Forum Thailande Info

Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Auteur Sujet: BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...  (Lu 146403 fois)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #425 le: juin 04, 2019, 08:27:24 am »


Le Wat Suthat Thepwararam

Le Wat Suthat Thepwararam est l'un des six temples royaux de Thaïlande.En 2005, il a été proposé à l'Unesco pour être inscrit au Patrimoine mondial de l'humanité (World Heritage Site).

Sa construction a été commencée par le roi Rama Ier en 1807 (2350 de l'ère bouddhique). Elle a été poursuivie, avec les premières poses de décors, par le roi Rama II, qui a aidé à en sculpter les portes de bois.

Le temple a été achevé sous le règne de Rama III en 1847 (BE 2390). Le portique que l'on peut voir devant le temple était un jeu à la base qui consistait à s'assoir sur une balançoire (qui n'apparait plus) et où l'on devait se balancer pour attraper des pièces d'or fixées sur un poteau devant le portique. Il y eut tellement de morts que le jeu fut arrêté.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #426 le: juin 15, 2019, 07:15:38 am »


Classement des villes les plus chères du monde : Bangkok a "gagné" 100 places en 5 ans

BANGKOK se classe au 63e rang des villes les plus chères du monde selon une enquête sur le coût de la vie menée auprès d'expatriés.

Le sondage, publié par ECA International, a également révélé que Singapour avait aussi connu une hausse significative dans le classement, devenant la 12ème ville la plus chère du monde pour les expatriés.

« Le coût de la vie en Thaïlande a augmenté au cours des dernières années. Bangkok, en particulier, a gagné plus de 100 places en l'espace de cinq ans et est maintenant 63e dans notre liste », a déclaré hier Lee Quane, directeur régional à ECA International.

« Ce faisant, Bangkok est entré dans une catégorie de villes relativement coûteuses en Asie. La ville est maintenant nettement plus chère que les capitales telles que Jakarta, Kuala Lumpur et Manille. "Dans le même temps, la progression de Singapour dans nos classements est due en grande partie à l'appréciation du dollar Singapour."

L'enquête sur le coût de la vie compare un panier de biens et services de consommation comparables achetés couramment par les expatriés dans 482 sites dans le monde. L’enquête aide les entreprises à s’assurer que le pouvoir d'achat de leurs employés est maintenu lorsqu’ils sont affectés à des missions internationales. Certains coûts de la vie, tels que le logement, les services publics, les achats de voiture et les frais de scolarité sont généralement couverts par des indemnités distinctes. Les données relatives à ces coûts sont collectées séparément et ne sont pas comprises dans le panier du coût de la vie. ECA International mène des recherches sur le coût de la vie depuis plus de 45 ans.

Hong Kong est désormais la quatrième destination la plus chère au monde pour les expatriés, 11ème l’année dernière, et la deuxième destination la plus chère d’Asie. Après avoir été classée 28ème il y a cinq ans à peine, Hong Kong ne se situe plus que derrière Ashgabat, au Turkménistan et les villes suisses de Zurich et Genève.

Les villes chinoises du classement sont toutes restées relativement stables. Shanghai est la seule ville de Chine continentale à figurer dans le top 10 mondial, restant à la 10e place.

« Le yuan chinois a été très stable par rapport aux autres devises. L’inflation dans les villes de premier plan telles que Beijing et Shanghai a été beaucoup plus modérée que dans d’autres villes asiatiques. », a déclaré Quane.

Le lieu où le coût de la vie est le plus élevé au monde est Ashgabat au Turkménistan, qui a gagné 110 places par rapport à l’année dernière.

Quane a déclaré que bien que la montée d'Ashgabat dans le classement puisse être une surprise pour certains, ceux qui sont familiers avec les problèmes économiques et monétaires rencontrés par le Turkménistan au cours des dernières années pourraient l'avoir vu venir. «Les niveaux d'inflation sans cesse croissants, associés à un marché noir illégal bien établi pour les devises étrangères, ont entraîné une hausse du coût des importations. Cela implique que les coûts pour les visiteurs à Ashgabat, au taux de change officiel, ont considérablement augmenté ", a déclaré Quane.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14062-classement-des-villes-les-plus-ch%C3%A8res-du-monde-bangkok-a-gagn%C3%A9-100-places-en-5-ans/
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14439
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #427 le: juin 15, 2019, 08:48:40 pm »


Classement des villes les plus chères du monde : Bangkok a "gagné" 100 places en 5 ans

BANGKOK se classe au 63e rang des villes les plus chères du monde selon une enquête sur le coût de la vie menée auprès d'expatriés.



Vraiment pas étonnée... En une quinzaine d'années, le coût de la vie en Thaïlande a plus que doublé et surtout dans les grandes villes bien évidemment...
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3469
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #428 le: juillet 07, 2019, 09:35:27 pm »


BANGKOK : Bhumibol Bridge !

Bhumibol Bridge ... Ce double pont à haubans inauguré en octobre 2006, connu également sous le pont "Industrial Ring Road" en Thaïlande, est destiné à fluidifier la circulation de la mégapole et réduire les embouteillages de la capitale thaïlandaise.

Il complète le périphérique routier de Bangkok (13 km en 2006) créé pour faire face à l’urbanisation croissante de la Capitale.

Il est situé au niveau de la zone industrielle au Sud de la ville (Samut Prakan). Il enjambe la rivière Chao Phraya qui lui fait porter le nom de "double-pont"/

Chacun des deux ponts ont respectivement une longueur de 702 et 582 mètres, et chaque pont est supporté par deux pylônes de 173 et 164 mètres de hauteur.
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #429 le: juillet 13, 2019, 08:17:43 am »


Voici la liste des 33 parcs d'attractions homologués à Bangkok. Les autres sont illégaux !

Les autorités métropolitaines de Bangkok ont inspecté des parcs thématiques à Bangkok et ont découvert que seuls 33 d'entre eux possèdent les licences requises.
 
Quinze parcs inspectés depuis avril ne sont pas homologués et ne sont donc pas conformes aux normes établies par la BMA.
 
