2012, 09:11:33 am »


Même si cette mesure fut prise pour des raisons de politique populiste, on ne peut pas nier son efficacité.

Bravo donc pour la reconduite de cette excellente initiative.  :clap
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #27 le: mai 24, 2012, 11:41:37 pm »

http://siamlife.blog4ever.com/blog/lire-article-92107-9305578-actualites__du_14_au_20_mai_2012_.html


Mesures sévères contre les courses de rue


Les autorités ont declarés une vrai guerre aux courses illégales de voitures et motos qui transforment parfois la capitale en dangereux circuit.

Tout le monde (les coureurs, les spectateurs, les parents et les magasins spécialistes en accesoires qui jouent parfois aux « sponsors » sera desormais punissable.

La police Metropolitaine aura a cet egard un rôle important a jouer puisque c'est elle qui devra mettre fin aux courses, qui sont non seulement dangereuses pour le public et les personnes aux alentours mais qui sont souvent l'occasion de paris, de lieux de prostitution et d'échanges de narcotiques en tous genre…

Les spectateurs et les passagers pourront devoir faire face à 3 mois de prison ou une amende allant de 2.000 a 10.000 baht, voir les deux...

Les parents qui n'ont pas empêché leurs enfants de participer a ces courses pourront eux devoir faire face a 3 mois de prison et 30.000 baths d'amende ou bien les deux…

Les revendeurs d'accessoires pourraient quant à eux etre inculpés de violation des lois industrielles et de promotion de courses illégales...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

lolo

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #28 le: mai 31, 2012, 06:24:51 am »

Vivre à Bangkok, je l'ai fait deux semaines.
C'était vraiment une très belles expériences  !
La voilà en images :

https://vimeo.com/39369866

J'espère que vous aimerez  :smile
IP archivée

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #29 le: mai 31, 2012, 09:26:36 am »


Merci Lolo, très belles images...  :clap

Mais tu sais, et je sais, que Bangkok n'a rien d'aussi idylique que ce que tes beaux clichés peuvent laisser supposer !...  :What?
IP archivée

lolo

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #30 le: mai 31, 2012, 04:12:15 pm »

Oui j'ai voulu montrer un aspect idylique en effet !
Je suis fleur bleue  :-*
Mais disons que je ne me suis pas promené là où ça dérange.
C'était ma volonté.
Merci pour le commentaire en tout cas !
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #31 le: juin 22, 2012, 01:36:45 pm »

http://siamlife.blog4ever.com/blog/lire-article-92107-9359830-actualites


Les canaux de Bangkok plus propre...    


Sukhumbhand Paribatra, le gouverneur de la capitale a annoncé que  plus de 80 % des canaux et des fosses de 18 quartiers avaient été "dragués" et nettoyés, expliquant l'importance de la gestion des eaux (et des déchets) et la responsabilité de chacun dans ce domaine... en particulier pour les habitants en amont de Bangkok car ces derniers seront les garants de la propreté qui reduira ainsi les effets néfastes...

Pour ce qui est des écluses, le Gouverneur a dit que leur reconstruction avance doucement parce que de nombreux résidents refusent de permettre l'accès aux zones réservées.

La BMA (Bangkok Metropolitan Administration) continue malgré tout d'entrer en contact avec la population afin que les digues soient elles aussi finies fin juillet comme prévu...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #32 le: juin 27, 2012, 01:23:09 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/divers/100522-un-nouveau-night-bazaar-a-bangkok


 :announce   Un nouveau "night bazaar" à Bangkok


Situé sur Charoen Krung, au bord du Chao Phraya, Asiatique the Riverfront compte devenir le point de rendez-vous nocturne des Bangkokois et touristes.

Il est facilement reconnaissable. À une dizaine de minutes au Sud de Saphan Taksin, le nouveau bazar de nuit de Bangkok longe le Chao Phraya. « Nous offrons 300 mètres de balades au bord du fleuve, c’est unique à Bangkok », dit fièrement Napat Charoenkul, l’homme qui a conceptualisé ce nouveau projet.

L’Asiatique s’est installé sur les vestiges d’un entrepôt détenu par une entreprise danoise pendant 120 ans.

Sous le règne du roi Chulalongkorn, il s’agissait du plus grand port de la ville. « Ces constructions sont rares en Thaïlande et dans le reste du monde aussi », insiste Napat Charoenkul, qui a tenu à préserver son architecture.

Plus de 1 500 petites boutiques se succèdent dans les différents entrepôts. La moitié vient de l’ancien night bazaar de Suam Lun, qui a fermé au début de l’année dernière. Certains propriétaires de stands à Siam Square, Pratunam et Chatuchak occupent les places restantes.

À l’inverse du marché de Chatuchak, les allées entre les échoppes offrent une large place pour se balader.

Le directeur de projet et son équipe ont  souhaité aménager un espace de vie, où les gens viennent se promener, visiter les magasins et aussi s’arrêter pour manger un morceau ou boire un verre. Une série de restaurants se succèdent le long des nombreux passages. Mais la majorité se trouve au bord du fleuve Chao Phraya. Et la palette est variée: cuisine thaïe traditionnelle, fusion, asiatique, occidentale ou encore différentes chaînes de fast-food. On y trouve même un restaurant français.

Comme l’explique Napat Charoenkul, l’Asiatique ne cherche pas seulement à attirer des touristes mais souhaite aussi drainer une clientèle thaïlandaise et expatriée. « Nous comptons réveiller cette zone de Bangkok, endormie depuis de si nombreuses années ».

Pour ce faire, tous les chemins mèneront au nouveau night bazaar : par la route ou l’eau.

L’Asiatique a mis en place une navette gratuite depuis le ponton de Saphan Taksin, tous les quarts d’heure. Et de l’autre côté, un parking attend les motorisés.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu (de Chiang Mai)

  • Invité
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #33 le: juin 28, 2012, 09:28:29 am »


J'avoue ne jamais y aller... Trop touristique...
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #34 le: septembre 05, 2012, 10:27:31 pm »

http://asie-info.fr/2012/09/04/thailande-les-taxis-ne-pourront-plus-refuser-le-client-58818.html


 :announce   Bangkok : les taxis ne pourront plus refuser le client


Les taxis de Bangkok, jusqu’alors relativement libres sur le choix de leurs clients  :o , sont, depuis le 1er septembre, passibles d’une amende s’ils disent non à une course...

Celui qui ne s’est jamais retrouvé coincé à Bangkok, aux heures de pointe, sous une pluie battante, attendant désespérément qu’un taxi daigne accepter de le conduire à un important rendez-vous, ne peut pas comprendre le sens de la nouvelle amende adoptée par la police de la capitale thaïlandaise.

Jusqu’ici, les chauffeurs de taxis avaient l’art et la manière d’embarquer ou non le client lorsqu’ils se sentaient en position de force (pluie, heure tardive, destination isolée, état du trafic, voire réputation sur l’état du trafic de la destination).

Selon le Bangkok Post, depuis le 1er septembre, les mauvaises habitudes des taxis doivent changer avec l’instauration d’une pénalité pour les chauffeurs qui refuseront de prendre un passager.

Les usagers mécontents n’auront plus à écrire pour se plaindre auprès du département des transports de la ville mais pourront se rendre directement au commissariat le plus proche, s’adresser à un policier sur place ou téléphoner au 1197 en indiquant le numéro d’immatriculation du véhicule ainsi que l’heure et l’endroit du litige.

Si l’infraction est avérée, le taxi en question sera arrêté et soumis à une amende de 1000 bahts (25 euros) sur-le-champ.

Les taxis ne voient pas, on pouvait s’y attendre, cette mesure d’un bon œil. Président d’une association professionnelle, Udon Khanti, interrogé par le Nation, considère que l’amende est trop élevée et que les taxis devraient avoir le droit de refuser un passager, notamment si le chauffeur se sent menacé ou en possible danger.

L’un de ses collègues, Weerapong Butkaew, explique quant à lui que lorsque le moment de ramener la voiture au garage approche, il ne peut accepter que des petites courses, afin d’éviter de payer une pénalité à la centrale des taxis...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #35 le: septembre 15, 2012, 01:31:19 pm »

http://asie-info.fr/2012/09/14/thailande-provinces-centre-inondations-59917.html


Une info. à prendre avec des pincettes...   :)


Le centre, dont Bangkok, menacé par la montée des eaux    ???


Les inondations pourraient affecter certains quartiers de Bangkok d’ici sept à dix jours...

Les provinces riveraines du fleuve Chao Phraya et situées en aval du barrage-réservoir Chao Phraya construit à Chai Nat doivent s’attendre à être inondées, à cause des fortes pluies qui devraient tomber jusqu’au 17 septembre et du volume d’eau plus important libéré par le réservoir.

Le Département royal de l’irrigation a particulièrement averti les provinces de Chai Nat, d’Ang Thong, d’Ayutthaya et de Pathum Thani. Selon le département, le niveau d’eau en aval du barrage atteindra une hauteur entre 25 et 50 centimètres.