Neuf d'entre eux sont en train de faire une demande de licence et six ont reçu un préavis de 7 ou 15 jours sous peine d'une amende de 50 000 bahts et de six mois de prison.
 
Sur la photo de Daily News, Thaweesak Lertpraphan, de la municipalité BMA et d'autres responsables passent une journée dans l'un des parcs thématiques figurant sur la liste des sites autorisés  Siam Park de Bangkok, un parc à thème établi de longue date dans la capitale.
 
Tous les parcs inspectés sont des installations autonomes telles que Siam Park ou "Suan Sanuk" ou des parcs de loisirs et autres installations dans les grands magasins de la capitale. Parfois il s'agit de tout petits espaces qui n'ont rien d'un vrai parc.
 
Daily News a publié la liste des installations entièrement autorisées et approuvées. On n'a pas donné de détails sur ceux qui n'avaient pas encore été approuvés ou qui n'avaient même pas demandé de licence.
 

Voici la liste approuvée :
 
1. Siam Park
2. Kidspace, Chatuchak.
3. Kiddyland, Chatuchak.
4. Bouncing (Thailand), Esplanade, Din Daeng.
5. Skippyland, The Mall, Tha Phra.
6. Fantasy Lagoon, Bang Khae.
7. Fantasy (Thailand), Bang Khae.
8. The Mall Water Park, Bangkapi.
9. Magic World, Lotus Rama 2.
10. Magic World, Big C, Rama 2.
11. Sanuk Game Zone, Big C, Rama 2.
12. Playspace (Playground) Bang Khun Thian.
13. An unnamed facility on the 4th floor of Central Rama 2.
14. Magic World Skippy Land (Bang Prakop) Big C.
15. Magic World Skippy Land (Rat Burana).
16. Magic World Skippy Land, Lotus Bang Prakop.
17. Eon Fantasy, Lat Prao.
18. Skippy Land, Wattana.
19. Bounce, Wattana.
20. Skippy Wonderland, Nong Khaem.
21. Magic World, Skippy Land Nong Jork.
22. Magic World, Kids Soft Play, Lotus Chaeng Wattana.
23. Family Amusement (Fun Planet) Central Rama 2.
24. Terminal Extra Entertainment (Asiatique Sky), Bang Khor Laem.
25. Magic World, Bang Sue.
26. Saphasinkha, Central Bang Na.
27. Kid's Edutainment, Pathumwan.
28. Magic World, Pathumwan.
29. Seacon Development (Yo Yo Land) Prawet.
30. Eon Fantasy, Paradise Park, Prawet.
31. Seacon Bangkhae (Yo Yo Land), Phasee Charoen.
32. Skippy Wonderland, Minburi.
33. Family Amusement (Fun Planet), Yannawa.  


https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14187-voici-la-liste-des-33-parcs-dattractions-homologu%C3%A9s-%C3%A0-bangkok-les-autres-sont-ill%C3%A9gaux/?fbclid=IwAR2hyjjtL4Kra-uT0-GNFm2NQTBsh7-WjA9KDZ8HFE4VnUd6od86CqclJaw
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #430 le: juillet 13, 2019, 08:29:21 am »


La Thaïlande construit des réservoirs d'eau souterrains à Bangkok face aux inondations

Les autorités de Bangkok accélère la construction de réservoirs d'eau souterrains afin de protéger des zones inondables dans la capitale.

Cinq réservoirs d'eau souterrains, d’une capacité totale de 27.030 m3, seront construits cette année. Le premier, implanté à Asok-Din Daeng, sera mis en service en août prochain.

La capitale thaïlandaise subit régulièrement des inondations pendant la saison des pluies et en raison de la marée montante qui affecte les bras septentrionaux des rivières régionales.

La nouvelle mesure de prévention des inondations, inspirée des réserves d'eau souterraines au Japon, comprend un puits en béton géant qui est utilisé pour retenir l'eau pendant les fortes pluies. Le puits est relié à des tuyaux et à des caniveaux pour recevoir les eaux.

La construction de réservoir d'eau souterrain à Asok-Din Daeng s’est achevée à 40%, a déclaré le gouverneur adjoint de Bangkok, Jakkraphan Phewngam.

Quatre autres puits souterrains seront construits dans les zones à haut risque, a-t-il ajouté.

Les autorités de Bangkok utilisent également d'autres mesures pour faire face aux inondations.

Le "pipe jacking", une technique d'installation de conduites souterraines avec des vérins hydrauliques, est utilisé sur les petites routes encombrées. En outre, la ville construira cinq réservoirs d'eau de pluie d'une capacité combinée de 141.100 m3 en banlieue.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14186-la-tha%C3%AFlande-construit-des-r%C3%A9servoirs-deau-souterrains-%C3%A0-bangkok-face-aux-inondations/?fbclid=IwAR3q9TIV1U_bBR9TojXKfaqmWiHkOpiluQLAsoH62frhFgnUWxfRHo2ScpI
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14439
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #431 le: juillet 17, 2019, 08:41:28 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/village-francophone/110350-bangkok-au-smalls-la-france-repeinte-aux-couleurs-de-ses-


BANGKOK: Au Smalls, la France repeinte aux couleurs de ses présidents...

Une exposition de circonstance au Smalls, l'un des rendez-vous nocturnes les plus prisés de Bangkok.

Le peintre Français Bruno Tanquerel y expose plusieurs de ses toiles, inspirées des portraits des anciens président de la République. L'Ambassadeur Jacques Lapouge a fait le déplacement pour inaugurer cette présentation «républicaine»

Chaque président de la République a sa photo officielle.

On connaît les atermoiements des nouveaux chefs de l’État, tout juste élus, pour faire réaliser ces clichés qui orneront tous les bâtiments officiels français durant leur mandat.

Le peintre français Bruno Tanquerel s'en est inspiré avec talent.

Venez prendre connaissance de ses toiles au Smalls.