Déjà le 13 septembre, le fleuve a débordé de son lit et inondé certains quartiers du district Muang d’Ang Thong, ainsi que le district Sam Khok de Pathum Thani. Certains districts de la province d’Ayutthaya, qui avait été inondée pendant plusieurs semaines l’an dernier, sont affectés par la montée des eaux depuis le début de septembre.

Sujarit Khunthanakulwong, chef du département d’ingénierie hydraulique de l’université Chulalongkorn estime que certaines parties de Bangkok seront touchées par les inondations d’ici sept à dix jours, à cause des fortes pluies qui vont tomber jusqu’au 17 septembre.

Mais cette mise en garde est relativisée par l’universitaire Seree Supratid, très consulté par les médias thaïlandais, lequel assure que les bonnes protections anti-inondations dont bénéficie la capitale devraient fortement limiter la montée des eaux.

Cité par le quotidien Bangkok Post, il affirme que le risque principal provient des fortes pluies. Au pire, le drainage des eaux pourrait prendre cinq à six heures dans certains quartiers.

La cheffe du gouvernement Yingluck Shinawatra, en visite le 13 septembre dans le centre-ville de Sukhothai soudainement inondé le 10 septembre, a assuré que les eaux seront totalement drainées « dans deux jours ».

Distribuant des kits de secours aux habitants, elle s’est déclarée confiante, selon le quotidien The Nation, que « la situation allait rapidement retourner à la normale ».

Et bien tant mieux si tout se passe au mieux cette année, car les pluies de mousson, malheureusement personne n'y peu rien ...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

letirailleur

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1076
  • Mon blog: http://udonthani-en-isan.over-blog.com
    • Le blog de Patrick en Thailande
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #36 le: septembre 15, 2012, 01:36:01 pm »

Je peux dire que pour le moment Udonthani n'a pas été touché par les pluies et que cette année elles sont plutot rares.
IP archivée
Il vaux mieux etre vieux et vigoureux que jeune et inactif

http://udonthani-en-isan.over-blog.com

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #37 le: septembre 16, 2012, 01:38:46 pm »

http://pattayathailande.com/un-million-de-cameras-pour-espionner-les-futurs-criminels-de-bangkok/
septembre 2012



Un million de caméras pour espionner les futurs criminels de Bangkok   


Un ambitieux projet de lutte contre le crime prévoit d’inonder les rues de Bangkok avec 1.000.000 caméras de surveillance dans les trois ans.


Les résidents devront payer entre 100 et 200 bahts par mois pour aider à financer le projet « Miracle Eyes », selon le journal PDN...  :o


Je me demande vraiment si les habitants vont être contents de participer financièrement tous les mois à ce projet... Pas très normal tout çà... :(

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2877
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #38 le: septembre 17, 2012, 03:47:56 pm »


sujet inondations 2012

La construction des digues se poursuit au nord de Bangkok !

Les résidents de Nakhon Sawan, dans une course contre la montre contre les inondations, tentent d’ériger des barrières  pour se protéger d’un débordement de la rivière Ping. Les fortes pluies  de mousson devraient se poursuivre jusqu’à lundi sur  la plupart des régions en Thaïlande.

Nakhon Sawan est situé à environ 250 kilomètres au nord de Bangkok, et marque le point de confluence de deux fleuves majeurs, le Ping et le Nan. Ces deux rivieres convergent à Nakhon Sawan pour former le fleuve Chao Phraya qui coule au sud de Bangkok et se jette dans le golfe de Thaïlande.

Les barricades peuvent à certains endroit atteindre parfois 5,5 mètres de haut. L’édification tourne à plein régime dans plusieurs régions, particulièrement dans la ville de Nakhon Sawan où la catastrophe de 2011 a fait des dégâts considérables.

Après le désastre de l’an passé, les habitants de Nakhon Sawan et les riverains ressentent le besoin d’ériger ces barrières pour se protéger tout comme à Bangkok

http://thailande-fr.com/actu/21106-la-construction-des-digues-se-poursuit-au-nord-de-bangkok#.UFbJ3I0aPtA
voir vidéo lien cité ci dessus
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Bip Bip

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 847
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #39 le: septembre 17, 2012, 05:10:19 pm »


ils ont raison pour les digues mais pas trop pressés les Thais cool ils auraient pas pu les finir avant que la mousson  revienne
IP archivée

Malco

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 5915
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #40 le: septembre 17, 2012, 05:35:54 pm »


ils ont raison pour les digues mais pas trop pressés les Thais cool ils auraient pas pu les finir avant que la mousson revienne


Les thaïs ne changent pas leurs habitudes , ils vivent au jour le jour .
IP archivée
@+ Malco

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #41 le: septembre 18, 2012, 06:03:26 pm »


En attendant, qu'est-ce qu'il pleut à Bangkok... En ce moment, c'est des trombes d'eau tous les jours... Quand je pense qu'il fait beau à Chiang Mai, je suis content de rentrer demain...
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2877
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #42 le: octobre 04, 2012, 03:30:30 pm »


Le programme de bus gratuits prolongé de six mois !

Le programme de bus et trains gratuits subventionnés  par le gouvernement thaïlandais sera prolongé jusqu’au 31 mars a annoncé le porte-parole du gouvernement Sansanee Narkpong.

Le programme qui devait expirer le 30 septembre, couvre 800 autobus publics sur 73 lignes à Bangkok et dans la région métropolitaine.

Le gouvernement thaïlandais a subventionné la société de transport en commun de Bangkok (Bangkok Mass Transport Company) à hauteur de 1.5 milliards de baht (environ 37,5 millions d’euros) pour étendre le bénéfice du transport gratuit aux personnes à faible revenu.

Pour info = Pas climatisé et en piteux état ils permettent de traverser la ville gratuitement ou pour 7 à 12 baht (version payante)

http://thailande-fr.com/actu/21335-le-programme-de-bus-gratuits-prolonge-de-six-mois#axzz28J912GRA

IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2877
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #43 le: octobre 11, 2012, 08:07:27 pm »


La fièvre du condo reprend à Bangkok !

Après une courte pause l’année dernière marquée par la catastrophe des inondations, la fièvre du condo a repris de plus belle à Bangkok depuis le début de l’année 2012.

Trois fois plus de projets à Bangkok qu’à Jakarta.

Le nombre de projets immobiliers, en particulier les condominiums, dans la capitale thaïlandaise est le plus élevé de tous les pays de l’ASEAN : il s’est lancé en 2012 trois fois plus de projets à Bangkok qu’à Jakarta, qui se classe au deuxième rang, selon les chiffres du Real Estate Information Centre (REIC).

Au cours des neuf premiers mois de cette année, le nombre de nouveaux condominiums disponibles à Bangkok a augmenté de 42 % en glissement annuel.

Selon le Centre d’information Immobilier (REIC), la flambée actuelle est causée par plusieurs facteurs en même temps: les phénomènes météo récents qui ont provoqué des inondations dans certaines zones urbaines, en particulier dans les zones de lotissements de maisons individuelles, ainsi qu’un changement dans les modes de vie urbains marqué par une plus grande importance de l’accès aux transport en commun. Autant de facteurs qui ont poussé les habitants de Bangkok à s’intéresser davantage au marché du condominium.

En gros on passe d’un modèle dominant pavillon + voiture à condo + BTS, plus adapté à la croissance de mégapole comme Bangkok.

Quatre endroits sont particulièrement concernés par l’abondance de condominiums:  Huay Kwang, Chatuchak, la partie Est de Sukhumvit Road – Bangna de Bangkok, la province de Chonburi et la zone balnéaire de Hua Hin.

Une demande de logements qui pourrait augmenter avec la Communauté économique de l’ASEAN en 2015

Plus de condominiums sont encore dans les cartons des développeurs, car les investisseurs voient la demande de logements augmenter rapidement à Bangok à l’avenir, en particulier après la formation de la Communauté économique de l’ASEAN en 2015.

Cette nouvelle communauté économique des 10 pays membres de l’Asean rendra en effet beaucoup plus facile l’obtention d’un visa pour la Thaïlande pour les ressortissants des neuf autres pays, dont certains comme l’Indonésie ou les Philippines ont une population très importante.

La marché du condominium a maintenant pris le pas sur les ventes de maisons individuelles, qui était traditionnellement le mode de vie préféré des habitants de Bangkok: le condo représente en 2012 70 % des parts de marché du logement. Le ratio des acheteurs et spéculateurs est de  2 pour 1 selon la Thai Appraisal Association

Actuellement les prix de de l’immobilier en Thaïlande augmentent raisonnablement d’environ 5% par an et il n’y a aucun signe d’une bulle immobilière
selon Sophon Pornchokchai, président de la Thai Appraisal Foundation.

« Les condominiums finis sont le plus souvent occupés par les propriétaires eux-mêmes. Ce qui est un signe que le marché n’est pas dans une phase spéculative, mais si les achats spéculatifs venaient à l’emporter ce ne serait pas un bon signe. «

http://thailande-fr.com/bangkok/21430-la-fievre-du-condo-reprend-a-bangkok#axzz28zV5nRqs
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #44 le: octobre 19, 2012, 01:10:35 pm »

http://asie-info.fr/2012/10/18/thailande-quand-les-bangkokois-retournent-a-la-terre-511860.html


Quand les Bangkokois retournent à la terre   


Certains habitants de la capitale thaïlandaise ne supportent plus les affres de la vie urbaine et font un retour à la terre à la faveur des week-ends.