Smalls

A partir de 19h, fermé le 17 Juillet

186, 3-4 Suan Phlu 1 Alley
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14439
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #432 le: août 07, 2019, 10:23:45 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/village-francophone/110457-bangkok-culture-au-mois-d-ao-t-le-goethe-institut-entre-karl-marx-et-le-e-football


CULTURE: Au mois d'août, le Goethe Institut entre Karl Marx et le E-Football...  :wonder :clap


Que faire à Bangkok ? Où sortir ? Que voir ? Dans quels clubs se rendre pour écouter du Jazz ? Quel concert de musique classique ne pas rater ? Gavroche-Culture, c'est aussi cela : un regard aiguisé sur l'actualité culturelle du royaume et de Bangkok. N'hésitez pas à partager avec nous votre agenda culturel et vos émotions, bonnes ou mauvaises. La clef de la culture, c'est l'échange. Nous attendons vos suggestions !

Voici le programme du Geothe Institut de Bangkok, sur Sathorn 1, pour le mois d'août.

Exposition: Une terre perdue: les Mlabri de la Thaïlande du nord.

Le photographe documentariste social Sacha Richter donne avec cette exposition de photos un aperçu authentique de la vie des Mlabri.

Ce groupe ethnique d'environ 400 membres vit dans les montagnes du nord de la Thaïlande. Dans les années 1970, ils formaient encore une communauté nomade de chasseurs et de collectionneurs. Puis la déforestation et l’agriculture intensive a inexorablement grignoté leur territoire...

Aujourd'hui, leur habitat est limité à cinq établissements permanents. L'exposition du photographe berlinois sera accompagnée d'une conférence du scientifique thaïlandais, le Dr. Sakkarin Na Nan, qui étudie la vie et l'histoire des Mlabri depuis de nombreuses années.

Musique: La jeunesse de l'ASEAN rencontre le Kölner Ensemble Musikfabrik.

Le Symposium international «Music Matters» se tiendra à Bangkok fin août. L'Institut de musique Princesse Galyani Vadhana accueillera un concert au cours duquel l'Ensemble allemand MusikFabrik se produira avec une sélection de jeunes musiciens de l'ASEAN, interprétant de nouvelles compositions de jeunes compositeurs de l'Asie du Sud-est. Et compositeurs.

E-football: et oui, cela existe !

Le 19 août, le tournoi E-Sport de cette année réunissant les dix Goethe-Instituts asiatiques entrera en finale. La bibliothèque de l'Institut de Bangkok se transformera à nouveau en stade de football. Rujikorn "Bossui" Taewattanasakul, capitaine du PES Buriram United et vainqueur de la PES League Asia 2015, et le joueur Archawin Sawaroj viendront parler de leurs carrières.

La soirée mettra en vedette le célèbre commentateur sportif Peeranat Jampangern, qui animera également la grande finale.

Karl Marx à Paris: un film dédié à la révolution

Le film «un jeune Karl Marx» sera projeté tout au long du mois d'août. 1843: Karl Marx, 26 ans, vit avec son épouse Jenny en exil à Paris. Il y fait la connaissance de Friedrich Engels, dont le père dirige une usine de coton à Manchester.

Tous deux deviennent amis, commencent à écrire ensemble des écrits révolutionnaires, cherchent le contact avec le mouvement ouvrier «Ligue des justes» et combattent en France, en Belgique et en Angleterre contre de nombreuses résistances - même dans les rangs pour un nouvel ordre social. À la fin, les travaux portent sur le «Manifeste du Parti communiste».
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3469
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #433 le: août 13, 2019, 09:37:59 pm »


L'ambassade britannique détruite : un énième centre commercial de luxe dans le centre de Bangkok !

Démolition de l'ambassade britannique historique pour faire place à un centre commercial

Une organisation de défense du patrimoine a posté une question sur Facebook à la suite de travaux effectués dans l'enceinte de l'ambassade britannique à Bangkok. "Comment pouvez-vous démolir l'ambassade britannique?"

Le Conseil international des monuments et des sites (Association ICOMOS Thaïlande) a déclaré avoir pris contact avec le département des Beaux-Arts de Thaïlande après la démolition de deux bâtiments historiques et le déplacement du célèbre monument de la reine Victoria.

Ils étaient considérés comme des "obstacles" dans la vente de plusieurs milliards de bahts de l'un des plus importants domaines immobiliers de Bangkok sur Withayu (Wireless) Road.

L'ambassade a été vendue à Central pour faire place à un centre commercial.

L'ICOMOS a déclaré que le département des Beaux-Arts avait indiqué que les bâtiments ne figuraient pas sur la liste patrimoniale et appartenaient aux Britanniques qui, semble-t-il, pouvaient en faire ce qu'ils voulaient.

L'ICOMOS a laissé entendre que, indépendamment de leur propriétaire, détruire un si bel héritage était un crime.

   
https://forum.thaivisa.com/topic/1117476-demolishing-the-historic-british-embassy-to-make-way-for-a-shopping-center/
IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #434 le: août 28, 2019, 08:35:43 am »


Un problème qui, héla, devient récurrent dans presque toutes les grandes villes de la planète !


Les pauvres ne peuvent plus se loger à Bangkok

Alors que les prix du logement montent en flèche à Bangkok, les autorités ont du mal à fournir suffisamment de logements sociaux aux pauvres, selon des promoteurs immobiliers et des ONG.

Pornarit Chounchaisit, président de l'Association thaïlandaise de l'immobilier, a indiqué que 300 000 logements sociaux supplémentaires seraient nécessaires à Bangkok, mais seuls 30 000 sont en cours de construction par les autorités.

« Il s'est vendu pour 80 000 milliards de bahts de biens immobiliers l'année dernière, mais seulement 5% de ce montant correspond à des logements à loyer modéré », a déclaré Pornarit lors d'une conférence de presse organisée par Habitat for Humanity, une ONG prônant un logement abordable pour tous.

En dépit du ralentissement économique, Pornarit a déclaré que les prix des terrains à Bangkok continuent de monter. L’absence de logements à prix modique signifie que l’accès à la propriété n’est pas à la portée des pauvres de Bangkok, qui ne disposent pas d'un apport nécessaire pour obtenir un prêt auprès d’une banque.

"Nous pouvons réduire les coûts de construction, mais les prix des terrains ne baissent pas malgré la croissance poussive", a poursuivi Pornarit.