Embouteillages, inondations de saison des pluies, stress… Certains Bangkokois n’en peuvent plus et désertent la mégapole thaïe de 10 millions d’habitants dès qu’ils le peuvent pour s’adonner à l’agriculture à la campagne, écrit le Wall Street Journal du 16 octobre.

Wiroj Suksanunee, un informaticien d’une société d’assurances, a ainsi dépensé en 2011 la modique somme de 3.700 bahts (120 dollars) pour apprendre en trois jours à planter du riz organique avec la Fondation Khao Kwan, dans la province de Suphanburi, dans le centre de la Thaïlande.

À présent, quand arrivent les week-ends, il saute dans un bus pour aller planter du riz sur le lopin de terre familial, à Singburi, à deux heures de route de Bangkok...  :D

« Cet environnement compétitif à Bangkok m’ennuie à mourir. On y dépense de l’argent pour tout, comme acheter de la nourriture », regrette l’homme de 32 ans. « Et le riz est de piètre qualité. Mes chiens à Singburi en mangent du meilleur ».

La terre est devenue très tendance à Bangkok, une mode qui fait chic.

Une émission intitulée « Je serai un riziculteur » a fait un vrai malheur à la télévision l’année dernière. Pour redécouvrir ses racines rurales, on y apprenait comment acheter un bon terrain, planter des graines et récolter son riz.

Depuis, la demande est montée en flèche pour les formations-éclair à la riziculture chez Khao Kwan, qui signifie « l’esprit du riz ». Plus de 500 personnes se sont inscrites au cours depuis 2010, et d’autres organisations ou agriculteurs privés offrent des services similaires.

« Les citadins veulent se débarrasser de leur façon de vivre matérialiste », explique Anunya Hongsa, la directrice de Khao Kwan. « Vivre et travailler dans une grande ville est fatiguant et désagréable, et ils se battent pour trouver le bonheur ici ».

« Être un paysan du week-end vous libère du stress, et ce n’est pas très difficile », s’enthousiasme Chonlathep Pandam, un agent administratif hospitalier qui a réussi son retour à la terre à Sukhothai, dans le centre-nord de la Thaïlande, en plantant du riz organique et en dégageant des bénéfices.


Sans commentaires... si ce n'est qu'il y a des paysans qui se passeraient bien de travailler dans les rizières...  ???
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #45 le: octobre 26, 2012, 02:04:07 pm »

http://asie-info.fr/2012/10/26/bangkok-velos-autos-512276.html


A Bangkok, à vélo, on dépasse les autos 


L’administration municipale de Bangkok lance le 28 octobre un projet de stations de location de bicyclettes dans la capitale thaïlandaise...

Ils sont verts, élégants et écologiques.  :D Ce sont les nouveaux vélos de Bangkok, dont une centaine vont être mis, le 28 octobre, à disposition des citadins dans deux stations de location de la capitale, l’une devant le complexe commercial Chamjuree Square, à la station de métro souterrain Sam Yan, et l’autre près du nœud du métro aérien à Siam.

Calqué sur le système parisien Velib, le projet thaïlandais permettra aux Bangkokois as du guidon de pouvoir, après avoir payé un abonnement annuel de 300 bahts, louer un vélo dans l’une des stations pour un tarif très bas, à charge de le restituer ensuite à n’importe quelle autre station.

Les premières quinze minutes seront gratuites, puis le tarif sera progressif : 10 bahts pour 45 minutes, 20 bahts pour trois heures et 100 bahts pour la journée...

D’ici à quatre mois, l’administration métropolitaine de la capitale compte avoir installé 50 stations avec un total de 330 bicyclettes, moyen astucieux pour déjouer les embouteillages célèbres de la mégapole.

L’obstacle majeur constitue l’absence de pistes cyclables qui rend les trajets en vélo particulièrement dangereux dans une ville sillonnée par près de 7 millions de voitures. Les rares pistes cyclables sont, le plus souvent, dessinées sur les trottoirs et les cyclistes doivent jouer des coudes avec les piétons et les colporteurs pour se frayer un chemin.

Quelques centaines de bicyclettes vont-elles permettre de faire une différence ? Misons sur l’avenir, car, comme chacun sait, Bangkok ne s’est pas faite en un jour...  :wonder


Il y en un qui va être content s'il apprend çà, c'est le petit père Delanoë...  :huhu

IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2877
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #46 le: octobre 27, 2012, 03:20:16 pm »


Les taxis de Bangkok dans le top 10 mondial !

Récemment, les taxis de Bangkok ont été élus 5ème meilleurs taxis d’après une enquête mondiale réalisée par Hotels.com un site web de réservation d’hôtels.

L’étude a eu lieu dans 29 pays différents afin d’évaluer les taxis de plusieurs villes d’envergures mondiales sur divers critères tels que la propreté des véhicules, le coût, la qualité de conduite, le sens de l’orientation, l’amabilité, la sécurité ou encore la disponibilité.


En ce qui concerne l’amabilité, aucun problème à condition de savoir parler thaï. 99% des chauffeurs de taxi à Bangkok ne parlent pas anglais, et lorsqu’on est touriste, il est toujours recommandé de sortir avec l’adresse de l’hôtel écrite en thaï (une carte de visite suffit) pour éviter les mauvaises surprises au retour.

Bon nombre de chauffeurs travaillant à Bangkok viennent en fait de la province et ne sont pas toujours expert en circulation dans la capitale: il est toujours préférable de savoir en gros où on va pour éviter les détours inutiles.

Les taxis de Bangkok en terme de coût sont sans surprise classés en 1ère place, mais reste à savoir ce qu’il en est de leur position sur le critère de la qualité de conduite…

Londres arrive en tête de liste des villes où il est bon d’utiliser le taxi comme moyen de transport, suivi par New York et Tokyo, Shanghai et Bangkok.

Mais l’avis général au sujet de la capitale thaïlandaise nuance le résultat de cette étude: la réputation des chauffeurs de taxi de Bangkok semble s’être dégradé ces derniers temps – ils refusent de plus en plus de passagers ou d’utiliser le taximètre au profit de la négociation. Mais pour quelles raisons?

D’après les chauffeurs, le prix élevé du carburant les découragerait d’accepter des courses peu rentables.

Jusqu’alors relativement libres sur le choix de leurs clients, depuis le 1er septembre les chauffeurs sont désormais passibles d’une amende s’ils refusent une course. En effet, le prix du GNV (Gaz naturel pour véhicules) a été fixé pour augmenter par palier de 0,50 baht tous les mois depuis à partir de janvier 2012 jusqu’en décembre 2012, mais le conseil de la politique nationale en matière d’énergie a gelé les prix durant les 3 mois précédant le 15 août afin notamment de réfréner l’augmentation du coût de vie en Thaïlande.

Jusqu’à présent, la subvention du gouvernement thaïlandais sur les carburants a permis de conserver les prix du GNV suffisamment bas, mais elle pourrait bientôt s’essouffler…

Selon le Bangkok Post, les mauvaises habitudes des taxis doivent changer avec l’instauration d’une pénalité pour les chauffeurs qui refuseront de prendre un passager. Les usagers mécontents n’auront plus à écrire pour se plaindre auprès du département des transports de la ville, mais pourront se rendre directement au commissariat le plus proche, s’adresser à un policier sur place ou téléphoner au 1197 en indiquant le numéro d’immatriculation du véhicule ainsi que l’heure et l’endroit du litige.

Si l’infraction est avérée, le chauffeur de taxi en question risque une amende de 1000 bahts (25 euros)

a coopérative de taxi Siam a déclaré que si l’État ne peut pas continuer de soutenir le maintien du prix du GNV alors le prix de la course devra être revu à la hausse. Le ministre des Transports semble être en accord avec la coopérative en ce qui concerne la mis à jour des tarifs, mais le conseiller du ministre du Transport, Chinnawat Haboonpard, a affirmé que le déclin du salaire des exploitants de taxis relève beaucoup plus du nombre de taxis en circulation que de la hausse du coût de la vie. Il a déclaré que la ville de Bangkok a réellement besoin de 35 000 taxis sur les 100 000 actuellement en circulation!

20 000 des 100 000 taxis de Bangkok en circulation ne sont pas déclarés, cela signifie moins d’obligations de rendre des comptes, et des passagers plus exposés au danger.

Le prix des courses augmentera inévitablement en Thaïlande à mesure que l’économie du pays se renforcera, mais la règlementation devrait évoluer elle aussi. En effet, les taxis inutiles engorgeant les rues devraient être au moins supprimés et de manière à se que les conducteurs puissent retrouver un autre emploi.

Il est facile de comprendre la triste situation des chauffeurs de taxi, mais il est tout aussi évident de reconnaitre que le GNV a été subventionné trop longtemps.