Il a déclaré qu’un de ses employés passait quatre heures par jour dans les transports pour se rendre au travail. «Je lui ai donné une somme d'argent et je l'ai viré. Je lui ai dit de chercher un autre emploi plus près de chez lui », a-t-il déclaré.

Alors que Pornarit parlait de l’exclusion des pauvres du marché du logement à Bangkok, un universitaire lors de la même réunion a déclaré que lui-même avait du mal à trouver un logement abordable. Poon Thiengburanathum, de l’École de politique publique de Chiang Mai, a annoncé avoir contracté une hypothèque de 30 ans sur une modeste maison de 200 mètres carrés à Chiang Mai.

Dans la période qui a précédé les élections de mars, Khaosod English a constaté qu'aucun parti politique ne prônait des actions pour aider les sans-abri. En revanche le logement social a été abordé par les partis. Il s'agit de deux problèmes bien différents.

De même le problème de la location et de l'achat de logement bon marché sont deux problèmes bien différents. Avec 10 000 bahts par mois (salaire minimum), on peut, à la rigueur, louer à plusieurs mais pas acheter.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14434-les-pauvres-ne-peuvent-plus-se-loger-%C3%A0-bangkok/?fbclid=IwAR0V8T0j0ofBU0nN0_Q5kpV8YtbzIpMulandHgChbeSU20aQd4UFbDTYYq0
IP archivée

SUDOKU

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 3469
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #435 le: septembre 10, 2019, 08:22:16 pm »


Les guerriers en terre cuite de Xian -Chine- au Musée National de Bangkok pour une exposition exceptionnelle !

Le Département des beaux-arts va exposer les guerriers de terre cuite de Xian - Chine dans la salle du trône Sivamok Phiman du Musée national de Bangkok. Une exposition intitulée "Qin Shi Huang: le premier empereur de Chine et les guerriers en terre cuite" se tiendra au musée à partir du 15 septembre.

Le département des Beaux-Arts et les autorités chinoises organisent une exposition des guerriers en terre cuite au musée national, Phra Nakhon, Bangkok. L'exposition présentera également une collection de 133 reliques âgées de plus de 2 200 ans.

Les visiteurs verront quatre guerriers en terre cuite grandeur nature, un char et 86 reliques découverts dans un mausolée en Chine. L'exposition sera divisée en zones, telles que la période précédant l'unification de la Chine en 221 av. la dynastie Qin et la dynastie Han. En outre, les visiteurs en apprendront davantage sur les anciennes compétences et technologies de la Chine en matière d’ingénierie.

L'exposition se déroulera pendant trois mois, du 15 septembre au 15 décembre.

https://forum.thaivisa.com/topic/1122445-china’s-terracotta-warriors-to-be-displayed-in-bangkok/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mausolée_de_l'empereur_Qin


IP archivée
Mon Dieu, que votre volonté soit fête !
(Frédéric Dard)

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14439
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #436 le: septembre 18, 2019, 03:48:18 pm »


Bangkok : Klong en 1927... superbe cette photo  :clap
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14439
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #437 le: septembre 22, 2019, 10:39:37 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/communaute/109028-communaut-bangkok-accueil-fait-sa-rentree-au-sofitel-so-ven-27-sept?


COMMUNAUTÉ : Bangkok Accueil fait sa rentrée au Arnoma Grand Bangkok (Ven 27 Sept)...

L’association de bénévoles Bangkok Accueil fait sa rentrée autour d'un buffet petit-déjeuner. Les nouveaux arrivants pourront obtenir sur place l'annuaire si précieux de cette association et en profiter pour faire quelques connaissances. A découvrir : les activités culturelles, sociales et sportives proposées. Rendez-vous le 27 septembre à partir de 9h à l'hôtel Arnoma Grand Bangkok.

Bangkok Accueil, association loi 1901, fait partie de la FIAFE (Fédération Internationale des Accueils Français et francophone d'Expatriés) qui regroupe plus de 210 Accueils à travers le monde et s’adresse à tous les expatriés Français, tous les francophones et nos amis francophiles.

Le but de Bangkok Accueil est de faciliter votre intégration dans votre nouveau pays la Thaïlande, favoriser les échanges culturels et amicaux entre expatriés francophones, créer des liens avec la communauté locale et vous faire profiter des expériences des expatriés précédents !
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14439
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #438 le: septembre 29, 2019, 03:33:29 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/economie/110694-bangkok-immobilier-attention-le-prix-des-condominiums-est-en-train-de-plafonner?


Attention, le prix des condominiums est en train de plafonner...  :hang

Selon le spécialiste mondial de l'immobilier CBRE, les prix de l'immobilier à Bangkok sont en passe de baisser. Ils ont atteint un plafond à la mi 2019 et cette ascension, continue depuis des années, ne devrait pas se poursuivre selon le baromètre de CBRE. Ce serait la première fois depuis plus de dix ans que les prix à Bangkok se stabilisent.

Cette baisse attendue des prix immobiliers à Bangkok s'explique, selon CBRE, par la viabilisation de nouveaux terrains sur lesquels la construction sera rendue possible grâce à l'entrée en vigueur de nouveaux permis. La mise sur les rails d'une taxe foncière, même minime, devrait aussi avoir un impact.

Préoccupés par la taxe sur les terrains et immeubles à venir, certains propriétaires tentent de céder une partie de leurs biens immobiliers selon CBRE. Certains propriétaires fonciers offrent également des options de bail pour minimiser les nouveaux coûts liés à la nouvelle taxe.

" La nouvelle taxe sur les terrains et les bâtiments s'établit entre 0,3 et 0,7%, avec une hausse de 0,3% tous les trois ans. Selon CBRE, avec autant de parcelles arrivant sur le marché de Bangkok, les prix pourraient chuter de 5 à 10% par rapport à l’année dernière ou au moins pour la première fois depuis 2009. 77«

Nous constatons toujours une augmentation constante du nombre d'acheteurs, tant locaux qu'internationaux, mais la chaleur s'est refroidie et c'est une bonne chose », note le rapport de CBRE
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14439
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #439 le: octobre 02, 2019, 10:56:47 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/societe/110710-bangkok-pollution-la-cite-des-anges-est-elle-ces-jours-ci-la-seconde-ville-la-plus-polluee-au-monde


La «Cité des anges» est-elle ces jours-ci la seconde ville la plus polluée au monde ...? :hang

Depuis la réapparition du «smog» à Bangkok lundi 30 septembre, les médias thaïlandais et les réseaux sociaux regorgent d'affirmations contradictoires sur le niveau réel de pollution dans la «cité des anges» ? Lundi matin, un service de surveillance atmosphérique indépendant plaçait même Bangkok au second rang des villes les plus polluées au monde.