En définitive, les résidents de Bangkok souhaiteraient simplement pouvoir se rendre d’un point A à un point B en taxi plus rapidement et avec moins de tracas, et je pense que la majorité d’entre eux seraient près à payer un peu plus pour améliorer le réseau…

http://thailande-fr.com/bangkok/21584-one-taxi-in-bangkok#axzz2ATzkeATU


IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12366
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #47 le: octobre 28, 2012, 01:23:58 pm »


Passé 21H00, en centre-ville de Bangkok (donc exceptions faites des aéroports), il est presque impossible de trouver un taxi qui accepte une course en mettant son compteur !... Les chauffeurs annoncent un tarif et si le client le refuse, ils n'acceptent pas la course !...
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2877
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #48 le: novembre 01, 2012, 04:25:54 pm »

Bangkok, la capitale des gratte-ciels !


Un rapport publié au début de cette année par la Barclays Bank montrait qu’il existe une coïncidence troublante entre la construction de gratte-ciels et les les crises économiques. Si c’est vraiment le cas, la Thaïlande a quelques soucis à se faire.

Selon la banque d’investissement britannique, il existerait une «corrélation malsaine» entre la construction de gratte-ciel et les krachs financiers. Le rapport cite comme exemple la construction de l’Empire State Building à New York en 1930, ainsi que des tours Petronas à Kuala Lumpur en 1997 et Burj Dubaï à Dubaï en 2010, qui ont été suivies par des crises économiques. A Bangkok, le plus haut immeuble de la ville la Baiyoke Tower 2 fut terminée juste avant le début de la crise asiatique de 1997 qui commença par un effondrement de la devise thaïlandaise.

Comme d’autres villes asiatiques en plein développement, Bangkok a choisi un mode d’urbanisme axé sur la hauteur, pour de raisons économiques et d’urbanisme, mais aussi comme symbole de son dynamisme économique. Les gratte-ciels font partie intégrante du paysage de la capitale thaïlandaise au même titre que les temples.

Leur nombre est tellement important qu’une étude datant de 2009 réalisée par le CTBUH (Conseil sur les grands immeubles et l’habitat urbain) avait montré que Bangkok était la sixième plus haute agglomération du monde en additionnant la hauteur de tous les immeubles de plus de 100 mètres, respectivement derrière Shanghai, Dubaï, Tokyo, New-York et l’indétrônable Hong Kong.

Pas moins de 355 bâtiments de plus de 100 mètres de hauteur avait étés recensés dans l’étude alors que Paris, seconde plus haute ville d’Europe, n’en comptaient que 78.

L’aspect frappant de la physionomie de Bangkok est le nombre de gratte-ciels et non pas leur taille.

Il n’y a en effet aucun gratte-ciel géant comme dans d’autres villes asiatiques qui dépasse les 350 mètres puisque la tour Baiyoke 2 et ses 304 mètres restera le toit de Bangkok au moins jusqu’en 2014.

Le deuxième aspect marquant est qu’on peut trouver de très hauts immeubles un peu partout dans cette immense ville, parfois de manière complètement isolés et sans aucune logique d’harmonie urbaine.

Deux des gratte-ciels les plus emblématiques de la ville sont l’Empire Tower et la State Tower

Le premier est le sixième bâtiment le plus haut de la ville, le plus grand et le plus haut des immeubles de bureaux. Juste à côté de la station BTS Chong Nonsi et du pont pour piéton en forme d’arche, cet immeuble est le symbole du dynamisme économique de la ville. Quant à la State Tower, elle est encore la troisième plus haute tour de la ville. Longeant la Chao Phraya River, elle est connue pour abriter sur son toit le restaurant et bar Sirocco. La réputation du bar s’est accentuée avec le tournage récent du film hollywoodien « Very Bad Trip 2 »

Un symbole du boom des années 1990

La construction de beaucoup de gratte-ciels a eu lieu durant la très forte période de croissance qu’a connu le pays depuis les années 80. La fin de cette époque prospère a vu la construction de la tour Baiyoke Tower 2 qui fut terminée juste avant le début de la crise asiatique de 1997.

Si celui-ci est le plus haut gratte-ciel de Bangkok, le plus haut hôtel d’Asie du sud-est et propose aux visiteurs la plus belle vue sur la ville, on peut se poser des questions quant au choix de son emplacement au milieu d’un quartier populaire avec un marché bondé et un accès, même en voiture, loin d’être pratique.

D’autres  immeubles des années 80 et 90 ont été construits dans la précipitation et cumulent souvent les mêmes défauts : immeubles trop proches les uns des autres, design très pauvre ou emplacement isolés.

Si beaucoup de bâtiments de cette époque sont quelconque architecturalement parlant, deux au moins tirent leur épingle du jeu, à savoir l’immeuble robot et l’immeuble éléphant. De style moderne, l’immeuble robot, situé sur l’avenue d’affaires Sathorn, représente effectivement un robot !

Conçu par le célèbre architecte thaïlandais Sumet Jumsai et terminé en 1986, il est le siège de la banque UOB. L’originalité du bâtiment lui a valu d’être désigné comme l’un des 50 bâtiments les plus emblématiques du XXe siècle par le Musée d’Art Contemporain de Los Angeles. Quant à l’immeuble éléphant, situé à l’intersection Ratchayothin au nord de Bangkok, il représente ce qu’on peut deviner être un éléphant géant, l’animal symbole du pays. Les architectes n’ont pas fait dans la dentelle, ce qui a le mérite d’offrir des opinions extrêmes sur l’esthétisme du projet : tantôt original pour les uns, tantôt de très mauvais goût voire hideux pour les autres.

Le renouveau des années 2000

Après la crise de 1997, des progrès ont été faits par la ville en termes d’urbanisme et les projets de gratte-ciels ont été beaucoup mieux pensés, que ce soit au niveau du design, de l’emplacement ou de la valeur énergétique. Les hauts immeubles sont mieux concentrés sans être entassés et se construisent le plus souvent proche des transports publics comme le BTS et MRT, ainsi que proche des futures lignes en construction.

Si la crise financière de 2008 a pu freiner quelques projets, la tendance est à la reprise puisque les projets audacieux abondent et donnent au marché des condominiums une certaine vitalité. Parmi les plus beaux projets de tours d’habitations construites jusqu’ici dans la ville, « The Met » sur Sathorn Road fait figure de tête d’affiche avec ses récompenses reçues pour l’audace de son architecture. Quant au « The River », 2ème plus haut gratte-ciel de Bangkok tout juste terminé, au bord de la Chao Phraya River, l’intérieur y à été dessiné par le cabinet d’architecture français J+H Boiffils.

Le projet Mahanakhon, la plus haute construction de Bangkok en 2015

Si la plus haute construction de Bangkok à l’horizon 2015 devrait être la tour de radiodiffusion du groupe MCOT culminant à 369 mètres, mais essentiellement grâce à son antenne, le projet architectural le plus attendu de la capitale reste le gratte-ciel dénommé Mahanakhon. Les travaux ont débuté en 2011 et devraient se poursuivre jusqu’à fin 2014.

Cette tour sera à usage multiple avec un hôtel de 150 chambres, une résidence de luxe gérée par le groupe Ritz-Carlton, un centre commercial et un restaurant/bar sur le toit. La tour culminera à 314 mètres et se situe à deux pas de la station BTS de Chong Nonsi, en plein quartier d’affaires. Le design bluffant de cette tour à l’allure de pixels géants, dessiné par le célèbre architecte allemand Ole Scheeren, fera à n’en pas douter de Mananakorn l’un des symboles de Bangkok pour le futur.

http://thailande-fr.com/bangkok/21648-les-grate-ciels-de-bangkok#axzz2Ax8Nd4qN
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 12728
Re : Vivre à Bangkok
« Réponse #49 le: novembre 10, 2012, 07:54:54 pm »

http://siamlife.blog4ever.com/blog/lire-article-92107-9607904-



Negociations quant tu nous tiens ...

Bangkok Land, un des plus importants promoteurs immobiliers de la capitale, a annoncé les négociations en cours avec le Ministère des Transports, pour la courte extension de la future ligne rose du réseau du MRT allant de Chaengwattana Road a Muang Thong Thani, ceci dans le but de ... desservir son complexe immobilier "Impact"... :o

Le président de la compagnie a ainsi proposé le 30 octobre de financer la moitié des travaux, alors que l'opérator thaïlandais demande plus précisément que sa société finance l'ensemble du projet, soit 1,2 milliard de baths - environ 30 millions d'€...  ::)

En cas d'échec des négociations, le promoteur a déjà prévu une solution alternative : la connexion de son complexe à la ligne rose grâce a un monorail pour un coût estimé a 600 millions de baths, des travaux qui de toute manière ne débuteraient qu'après la mise en service la nouvelle ligne, d'ici 5 a 10 ans...   

Par ailleurs, le président du BTS/SKYTRAIN, a fièrement annoncé les bons résultats de la société, le trafic de passagers ayant augmenté de 17 % sur une année, en particulier grâce a l'ouverture de nouveaux centres commerciaux qui jalonnent toute la ligne.

Il a également annoncé la création pour la fin de l'année de 2 nouvelles stations qui s'appelleront Bang Chan et Bang Wa et qui prolongeront la ligne de Silom vers le sud-est de la capitale ...


IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".