Ce n'est pas du brouillard, c'est du smog et de la pollution. Selon les données d'Air Visual, Bangkok se classerait juste derrière Hanoï, la capitale du Vietnam. Les données recueillies proviennent de plus de 30 stations privées situées autour de la capitale.

Preuve de l'inquiétude ambiante, le gouvernement a demandé aux citoyens de s'abstenir de faire du feu en plein air et d'utiliser les transports en commun pour atténuer la pollution.

Les médias sociaux regorgeaient lundi matin de rapports anecdotiques et de plaintes concernant cette «airpocalypse» avec le hashtag # PM25 en tête de la tendance sur Twitter en Thaïlande.
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #440 le: octobre 03, 2019, 08:00:57 am »


L’air de Bangkok très dangereux pour la santé

Les habitants de Bangkok sont une nouvelle fois confrontés à des niveaux de pollution aux particules fines PM25 très élevés.

La qualité de l’air s’est de nouveau fortement dégradée sur Bangkok et les banlieues environnantes, atteignant par endroits des niveaux supérieurs à 200 pour la pollution par particules fines.

Les habitants de Bangkok se sont réveillés ce matin enveloppés par un nuage jaunâtre toxique de particules fines, un problème qui avait déjà fait les gros titres à la fin de l’année dernière.


Un phénomène récurrent

Mais cette fois le phénomène se produit beaucoup plus tôt dans l’année, à peine la saison des pluies terminée, soulignant l’impuissance des autorités à endiguer le problème.

Dans certaines parties de la capitale ce week-end, des niveaux record de densité de particules PM25 jusqu’à 233 ont été enregistrées, dépassant ainsi largement le niveau de sécurité de 50 microgrammes par mètre cube.

Cela signifie que la qualité de l’air en général est maintenant «très malsaine» dans la plupart des quartiers de la capitale.

Les émissions liées aux transports sont le principal facteur de pollution dans la capitale thaïlandaise où circulent chaque jour plus de 10 millions de véhicules.


“ La circulation automobile et les transports sont parmi les plus grandes sources de pollution à Bangkok. Beaucoup de vieux véhicules restent en circulation et les taxes sont trop faibles pour faire la différence” déclarent les Nations Unies pour l’environnement dans un rapport publié en février 2019.

Les industries utilisant le charbon comme source énergétique, la combustion de résidus agricoles et les feux de forêt volontaires sont également des sources essentielles de la pollution atmosphérique.

Les réglementations existantes ne sont pas respectées et la répression contre les manquements reste faible.

Jusqu’à présent l’action des pouvoirs publics à Bangkok a consisté principalement à utiliser des canons à eau dans certains quartiers de la capitale.



https://www.thailande-fr.com/bangkok/92320-lair-de-bangkok-tres-dangereux-pour-la-sante
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #441 le: octobre 03, 2019, 08:15:38 am »


LES PAIEMENTS PAR CODE QR ET CARTE DE CREDIT SONT MAINTENANT POSSIBLES POUR CERTAINS BUS DE BANGKOK

BANGKOK - Les navetteurs peuvent maintenant utiliser leurs smartphones ou cartes de crédit sans contact pour payer les tarifs de plus de 3.000 bus appartenant à l'État.

Après les essais réussis sur les lignes des aéroports, la Bangkok Mass Transit Authority (BMTA) a étendu hier le système à toutes ses lignes de bus. Ces bus peuvent être identifiés par les schémas de couleur rouge crème pour les bus non climatisés, et bleu crème, orange, et bleu clair pour les autobus climatisés.

Il suffit d'utiliser l'application smartphone de votre banque pour payer les tarifs en scannant le code QR sur la machine du conducteur.
Pour les utilisateurs de cartes de crédit ou de débit sans contact il faudra presenter la carte au conducteur.
Les tarifs seront fonction de la distance , comme d'habitude.

Seules les applications émises par les banques thaïlandaises peuvent être utilisées pour le paiement par code QR mais les cartes de crédit ou de débit émises par les banques d'outre-mer sont également compatibles, a déclaré un représentant de la BMTA par téléphone.

L'opérateur public a également déployé ses propres cartes de paiement qui ne pourront être utilisées que pour payer les tarifs d'autobus BMTA.
Elles sont vendus 50 bahts chacune et les utilisateurs peuvent recharger les cartes à l'aide de leurs applications mobiles ou aux guichets automatiques.


http://www.khaosodenglish.com/news/transpo/2019/10/02/qr-codes-and-credit-cards-now-accepted-on-some-bangkok-buses/?fbclid=IwAR14ra0v1Q1G644_c_uaIbF0RKtRXDyrloUTioymm49RStWPnOfsHTbNFJA
IP archivée

Line

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 14439
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #442 le: octobre 03, 2019, 10:28:15 pm »

http://www.gavroche-thailande.com/actualites/communaute/110304-france-thailande-achetez-fran-ais-a-siam-paragon-en-decembre-201


Achetez Français à Siam Paragon en décembre 2019... :wonder

La Chambre de commerce franco-thaïlandaise, en collaboration avec Siam Paragon, s'apprête à organiser la troisième édition de la manifestation « Bonjour France » pendant quatre jours à Siam Paragon Bangkok du jeudi 12 au dimanche 15 décembre 2019. Une vente de produits d'art de vivre à la française de haute qualité dans un espace dédié avec une installation et une marque françaises, ainsi que des performances et des activités sur scène.

our ceux qui l'ont manqué la dernière fois, « Bonjour France » consiste en une vente de produits d'art de vivre à la française de haute qualité dans un espace dédié avec une installation et une marque françaises, ainsi que des performances et des activités sur scène.

Les produits et services proposés iront des cosmétiques aux articles de mode, en passant par les objets de décoration, les plats gastronomiques et les boissons, ainsi que l’éducation et le tourisme.

Les kiosques seront attribués selon le principe du premier arrivé, premier servi.

Alors, ne manquez pas cette belle occasion de promouvoir votre marque à Siam Paragon !
IP archivée
" Les compliments, c'est bien beau, c'est bien agréable, mais on ne sait jamais si c'est sincère, tandis que les insultes, ça vient du coeur ".

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #443 le: octobre 30, 2019, 11:04:06 am »


La disparition de Bangkok prévue pour 2050

Bangkok est victime de son développement urbain frénétique qui contribue à l'affaissement progressif du sol marécageux sur lequel est construit la capitale.

Selon de nouvelles recherches, la montée des mers pourrait toucher trois fois plus de personnes d’ici 2050 qu’on ne le pensait auparavant, entraînant la disparition Bangkok sous les eaux.

Certaines des plus grandes villes d’Asie, dont Bangkok fait partie, pourrait partiellement ou complètement disparaître d’ici 2050.

Selon des prévisions de la Banque mondiale, près de 40% de la ville pourrait être inondés dès 2030, ce qui classe Bangkok comme l’une capitales les plus menacées d’Asie, avec Jakarta.

Mais les auteurs d’un article publié mardi dans la revue scientifique Nature Communications vont plus loin : ils ont mis au point une méthode plus précise de calcul de l’élévation des terres basée sur des relevés satellitaires, et ont constaté que les chiffres précédents étaient beaucoup trop optimistes.

Les mesures d’élévation standard effectuées à l’aide de satellites ont souvent des difficultés à distinguer le niveau réel du sol de la cime des arbres ou des bâtiments, a déclaré Scott A. Kulp, chercheur à Climate Central et l’un des auteurs du document.

La nouvelle étude montre que quelque 150 millions de personnes vivent maintenant sur des terres qui se situeront sous la ligne de marée haute d’ici le milieu du siècle.

En Thaïlande, plus de 10% des citoyens vivent désormais sur des terres susceptibles d’être inondées d’ici 2050, contre 1% selon la technique précédente.

La capitale politique et commerciale, Bangkok, est particulièrement concernée.


Urbanisation: le cas extrême de la Thaïlande

Le manque d’équilibre constitue le point faible de l’urbanisme dans de nombreux pays asiatiques.

Bangkok est aussi victime de son développement urbain frénétique: le poids des gratte-ciel toujours plus nombreux contribue à l’affaissement progressif du sol marécageux sur lequel est construit la capitale.

Entre 1985 et 2010, le pourcentage de la population thaïlandaise vivant en zone urbaine est passé de 26,8 à 34 pour cent, soit 10,5 millions de citadins supplémentaires, selon les dernières perspectives de l’urbanisation mondiale de l’ONU.

Mais le cas de la Thaïlande est plus extrême, en ce sens que le pays a concentré toute son énergie sur le capital économique et politique, estime Anisur Rahman, spécialiste de l’aménagement du territoire au Centre asiatique pour la prévention des catastrophes (ADPC) à Bangkok.
20 millions de personnes concernées au Vietnam

Plus de 20 millions de personnes au Vietnam, soit près du quart de la population, vivent sur des terres qui seront inondées.

Une grande partie de Ho Chi Minh-Ville, le centre économique du pays, disparaîtrait selon la recherche réalisée par Climate Central, une organisation scientifique basée dans le New Jersey, et publiée dans la revue Nature Communications.

En outre les projections ne tiennent pas compte de la croissance démographique future ni des terres perdues à cause de l’érosion côtière.


Source : NY Times


https://www.thailande-fr.com/bangkok/94075-la-disparition-de-bangkok-prevue-pour-2050?fbclid=IwAR1hammmUwL1i-vNiJohLycR4DPqm5RjHMRSUb5I8KQ34o1gWyWJhb_ul0c
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #444 le: novembre 17, 2019, 09:17:42 am »


Le musée Patpong fait revivre une époque incroyable, les années 60 et la CIA à Bangkok

 
D'où Patpong tire-t-il son nom ?

Cela remonte en fait à un immigrant chinois appelé Luang Patpongpanich. Il a acheté le terrain alors qu’il s’agissait d’une plantation de bananes. L’histoire raconte que pendant la Seconde Guerre mondiale, le fils et héritier de Patpongpanich, Udom, a étudié aux États-Unis, où il a collaboré avec le « Bureau des services stratégiques », devenu la CIA.

Tout cela est mis en lumière dans le nouveau musée Patpong qui vient d'ouvrir. Plus qu'une balade effrénée dans l'histoire des spectacles de balles de ping-pong, le musée retrace la contribution beaucoup plus fascinante du quartier à la guerre du Vietnam, la guerre secrète de la CIA en Indochine et les "vacances" à Bangkok des soldats américains.

Comment a-t-il évolué depuis ces débuts agricoles pour devenir l’un des quartiers chauds les plus célèbres du monde, avant Soi Cowboy et Nana Plaza?

Le conservateur du musée est Michael Messner. Il dit avoir fondé l’espace pour documenter la riche histoire du quartier, au-delà des bars à filles et du divertissement paillard. Il dit avoir inclus de nombreux détails inconnus qui ont contribué à la prospérité de la zone commerciale et touristique.

Le roi Prajadhipok, Rama VII, attribue un titre honorifique à Poon Pat, dont la famille a quitté la Chine dans les années 1880. Il devient Luang Patpongpanich en 1930. Luang a fondé 'Siam Cement en 1921, son fils a suivi une formation dispensée par l'Office des services stratégiques de Fort Benning en Géorgie en 1945, puis la famille Patpongpanich a acheté une bananeraie dans Bangkok en 1946 pour le compte de l'État américain. 3000 $. Dans les années 1950, la famille Patpongpanich a construit des bureaux à cet endroit qu'elle a baptisé «Patpong».

Au cours des années 1950, Patpong devint une base pour plusieurs membres de la CIA, fournissant des armes à divers groupes anticommunistes. Tout cela, est détaillé dans le musée.

Et ce ne sont pas seulement les Américains qui ont afflué à Patpong. Michael Messner se rappelle comment l'un des plus populaires bars a été ouvert par un ancien soldat japonais.

Il n’était pas le seul à l’aimer. C’est au milieu des années 1960 que de nombreuses troupes américaines, épuisées par leurs missions, se rendaient à Patpong pour "se changer les idées". La demande a rencontré l'offre et Patpong est devenu un lieu de soulagement et de détente.

Parmi les autres locataires de Patpong au cours de ces années, citons la bibliothèque du service d’information des États-Unis «un lieu sûr de la CIA» où des responsables à la retraite de la CIA auraient apparemment bu et rencontré des amis.

Mais ce n’est qu’au début des années 1970 que Patpong a commencé à attirer une plus grande foule de touristes.

Le musée de 300 mètres couvre à peu près tous les aspects de ce coin fascinant de Bangkok, même les spectacles de ping-pong. Incontournable d'après Messner.

 

Musée Patpong

• Bâtiment 5, 2ème étage au-dessous du Black Pagoda Bar, Patpong Soi 2
Ouvert tous les jours de 10h à 23h; 091 887 6829

• Les billets coûtent 350 bahts pour et comprennent des écouteurs offrant une narration / visite en français.

• Le prix d'entrée comprend une bière ou une boisson gazeuse gratuite.

• Des souvenirs sont en vente, y compris des balles de ping-pong.



https://fr.thaivisa.com/forum/topic/14789-le-mus%C3%A9e-patpong-fait-revivre-une-%C3%A9poque-incroyable-les-ann%C3%A9es-60-et-la-cia-%C3%A0-bangkok/
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #445 le: novembre 21, 2019, 07:56:17 am »


Bangkok, ville préférée des touristes chinois

Bangkok désignée destination de loisirs préférée par le magazine Business Traveller China.

Le gouverneur Assawin Kwanmuang annonce que magazine Business Traveller China, a nommé Bangkok, en 2019, la ville de loisirs la plus appréciée au monde devant Tokyo et Sanya (ile de Hainan en Chine).

Les résultats ont été annoncés pendant la 15ème cérémonie des Business Travellers China, le 15 novembre, lors d’un dîner de gala organisé au New World Beijing Hotel, à la suite de commentaires honnêtes prouvant la grande satisfaction des lecteurs du magazine concernant Bangkok.

«Nous occupons toujours le cœur des touristes du monde entier en tant que ville la plus attrayante et destination la plus populaire du monde», a déclaré Assawin. On ne sait pas si les lecteurs de ce magazine viennent du monde entier ou surtout de Chine.

"En outre, nous améliorerons la sécurité, la qualité des aliments, la propreté et le paysage urbain de Bangkok afin de donner une bonne impression aux touristes étrangers qui choisissent la ville, générant ainsi des revenus pour les propriétaires d’entreprises de Bangkok," a ajouté Assawin.
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #446 le: novembre 21, 2019, 07:58:42 am »


Bangkok 12e ville la plus polluée au monde

Bangkok figure de nouveau dans le classement AQI des villes le plus polluées par les par les particules fines PM2,5.

Bangkok se classe aujourd’hui 12ème sur la liste des villes affichant les pires conditions atmosphériques selon l’application Air Visual.

Ce matin à 7heures, mardi 19 novembre le niveau de pollution de Bangkok selon la norme américaine AQI s’établissait à 136, avec un niveau de PM 2,5 à 57,8 microgrammes par mètre cube (µg / m3), ce qui en fait le 12e rang sur la liste des villes où la qualité de l’air est le pire au monde.

L’indice de qualité de l’air (AQI) est une norme qui indique la qualité de l’air et le niveau de pollution par les particules fines, les plus nocives pour la santé.

Un niveau compris entre 0 et 50 signifie une bonne qualité de l’air, 51-100 signifie une qualité moyenne, 101-105 affectera des groupes sensibles, 151-200 est légèrement nocif pour la santé, 201-300 est très nocif et 301-500 signifie extrêmement dangereux.

Le Département de la lutte contre la pollution (PCD) a signalé que la qualité de l’air à Bangkok oscillait actuellement entre une qualité moyenne et une incidence négative sur la santé.

La limite de sécurité thaïlandaise pour les PM2,5 est de 50 microgrammes par mètre cube d’air.



https://www.thailande-fr.com/actu/95826-bangkok-12e-ville-la-plus-polluee-au-monde
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #447 le: décembre 06, 2019, 08:00:10 am »


GAVROCHE HEBDO - ÉDITORIAL: Quand Bangkok deviendra Singapour....

Le nom de l'île État revient de plus en plus souvent dans les discours officiels thaïlandais. Singapour, ville propre, ville prospère, ville disciplinée est régulièrement citée en exemple. Les centres commerciaux de la capitale thaïlandaise rêvent de dépouiller de leurs clients ceux d'Orchard Road ou de Marina Bay. Les hôpitaux de Bangkok rêvent de récupérer les patients lassés des prix Singapouriens. L'aéroport de Suvanarbhumi se voit déjà ravir sa première place en Asie du sud est à Changi Airport. Sauf que dans les faits, il ne suffit pas de citer Singapour pour l'imiter...

Singapour est une réussite. Qui peut le nier ? En un demi siècle, l'ile Etat sortie de la colonisation britannique et extirpée de l'orbite de la Fédération de Malaisie est devenue une puissance mondialisée. Pas une puissance militaire bien sur. Mais une puissance financière, technologique, digitale. D'où le rève que quelques dirigeants thais, les yeux d'abord braqués sur les centres commerciaux et le déluge de devises: puisque Singapour l'a fait, pourquoi pas nous ?

Nous ne nous prononcerons pas sur la nature du régime politique singapourien, résolument autoritaire. Nous éviterons aussi les comparaisons fallacieuses, tant la dimension des deux pays est différente. Contentons nous de rappeler quelques évidences à nos amis thaïlandais: Singapour s'est construit sur le respect de l’état de droit dans le monde des affaires, sur une ouverture forcenée à l'international, sur l'intégration de centaines de milliers d'étrangers à de nombreux postes de responsabilités, sur une priorité donnée à la formation, à l'éducation supérieure et sur l'accession des classes moyennes à la propriété., sur une lutte impitoyable contre la corruption...

Singapour n'est pas une formule magique que l'on peut dupliquer en important des «Department stores» et en fermant des restaurants de rue pour les remplacer par des enseignes à air conditionné. Les Singapouriens ont travaillé dur. Ils ont misé sur l'avenir et sur leur population, dans sa diversité sociale et ethnique. Singapour restera un mirage pour tous ceux qui n'ont pas compris l'équation politique compliquée qu'est cette île État. Le « miracle » ne s'importe pas à coups de grandes marques, de restaurants de luxe, et de «malls» frigidaires.



http://www.gavroche-thailande.com/actualites/opinion/111040-gavroche-hebdo-ditorial-quand-bangkok-deviendra-singapour?fbclid=IwAR1v4qDrZxcjrWj1vpIX8DpyS3eA5V-9Er1hRORcjbdltfhkNSeptll295k
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #448 le: décembre 09, 2019, 08:03:00 am »


BANGKOK - CLIMAT: Le «Centenary Park» de l'université Chulalongkorn, remède contre les inondations ?

Les récompenses écologiques s'accumulent pour saluer, à Bangkok, la réalisation par l'Université Chulalongkorn du «Centenary Park», premier parc conçu pour absorber les inondations dans une ville qui s'enfonce chaque année un peu plus, et que le changement climatique affecte tout particulièrement. Bangkok, ville de plus de 10 millions d’habitants a été bâtie sur des terres marécageuses. L’architecte Kotchakorn Voraakhom a donc imaginé la conception d’un parc anti-inondation, abritant, en son sous-sol, un immense réservoir.

Nous reproduisons ici des extraits de la présentation faite à Paris, à l'Unesco, par l'université Chulalongkorn  de ce parc écologique anti-inondations.

Le parc centenaire de l'Université Chulalongkorn est le premier élément critique de l'infrastructure verte de la ville de Bangkok, conçu pour atténuer les problèmes écologiques nuisibles et ajouter un espace public extérieur indispensable à la ville grise. Le parc centenaire de l'Université Chulalongkorn est conçu pour faire face aux incertitudes futures du changement climatique. Bangkok est une ville vulnérable au climat avec peu d'espaces verts, et ce parc, qui contient le plus grand toit vert de Thaïlande, est un ajout inestimable au paysage écologique.

Le parc aborde les principaux problèmes environnementaux auxquels Bangkok est confrontée en tant que ville pavée à développement rapide: gestion de l'eau et effet d'îlot de chaleur urbain. La conception et les effets environnementaux du parc s'étendent au-delà de ses limites dans le quartier environnant: une route adaptée aux piétons et aux vélos s'étend au-delà du parc dans les deux sens, reliant les routes principales directement aux passerelles du parc, et l'eau des zones voisines est traitée par le système de filtration du parc. Situé sur un grand campus universitaire dans le centre de Bangkok, à proximité de résidences, de divertissements et de grandes surfaces commerciales, «The Centenary Park» est une vitrine des impacts écologiques et sociaux de l'architecture paysagère dans les zones urbaines denses.


Un réservoir de 3,8 millions de litres d'eau

Après l’inondation catastrophique de 2011, des solutions ont été envisagées et l’architecte Kotchakorn Voraakhom a imaginé la conception d’un parc anti-inondation. Le « Centenary Park » a vu le jour au centre de la ville en 2017. Ce parc abrite en son sous-sol un réservoir pouvant contenir jusqu’à 3,8 millions de litres d’eau, récoltés grâce à un plan de pelouse incliné, situé en son milieu et qui entraîne le trop plein d’eau dans le conteneur géant, ce qui permet non seulement d’éviter certains débordements mais aussi la réutilisation de l’eau ainsi stockée pendant la saison sèche.



http://www.gavroche-thailande.com/actualites/societe/111062-bangkok-climat-le-centenary-park-de-l-universite-chulalongkorn-remede-contre-les-inondations?fbclid=IwAR0JYQnwwBtmKiRZcPWVnfI6jdoQ-KnFvxMIkc7yAvBK3243vEQs0F5V79E
IP archivée

Manu de Chiang Mai

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 17025
Re : BANGKOK : y vivre ou y passer des vacances...
« Réponse #449 le: décembre 10, 2019, 07:58:59 am »


La procession des barges royales du 12 décembre 2019

La municipalité mettra en place 19 barrages en ville et exhorte le public à porter du jaune pour la procession des barges royales.

L'Administration métropolitaine de Bangkok a invité les gens à porter des chemises jaunes et a annoncé 19 entrées avec des points de contrôle pour ceux qui veulent assister à la procession historique de la barge royale du monarque actuel.

La procession des barges royales est prévue pour le 12 décembre. Il y aura 19 entrées tenues par des agents de sécurité pour effectuer des contrôles d'identité. Ceux qui veulent "vivre l'histoire en direct" doivent préparer leurs cartes d'identité et sont priés de porter des chemises jaunes car Sa Majesté sera présente ce jour-là.

Les 19 points de contrôle sont :

1. Université de technologie de Rajamangala Phra Nakhon

2. Au pont Rama VIII (côté Phra Nakhon)

3. Musée Pipit Banglamphu

4. Entrée de l'Université de Thammasat

5. Statue de Thokkathan-Mother Earth serrant ses cheveux

6. Sanam Luang 1 (côté Université Thammasat)

7. Sanam Luang 2 (côté Cour suprême)

8. Au pont Phra Pin Klao (côté Phra Nakhon)

9. Jetée de Tha Maharaj

10. Jetée de Tha Chang

11. Tha Tian Intersection

12. Devant le Palais Saranrom

13. Au pont Rama VIII (côté Thonburi)

14. Pont Somdejprapinklao

15. Entrée de la jetée du chemin de fer de Thonburi

16. Parc Sathan Pimuk, près de l'hôpital Siriraj

17. Wanglang Pier

18. Devant le temple Wat Rakhang Khositaram Woramahawiharn

19. Devant le temple Wat Kanlayanamit
IP archivée